En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Bayal Sall et Gradel transcendent les Verts dans le derby, Pirlo offre la victoire à la Juve à la dernière seconde, Clichy inscrit son premier but en Premier League depuis six ans et Ginter fait n'importe quoi. Oui, hormis dans les rues de Madrid, il y a eu des belles choses, ce week-end.

Modififié
Sur le banc
Carlos
Bacca

Carlos Bacca

Un petit doublé, peinard, pour permettre au FC Séville de faire exploser Grenade, 5-1. Ça fait 8 pour le Colombien en championnat d'Espagne cette saison, ce qui en fait le « meilleur buteur de l'autre Liga » .

José
Holebas

José Holebas

Récupération, crochet, grand pont, frappe du gauche en lucarne. Non, ce n'est pas Messi, c'est José Holebas, latéral gauche de la Roma, qui n'avait pas encore marqué sous le maillot giallorosso. Un beau baptême.

Dieumerci
Mbokani

Dieumerci Mbokani

Tiens, revoilà Dieumerci. L'ancien d'Anderlecht n'avait pas encore marqué cette saison en championnat. C'est désormais chose faite, et plutôt deux fois qu'une. Si lui aussi se met à marquer des buts, c'est sûr, rien ne pourra empêcher le Dynamo de mettre un terme au règne du Shakhtar.

Bruno
Peres

Bruno Peres

Non, son équipe n'est pas parvenue à ramener un point du Juventus Stadium, malgré une prestation héroïque. Mais lui a marqué l'histoire. D'abord parce que son but est sublime. Ensuite parce que le Toro n'avait plus marqué lors d'un derby turinois depuis 12 ans. Le dernier en date ? Benoît Cauet.

Victor
Vázquez

Victor Vázquez

Formé à la Masia, il n'a jamais trouvé de temps de jeu à Barcelone. Du coup, il est parti en Belgique en 2011. Ce week-end, il a été le sauveur de Bruges, avec un doublé salvateur sur la pelouse d'Anderlecht, lors du choc de Jupiler League (2-2). Son but à la 89e permet surtout à Bruges de rester en tête du classement. Une fois.

Miralem
Pjanić

Miralem Pjanić

Un but de raccroc, un péno réclamé, un somptueux coup franc en pleine lucarne : Krilin a fait son match. Un doublé dédicacé à Pablo Osvaldo, évidemment.

Albano
Bizzarri

Albano Bizzarri

Pendant quatre ans, il a ciré le banc du côté de la Lazio, avec un total de 26 matchs joués en quatre saisons, ce qui n'est pas beaucoup. Alors, pour se venger, samedi soir, il a écœuré les joueurs laziali, en sortant parade sur parade, dont une décisive à la 89e minute sur un coup de tête de De Vrij (0-0). Fallait pas le snober.

La défense
de Boavista

La défense de Boavista

La défense du club portugais nous a fait un perfect, ce week-end. Le gardien Mika ? Expulsé. Le défenseur central Carlos Santos ? Expulsé. L'autre défenseur Philipe ? Expulsé. Trois cartons rouges, récoltés en 11 minutes, et une défaite 4-0. Hasta la (boa) vista.

Moustapha Bayal
Sall

Moustapha Bayal Sall

Une prestation énorme face à l'OL, auréolée d'un coup de casque sur corner pour ouvrir la voix à un succès historique. Oui, les Verts n'avaient plus remporté le derby à Geoffroy-Guichard depuis 1994. Merci Mouss. Merci Tabanou. Merci Gradel. Merci les Verts.

Matthias
Ginter

Matthias Ginter

Quand on est dernier du classement, que l'on perd 1-0, et qu'on est franchement dans la mouise, on évite de faire une tête en retrait à son gardien. Ou alors, si on le fait, on vérifie que son gardien est dans les buts...

Gaël
Clichy

Gaël Clichy

Quand il marque, c'est forcément un événement. Le natif de Toulouse n'avait plus planté le moindre but depuis mars 2011, en FA Cup, avec Arsenal. Et en Premier League, son dernier but avait été inscrit le 1er novembre 2008, lors d'un Stoke-Arsenal. On parle là d'un type qui vante désormais 3 buts marqués en 427 matchs officiels chez les pros. Champagne.

Karim
Bellarabi

Karim Bellarabi

Ah, ça, pour planter un doublé contre Cologne (5-1), il y a du monde. Par contre, quand il s'agit de faire tomber la muraille monégasque, c'est une autre histoire.

Andrea
Pirlo

Andrea Pirlo

Non, il ne marque pas que sur coup franc. Mais quand il score dans le jeu, Andrea met les petits plats dans les grands. Ce coup-ci, il a attendu la 93e minute du derby face au Torino pour envoyer une praline se loger dans les filets de Gillet. Le but de la victoire, évidemment. Juventus Stadium en transe.

Shkëlzen
Gashi

Shkëlzen Gashi

Il est milieu offensif, et pourtant, il plante plus qu'un attaquant. L'Albanais en est déjà à 11 buts cette saison, et les deux inscrits ce week-end sont peut-être les plus importants. Un doublé réalisé sur la pelouse du FC Zürich, deuxième au classement, dont le but vainqueur inscrit à la 91e minute. 1,5 million d'euros déboursés pour le recruter cet été : loin d'être du ...

Jérémy
Ménez

Jérémy Ménez

Terminé, la Ménez-mania ? Pas encore, non. Après son but lors du derby milanais, le Français a récidivé, avec un doublé face à l'Udinese (2-0). Mine de rien, ça fait quatre pions sur les trois derniers matchs, et déjà un total de sept buts en Serie A. Soit autant que les meilleurs totaux de sa carrière (7 buts en 2006-07 et 2007-08 à Monaco, 7 buts en 2011-12 au PSG). Mais qui peut l'stopper ...

Klaas-Jan
Huntelaar

Klaas-Jan Huntelaar

Une défaite 5-0 à domicile en Ligue des champions, ça fait mal à la tête. Pour oublier, deux solutions : l'alcool ou une grosse victoire trois jours plus tard. L'attaquant de Schalke a opté pour la deuxième possibilité. Un triplé face à Mayence pour un succès 4-1, et la manita contre Chelsea est déjà un peu plus loin. Mieux que la gueule de bois.

Florian
Thauvin

Florian Thauvin

« Non, j'ai toujours été le Thauvin de Bastia. » « Bon d'accord, c'est vrai que j'étais pas bien et que là, j'ai retrouvé un gros niveau. » Aux micros de Canal+, l'attaquant Marseillais fait tomber la langue de bois comme il a fait tomber les Canaris. Un but, une passe dé, une prestation XXL. Jusqu'où peut-il arriver ? « Ah, ça, je sais pas. » Encore une semaine, et il nous parle de Ligue des ...

Albano Bizzarri (Chievo) Pendant quatre ans, il a ciré le banc du côté de la Lazio, avec un total de 26 matchs joués en quatre saisons, ce qui n'est pas beaucoup. Alors, pour se venger, samedi soir, il a écœuré les joueurs laziali, en sortant parade sur parade, dont une décisive à la 89e minute sur un coup de tête de De Vrij (0-0). Fallait pas le snober.

La défense de Boavista (Boavista) La défense du club portugais nous a fait un perfect, ce week-end. Le gardien Mika ? Expulsé. Le défenseur central Carlos Santos ? Expulsé. L'autre défenseur Philipe ? Expulsé. Trois cartons rouges, récoltés en 11 minutes, et une défaite 4-0. Hasta la (boa) vista.

Moustapha Bayal Sall (Saint-Étienne) : Une prestation énorme face à l'OL, auréolée d'un coup de casque sur corner pour ouvrir la voix à un succès historique. Oui, les Verts n'avaient plus remporté le derby à Geoffroy-Guichard depuis 1994. Merci Mouss. Merci Tabanou. Merci Gradel. Merci les Verts.

Matthias Ginter (Borussia Dortmund) Quand on est dernier du classement, que l'on perd 1-0, et qu'on est franchement dans la mouise, on évite de faire une tête en retrait à son gardien. Ou alors, si on le fait, on vérifie que son gardien est dans les buts...

Gaël Clichy (Manchester City) Quand il marque, c'est forcément un événement. Le natif de Toulouse n'avait plus planté le moindre but depuis mars 2011, en FA Cup, avec Arsenal. Et en Premier League, son dernier but avait été inscrit le 1er novembre 2008, lors d'un Stoke-Arsenal. On parle là d'un type qui vante désormais 3 buts marqués en 427 matchs officiels chez les pros. Champagne.

Karim Bellarabi (Bayer Leverkusen) Ah, ça, pour planter un doublé contre Cologne (5-1), il y a du monde. Par contre, quand il s'agit de faire tomber la muraille monégasque, c'est une autre histoire.

Andrea Pirlo (Juventus) : Non, il ne marque pas que sur coup franc. Mais quand il score dans le jeu, Andrea met les petits plats dans les grands. Ce coup-ci, il a attendu la 93e minute du derby face au Torino pour envoyer une praline se loger dans les filets de Gillet. Le but de la victoire, évidemment. Juventus Stadium en transe.

Shkëlzen Gashi (FC Bâle) Il est milieu offensif, et pourtant, il plante plus qu'un attaquant. L'Albanais en est déjà à 11 buts cette saison, et les deux inscrits ce week-end sont peut-être les plus importants. Un doublé réalisé sur la pelouse du FC Zürich, deuxième au classement, dont le but vainqueur inscrit à la 91e minute. 1,5 million d'euros déboursés pour le recruter cet été : loin d'être du gâchis.

Jérémy Ménez (Milan AC) : Terminé, la Ménez-mania ? Pas encore, non. Après son but lors du derby milanais, le Français a récidivé, avec un doublé face à l'Udinese (2-0). Mine de rien, ça fait quatre pions sur les trois derniers matchs, et déjà un total de sept buts en Serie A. Soit autant que les meilleurs totaux de sa carrière (7 buts en 2006-07 et 2007-08 à Monaco, 7 buts en 2011-12 au PSG). Mais qui peut l'stopper ?

Klaas-Jan Huntelaar (Schalke 04) Une défaite 5-0 à domicile en Ligue des champions, ça fait mal à la tête. Pour oublier, deux solutions : l'alcool ou une grosse victoire trois jours plus tard. L'attaquant de Schalke a opté pour la deuxième possibilité. Un triplé face à Mayence pour un succès 4-1, et la manita contre Chelsea est déjà un peu plus loin. Mieux que la gueule de bois.

Florian Thauvin (OM) « Non, j'ai toujours été le Thauvin de Bastia. » « Bon d'accord, c'est vrai que j'étais pas bien et que là, j'ai retrouvé un gros niveau. » Aux micros de Canal+, l'attaquant Marseillais fait tomber la langue de bois comme il a fait tomber les Canaris. Un but, une passe dé, une prestation XXL. Jusqu'où peut-il arriver ? « Ah, ça, je sais pas. » Encore une semaine, et il nous parle de Ligue des champions.

Remplaçants :

Carlos Bacca (FC Séville) Un petit doublé, peinard, pour permettre au FC Séville de faire exploser Grenade, 5-1. Ça fait 8 pour le Colombien en championnat d'Espagne cette saison, ce qui en fait le « meilleur buteur de l'autre Liga » .

José Holebas (AS Roma) Récupération, crochet, grand pont, frappe du gauche en lucarne. Non, ce n'est pas Messi, c'est José Holebas, latéral gauche de la Roma, qui n'avait pas encore marqué sous le maillot giallorosso. Un beau baptême.

Dieumerci Mbokani (Dyamo Kiev) Tiens, revoilà Dieumerci. L'ancien d'Anderlecht n'avait pas encore marqué cette saison en championnat. C'est désormais chose faite, et plutôt deux fois qu'une. Si lui aussi se met à marquer des buts, c'est sûr, rien ne pourra empêcher le Dynamo de mettre un terme au règne du Shakhtar.

Bruno Peres (Torino) : Non, son équipe n'est pas parvenue à ramener un point du Juventus Stadium, malgré une prestation héroïque. Mais lui a marqué l'histoire. D'abord parce que son but est sublime. Ensuite parce que le Toro n'avait plus marqué lors d'un derby turinois depuis 12 ans. Le dernier en date ? Benoît Cauet.

Victor Vázquez (Club Bruges) Formé à la Masia, il n'a jamais trouvé de temps de jeu à Barcelone. Du coup, il est parti en Belgique en 2011. Ce week-end, il a été le sauveur de Bruges, avec un doublé salvateur sur la pelouse d'Anderlecht, lors du choc de Jupiler League (2-2). Son but à la 89e permet surtout à Bruges de rester en tête du classement. Une fois.

Miralem Pjanić (AS Roma) Un but de raccroc, un péno réclamé, un somptueux coup franc en pleine lucarne : Krilin a fait son match. Un doublé dédicacé à Pablo Osvaldo, évidemment.



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 4 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 5 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27
À lire ensuite
Un Real Madrid puissance 16