L'équipe type du week-end

Guingamp qui bat Paris, Azbe Jug qui fait n'importe quoi, Giroud qui revient en très grande forme, Lima qui fait pleurer Porto, De Gea qui fait des miracles, Maxime Spano qui fait des débuts tonitruants en Ligue 1 : le bilan du week-end, c'est ici.

Modififié
21 22
Sur le banc
Luciano
Vietto

Luciano Vietto

Si l'Atlético a perdu ce week-end, c'est sa faute. Homonyme d'un fameux coureur cycliste époque ORTF, le jeune attaquant argentin a marqué pour une victoire 1-0 de Villarreal, aux portes du top 5 de la Liga.

David de
Gea

David de Gea

Le portier espagnol de MU a écœuré les Reds en stoppant toutes leurs tentatives, pour une « clean sheet » bienvenue et une importante victoire 3-0. Les Red Devils sont de retour avec un super-héros dans les cages.

Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Et deux nouveaux buts qui font… 25. Oui, parfaitement, 25 buts marqués en 15 journées de Liga. Une vraie dinguerie et un Real en mode machine de guerre qui a conforté sa première place au classement. Et maintenant, le Mondial des clubs...

Cédric
Barbosa

Cédric Barbosa

Énervé par l'arbitrage du match entre Reims et ETG (3-2), le vétéran du championnat de France a pété un boulon après le coup de sifflet final, sortant un bon gros « qu'ils aillent tous se faire enculer » . Au moins, c'est clair.

Davy
Klaassen

Davy Klaassen

Cinquième but en cinq matchs pour le jeune Hollandais à tête d'albinos. Précision utile : il joue milieu de terrain. Victoire 3-1 de l'Ajax face à Utrecht qui continue de sucer la roue du PSV en Eredivisie.

Maxime
Spano

Maxime Spano

Le fail du week-end est évidemment pour le jeune défenseur du TFC, expulsé après 39 secondes de jeu pour sa première titularisation en Ligue 1… En infériorité, son équipe a ensuite sombré et s'incline 3-0 face à Lille. Moins d'une minute pour un carton rouge, trois buts en un match pour le LOSC, après-midi YOLO à Pierre-Mauroy.

Azbe
Jug

Azbe Jug

Pour sa deuxième titularisation en L1, l'habituelle doublure de Carrasso a vécu un après-midi cauchemar sur la pelouse de la Beaujoire. Les deux buts sont pour sa pomme et offrent la victoire au rival nantais, dans le derby de l'Atlantique. Pour l'instant, son bilan est quand même assez moche dans le championnat de France : 7 tirs cadrés, 5 buts encaissés.

Thomas
Meunier

Thomas Meunier

Buteur dimanche après-midi à Sclessin, le latéral international du FC Bruges a contribué à la victoire 3-1 de son équipe, solide leader du championnat belge, face au Standard de Liège. C'est beau, comme son nom de comptine pour enfant.

John
Irving

John Irving

Après avoir écarté le Moghreb Tétouan lors du premier match de la Coupe du monde des clubs, les champions d'Océanie se sont payé un autre concurrent du bled samedi en dominant les Algériens de Sétif, 1-0 grâce à un but de son défenseur anglais John Irving, formé à Everton. Prochaine étape : une demi-finale mercredi contre San Lorenzo. Même pas peur.

Mehdi
Benatia

Mehdi Benatia

Son coup de crâne à 360 degrés a permis au Bayern d'ouvrir le score peu avant l'heure de jeu sur la pelouse d'Augsburg. Un déclic pour son équipe qui a ensuite déroulé avec trois nouveaux buts et une place de leader encore un peu plus confortée. Les Bavarois n'ont pas de rival en BuLi.

Patrice
Évra

Patrice Évra

Le roi des surnoms à la con avait montré la voie en ouvrant la marque face à la Sampdoria en début de match, mais la Vieille Dame a ensuite titubé comme un étudiant rentrant chez lui le jeudi soir et a concédé le nul, 1-1. Et le but génois est venu du côté gauche...

Stefano
Mauri

Stefano Mauri

Auteur d'un doublé samedi face à Atalanta (3-0), le capitaine laziale a dépassé la barre des 50 buts en Serie A. Il n'avait pas inscrit le moindre doublé depuis 2006... Impeccable pour relancer son équipe dans la course à la Ligue des champions.

Frank
Lampard

Frank Lampard

Sixième but déjà en quatorze apparitions pour Lampard avec City cette saison en Premier League. De quoi réjouir son équipe actuelle, vainqueur 1-0 à Leicester, donner des regrets à son ex, Chelsea, et faire saliver sa future formation, New York City FC, qu'il doit rejoindre cet hiver. Même si Pellegrini aimerait bien le garder 6 mois de plus…

Lionel
Mathis

Lionel Mathis

Le capitaine guingampais a encore été énorme dimanche après-midi dans l'entrejeu face aux Parisiens. Associé à Kerbrat et Sankharé pour un nouveau coup tactique signé Gourvennec, il a fourni un impressionnant abattage, aidant son équipe à signer son deuxième exploit de la semaine. Tellement hype, l'EAG.

Julian
Schieber

Julian Schieber

En inscrivant samedi le seul but du match entre le Hertha et le Borussia, le joueur de Berlin a enfoncé encore un peu plus la bande à Jürgen Klopp. Et dire qu'il y a six mois, Schieber le dauphin jouait... à Dortmund.

Olivier
Giroud

Olivier Giroud

Quel come back de porc pour lui ! Encore deux nouveaux jolis buts pour l'ancien Montpelliérain, grand bonhomme de la victoire 4-1 des Gunners face à Newcastle. Sa blessure, c'est déjà de l'histoire ancienne.

Rodrigo
Lima

Rodrigo Lima

Pour réaliser le braquage parfait, il faut toujours un excellent bandit. Ce dimanche, Benfica avait Lima. L'attaquant brésilien s'offre un doublé décisif et offre la victoire aux Lisboètes lors du Classico face au FC Porto. Hold-upão.

Azbe Jug (Bordeaux) Pour sa deuxième titularisation en L1, l'habituelle doublure de Carrasso a vécu un après-midi cauchemar sur la pelouse de la Beaujoire. Les deux buts sont pour sa pomme et offrent la victoire au rival nantais, dans le derby de l'Atlantique. Pour l'instant, son bilan est quand même assez moche dans le championnat de France : 7 tirs cadrés, 5 buts encaissés.

Thomas Meunier (FC Bruges) Buteur dimanche après-midi à Sclessin, le latéral international du FC Bruges a contribué à la victoire 3-1 de son équipe, solide leader du championnat belge, face au Standard de Liège. C'est beau, comme son nom de comptine pour enfant.

John Irving (Auckland City) Après avoir écarté le Moghreb Tétouan lors du premier match de la Coupe du monde des clubs, les champions d'Océanie se sont payé un autre concurrent du bled samedi en dominant les Algériens de Sétif, 1-0 grâce à un but de son défenseur anglais John Irving, formé à Everton. Prochaine étape : une demi-finale mercredi contre San Lorenzo. Même pas peur.

Mehdi Benatia (Bayern Munich) Son coup de crâne à 360 degrés a permis au Bayern d'ouvrir le score peu avant l'heure de jeu sur la pelouse d'Augsburg. Un déclic pour son équipe qui a ensuite déroulé avec trois nouveaux buts et une place de leader encore un peu plus confortée. Les Bavarois n'ont pas de rival en BuLi.

Patrice Évra (Juventus) Le roi des surnoms à la con avait montré la voie en ouvrant la marque face à la Sampdoria en début de match, mais la Vieille Dame a ensuite titubé comme un étudiant rentrant chez lui le jeudi soir et a concédé le nul, 1-1. Et le but génois est venu du côté gauche...

Stefano Mauri (Lazio) Auteur d'un doublé samedi face à Atalanta (3-0), le capitaine laziale a dépassé la barre des 50 buts en Serie A. Il n'avait pas inscrit le moindre doublé depuis 2006... Impeccable pour relancer son équipe dans la course à la Ligue des champions.

Frank Lampard (Manchester City) Sixième but déjà en quatorze apparitions pour Lampard avec City cette saison en Premier League. De quoi réjouir son équipe actuelle, vainqueur 1-0 à Leicester, donner des regrets à son ex, Chelsea, et faire saliver sa future formation, New York City FC, qu'il doit rejoindre cet hiver. Même si Pellegrini aimerait bien le garder 6 mois de plus…

Lionel Mathis (Guingamp) Le capitaine guingampais a encore été énorme dimanche après-midi dans l'entrejeu face aux Parisiens. Associé à Kerbrat et Sankharé pour un nouveau coup tactique signé Gourvennec, il a fourni un impressionnant abattage, aidant son équipe à signer son deuxième exploit de la semaine. Tellement hype, l'EAG.

Julian Schieber En inscrivant samedi le seul but du match entre le Hertha et le Borussia, le joueur de Berlin a enfoncé encore un peu plus la bande à Jürgen Klopp. Et dire qu'il y a six mois, Schieber le dauphin jouait... à Dortmund.

Olivier Giroud (Arsenal) Quel come back de porc pour lui ! Encore deux nouveaux jolis buts pour l'ancien Montpelliérain, grand bonhomme de la victoire 4-1 des Gunners face à Newcastle. Sa blessure, c'est déjà de l'histoire ancienne.

Rodrigo Lima (Benfica) Pour réaliser le braquage parfait, il faut toujours un excellent bandit. Ce dimanche, Benfica avait Lima. L'attaquant brésilien s'offre un doublé décisif et offre la victoire aux Lisboètes lors du Classico face au FC Porto. Hold-upão.

Remplaçants :

Luciano Vietto (Villarreal) Si l'Atlético a perdu ce week-end, c'est sa faute. Homonyme d'un fameux coureur cycliste époque ORTF, le jeune attaquant argentin a marqué pour une victoire 1-0 de Villarreal, aux portes du top 5 de la Liga.

David de Gea (Manchester United) Le portier espagnol de MU a écœuré les Reds en stoppant toutes leurs tentatives, pour une « clean sheet » bienvenue et une importante victoire 3-0. Les Red Devils sont de retour avec un super-héros dans les cages.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Et deux nouveaux buts qui font… 25. Oui, parfaitement, 25 buts marqués en 15 journées de Liga. Une vraie dinguerie et un Real en mode machine de guerre qui a conforté sa première place au classement. Et maintenant, le Mondial des clubs...

Cédric Barbosa (Évian TG) Énervé par l'arbitrage du match entre Reims et ETG (3-2), le vétéran du championnat de France a pété un boulon après le coup de sifflet final, sortant un bon gros « qu'ils aillent tous se faire enculer » . Au moins, c'est clair.

Davy Klaassen (Ajax) Cinquième but en cinq matchs pour le jeune Hollandais à tête d'albinos. Précision utile : il joue milieu de terrain. Victoire 3-1 de l'Ajax face à Utrecht qui continue de sucer la roue du PSV en Eredivisie.

Maxime Spano (Toulouse) Le fail du week-end est évidemment pour le jeune défenseur du TFC, expulsé après 39 secondes de jeu pour sa première titularisation en Ligue 1… En infériorité, son équipe a ensuite sombré et s'incline 3-0 face à Lille. Moins d'une minute pour un carton rouge, trois buts en un match pour le LOSC, après-midi YOLO à Pierre-Mauroy.

Alexandre Lacazette (Lyon) « Le titre de meilleur buteur ? Cela va être très, très compliqué, mais pourquoi pas. On verra en fin de saison. Concurrencer Zlatan, c'est quasiment impossible. » Le Lyonnais joue au modeste, mais c'est bien lui la tête de gondole du moment en L1.

Ogozhan Oziakup (Beşiktaş) Le milieu de terrain a marqué le seul but de la rencontre entre Beşiktas et Gaziantepsor. Un but qui permet à son équipe, qualifié en Ligue Europa et joli vainqueur 1-0 de Tottenham jeudi, de conserver sa place en tête de la Süper Lig devant ses grands rivaux, Galatasaray et Fenerbahçe.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un Mr tout nue Niveau : District
J'en étais sur que vous alliez mettre Jug en Gardien ! Putain mais quel chèvre celui la.. J'ai mal à mon Bordeaux.
Note : 20
Message posté par Un Mr tout nue
J'ai mal à mon Bordeaux.



Je commence à exécrer cette expression.
Note : 4
Ne commençons pas avec les oubliés, on le sait maintenant ce ne sont pas forcément les belles performances qui sont récompensées .


Sinon il y aurait toute l'équipe de guingamp .
Il faut deviner ce qu'a montré Evra ?
Ian Curtis
Comme chaque semaine:
Robben?
Mathis sérieux!!! le mec a passé son temps a faire des sales fautes, et à pigner. Je veux bien que Guingamp ai bien réussi son coup mais faut pas deconner non plus!
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Salut Del Bosque, j'espère que tu as parfaitement compris pour David
Belle crotte de nez à ceux qui avaient enterré Giroud un peu vite...
PhoenixLite Niveau : Loisir
Mathis, si.
Le mec attrape à la gorge un adversaire sous les yeux de l'arbitre et s'en sort sans sanction ni même une mention par un quelconque media.

Sa place ici est totalement méritée.
"J'ai mal à mon machin", la plaie cette expression. Déjà qu'à la base j'la trouve pourrie, elle est quand même hyper individualiste (genre c'est mon truc et il est différent de celui des autres qui n'ont pas les mêmes souvenirs, pas le même vécu, bla bla bla) cette expression, mais là c'est trop. Faut arrêter avec les expressions à la mode, la langue française est suffisamment riche pour que tout le monde puisse s'exprimer de façon différente sans avoir se copier non? en l'occurrence un "quand je me souvient de Bordeaux que je voyait il y'a encore quelques temps jouer de façon chatoyante sur la verte pelouse de Chaban Delmas, aujourd'hui je suis attristé par les piètres performances des joueurs, et notamment du gardien de but remplaçant qui est une vraie passoire" m'est plus plaisant à lire qu'un pauvre "j'ai mal à mon bordeaux" qui a un gout de soupe que l'on réchauffe pour la 5ème fois de la semaine.

Bref, soyons créatif.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par bukowski
"J'ai mal à mon machin", la plaie cette expression. Déjà qu'à la base j'la trouve pourrie, elle est quand même hyper individualiste (genre c'est mon truc et il est différent de celui des autres qui n'ont pas les mêmes souvenirs, pas le même vécu, bla bla bla) cette expression, mais là c'est trop. Faut arrêter avec les expressions à la mode, la langue française est suffisamment riche pour que tout le monde puisse s'exprimer de façon différente sans avoir se copier non? en l'occurrence un "quand je me souvient de Bordeaux que je voyait il y'a encore quelques temps jouer de façon chatoyante sur la verte pelouse de Chaban Delmas, aujourd'hui je suis attristé par les piètres performances des joueurs, et notamment du gardien de but remplaçant qui est une vraie passoire" m'est plus plaisant à lire qu'un pauvre "j'ai mal à mon bordeaux" qui a un gout de soupe que l'on réchauffe pour la 5ème fois de la semaine.

Bref, soyons créatif.

"J'ai mal à mon pavé"
Typhus S. Gangrenite Niveau : Loisir
Message posté par bukowski
"J'ai mal à mon machin", la plaie cette expression. Déjà qu'à la base j'la trouve pourrie, elle est quand même hyper individualiste (genre c'est mon truc et il est différent de celui des autres qui n'ont pas les mêmes souvenirs, pas le même vécu, bla bla bla) cette expression, mais là c'est trop. Faut arrêter avec les expressions à la mode, la langue française est suffisamment riche pour que tout le monde puisse s'exprimer de façon différente sans avoir se copier non? en l'occurrence un "quand je me souvient de Bordeaux que je voyait il y'a encore quelques temps jouer de façon chatoyante sur la verte pelouse de Chaban Delmas, aujourd'hui je suis attristé par les piètres performances des joueurs, et notamment du gardien de but remplaçant qui est une vraie passoire" m'est plus plaisant à lire qu'un pauvre "j'ai mal à mon bordeaux" qui a un gout de soupe que l'on réchauffe pour la 5ème fois de la semaine.

Bref, soyons créatif.


C'est beau de parler de la richesse de la langue française mais essaye de te relire ...
1ère personne du singulier = S et pas T.

Voilà voilà
Ma fille de deux ans m'a sorti ce matin : "j'ai mal à mon ventre papa". Après une fessée bien méritée, je lui ai expressément demandé de rectifier son propos. "Papa, je ressens de fortes douleurs au niveau de l'estomac" aurait été plus approprié.
Non mais.
Message posté par PhoenixLite

"J'ai mal à mon pavé"


J'ai mal à mon troll.
Robin Huc Niveau : DHR
Maxime Spano dans l'équipe type et pas une vanne avec Jessie Spano, aka Elizabeth Berkley dans "Sauvés par le Gong" ?? Déception !
Stefat Dalman Niveau : Loisir
Putain y a encore des mecs pour demander pourquoi il y a pas tel ou tel joueur dans l'équipe type. Et Hazard, et Robben, et Mamie Paule, et Tata Germaine ?

Sinon Spano aïe aïe aïe quel cauchemar...Pourtant il est prometteur je vous jure
A la place de Mathis, moi j'aurais mis Kerbrat qui fait un match de fou, il était sur tous les ballons!
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Giroud return is a breath of fresh hair ^^
DoutorSocrates Niveau : CFA
Giroud, on le critique pas forcément parce qu'il est mauvais, mais davantage pour son comportement prétentieux, en tous les cas d'apparence. Comme il célèbre sea buts en bombant le torse, c'est insupportable. Et ses leçons de savoir vivre à la Julien Lepers sur son site internet...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
21 22