En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

L'équipe type du week-end

Un Buffon génial, Serge Aurier qui se gourre de coéquipiers, Imbula qui marche sur l'eau et Neymar qui fait flipper Paris avant la rencontre de mardi : ce week-end, le football européen a encore offert de belles choses. Et d'autres un peu moins. Forcément.

Sur le banc
Bakary
Koné

Bakary Koné

Après avoir marqué, il a tenté d'enfoncer les Nantais en leur offrant une nouvelle occasion de manquer un penalty. Raté.

Mattia
Destro

Mattia Destro

Cette volée, tu l'as rentrée une fois lors d'un cul rouge entre potes. Et encore, le gardien était au téléphone avec sa nana.

Neeskens
Kebano

Neeskens Kebano

Pas toujours en odeur de sainteté à Charleroi, l'ancien du PSG a profité des blessures pour y aller de son but. Des news de Jean-Eudes Maurice ?

Joel
Matip

Joel Matip

A grillé Hummels au duel pour ouvrir la marque face à Dortmund (2-1) dans le derby de la Rhur. Matip > Hummels > Varane.

Thomas
Touré

Thomas Touré

Saint-Étienne a pu observer son pénis, Rennes a gouté à son talent jusqu'au bout du bout. Et c'est mieux dans ce sens-là.

Wayne
Rooney

Wayne Rooney

A fait le show à l'antenne et claquant son but avant de distribuer un beau high kick. Une après-midi comme une autre dans le Wayne's World.

Gianluigi
Buffon

Gianluigi Buffon

Pour arrêter un penalty, Gigi ne gigote pas. Gigi ne danse pas non plus. Gigi ne s'avance pas de 3 mètres. Gigi ne parle pas. Non, Gigi désigne simplement au tireur l'endroit où mettre le ballon. Et ça marche. Le mindfucking transalpin.

Serge
Aurier

Serge Aurier

« Bring our Jallet back ! »

Eliaquim
Mangala

Eliaquim Mangala

Il était buteur en milieu de semaine, il a concédé un penalty et marqué un CSC ce week-end. On n'avait pas connu raté si brutal depuis la pub de Gad Elmaleh pour LCL.

Phil
Jagielka

Phil Jagielka

Liverpool croyait avoir fait le plus dur grâce à Stevie G. Mais les Reds ont été contraints de laisser philer la victoire sur une frappe splendide du défenseur. Mamad', lui, avait déjà quitté le stade...

Benjamin
Angoua

Benjamin Angoua

Après avoir échappé au coup de boule de Samassa, Philippe Kalt a failli se faire dépouiller de son carton rouge par le latéral guingampais. Match de « l'angouasse » pour l'homme en jaune.

Patrick
Herrmann

Patrick Herrmann

Un but en début de match pour continuer à mettre fin à la hype Paderborn (2-1). Et bientôt s'ouvrir la porte des grands en sélection ?

Giannelli
Imbula

Giannelli Imbula

Imboulard a sacrément dégonflé depuis l'an passé. De l'impact, des buts et un rendement impressionnant. Et puis la glacière, ça aide à garder la tête froide.

Koke

Koke

Un shoot pour ouvrir la marque, une passe dé pour les stats. L'Atlético peut dormir tranquille.

Albin
Ekdal

Albin Ekdal

On disait l'Inter en forme. On disait Cagliari au fond du trou. Résultat : Ekdal est passé par là. Un triplé à San Siro, et voilà les Sardes qui réalisent la première grosse sensation de la saison en Serie A. Un homme qui n'aime pas les on-dit.

Kolbeinn
Sigthorsson

Kolbeinn Sigthorsson

A fait galérer le speaker qui devait prononcer son nom en inscrivant un triplé face à Breda (5-2). Pas cool, surtout de la part d'un mec qui a une tête de poupon obèse.

Neymar

Neymar

Le Barça est en mode machine de guerre. Pendant que Messi claquait ses 400 et 401e buts en carrière, le Brésilien en a profité pour s'enfiler un triplé. Marquinhos va avoir du boulot.

Gianluigi Buffon (Juventus) Pour arrêter un penalty, Gigi ne gigote pas. Gigi ne danse pas non plus. Gigi ne s'avance pas de 3 mètres. Gigi ne parle pas. Non, Gigi désigne simplement au tireur l'endroit où mettre le ballon. Et ça marche. Le mindfucking transalpin.

Serge Aurier (PSG ou peut-être Toulouse) « Bring our Jallet back ! »

Eliaquim Mangala (Manchester City) Il était buteur en milieu de semaine, il a concédé un penalty et marqué un CSC ce week-end. On n'avait pas connu raté si brutal depuis la pub de Gad Elmaleh pour LCL.

Phil Jagielka (Everton) Liverpool croyait avoir fait le plus dur grâce à Stevie G. Mais les Reds ont été contraints de laisser philer la victoire sur une frappe splendide du défenseur. Mamad', lui, avait déjà quitté le stade...

Benjamin Angoua (Guingamp) Après avoir échappé au coup de boule de Samassa, Philippe Kalt a failli se faire dépouiller de son carton rouge par le latéral guingampais. Match de « l'angouasse » pour l'homme en jaune.

Patrick Herrmann (Borussia Mönchengladbach) Un but en début de match pour continuer à mettre fin à la hype Paderborn (2-1). Et bientôt s'ouvrir la porte des grands en sélection ?

Giannelli Imbula (OM) Imboulard a sacrément dégonflé depuis l'an passé. De l'impact, des buts et un rendement impressionnant. Et puis la glacière, ça aide à garder la tête froide.

Koke (Atlético Madrid) Un shoot pour ouvrir la marque, une passe dé pour les stats. L'Atlético peut dormir tranquille.

Albin Ekdal (Cagliari) : On disait l'Inter en forme. On disait Cagliari au fond du trou. Résultat : Ekdal est passé par là. Un triplé à San Siro, et voilà les Sardes qui réalisent la première grosse sensation de la saison en Serie A. Un homme qui n'aime pas les on-dit.

Kolbeinn Sigthorsson (Ajax) A fait galérer le speaker qui devait prononcer son nom en inscrivant un triplé face à Breda (5-2). Pas cool, surtout de la part d'un mec qui a une tête de poupon obèse.

Neymar Le Barça est en mode machine de guerre. Pendant que Messi claquait ses 400 et 401e buts en carrière, le Brésilien en a profité pour s'enfiler un triplé. Marquinhos va avoir du boulot.

Remplaçants :

Bakary Koné (Lyon) Après avoir marqué, il a tenté d'enfoncer les Nantais en leur offrant une nouvelle occasion de manquer un penalty. Raté.

Mattia Destro (Roma) Cette volée, tu l'as rentrée une fois lors d'un cul rouge entre potes. Et encore, le gardien était au téléphone avec sa nana.

Neeskens Kebano (Charleroi) Pas toujours en odeur de sainteté à Charleroi, l'ancien du PSG a profité des blessures pour y aller de son but. Des news de Jean-Eudes Maurice ?

Joel Matip (Schalke 04) A grillé Hummels au duel pour ouvrir la marque face à Dortmund (2-1) dans le derby de la Rhur. Matip > Hummels > Varane.

Thomas Touré (Bordeaux) Saint-Étienne a pu observer son pénis, Rennes a gouté à son talent jusqu'au bout du bout. Et c'est mieux dans ce sens-là.

Wayne Rooney (Manchester United) A fait le show à l'antenne et claquant son but avant de distribuer un beau high kick. Une après-midi comme une autre dans le Wayne's World.



Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17