Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Des penaltys arrêtés, des slaloms de l’espace, et des triplés à ne pas plus savoir qu’en faire : un week-end européen de football, ce sont toutes ces choses-là. Et bien plus encore.

Modififié
Sur le banc
Adama Diakhaby
Adama
Diakhaby

Adama Diakhaby

Un but au bout du bout dans le Celtico (le Celtico…), ça ne passe pas inaperçu. Ne reste qu’à réitérer des performances de même acabit.

Mario Balotelli
Mario
Balotelli

Mario Balotelli

Un but splendide et une expulsion. Un homme qui ne faillit donc jamais à sa réputation. Même quand l'arbitre s'acharne.

Ciro Immobile
Ciro
Immobile

Ciro Immobile

La saison commence bien pour Ciro. Quatre buts en sept rencontres, dont deux ce week-end conte l’Udinese, et voilà l’attaquant de retour pour jouer le haut du classement des buteurs. La Lazio, elle, ne peut que s’en réjouir.

Nabil Fekir
Nabil
Fekir

Nabil Fekir

Il a d’abord tenté entre les cuissots de Ruffier, avant de se rendre compte qu’il était plus simple de viser au-dessus du crâne. Oui, beaucoup de choses passent au-dessus de la tête de Stéphane.

Lukas Podolski
Lukas
Podolski

Lukas Podolski

Pour trouver des nouvelles du bon Luka, il faut se rendre du côté de Galatasaray. Où l’Allemand prend manifestement du bon temps, et inscrit même des doublés pour se rappeler à notre bon souvenir. Un peu comme ce pote qui publie une photo de lui tous les trois ans sur Facebook et dont tu te dis qu’il n’a pas changé.

Giovanni Simeone
Giovanni
Simeone

Giovanni Simeone

Deux buts décisifs sur les deux derniers matchs avec le Genoa : contrairement aux autre fils de, Giovanni ne semble pas trop contrarié par la paternité écrasante. Prenez ça Greg et Paulin.

Diego Alves
Diego
Alves

Diego Alves

Il aurait pu être un héros après ses deux penaltys sauvés contre l’Atlético, mais Griezmann et Gameiro en ont décidé autrement. De l’art de réussir les préliminaires avant de se voir refuser l’entrée.

Gabriel Paletta
Gabriel
Paletta

Gabriel Paletta

Scénario fou à Milan, où les Rossoneri, menés 3-1 à vingt minutes du terme contre Sassuolo, ont refait leur retard, avant de l’emporter sur un coup de tête surpuissant de l’irréprochable Paletta.

Dória
Dória

Dória

On ne peut pas lui reprocher de se battre pour les bonnes causes. Le problème, c’est qu’il le fait mal. Dória Marx.

Laurent Koscielny
Laurent
Koscielny

Laurent Koscielny

Personne ne lui demande de faire dans la finesse. Tant mieux, car en entrant de tout son corps dans le but de Burnley, Laurent offre les trois points à Arsenal. Le Kos corrézien.

Maxwell
Maxwell

Maxwell

Frustré de ne pas avoir participé à la victoire contre Bordeaux, le gendre brésilien idéal avait vraisemblablement des fourmis dans les jambes. Un 10km dans les rues de Paris plus tard, et le latéral est dégourdi. Avant un petit brunch sur le quai de Valmy ? Putain de hipster.

Bernardo Silva
Bernardo
Silva

Bernardo Silva

À la baguette d’un Monaco en mode bulldozer, Bernardo prouve que l’histoire de ce Monaco-là ne s’écrira pas sans ses courbettes et autres friandises. Et Silva loin, ce n’est pas pour rien.

Ganso
Ganso

Ganso

Les Brésiliens arrivant en Europe, c’est comme les films de Nicolas Cage : un bon, un pourri. Grâce à cette talonnade magique, Ganso est donc plus Lord of War que Hell Driver.

Dimitri Payet
Dimitri
Payet

Dimitri Payet

Et le but du week-end est pour le Dim’, qui a littéralement foutu à poil la défense de Middlesbrough. Attendez-vous à des montages vidéo comparant le slalom du Français à ceux d’un lutin argentin.

Diogo Jota
Diogo
Jota

Diogo Jota

Acheté par l’Atlético et prêté au FC Porto, Diogo fêtait sa première titularisation face au Nacional Madeira. Résultat : un triplé en 44 minutes. Alors, il est comment ce Jota ? Bah Bonito.

Anthony Modeste
Anthony
Modeste

Anthony Modeste

Mais pas moins présomptueux. Sa détente digne de Shaolin Soccer pour lober Neuer permet à Cologne de ramener un point contre l’ogre bavarois. Anthony Modeste Haut.

Casimir Ninga
Casimir
Ninga

Casimir Ninga

On peut s’appeler Casimir et jouer avec un maillot orange sans être ridicule. Certes, il faut se fendre d’un triplé qui ne sert quasiment à rien lorsqu’on a une défense en carton et un gardien qui visualise mieux les blessures adverses que les trajectoires des frappes. Comme quoi, tout est possible.

Diego Alves (Valence): Il aurait pu être un héros après ses deux penaltys sauvés contre l’Atlético, mais Griezmann et Gameiro en ont décidé autrement. De l’art de réussir les préliminaires avant de se voir refuser l’entrée.

Gabriel Paletta (AC Milan): Scénario fou à Milan, où les Rossoneri, menés 3-1 à vingt minutes du terme contre Sassuolo, ont refait leur retard, avant de l’emporter sur un coup de tête surpuissant de l’irréprochable Paletta.

Dória (Marseille): On ne peut pas lui reprocher de se battre pour les bonnes causes. Le problème, c’est qu’il le fait mal. Dória Marx.

Laurent Koscielny (Arsenal): Personne ne lui demande de faire dans la finesse. Tant mieux, car en entrant de tout son corps dans le but de Burnley, Laurent offre les trois points à Arsenal. Le Kos corrézien.

Maxwell (Paris S-G): Frustré de ne pas avoir participé à la victoire contre Bordeaux, le gendre brésilien idéal avait vraisemblablement des fourmis dans les jambes. Un 10km dans les rues de Paris plus tard, et le latéral est dégourdi. Avant un petit brunch sur le quai de Valmy ? Putain de hipster.

Footing du dimanche matin avec Maxwell 😜 #10kmpariscentre #maxwellsherrer

Une photo publiée par Geoffrey CARREZ (@geff94) le

Bernardo Silva (Monaco): À la baguette d’un Monaco en mode bulldozer, Bernardo prouve que l’histoire de ce Monaco-là ne s’écrira pas sans ses courbettes et autres friandises. Et Silva loin, ce n’est pas pour rien.

Ganso (Séville): Les Brésiliens arrivant en Europe, c’est comme les films de Nicolas Cage : un bon, un pourri. Grâce à cette talonnade magique, Ganso est donc plus Lord of War que Hell Driver.

Dimitri Payet (West Ham): Et le but du week-end est pour le Dim’, qui a littéralement foutu à poil la défense de Middlesbrough. Attendez-vous à des montages vidéo comparant le slalom du Français à ceux d’un lutin argentin.

Diogo Jota (Porto): Acheté par l’Atlético et prêté au FC Porto, Diogo fêtait sa première titularisation face au Nacional Madeira. Résultat : un triplé en 44 minutes. Alors, il est comment ce Jota ? Bah Bonito.

Anthony Modeste (Cologne): Mais pas moins présomptueux. Sa détente digne de Shaolin Soccer pour lober Neuer permet à Cologne de ramener un point contre l’ogre bavarois. Anthony Modeste Haut.

Casimir Ninga (Montpellier): On peut s’appeler Casimir et jouer avec un maillot orange sans être ridicule. Certes, il faut se fendre d’un triplé qui ne sert quasiment à rien lorsqu’on a une défense en carton et un gardien qui visualise mieux les blessures adverses que les trajectoires des frappes. Comme quoi, tout est possible.

Remplaçants :

Adama Diakhaby (Rennes): Un but au bout du bout dans le Celtico (le Celtico…), ça ne passe pas inaperçu. Ne reste qu’à réitérer des performances de même acabit.

Mario Balotelli (Nice): Un but splendide et une expulsion. Un homme qui ne faillit donc jamais à sa réputation. Même quand l'arbitre s'acharne.

Ciro Immobile (Torino): La saison commence bien pour Ciro. Quatre buts en sept rencontres, dont deux ce week-end conte l’Udinese, et voilà l’attaquant de retour pour jouer le haut du classement des buteurs. La Lazio, elle, ne peut que s’en réjouir.

Nabil Fekir (Lyon): Il a d’abord tenté entre les cuissots de Ruffier, avant de se rendre compte qu’il était plus simple de viser au-dessus du crâne. Oui, beaucoup de choses passent au-dessus de la tête de Stéphane.

Lukas Podolski (Galatasaray): Pour trouver des nouvelles du bon Luka, il faut se rendre du côté de Galatasaray. Où l’Allemand prend manifestement du bon temps, et inscrit même des doublés pour se rappeler à notre bon souvenir. Un peu comme ce pote qui publie une photo de lui tous les trois ans sur Facebook et dont tu te dis qu’il n’a pas changé.

Giovanni Simeone (Genoa): Deux buts décisifs sur les deux derniers matchs avec le Genoa : contrairement aux autre fils de, Giovanni ne semble pas trop contrarié par la paternité écrasante. Prenez ça Greg et Paulin.

Iago Aspas (Celta Vigo): Il avait déjà plié le Barça au début de la saison passée en inscrivant un but somptueux. Il a récidivé en 2016, en étant à l’origine ou à la conclusion des trois banderilles plantées avant la pause par les siens face au FC Barcelone. Le tout, pour une victoire finale et surprise 4-3. Aspas de commentaire.



Par Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 19
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:45 Leeds enchaîne 18