L'équipe type du week-end

Un bien beau week-end de football. La Juve cartonne Parme (7-0), le Real Madrid colle une manita au Rayo (5-1), le PSG remporte le Classique, le Borussia Dortmund gagne enfin un match, et Nabil Fekir inscrit deux nouveaux buts. Ah, et Luyindula a marqué !

Modififié
5 38
Sur le banc
Matias
Cano

Matias Cano

Pas aussi dingue que le coup du scorpion du bon René, ce retourné acrobatique d'un gardien de D3 argentine est aussi beau qu'il sera finalement inutile, les potes de Cano s'inclinant de toute façon 1-0.

Peguy
Luyindula

Peguy Luyindula

Passe décisive de Thierry Henry, but de Peguy. L'équipe de France 2004 est à New York.

Cheick
Diabaté

Cheick Diabaté

Faire fondre le bon Willy en larmes suffit largement pour se retrouver ici, et peu importe si son geste technique pour éliminer Belon dure 45 minutes.

Toni
Kroos

Toni Kroos

Quel effet pour son premier but merengue ! S'il a vu la marche de l'Allemand sur le Rayo, Xabi Alonso s'est définitivement convaincu qu'il a bien fait de rejoindre Pep…

Charlie
Austin

Charlie Austin

L'Anglais s'est payé le luxe d'inscrire trois buts à Joe Hart en 21 minutes. Pas de chance, deux seront refusés, le premier pour hors-jeu, le deuxième à cause d'une affreuse double touche illicite de Hart sur coup franc. Bon ben, un but alors.

Neeskens
Kebano

Neeskens Kebano

1m72, deux buts de la tête. En pleine bourre ces derniers temps, l'ancien Parisien (dont le prénom est directement inspiré de l'ancienne star néerlandaise) a montré aux jeunes Dogues de Mouscron ce que voulait dire contre-attaque.

Keylor
Navas

Keylor Navas

Tiens, le voilà titulaire. Un peu hésitant sur sa première intervention des poings, il n'est pas aidé par James sur le but du Rayo. Mais il parvient dans le même temps à se vautrer lamentablement sur un tacle de Pepe…

Cédric
Hengbart

Cédric Hengbart

L'ancien Auxerrois barbu fait partie de ces ex-stars parties dorer l'Indian Super League cet automne. Et ce week-end, il s'est même offert le luxe de laisser Del Piero muet pour son quarantième anniversaire. Égoïste.

Karim
Rekik

Karim Rekik

Le blessuretijd (temps additionnel en néerlandais) n'a jamais si bien porté son nom que lors de cet Heracles-PSV. Promis à un vieux match nul, les Boeren vont compter sur le pied de Rekik pour voler les trois points et conserver la tête de l'Eredivisie.

Felipe dal
Belo

Felipe dal Belo

Il a peut-être réussi le niveau 1 en retenant les « assauts » de Palacio et d'Obi la semaine passée, mais il s'est cassé les dents au niveau 2 en se chopant trois doublés de Llorente, Tévez et Morata, pour un solide 7-0 turinois.

Jordi
Alba

Jordi Alba

Barcelone est mauvais, Messi ne marque pas, alors Jordi sort de sa défense pour profiter des caviars de Luis Suárez. Pendant ce temps, Piqué s'échauffe encore…

Lucas

Lucas

Il court, tout droit, il lève rarement la tête, il tacle, il se la donne, il marque, il oublie de donner la balle, il court encore, il a déjà marqué autant de buts cette saison que sur l'ensemble de la saison dernière. Lui, c'est Lucas.

Yaya
Touré

Yaya Touré

À Londres, face à QPR, le grand Ivoirien s'est montré moins précis que contre le CSKA pour enrouler sa frappe qui a terminé directement dans la tronche d'une petite fille. À noter l'instinct protecteur du père…

Christoph
Kramer

Christoph Kramer

Visiblement toujours pas remis de son choc avec Garay en finale de CM, le blond Christoph a encore du mal à évaluer les distances. Sa tentative de remise en retrait à son gardien Sommer se transforme finalement en un sublime lob de 45 mètres qui offre sa première victoire à Dortmund en Bundesliga depuis le 13 septembre.

Nabil
Fekir

Nabil Fekir

Presque inconnu au bataillon avant septembre, le jeune Nabil en est désormais à six réalisations au milieu d'une équipe lyonnaise qui s'installe sur un podium dont elle avait presque oublié l'existence. Et au fait, Jimmy Briand a marqué.

Thomas
Müller

Thomas Müller

Il a remporté la Champions League, des milliers de Bundesliga, la Coupe du monde, mais ça n'en fait pas un titulaire indiscutable au Bayern. Alors quand Thomas joue, il plante : hat-trick contre Francfort, même s'il ne sait toujours pas célébrer ses buts correctement.

Ayoze
Pérez

Ayoze Pérez

Si Newcastle occupe enfin une place convenable en PL, ce n'est pas uniquement dû au départ de Ben Arfa. L'Espagnol Pérez, buteur pour le troisième week-end consécutif, rend même hommage à Patrick Kluivert avec une Madjer raffinée au possible.

Keylor Navas (Real Madrid) Tiens, le voilà titulaire. Un peu hésitant sur sa première intervention des poings, il n'est pas aidé par James sur le but du Rayo. Mais il parvient dans le même temps à se vautrer lamentablement sur un tacle de Pepe…

Cédric Hengbart (Kerala Blasters) L'ancien Auxerrois barbu fait partie de ces ex-stars parties dorer l'Indian Super League cet automne. Et ce week-end, il s'est même offert le luxe de laisser Del Piero muet pour son quarantième anniversaire. Égoïste.

Karim Rekik (PSV) Le blessuretijd (temps additionnel en néerlandais) n'a jamais si bien porté son nom que lors de cet Heracles-PSV. Promis à un vieux match nul, les Boeren vont compter sur le pied de Rekik pour voler les trois points et conserver la tête de l'Eredivisie.

Felipe dal Belo (Parme) Il a peut-être réussi le niveau 1 en retenant les « assauts » de Palacio et d'Obi la semaine passée, mais il s'est cassé les dents au niveau 2 en se chopant trois doublés de Llorente, Tévez et Morata, pour un solide 7-0 turinois.

Jordi Alba (Barça) Barcelone est mauvais, Messi ne marque pas, alors Jordi sort de sa défense pour profiter des caviars de Luis Suárez. Pendant ce temps, Piqué s'échauffe encore…

Lucas (PSG) Il court, tout droit, il lève rarement la tête, il tacle, il se la donne, il marque, il oublie de donner la balle, il court encore, il a déjà marqué autant de buts cette saison que sur l'ensemble de la saison dernière. Lui, c'est Lucas.

Yaya Touré (Manchester City) À Londres, face à QPR, le grand Ivoirien s'est montré moins précis que contre le CSKA pour enrouler sa frappe qui a terminé directement dans la tronche d'une petite fille. À noter l'instinct protecteur du père…

Christoph Kramer (Borussia M'Gladbach) Visiblement toujours pas remis de son choc avec Garay en finale de CM, le blond Christoph a encore du mal à évaluer les distances. Sa tentative de remise en retrait à son gardien Sommer se transforme finalement en un sublime lob de 45 mètres qui offre sa première victoire à Dortmund en Bundesliga depuis le 13 septembre.

Nabil Fekir (Olympique lyonnais) Presque inconnu au bataillon avant septembre, le jeune Nabil en est désormais à six réalisations au milieu d'une équipe lyonnaise qui s'installe sur un podium dont elle avait presque oublié l'existence. Et au fait, Jimmy Briand a marqué.

Thomas Müller (Bayern) Il a remporté la Champions League, des milliers de Bundesliga, la Coupe du monde, mais ça n'en fait pas un titulaire indiscutable au Bayern. Alors quand Thomas joue, il plante : hat-trick contre Francfort, même s'il ne sait toujours pas célébrer ses buts correctement.

Ayoze Pérez (Newcastle) Si Newcastle occupe enfin une place convenable en PL, ce n'est pas uniquement dû au départ de Ben Arfa. L'Espagnol Pérez, buteur pour le troisième week-end consécutif, rend même hommage à Patrick Kluivert avec une Madjer raffinée au possible.

Remplaçants :

Matias Cano (UAI Urquiza) Pas aussi dingue que le coup du scorpion du bon René, ce retourné acrobatique d'un gardien de D3 argentine est aussi beau qu'il sera finalement inutile, les potes de Cano s'inclinant de toute façon 1-0.

Peguy Luyindula (New York RB) Passe décisive de Thierry Henry, but de Peguy. L'équipe de France 2004 est à New York.

Cheick Diabaté (Bordeaux) Faire fondre le bon Willy en larmes suffit largement pour se retrouver ici, et peu importe si son geste technique pour éliminer Belon dure 45 minutes.

Toni Kroos (Real Madrid) Quel effet pour son premier but merengue ! S'il a vu la marche de l'Allemand sur le Rayo, Xabi Alonso s'est définitivement convaincu qu'il a bien fait de rejoindre Pep…

Charlie Austin (QPR) L'Anglais s'est payé le luxe d'inscrire trois buts à Joe Hart en 21 minutes. Pas de chance, deux seront refusés, le premier pour hors-jeu, le deuxième à cause d'une affreuse double touche illicite de Hart sur coup franc. Bon ben, un but alors.

Neeskens Kebano (Charleroi) 1m72, deux buts de la tête. En pleine bourre ces derniers temps, l'ancien Parisien (dont le prénom est directement inspiré de l'ancienne star néerlandaise) a montré aux jeunes Dogues de Mouscron ce que voulait dire contre-attaque.

Pione Sisto (FC Midtjylland) Un Soudanais né en Ouganda qui enchante des Danois avec un nom d'Italien, c'est plutôt rare. Auteur de son 7e but de la saison, Sisto a offert la victoire à Midtjylland qui trône à l'aise en tête de la Superliga danoise avec 10 points d'avance.

Carlos Tévez (Juventus) L'Apache s'est pris pour Maradona, en partant de sa moitié de terrain et en allant marquer un but extraordinaire face à Parme. Ce qui, de toute façon, ne suffira pas à le faire revenir en équipe nationale.



Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PhoenixLite Niveau : Loisir
Ceux qui ont suivi ces affaires peuvent m'éclairer sur 2 points :
- Sagnol et Diabaté ? S'est passé quoi ?
- Hart qui fait une "double-touche" ? Je pige pas ?

Merci d'avance :)
Note : 7
Message posté par PhoenixLite
Ceux qui ont suivi ces affaires peuvent m'éclairer sur 2 points :
- Sagnol et Diabaté ? S'est passé quoi ?
- Hart qui fait une "double-touche" ? Je pige pas ?

Merci d'avance :)



Diabaté a marqué un but et est venu enlacer Sagnol avec tous les autres pour le soutenir.
(Putain franchement son dribble sur le but faut que tu le vois, j'en rigole encore).

Concernant Hart, au moment de tirer un CF suite à un HJ (ayant en plus amené un but), il touche d'abord le ballon avec son pied d'appui avant de tirer dedans. Du coup dégagement foiré, et le même mec qui avait marqué en étant HJ récupère et marque. Enorme!!
Mais non, parce que un joueur n'a pas le droit de toucher 2 fois la balle au moment d'un CPA, du coup Hart l'a signalé à l'arbitre, but refusé.
Bierre PourDieux Niveau : DHR
J'ai pas vu l'image, mais à ce que j'ai compris Diabaté est venu célébrer son but dans les bras de Willy, façon de dire que le club fait corps autour de lui malgré cette polémique sur ce que Sagnol a balancé sur les joueurs africains.
J'imagine que ça devait être émouvant.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Ok, merci les gars :)
kris prolls Niveau : CFA2
Les gars , Fékir est chaque semaine dans l'équipe type et toujours pas un seul article?. Faites pas les pinces , en + il a un parcours atypique.Entre le 67èeme article sur Pastore et le 179ème sur Zlatan , vite fait sur un coin de table, sa se tente.
Carlos Tévez (Juventus) : L'Apache s'est pris pour Maradona, en partant de sa moitié de terrain et en allant marquer un but extraordinaire face à Parme. Ce qui, de toute façon, ne suffira pas à le faire revenir en équipe nationale.

On lui dit qu'il est de nouveau sélectionné ou...?
Ian Curtis
Message posté par kris prolls
Les gars , Fékir est chaque semaine dans l'équipe type et toujours pas un seul article?. Faites pas les pinces , en + il a un parcours atypique.Entre le 67èeme article sur Pastore et le 179ème sur Zlatan , vite fait sur un coin de table, sa se tente.


Ouais, et dès que le niveau va s'élever, on se rendra compte que c'est un sous Bernard Diomede.
Comme avec les joueurs de l'OM hier
Message posté par Ian Curtis


Ouais, et dès que le niveau va s'élever, on se rendra compte que c'est un sous Bernard Diomede.
Comme avec les joueurs de l'OM hier


Tu parles d'un champion du monde quand même !

Respect avec la Team Guivarc'h :)
Ed Deline Niveau : CFA2
gonalons appelé en EdF pour remplacer Matuidi
Message posté par footixIer


Diabaté a marqué un but et est venu enlacer Sagnol avec tous les autres pour le soutenir.
(Putain franchement son dribble sur le but faut que tu le vois, j'en rigole encore).


Diabaté est peut être encore en train de Dribbler Belon à l'heure qu'il est.
ray_mulligan Niveau : CFA2
Le but et la célébration de Diabaté :
https://www.youtube.com/watch?v=4SpHIQ58fpE
Rakamlerouge Niveau : National
C'est Jerome Boateng qu'il fallait mettre en defence centrale! Nouveau record d'invincibilité: 50 matchs de bundesliga consecutifs sans defaite avec Jerome dans le 11.

Ce mec est une montagne.
Jitaime_Bernard_Fa Niveau : Loisir
Je rajouterais dans l'équipe type Dugarry en commentateur sportif le moins objectif et la plus grosse tête a claques du monde en lice pour le micro d'or des plus gros fdp de l'année. Merci.
Message posté par Ian Curtis


Ouais, et dès que le niveau va s'élever, on se rendra compte que c'est un sous Bernard Diomede.
Comme avec les joueurs de l'OM hier


Il a raison, Fekir marche sur l'eau en L1 en ayant commencé la saison dans la peau d'un quasi-inconnu (pour le spectateur lambda), le jeu veut que Swann aurait déjà écrit un article sur lui.
Son match d'hier est énorme, on n'est pas dans la spéculation.
@jtaimebernard

C'était génial hier Duga en mode vrai rageux, j'avais pour ainsi dire jamais vu un commentateur aussi ouvertement partial. Le type a dû se sentir pousser des ailes avec l'OM de Bielsa (peut être qu'il était persuadé que "PUTAING avec le Loco pour sur on va gagner boneumèreu" ou un truc du style) car d'entré de jeu il a montré son admiration pour l'OM comme son mépris pour Paris, ce qu'il ne fait pas autant d'habitude. Le gars a quand même dit "magnifique Payet" sur une classique remontée de balle alors qu'il fait sûrement son pire match de la saison. Et je parle pas de ses "olalala" d'admiration dès que l'OM approchait du but du PSG. Tout le début de match le type vociférait comme si l'OM était l'Allemagne et le PSG le Brésil.
Duga a vu Paris asphyxier, mais le PSG gagne 2-0, le type avait la rage dans la voix au fur et à mesure du match, y'a juste Verratti qui a trouvé grâce à ses yeux à Paris, par contre il a totalement épargné certain marseillais à la rue. Bref un grand moment de Tv, j'espère qu'à l'avenir C+ mettra un vrai commentateur pour ce genre de match et pas un supporter, c'est drôle à l'occasion avec Duga mais il peut vite devenir très lourd. Et pourtant je suis ni supporter parisien, ni marseillais, juste un simple spectateur du grand classique de notre L1, mais là Duga est allé loin.
Message posté par footixIer



Diabaté a marqué un but et est venu enlacer Sagnol avec tous les autres pour le soutenir.
(Putain franchement son dribble sur le but faut que tu le vois, j'en rigole encore).



Haha, je viens de voir le dribble, on dirait moi.
A propos de thomas Müller: "mais ça n'en fait pas un titulaire indiscutable au Bayern."

Sur 11 matchs de championnats Müller est titulaire 10 fois, sur 2 matchs de coupe, 2 fois titulaire, sur 4 matchs de LDC, 3 fois titulaire.
Pour l'auteur, l'entraineur le laisse souffler contre la Roma, et ça y est ce n'est plus un titulaire indiscutable?

Et entièrement d'accord avec Rackamlerouge, sur Boateng!!! Ce record est impressionnant, et montre à quel point le mec est fort et sans contestation l'un des meilleurs depuis 2 ans et demi.

Et pour finir avec la branlette de début de semaine sur le Bayern: Va sérieusement falloir que les médias français parlent un peu de Bernat en à peine 4 mois, du haut de ses 21 ans, il se hisse déjà au niveau des meilleurs latéraux gauches de la planète.
LIGA total! Niveau : Loisir
Message posté par ILOVEBAYERN
A propos de thomas Müller: "mais ça n'en fait pas un titulaire indiscutable au Bayern."

Sur 11 matchs de championnats Müller est titulaire 10 fois, sur 2 matchs de coupe, 2 fois titulaire, sur 4 matchs de LDC, 3 fois titulaire.
Pour l'auteur, l'entraineur le laisse souffler contre la Roma, et ça y est ce n'est plus un titulaire indiscutable?

Et entièrement d'accord avec Rackamlerouge, sur Boateng!!! Ce record est impressionnant, et montre à quel point le mec est fort et sans contestation l'un des meilleurs depuis 2 ans et demi.

Et pour finir avec la branlette de début de semaine sur le Bayern: Va sérieusement falloir que les médias français parlent un peu de Bernat en à peine 4 mois, du haut de ses 21 ans, il se hisse déjà au niveau des meilleurs latéraux gauches de la planète.


Boateng n'exploitait pas totalement son potentiel. Maintenant il est clairement TOP 3 si ce n'est le meilleur. Il a tout pour lui :

- surement la meilleure relance de tous avec Hummels
- jeu de tête excellent
- vitesse, à part Pepe et Varane je vois pas plus rapide
- anticipation de très bon niveau
- très bon placement

Maintenant il faut juste qu'il soit concentré tout le temps. Qu'il continue sur sa lancée.

Pour Bernat, il est excellent mais il reste de belle lacunes dans le replacement. Par contre ses interventions sont souvent superbes, il utilise parfaitement son atout majeur : vitesse.
kris prolls Niveau : CFA2
Message posté par Ian Curtis


Ouais, et dès que le niveau va s'élever, on se rendra compte que c'est un sous Bernard Diomede.
Comme avec les joueurs de l'OM hier


T'inquiète pas j'ai pas demandé Fékir en équipe de france ou quoi.Le gars commence tout juste sa carrière pro,c'est justement son parcous , ses stats (6 buts, 1 passe décsive)et surtout sa qualité technique qui font que je le trouve très bon mais il a rien prouvé on est d'accord. Sa n'empêche que j'aimerai bien lire au moins un article sur lui .
Après si tu compare un jeune comme fékir(ou d'autres) avec Thiago Silva,Cavani,Zlatan la on va avoir du mal à discuter football.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 38