Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Ce week-end encore, le football européen nous a régalé. Cazorla porte Arsenal sur ses épaules, Leroy tente de sauver les siens en vain, Barrios s'acclimate enfin au championnat de France, Benzema emprunte le râteau de Zidane, et Verratti marque enfin en Ligue 1. Bref, ils sont nombreux à mériter leur place dans notre équipe type.

Modififié
Sur le banc
Hamza
Al-Dardour

Hamza Al-Dardour

Pour son premier match en Coupe d'Asie des nations 2015 (l'autre CAN), la Jordanie a frappé très fort en dominant la Palestine, 5-1. Un résultat sur lequel a un peu influé Al-Dardour avec son quadruplé. Légèrement, hein.

Khouma
Babacar

Khouma Babacar

Mario Gómez ? Pepito Rossi ? Mais non. Le buteur de la Fiorentina, c'est lui. Du haut de ses 21 ans, l'attaquant sénégalais a offert trois points à son équipe, qui remonte à la 6e place. Propre.

Eljero
Elia

Eljero Elia

Face à Newcastle, le Néerlandais a claqué un doublé, offrant la victoire à son équipe de Southampton. Et pour fêter ça, le mec s'est permis de piquer la célébration de CR7. Quel culot.

Morgan
Amalfitano

Morgan Amalfitano

Bielsa ne voulait plus de lui, et Morgan a dû se faire une raison. Désormais, c'est du côté de West Ham qu'il s'éclate, comme en témoigne son superbe but de ce week-end, d'une subtile balle piquée en face à face. L'amour du beau geste, ce Morgan.

Leo
Messi

Leo Messi

Lundi dernier, Messi a vu CR7 le devancer pour le Ballon d'or. Pas de temps à perdre, l'Argentin doit se mettre tout de suite au boulot pour conquérir le prochain. Du coup, ce dimanche, face au Deportivo, la Pulga a claqué un triplé, histoire de prendre de l'avance sur ses devoirs. En plus, ce loser de Cristiano n'a mis qu'un doublé face à Getafe. Tocard, va.

Ali
Ahamada

Ali Ahamada

Quelle folie, ce coup de la frappe qui tape le poteau avant de rebondir sur le gardien et de faire but ! Ahamada l'a vécu ce week-end, et son équipe a fait 1-1. Pas de bol.

Benjamin
Leroy

Benjamin Leroy

Le poste de gardien de but est bien le plus ingrat du football, et ce n'est pas Benjamin Leroy qui viendra dire le contraire. Auteur d'arrêts exceptionnels lors de la première période de PSG-ETG, le gardien savoyard a longtemps repoussé l'échéance. Pourtant, il termine quand même la rencontre avec quatre buts encaissés. Vous avez dit cruel ?

Adam
Matthews

Adam Matthews

Voyant son Celtic peiner à ouvrir le score face à Hamilton, Adam a pris ses responsabilités et est venu lui-même nettoyer la lucarne du gardien adverse à la demi-heure. Une belle initiative puisque le Celtic s'est imposé 2-0 derrière.

Jean-Philippe
Gbamin

Jean-Philippe Gbamin

Alors que son RC Lens tenait la baraque face au leader de Ligue 1, Gbamin décide de filer un petit coup de pouce aux Lyonnais en ouvrant le score contre son camp, sur une action complètement anodine. Derrière, les Nordistes se sont inclinés 2-0. Gbamince, alors.

Andrea
Raggi

Andrea Raggi

Avec son physique de peintre en bâtiment, ou de pizzaiolo, l'Italien est en train de devenir l'un des rocs de Ligue 1. Son sauvetage lors des dernières minutes du match Monaco/Nantes vaut deux points. D'ailleurs, il l'a fêté comme un but marqué. Et si l'ASM n'a pas pris le moindre but en Ligue 1 depuis le 29 novembre, il n'y est certainement pas étranger.

Leandro
Marin

Leandro Marin

Si Boca Juniors et le Racing disputaient un match amical, ce samedi, ce n'est sûrement pas en toute amitié que Leandro Marin est venu enfoncer ses crampons sur la cheville de Centurion. Évidemment, c'est un carton rouge direct. À la 35e minute de jeu. Bah quoi ?

Marco
Verratti

Marco Verratti

L'une des seules satisfactions du PSG ce dimanche, face à l'ETG. Dans une équipe qui galère, Marco est là pour essayer de fluidifier le jeu parisien, et il a du boulot, le pauvre. Malgré tout ça, il a tout de même trouvé le temps pour inscrire son premier but en Ligue 1. Après 73 matchs, quand même.

Santi
Cazorla

Santi Cazorla

Si Alexis lui pique un peu la vedette depuis le début de saison, l'Espagnol a prouvé face à City qu'il est bien l'un des moteurs d'Arsenal. Impérial dans un rôle de n°10, l'homme aux deux pieds forts s'est amusé avec les joueurs de City, enchaînant les dribbles et les accélérations. Il a même marqué sur penalty, et est reparti avec une belle blessure de guerre.

Oscar

Oscar

Un peu en retrait derrière des gars comme Costa, Fàbregas ou Hazard, Oscar a démontré ce week-end qu'il était tout de même un des grands artisans de l'excellente saison des Blues. Solide face à Swansea, le Brésilien y est allé de son doublé. Tout le monde a le droit à sa part du gâteau dans la team de Mourinho.

Lucas
Barrios

Lucas Barrios

Plutôt timide depuis le début de saison, le Paraguayen a enfin montré l'étendue de son talent face à Metz. Un triplé pour lui et une victoire 3-2 pour Montpellier. Et si c'était lui, le nouveau Olivier Giroud de la Paillade ?

Karim
Benzema

Karim Benzema

Oui, il n'a pas marqué. Oui, CR7 a encore inscrit un doublé. Et alors ? Karim a prouvé qu'un bon attaquant n'était pas qu'un buteur. Son geste de grande classe pour offrir le premier but au Portugais le place directement dans l'équipe type. Avec le brassard, même.

Pierre-Emerick
Aubameyang

Pierre-Emerick Aubameyang

Au Gabon, la star, c'est lui. Et ce costume de leader lui va à ravir. Ce samedi, pour l'entrée en lice de sa sélection à la CAN, il a sorti le grand jeu : buteur sur l'ouverture du score, c'est encore lui qui est à l'origine du second but gabonais. Le mec a beau jouer dans une équipe qui joue le maintien, il est en très grande forme. L'Afrique est prévenue.

Benjamin Leroy (Évian TG) Le poste de gardien de but est bien le plus ingrat du football, et ce n'est pas Benjamin Leroy qui viendra dire le contraire. Auteur d'arrêts exceptionnels lors de la première période de PSG-ETG, le gardien savoyard a longtemps repoussé l'échéance. Pourtant, il termine quand même la rencontre avec quatre buts encaissés. Vous avez dit cruel ?

Adam Matthews (Celtic) Voyant son Celtic peiner à ouvrir le score face à Hamilton, Adam a pris ses responsabilités et est venu lui-même nettoyer la lucarne du gardien adverse à la demi-heure. Une belle initiative puisque le Celtic s'est imposé 2-0 derrière.

Jean-Philippe Gbamin (RC Lens) Alors que son RC Lens tenait la baraque face au leader de Ligue 1, Gbamin décide de filer un petit coup de pouce aux Lyonnais en ouvrant le score contre son camp, sur une action complètement anodine. Derrière, les Nordistes se sont inclinés 2-0. Gbamince, alors.

Andrea Raggi (AS Monaco) Avec son physique de peintre en bâtiment, ou de pizzaiolo, l'Italien est en train de devenir l'un des rocs de Ligue 1. Son sauvetage lors des dernières minutes du match Monaco/Nantes vaut deux points. D'ailleurs, il l'a fêté comme un but marqué. Et si l'ASM n'a pas pris le moindre but en Ligue 1 depuis le 29 novembre, il n'y est certainement pas étranger.

Leandro Marin (Boca Juniors) Si Boca Juniors et le Racing disputaient un match amical, ce samedi, ce n'est sûrement pas en toute amitié que Leandro Marin est venu enfoncer ses crampons sur la cheville de Centurion. Évidemment, c'est un carton rouge direct. À la 35e minute de jeu. Bah quoi ?

Marco Verratti (PSG) L'une des seules satisfactions du PSG ce dimanche, face à l'ETG. Dans une équipe qui galère, Marco est là pour essayer de fluidifier le jeu parisien, et il a du boulot, le pauvre. Malgré tout ça, il a tout de même trouvé le temps pour inscrire son premier but en Ligue 1. Après 73 matchs, quand même.

Santi Cazorla (Arsenal) Si Alexis lui pique un peu la vedette depuis le début de saison, l'Espagnol a prouvé face à City qu'il est bien l'un des moteurs d'Arsenal. Impérial dans un rôle de n°10, l'homme aux deux pieds forts s'est amusé avec les joueurs de City, enchaînant les dribbles et les accélérations. Il a même marqué sur penalty, et est reparti avec une belle blessure de guerre.

Oscar (Chelsea) : Un peu en retrait derrière des gars comme Costa, Fàbregas ou Hazard, Oscar a démontré ce week-end qu'il était tout de même un des grands artisans de l'excellente saison des Blues. Solide face à Swansea, le Brésilien y est allé de son doublé. Tout le monde a le droit à sa part du gâteau dans la team de Mourinho.

Lucas Barrios (Montpellier) : Plutôt timide depuis le début de saison, le Paraguayen a enfin montré l'étendue de son talent face à Metz. Un triplé pour lui et une victoire 3-2 pour Montpellier. Et si c'était lui, le nouveau Olivier Giroud de la Paillade ?

Karim Benzema (Real Madrid) Oui, il n'a pas marqué. Oui, CR7 a encore inscrit un doublé. Et alors ? Karim a prouvé qu'un bon attaquant n'était pas qu'un buteur. Son geste de grande classe pour offrir le premier but au Portugais le place directement dans l'équipe type. Avec le brassard, même.

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) Au Gabon, la star, c'est lui. Et ce costume de leader lui va à ravir. Ce samedi, pour l'entrée en lice de sa sélection à la CAN, il a sorti le grand jeu : buteur sur l'ouverture du score, c'est encore lui qui est à l'origine du second but gabonais. Le mec a beau jouer dans une équipe qui joue le maintien, il est en très grande forme. L'Afrique est prévenue.

Remplaçants :

Hamza Al-Dardour (Jordanie) Pour son premier match en Coupe d'Asie des nations 2015 (l'autre CAN), la Jordanie a frappé très fort en dominant la Palestine, 5-1. Un résultat sur lequel a un peu influé Al-Dardour avec son quadruplé. Légèrement, hein.

Khouma Babacar (Fiorentina) Mario Gómez ? Pepito Rossi ? Mais non. Le buteur de la Fiorentina, c'est lui. Du haut de ses 21 ans, l'attaquant sénégalais a offert trois points à son équipe, qui remonte à la 6e place. Propre.

Eljero Elia (Southampton) Face à Newcastle, le Néerlandais a claqué un doublé, offrant la victoire à son équipe de Southampton. Et pour fêter ça, le mec s'est permis de piquer la célébration de CR7. Quel culot.

Morgan Amalfitano (West Ham) : Bielsa ne voulait plus de lui, et Morgan a dû se faire une raison. Désormais, c'est du côté de West Ham qu'il s'éclate, comme en témoigne son superbe but de ce week-end, d'une subtile balle piquée en face à face. L'amour du beau geste, ce Morgan.

Leo Messi (FC Barcelone) Lundi dernier, Messi a vu CR7 le devancer pour le Ballon d'or. Pas de temps à perdre, l'Argentin doit se mettre tout de suite au boulot pour conquérir le prochain. Du coup, ce dimanche, face au Deportivo, la Pulga a claqué un triplé, histoire de prendre de l'avance sur ses devoirs. En plus, ce loser de Cristiano n'a mis qu'un doublé face à Getafe. Tocard, va.

Ali Ahamada (Toulouse) Quelle folie, ce coup de la frappe qui tape le poteau avant de rebondir sur le gardien et de faire but ! Ahamada l'a vécu ce week-end, et son équipe a fait 1-1. Pas de bol.

Christophe Jallet (Lyon) : Oui, il fait une grosse erreur qui aurait pu coûter un but à son équipe, mais à côté de ça, Jallet a encore sorti un gros match, face au RC Lens. Intenable sur son côté droit, le chauve prouve qu'il n'est pas venu à Lyon pour prendre sa retraite. Sinon, le PSG, ça se passe bien avec VdW ?

Carlos Tévez (Juventus) L'Apache est un joueur particulier. Souvent très fort, parfois en dessous, il est toujours imprévisible. Ce dimanche, face à Verone, il a planté deux buts. Comme pour rappeler qu'il est bien l'un des meilleurs attaquants de son pays, derrière Messi et le Kun.



Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible