En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Un vieillard, une passoire, un pré-retraité, un joueur on-ne-peut-plus fair-play, un homme normal et une crête peroxydée. Voici une partie du casting du blockbuster du week-end : le football européen.

Modififié
Sur le banc
Bernd
Leno

Bernd Leno

Du talent et de la choune. Sur la pelouse d’Hanovre, Bernd Leno a encore soigné ses statistiques en arrêtant son 5e penalty de la saison avant de voir son poteau lui rendre service. Même s’il a encaissé un but sur une frappe imparable de Rudnevs, Leno a au moins emmagasiné un peu de confiance avant de se faire étriller cette semaine par le PSG.

Antonio
Candreva

Antonio Candreva

N’est pas Aaron Hunt qui veut. Expulsé suite à un combo gueulante-simulation, Candreva a largement participé à la défaite des siens à domicile face à l’Atalanta (0-1). Une jolie perf’ qui éloigne un peu plus la Lazio des places européennes.

Corentin
Tolisso

Corentin Tolisso

Pour sa deuxième titularisation en Ligue 1, le jeune milieu n’a pas flambé dans une rencontre aux relents de Xanax. Ce, jusqu’à la 95e minute et un coup de casque victorieux qui permet à l’OL de repartir miraculeusement avec les 3 points et de buller à la 5e place du classement. La Tolisso thérapie.

Jordan
Ayew

Jordan Ayew

1er mars : « Aujourd’hui, je suis plus mature, j’ai plus d’expérience, je comprends mieux les choses. » 8 mars : un coup de pied sur Raggi et une expulsion qui anéantissent les espoirs de remontée de Sochaux face à Monaco. Jordan, une paire de neurones au service du collectif.

David
Villa

David Villa

Diego Costa suspendu ? Qu’importe pour les Colchoneros qui ont ressorti David Villa du placard pour prendre le relai. Auteur des deux seules réalisations de la rencontre face à Vigo, JP a permis à l’Atlético de griller le Barça au classement. Un agitateur de haut de tableau.

Hugo
Lloris

Hugo Lloris

Pendant une mi-temps, le portier de Tottenham a cru que les Spurs allaient faire trembler le leader Chelsea. Lors de la seconde, il a compris qu’être aligné derrière quatre peintres, c’est douloureux. Des passes en retrait infâmes, un penalty, une glissade : un après-midi aux airs de compilation Youtube pour Lloris, complètement abandonné par sa défense. Hugo tout ...

Serge
Aurier

Serge Aurier

Acteur privilégié de la remontée incroyable contre Reims, Serge Aurier s’affirme comme l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 cette saison. Encore un but et une passe décisive pour l’Ivoirien, décidément décisif une fois délesté de ses tresses informes. Un gagnant, ce Serge.

Steven
Caulker

Steven Caulker

Appelé sous le maillot des Three Lions pour la rencontre face au Danemark mercredi dernier, le défenseur de Cardiff a fait taire les critiques liées à sa convocation. En deux coups de boule, Steven a détruit Fulham et offert un succès précieux aux Gallois dans la guerre pour le maintien. Steven Seagal.

Carles
Puyol

Carles Puyol

Le poulpe le plus célèbre d’Espagne l’a annoncé cette semaine : il ne portera plus le maillot de Barcelone à la fin de la saison. Un choc qui a retourné l’estomac de Messi et sans doute miné les nains catalans, incapables de décrocher le moindre point face à Valladolid. Adios Carles.

Henri
Bedimo

Henri Bedimo

« On va s’excuser auprès de nos supporters et des téléspectateurs. » Henri a beau vouloir rester humble, c’est encore lui qui a remis l’OL sur le droit chemin en inscrivant le but égalisateur face à Bordeaux. Un enchaînement contrôle trop long-frappe ratée d’une efficacité folle qui permet au latéral de soigner ses stats en championnat. 1 but, 7 passes décisives : Henri tient le ...

Ezequiel
Lavezzi

Ezequiel Lavezzi

Le PSG est en plein trip. En balade à Bastia, les joueurs de la capitale ont une nouvelle fois fumé leurs adversaires. D’ordinaire crapoteur devant les filets, Lavezzi n’a cette fois-ci pas laisser sa chance de planer en inscrivant un doublé inédit en Ligue 1. Un bon gros Pocho(n)

Kwadwo
Asamoah

Kwadwo Asamoah

Pendant que Naples et la Roma se disputent les places d’honneur, la Juve continue de rouler sur la Serie A. Une nouvelle victoire face à la Fio’, la 14e consécutive à domicile, avec en prime un geste de génie du Ghanéen pour inscrire le seul but de la rencontre. Kwadw' autre ?

Aaron
Hunt

Aaron Hunt

Ce week-end, Aaron n’a pas tant marqué par sa performance que par son « beau geste » . Après s’être lamentablement écroulé dans la surface sans le moindre contact, le milieu offensif du Werder obtient un penalty qui peut permettre à son équipe de mener 3-0. Mais accourant vers l’arbitre abusé, Hunt se dénonce et fait annuler la décision initiale. Un élan de romantisme en pleine journée de la femme. Aaron Milf ...

Thomas
Müller

Thomas Müller

Robben parti dans son numéro de soliste, Ribéry en phase de reprise, Thomas Müller en a profité pour tirer son épingle du Strudel lors de la seconde mi-temps canon du Bayern face à Wolfsburg. 2 buts, une passe exter’ pour Mandžukić : Thomas a une nouvelle fois fait le travail, tout en efficacité et propreté. À l’allemande.

Samuel
Eto’o

Samuel Eto’o

33, 35, 39, Samuel s’en fout. Car titulaire de dernière minute avec Chelsea, le papy camerounais a débloqué le compteur des Blues en interceptant une passe en retrait, adressé un joli pied de nez à Mourinho, avant de provoquer un penalty en filou. Le dernier sursaut d’un vieillard incontinent voulant à tout prix éviter la maison de retraite.

Klaas-Jan
Huntelaar

Klaas-Jan Huntelaar

Étrillé par le Real et le Bayern lors de ses deux dernières rencontres, Schalke a profité d’un adversaire plus à sa portée pour se refaire la cerise. Auteur d’un triplé, le buteur maison a lavé une partie de l’affront et permet à son club de rester à portée des places qualificatives pour la Ligue des champions. De quoi souffler avant d’en reprendre une le 18 mars prochain à ...

Hugo Lloris (Tottenham) : Pendant une mi-temps, le portier de Tottenham a cru que les Spurs allaient faire trembler le leader Chelsea. Lors de la seconde, il a compris qu’être aligné derrière quatre peintres, c’est douloureux. Des passes en retrait infâmes, un penalty, une glissade : un après-midi aux airs de compilation Youtube pour Lloris, complètement abandonné par sa défense. Hugo tout seul.

Serge Aurier (Toulouse) : Acteur privilégié de la remontée incroyable contre Reims, Serge Aurier s’affirme comme l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 cette saison. Encore un but et une passe décisive pour l’Ivoirien, décidément décisif une fois délesté de ses tresses informes. Un gagnant, ce Serge.

Steven Caulker (Cardiff City) : Appelé sous le maillot des Three Lions pour la rencontre face au Danemark mercredi dernier, le défenseur de Cardiff a fait taire les critiques liées à sa convocation. En deux coups de boule, Steven a détruit Fulham et offert un succès précieux aux Gallois dans la guerre pour le maintien. Steven Seagal.

Carles Puyol (Barcelone) : Le poulpe le plus célèbre d’Espagne l’a annoncé cette semaine : il ne portera plus le maillot de Barcelone à la fin de la saison. Un choc qui a retourné l’estomac de Messi et sans doute miné les nains catalans, incapables de décrocher le moindre point face à Valladolid. Adios Carles.

Henri Bedimo (Lyon) : « On va s’excuser auprès de nos supporters et des téléspectateurs. » Henri a beau vouloir rester humble, c’est encore lui qui a remis l’OL sur le droit chemin en inscrivant le but égalisateur face à Bordeaux. Un enchaînement contrôle trop long-frappe ratée d’une efficacité folle qui permet au latéral de soigner ses stats en championnat. 1 but, 7 passes décisives : Henri tient le compte.

Ezequiel Lavezzi (PSG) : Le PSG est en plein trip. En balade à Bastia, les joueurs de la capitale ont une nouvelle fois fumé leurs adversaires. D’ordinaire crapoteur devant les filets, Lavezzi n’a cette fois-ci pas laisser sa chance de planer en inscrivant un doublé inédit en Ligue 1. Un bon gros Pocho(n)

Kwadwo Asamoah (Juventus) : Pendant que Naples et la Roma se disputent les places d’honneur, la Juve continue de rouler sur la Serie A. Une nouvelle victoire face à la Fio’, la 14e consécutive à domicile, avec en prime un geste de génie du Ghanéen pour inscrire le seul but de la rencontre. Kwadw' autre ?

Aaron Hunt (Werder Brême) : Ce week-end, Aaron n’a pas tant marqué par sa performance que par son « beau geste » . Après s’être lamentablement écroulé dans la surface sans le moindre contact, le milieu offensif du Werder obtient un penalty qui peut permettre à son équipe de mener 3-0. Mais accourant vers l’arbitre abusé, Hunt se dénonce et fait annuler la décision initiale. Un élan de romantisme en pleine journée de la femme. Aaron Milf Hunter.

Thomas Müller (Bayern Munich) : Robben parti dans son numéro de soliste, Ribéry en phase de reprise, Thomas Müller en a profité pour tirer son épingle du Strudel lors de la seconde mi-temps canon du Bayern face à Wolfsburg. 2 buts, une passe exter’ pour Mandžukić : Thomas a une nouvelle fois fait le travail, tout en efficacité et propreté. À l’allemande.

Samuel Eto’o (Chelsea) : 33, 35, 39, Samuel s’en fout. Car titulaire de dernière minute avec Chelsea, le papy camerounais a débloqué le compteur des Blues en interceptant une passe en retrait, adressé un joli pied de nez à Mourinho, avant de provoquer un penalty en filou. Le dernier sursaut d’un vieillard incontinent voulant à tout prix éviter la maison de retraite.

Klaas-Jan Huntelaar (Schalke 04) : Étrillé par le Real et le Bayern lors de ses deux dernières rencontres, Schalke a profité d’un adversaire plus à sa portée pour se refaire la cerise. Auteur d’un triplé, le buteur maison a lavé une partie de l’affront et permet à son club de rester à portée des places qualificatives pour la Ligue des champions. De quoi souffler avant d’en reprendre une le 18 mars prochain à Bernabéu.

Bernd Leno (Leverkusen) : Du talent et de la choune. Sur la pelouse d’Hanovre, Bernd Leno a encore soigné ses statistiques en arrêtant son 5e penalty de la saison avant de voir son poteau lui rendre service. Même s’il a encaissé un but sur une frappe imparable de Rudnevs, Leno a au moins emmagasiné un peu de confiance avant de se faire étriller cette semaine par le PSG.

Antonio Candreva (Lazio Rome) : N’est pas Aaron Hunt qui veut. Expulsé suite à un combo gueulante-simulation, Candreva a largement participé à la défaite des siens à domicile face à l’Atalanta (0-1). Une jolie perf’ qui éloigne un peu plus la Lazio des places européennes.

Corentin Tolisso (Lyon) : Pour sa deuxième titularisation en Ligue 1, le jeune milieu n’a pas flambé dans une rencontre aux relents de Xanax. Ce, jusqu’à la 95e minute et un coup de casque victorieux qui permet à l’OL de repartir miraculeusement avec les 3 points et de buller à la 5e place du classement. La Tolisso thérapie.

Jordan Ayew (Sochaux) : 1er mars : « Aujourd’hui, je suis plus mature, j’ai plus d’expérience, je comprends mieux les choses. » 8 mars : un coup de pied sur Raggi et une expulsion qui anéantissent les espoirs de remontée de Sochaux face à Monaco. Jordan, une paire de neurones au service du collectif.

David Villa (Atlético Madrid) : Diego Costa suspendu ? Qu’importe pour les Colchoneros qui ont ressorti David Villa du placard pour prendre le relai. Auteur des deux seules réalisations de la rencontre face à Vigo, JP a permis à l’Atlético de griller le Barça au classement. Un agitateur de haut de tableau.



Par Raphaël Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Lyon plombe Bordeaux