En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Hamouma qui martyrise Évian, Charlie Austin et Antoine Griezmann qui claquent des coups du chapeau et Nolan Roux qui invente une nouvelle manière de défendre au premier poteau. Tout ça, c'était le dernier week-end de football avant Noël. Et ça valait bien une équipe type.

Sur le banc
Mateo
Kovačić

Mateo Kovačić

À une époque où on a tendance à oublier que l'Inter Milan était un grand club dans un passé proche, tout ce qui nous rappelle Dejan Stanković est bon à prendre.

Père
Noël

Père Noël

Le seul homme qui en a pris plus dans sa hotte ce week-end que Cédric Carrasso méritait bien une récompense. D'ailleurs, il s'excuse d'avance pour la chemise Célio de mauvais goût qu'il vous apporte dans quelques jours.

Bruno
Grougi

Bruno Grougi

Un doublé sur penalty comme pour rappeler que Benjamin Nivet, également buteur ce week-end avec Troyes, n'est pas le seul joueur d'exception à évoluer en Ligue 2.

Radamel
Falcao

Radamel Falcao

Il a mis une tête contre Aston Villa, mais a fêté ça comme une victoire en Coupe du monde. Qu'est-ce que ça aurait été s'il avait passé le premier tour de la Ligue des champions avec l'AS Monaco.

Güven
Varol

Güven Varol

Parce qu'un mec qui marque dans les deux buts est souvent un type bien. Encore plus quand il le fait avec un petit club contre une grosse équipe (Galatasaray) et en dix-huit minutes.

Alexander
Meier

Alexander Meier

Il porte le catogan en 2014, mais surtout, il porte bien son nom : meier buteur de Bundesliga, le géant de Francfort a encore dégainé ce week-end. Costaud.

Luigi
Sepe

Luigi Sepe

Après Sepp Blatter, voici Sepe par terre. En feu face à la Fiorentina, Luigi a, comme souvent, joué le plombier de service. Au final, la seule fuite dans sa défense qu'il n'a pas réussi à colmater a été celle créée par Vargas. Un match presque parfait. Christophe Jallet (Olympique lyonnais) : Le PSG l'a largué, ses cheveux l'ont quitté, mais Lyon l'a accueilli, et sa barbe a poussé. Dauphin de l'OM, Christophe tacle comme quand il avait 20 ans, mais joue le rôle de grand ...

Christophe
Jallet

Christophe Jallet

Le PSG l'a largué, ses cheveux l'ont quitté, mais Lyon l'a accueilli, et sa barbe a poussé. Dauphin de l'OM, Christophe tacle comme quand il avait 20 ans, mais joue le rôle de grand frère dans un effectif qui peut compter sur la magnifique paire Nabil Fekir et Alexandre Lacazette. Que du bonheur.

Martin
Škrtel

Martin Škrtel

Après Martin se fait marcher sur le crâne, épisode qui offre neuf minutes de temps additionnel à des Reds menés à domicile par Arsenal, voici Martin sauve son équipe. Le pitch est assez simple : l'histoire d'un mec qui a la dalle et qui tombe sur une défense en sucre et la mange d'un coup de tête ravageur. Hansel et Škrtel.

Kamil
Gilk

Kamil Gilk

Son passeport indique qu'il a 26 ans, sa tronche lui en donne dix de plus. Le site officiel du Torino dit qu'il est défenseur central, un dimanche après-midi de football le propulse dans le rôle du buteur-sauveur. Mené 1 à 0 par le Genoa à domicile, le Toro est reparti avec les trois points grâce à un doublé de son défenseur central en douze minutes. Le fameux Kamil le magicien de ...

Nolan
Roux

Nolan Roux

Extérieur du pied = insécurité. Même quand on a Enyeama derrière. Même quand c'est Thauvin qui tire les corners aussi mal que d'habitude.

Bastian
Schweinsteiger

Bastian Schweinsteiger

C'est peut-être plus facile de caler des coups francs à ses adversaires quand on passe son temps à essayer d'en mettre à Manuel Neuer tous les jours à l'entraînement.

Romain
Hamouma

Romain Hamouma

Après un match pareil, c'est sûr : personne ne touchera à son poste.

Odaïr
Fortes

Odaïr Fortes

Un prénom à jouer défenseur central dans la Seleção qui gagnait des Coupes du monde et un nom à faire les beaux jours du CSP Limoges. Du coup, entre technique sud-américaine et habitude d'envoyer le ballon dans la cible, le résultat est une frappe qui fait ficelle et qui permet aux Rémois de taper Rennes à la route de Lorient.

Antoine
Griezmann

Antoine Griezmann

Un premier triplé avec les Matelassiers. Amplement suffisant pour dormir sur ses deux oreilles. Pas assez pour se reposer sur ses lauriers quand le coach s'appelle Diego Simeone.

Charlie
Austin

Charlie Austin

De maçon dans la boîte de son grand-père à troisième meilleur buteur de Premier League (11 buts), il n'y a qu'un énorme pas qu'a franchi Charlie Austin. Un homme qui a du power à revendre. Son triplé victorieux alors que les Queens Park Rangers étaient menés 2 à 0 par West Brom en atteste.

Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

Payet n'est pas là. Et alors ? Titulaire pour la première fois en Ligue 1 en soutien d'André-Pierre Gignac, le Belge s'est mis le Vélodrome dans la poche à coups d'accélérations fulgurantes, de conduites de balle de la semelle ou encore avec une roulette et une frappe en lucarne pour son deuxième goal en Ligue 1. Les Marseillais peuvent oublier Jürgen Cavens. Remplaçants ...

Luigi Sepe (Empoli) Après Sepp Blatter, voici Sepe par terre. En feu face à la Fiorentina, Luigi a, comme souvent, joué le plombier de service. Au final, la seule fuite dans sa défense qu'il n'a pas réussi à colmater a été celle créée par Vargas. Un match presque parfait.

Christophe Jallet (Olympique lyonnais) Le PSG l'a largué, ses cheveux l'ont quitté, mais Lyon l'a accueilli, et sa barbe a poussé. Dauphin de l'OM, Christophe tacle comme quand il avait 20 ans, mais joue le rôle de grand frère dans un effectif qui peut compter sur la magnifique paire Nabil Fekir et Alexandre Lacazette. Que du bonheur.

Martin Škrtel (Liverpool) Après Martin se fait marcher sur le crâne, épisode qui offre neuf minutes de temps additionnel à des Reds menés à domicile par Arsenal, voici Martin sauve son équipe. Le pitch est assez simple : l'histoire d'un mec qui a la dalle et qui tombe sur une défense en sucre et la mange d'un coup de tête ravageur. Hansel et Škrtel.

Kamil Gilk (Torino) : Son passeport indique qu'il a 26 ans, sa tronche lui en donne dix de plus. Le site officiel du Torino dit qu'il est défenseur central, un dimanche après-midi de football le propulse dans le rôle du buteur-sauveur. Mené 1 à 0 par le Genoa à domicile, le Toro est reparti avec les trois points grâce à un doublé de son défenseur central en douze minutes. Le fameux Kamil le magicien de Canal+.

Nolan Roux (Lille OSC) : Extérieur du pied = insécurité. Même quand on a Enyeama derrière. Même quand c'est Thauvin qui tire les corners aussi mal que d'habitude.

Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich) C'est peut-être plus facile de caler des coups francs à ses adversaires quand on passe son temps à essayer d'en mettre à Manuel Neuer tous les jours à l'entraînement.

Romain Hamouma (Saint-Étienne) Après un match pareil, c'est sûr : personne ne touchera à son poste.

Odaïr Fortes (Reims) Un prénom à jouer défenseur central dans la Seleção qui gagnait des Coupes du monde et un nom à faire les beaux jours du CSP Limoges. Du coup, entre technique sud-américaine et habitude d'envoyer le ballon dans la cible, le résultat est une frappe qui fait ficelle et qui permet aux Rémois de taper Rennes à la route de Lorient.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid) Un premier triplé avec les Matelassiers. Amplement suffisant pour dormir sur ses deux oreilles. Pas assez pour se reposer sur ses lauriers quand le coach s'appelle Diego Simeone.

Charlie Austin (Queens Park Rangers) De maçon dans la boîte de son grand-père à troisième meilleur buteur de Premier League (11 buts), il n'y a qu'un énorme pas qu'a franchi Charlie Austin. Un homme qui a du power à revendre. Son triplé victorieux alors que les Queens Park Rangers étaient menés 2 à 0 par West Brom en atteste.

Michy Batshuayi (Olympique de Marseille) Payet n'est pas là. Et alors ? Titulaire pour la première fois en Ligue 1 en soutien d'André-Pierre Gignac, le Belge s'est mis le Vélodrome dans la poche à coups d'accélérations fulgurantes, de conduites de balle de la semelle ou encore avec une roulette et une frappe en lucarne pour son deuxième goal en Ligue 1. Les Marseillais peuvent oublier Jürgen Cavens. Remplaçants :

Mateo Kovačić (Inter Milan) À une époque où on a tendance à oublier que l'Inter Milan était un grand club dans un passé proche, tout ce qui nous rappelle Dejan Stanković est bon à prendre.

Père Noël (FC Rovaniemi) Le seul homme qui en a pris plus dans sa hotte ce week-end que Cédric Carrasso méritait bien une récompense. D'ailleurs, il s'excuse d'avance pour la chemise Célio de mauvais goût qu'il vous apporte dans quelques jours.

Bruno Grougi (Stade brestois) Un doublé sur penalty comme pour rappeler que Benjamin Nivet, également buteur ce week-end avec Troyes, n'est pas le seul joueur d'exception à évoluer en Ligue 2.

Radamel Falcao (Manchester United) Il a mis une tête contre Aston Villa, mais a fêté ça comme une victoire en Coupe du monde. Qu'est-ce que ça aurait été s'il avait passé le premier tour de la Ligue des champions avec l'AS Monaco.

Güven Varol (Mersin Idmanyurdu) Parce qu'un mec qui marque dans les deux buts est souvent un type bien. Encore plus quand il le fait avec un petit club contre une grosse équipe (Galatasaray) et en dix-huit minutes.

Alexander Meier (Francfort) Il porte le catogan en 2014, mais surtout, il porte bien son nom : meier buteur de Bundesliga, le géant de Francfort a encore dégainé ce week-end. Costaud.



Par SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 5 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 6 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27