1. //
  2. // Bilan

L'équipe-type du mercato raté en L1

Tout sourire lors de la traditionnelle présentation à la presse, la nouvelle recrue est toujours source d'espoir lorsqu'elle brandit fièrement son nouveau maillot à l'occasion de sa signature. Mais, parfois, les choses ne tournent pas comme prévu.

Modififié
3 14
Sur le banc
Mécha
Baždarević

Mécha Baždarević

Durant ses trois saisons à Grenoble, il connaît la montée en Ligue 1, la descente en L2 et le limogeage. Désigné pour succéder à Francis Gillot à la tête de Sochaux, il débute sa saison par une élimination de l’Europa League par le Metalist Kharkov dès le mois d’août, avant de sauver sa tête tant bien que mal jusqu’au mois de mars. Il aura fallu trois ans aux clubs français pour comprendre que Mécha n’est plus le monstre qu’il a été en tant que ...

Gennaro
Bracigliano

Gennaro Bracigliano

Venu à Marseille pour servir de doublure à Steve Mandanda, l’ancien Nancéien a joué deux matchs de Coupe de la Ligue avant de céder sa place à Mandanda jusqu’à la victoire finale, deux matchs de Coupe de France jusqu’à l’élimination face à Quevilly et une minute en Ligue des champions, le temps d’encaisser un penalty. Pire, lors de l’unique suspension de Mandanda, c’est Elinton Andrade qui a été titularisé par Didier ...

Aurélien
Montaroup

Aurélien Montaroup

Aurélien Montaroup a beau passer le plus clair de son temps à bloguer, trois saisons et demie en Biélorussie, c’est long. C’est donc avec une joie non-dissimulée que le joueur formé au Stade Rennais a déménagé en Normandie cet hiver, avec pour mission d’aider le SM Caen à se maintenir. Expulsion à Nice + but contre son camp face à Saint-Étienne + performances globalement médiocres = epic fail, comme on dit sur le ...

Zié
Diabaté

Zié Diabaté

Frère cadet de l’escogriffe bordelais, Zié signe à Dijon après trois saisons et demie passées au Dinamo Bucarest. Relégué en Ligue 2. Foutu pays de l'Est.

Jérémie
Janot

Jérémie Janot

Il aura suffi de trois rencontres à l’emblématique portier de Saint-Étienne pour décrocher une place dans cette peu glorieuse sélection. Prêté en toute fin de saison à Lorient, suite à une hécatombe de gardiens chez les Merlus, Janot s’est particulièrement distingué lors de la 37e journée en concédant un pénalty dans les derniers instants face à Bordeaux. Un plaquage surréaliste sur Saivet, qui offre aux Girondins deux points, leur permettant de piquer la qualif’ en ...

Jérémie Janot (Lorient): Il aura suffi de trois rencontres à l’emblématique portier de Saint-Étienne pour décrocher une place dans cette peu glorieuse sélection. Prêté en toute fin de saison à Lorient, suite à une hécatombe de gardiens chez les Merlus, Janot s’est particulièrement distingué lors de la 37e journée en concédant un pénalty dans les derniers instants face à Bordeaux. Un plaquage surréaliste sur Saivet, qui offre aux Girondins deux points, leur permettant de piquer la qualif’ en Ligue Europa à… Saint-Étienne. Superbe.

Pedrinho (Lorient): Aucun lien avec Stéphane Pédron. Recruté à l’été 2011 pour remplacer l’Argentin Franco Sosa, parti défendre les couleurs de Boca Juniors, le Portugais n’a pas foulé une pelouse de Ligue 1 en 2012. Écarté par Christian Gourcuff après neuf titularisations en première partie de saison, il voit arriver au mercato hivernal le Lyonnais Lamine Gassama qui se déchirera les ligaments croisés du genou après huit rencontres. Pas suffisant pour que le petit Pedro retrouve sa place, Lamine Koné occupant le poste jusqu’à la fin de la saison.

Diego Lugano (PSG): Le demi-finaliste de la dernière Coupe du monde n’est jamais parvenu à traîner sa caravane remplie d’une Copa America, d’une Libertadores, de titres de champion d’Uruguay, du Brésil et de Turquie sur les pelouses de Ligue 1. La première vraie erreur de casting du PSG version qatarie.

Moustapha Bayal Sall (Nancy): Prêté par Saint-Étienne en janvier, le stoppeur sénégalais aura attendu la dernière journée, et un match comptant pour du beurre face à Lille, pour être titularisé par Jean Fernandez. Et subir la plus lourde défaite nancéienne de la saison (1-4). Dur.

Jérémy Morel (Marseille): L’homme qui fait regretter le poète Taye Taïwo aux supporters marseillais. Affublé d’une réputation de fusée gauchère à son arrivée sur la Canebière pour près de deux millions d’euros, l’ancien Lorientais se mue très vite en tracteur gauche. Avec aucun but et aucune passe décisive en Ligue 1 au compteur, le joueur de champ le plus utilisé par Didier Deschamps, cette saison, s’est noyé dans le vieux port. Un comble pour un Merlu.

Steed Malbranque (Saint-Étienne): Arrivé à Saint-Étienne le 3 août, il réalise le 28 que le Forez groove un tantinet moins que L’Angleterre et résilie son contrat avec les Verts : « Je n'ai pas de problèmes avec le staff. Mais plutôt avec tout le reste : l'environnement, les entraînements… Je pensais m'éclater, prendre du plaisir, ce n'était pas le cas. » Le joueur préféré de Tony Blair n’aura en tout joué que 27 minutes sous les ordres de Christophe Galtier, face à Marseille.

Jonathan Brison (Saint-Étienne): Après dix piges passées à Nancy, Jonathan Brison a décidé d’aller voir si l’herbe de Geoffroy-Guichard était plus verte que le synthétique de Marcel Picot. Une saison et quatorze apparitions plus tard, le rouquin polyvalent est un bide du côté de Sainté. Presque la même trajectoire que Platoche, le talent et la Juve en moins.

Omar Kossoko (Auxerre): « tes fou la ville est morte et enterré gars y’a que le football la bas. (…) tu verras par toi même tu v’as pleurer de rire tellement ces claqué » . À Auxerre, on n’a pas trop liké les premières impressions d’Omar Kossoko laissées sur Facebook suite à son arrivée dans l’Yonne. Cinq titularisations et une descente en Ligue 2 plus tard, ça n’a pas changé.

Olivier Kapo (Auxerre): Après s’être planté à peu près partout où il a posé ses valises (Juventus, Birmingham, Wigan, Celtic, Al Ahli), Olivier Kapo a décidé d’arrêter les conneries et de rentrer à la maison. Loupé. Malgré ses quatre buts en fin d’exercice, dont un doublé inutile contre Bordeaux, le natif d’Abidjan ne parvient pas à sauver l’AJA de la descente en Ligue 2. Moche.

Ireneusz Jeleń (Lille): Recruté en début de saison pour renforcer l’attaque lilloise, le Polonais n’a été titularisé qu’à sept reprises, toutes compétitions confondues. C’est-à-dire moins que Moussa Sow (22), Tulio De Melo (11) et Nolan Roux (11). Tout de même auteur d’un doublé en Coupe de France face à l’US Chantilly.

Issam Jemâa (Brest): Prêté par Auxerre à Brest pour (essayer de) remplacer Nolan Roux parti s’amuser à Lille, le Tunisien joue dix matchs dans le Finistère. Sa maladresse devant les cages lui vaut les quolibets de Francis-Le Blé ( « Gardien, si t’es sympa, laisse marquer Issam Jemâa » ) jusqu’à ce but synonyme de maintien inscrit lors de la dernière journée face à Évian Thonon Gaillard.

Mécha Baždarević (Sochaux): Durant ses trois saisons à Grenoble, il connaît la montée en Ligue 1, la descente en L2 et le limogeage. Désigné pour succéder à Francis Gillot à la tête de Sochaux, il débute sa saison par une élimination de l’Europa League par le Metalist Kharkov dès le mois d’août, avant de sauver sa tête tant bien que mal jusqu’au mois de mars. Il aura fallu trois ans aux clubs français pour comprendre que Mécha n’est plus le monstre qu’il a été en tant que joueur.

Gennaro Bracigliano (Marseille): Venu à Marseille pour servir de doublure à Steve Mandanda, l’ancien Nancéien a joué deux matchs de Coupe de la Ligue avant de céder sa place à Mandanda jusqu’à la victoire finale, deux matchs de Coupe de France jusqu’à l’élimination face à Quevilly et une minute en Ligue des champions, le temps d’encaisser un penalty. Pire, lors de l’unique suspension de Mandanda, c’est Elinton Andrade qui a été titularisé par Didier Deschamps.

Aurélien Montaroup (Caen): Aurélien Montaroup a beau passer le plus clair de son temps à bloguer, trois saisons et demie en Biélorussie, c’est long. C’est donc avec une joie non-dissimulée que le joueur formé au Stade Rennais a déménagé en Normandie cet hiver, avec pour mission d’aider le SM Caen à se maintenir. Expulsion à Nice + but contre son camp face à Saint-Étienne + performances globalement médiocres = epic fail, comme on dit sur le net.

Zié Diabaté (Dijon): Frère cadet de l’escogriffe bordelais, Zié signe à Dijon après trois saisons et demie passées au Dinamo Bucarest. Relégué en Ligue 2. Foutu pays de l'Est.



Par Mathias Edwards et Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Oui, bon on le saura que vous n'aimez pas Lugano, après chaque résumé de match, mêmes les actions où il était sur le banc, si on en croyait SoFoot, c'était pour sa pomme.

Ca commence à ressembler à de l'acharnement.
La remarque sur Janot ne tient pas la route : de toute manière Sainté finit derrière Rennes donc on ne peut pas affirmer que Bordeaux a piqué la place à Sainté.
Juste en passant c'est Aurélien Montaroup et pas Olivier...
Dommage de se planter comme ça... Epic Fail quoi....
Petit rappel aux journalistes ratés:

Lugano vient de jouer à Moscou un match assez facile contre la Russie. Capitaine de la Celeste qui est passé DEUXIÈME au classement mondial Fifa. Excusez du peu.... Certains ratés ne viennent pas de là où on pense.
RahXephon Niveau : CFA
Note : 1
Petit rappel pour pilo : être excellent en sélection (ce que personne n'a dit qu'il n'était pas, il me semble) n'inclut pas être bon en club. Oui, c'est le moins bon transfert de Paris, oui, il a plutôt foiré sa saison, tu ne vas pas dire qu'il a été énormissime, non ?
blackorpheuskj Niveau : DHR
vraiment pas fondé pour Kapo !
pedrinho il joue ds kel ékip?
Hank_Scorpio Niveau : DHR
J'ai trouvé que Kapo était plutôt une bonne pioche pour l'AJA, si y'en a un qui s'est battu jusque au bout, c'est bien lui. Contrairement à ces petites starlettes style willy boly (exaspérant à Marseille!!!! Et pourtant je ne suis pas du tout supporter de l'AJA, ni habitant de la Bourgougne).
Ran
hXephon

tu veux dire n'inclut pas d'être bon au PSG.
complément:

j'aimerais bien savoir QUI a réussi sa saison au PSG ? Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'Ancelotti l'a réussie.

Pourquoi on s'acharne sur Lugano et un peu aussi sur Pastore, peut-être même bientôt aussi sur Ancelotti? Parce qu'après la première vague mercato court-termiste de Leonardo vient la vague saison 2 qui annule la vague 1. Donc il faut créer un climat pour éventuellement se débarrasser des premiers achats. Le problème est que c'est aussi nuisible. A force de discréditer bêtement des joueurs qui ont évolué dans une équipe qui n'a jamais bien joué, on aura le plus grand mal à les revendre. Absurde, comme d'habitude.
gravegwesk Niveau : DHR
Les gars, faut quand même avouer que Lugano à foiré un max. On nous annonce un mur, arrive un buisson...

vieuxfooteux.blogspot.com
Buisson bien coiffé tout de même.
luckystar Niveau : CFA
Pas d'accord pour Kapo... même si c'est un chat noir et qu'il martyrise les poteaux.
D'accord pour Jelen, même si ce même Jelen aurait sauvé l'AJA s'il était resté.
Enfin, il manque Meité. Donner les clés du camion Dijonnais à un mec aussi cramé (Capitaine, putain* !) relève de la faute professionnelle. Expulsions et boulevards... les meilleurs périodes de Dijon étant ses périodes de suspension et de blessure... Malgré ça, on lui redonne sa place en fin de championnat, pour le résultat que l'on sait. Bravo.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 14