En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Clôture du mercato

L’équipe type du mercato L1

Une défense sud-américaine, un côté droit bordelais, une attaque qui se croise à Brest et une forte présence parisienne : l'équipe type du mercato hivernal en Ligue 1 a fière allure.

Modififié
Sur le banc

Ronan Le Crom

(Du Pôle Emploi au PSG) :
Recruté pour faire le nombre à l'entraînement, Ronan Le Crom n'a plus joué un match officiel depuis 20 mois et une défaite 2-0 de Grenoble au Vélodrome. Lucide, le Breton de 37 ans sait que l'évènement n'est pas près de se reproduire : « En fait, l'entraîneur veut toujours un troisième gardien en cas de défection pendant la nuit qui précède le match. Une maladie, une blessure, on ne sait jamais. » Enchaîner les contrats sans jouer, un bon moyen de battre des records de longévité.

Mariano

(De Fluminense à Bordeaux pour 3 millions d'euros) :
Élu meilleur latéral droit du championnat brésilien 2010, appelé deux fois en Seleção, l'arrivée en Gironde de Mariano Ferreira Filho a surpris tout le monde, y compris Francis Gillot : « Quand on cible un joueur, nous avons plusieurs choix. Nous avons contacté le numéro un dans notre choix. Mariano est notre premier choix. Nous avons réussi à le recruter. C'est une formidable réussite pour le club. » Titularisé pour la première fois en Coupe de France face à Saint-Étienne, le Brésilien a réussi l'exploit de faire marquer Nicolas Maurice-Belay. Matthieu Chalmé risque de trouver le temps long.

Alex Costa

(De Chelsea au PSG pour 5 millions d'euros) :
Tricard à Chelsea où il n'a disputé que 3 rencontres depuis le début de la saison, l'homme aux 92 kg et aux 18 sélections en équipe du Brésil vient grossir le contingent des défenseurs centraux du Paris Saint-Germain. Surnommé le Tank par ses supporters lors de son passage au PSV Eindhoven, Alex devra rouler sur Sakho ou Lugano pour installer sa tourelle dans la défense parisienne. Attention tout de même, cet homme s'est déjà fait ridiculiser par Stéphane Dalmat.

Mauro Cetto

(De Palerme à Lille, en prêt) :
Le mercato lillois aura été roux cet hiver. Après avoir enregistré l'arrivée de Nolan en attaque, le club de Michel Seydoux s'est fait prêter l'ancien capitaine toulousain, en manque de temps de jeu à Palerme, pour pallier la blessure de Marko Baša.

Maxwell

(De Barcelone au PSG pour 4 millions d'euros) :
Il n'aura fallu que quelques entraînements pour qu'Ancelotti s'aperçoive que son équipe avait un besoin urgent au poste d'arrière gauche. En conséquence, acheter un Brésilien avec des faux airs de Gabi Heinze et qui a été champion partout où il est passé en Europe (Pays-Bas, Italie, Espagne) ne pouvait que satisfaire les fans du PSG. Siaka Tiéné, vous êtes le maillon faible. Au revoir.

Ludovic Obraniak

(De Lille à Bordeaux pour 1 millions d'euros) :
Suite à la défaite 3-1 des Girondins à Lyon en septembre dernier, Francis Gillot avait déboulé en conférence de presse en mendiant aux journalistes : « Si vous connaissez quelqu'un à droite, dites-le moi. » C'est dire si ni Saivet, ni Ben Khalfallah, ni Jussiê, ni Gouffran, ni Traoré ne l'ont convaincu au poste de milieu droit. Ce sera au gaucher franco-polonais, dont le contrat à Lille arrivait à échéance en juin prochain, d'enfin apporter au coach bordelais une solution crédible. Ce qui semble être dans les cordes du nouveau numéro 4 des Girondins, qui a déclaré lors de sa présentation avoir choisi ce numéro en hommage à son idole... Florent Balmont.

Olivier Kapo

(Du Pôle Emploi à Auxerre) :
Auxerre, Juventus, Monaco, Levante, Birmingham, Wigan, Boulogne, Celtic, Al Ahli, Auxerre. Quand Olivier Kapo veut boucler la boucle, il ne prend pas de raccourcis. Sans club depuis six mois, entre autres à cause d'une rupture des ligaments croisés, l'international aux 3 buts en 9 sélections aura pour mission de maintenir l'AJA en L1. Ce message s'autodétruira dans 30 secondes.

Thiago Motta

(De l'Inter au PSG pour 10 millions d'euros) :
Fraîchement élu par ses pairs dans l'équipe type de Serie A, Thiago Motta est enfin la grosse recrue du PSG version QSI. Le Brésilien de la Squadra Azzurra, 29 ans, titulaire indiscutable à l'Inter, sera à coup sûr le tronc du sapin de Noël d'Ancelotti. Et c'est Chantôme qui aura les boules.

Yohan Mollo

(De Grenade à Nancy, prêt avec option d'achat) :
Cet homme a un jour déclaré : « Je me suis découvert de nouvelles palettes dans mon bagage. » Un retour en France qui ravit tous les amateurs de punchlines.

Alexandre Alphonse

(Du FC Zurich à Brest pour 0,5 millions d'euros) :
Ses 63 buts en 183 matchs avec le FC Zurich suffiront-ils à faire oublier Nolan Roux et ses 29 buts en 86 matchs avec Brest ? Seul l'avenir nous le dira. Ce qui est sûr c'est que les shampouineuses finistèriennes y gagneront en temps de travail.

Nolan Roux

(De Brest à Lille pour 8 millions d'euros, dont 4 pour le RC Lens) :
Alors qu'il n'avait scoré qu'à quatre reprises pour le Stade brestois cette saison, le néo-Dogue y est allé de son doublé lors de sa première sortie avec ses nouveaux coéquipiers, face à Saint-Étienne. Recruté pour pallier le départ de Moussa Sow à Fenerbahçe, l'attaquant décoloré devra se montrer solide pour permettre à Lille de retourner en Ligue des champions la saison prochaine, à défaut de pouvoir conserver son titre en Ligue 1. Et ce ne sont ni Jelen, à la masse, ni De Melo, à l'infirmerie, qui l'y aideront. Roux devra donc tourner à plein.

Aurélien Montaroup

(Du Dinamo Minsk à Caen) :
Parce que se faire rincer dans l'un des derniers régimes dictatoriaux d'Europe c'est marrant trois ans. Plus, ce serait de la gourmandise.

Gaël Kakuta

(De Chelsea à Dijon, via Bolton, en prêt) :
À l'heure où l'Inde s'apprête à faire dans le clinquant en lançant une ligue fermée à cinq équipes, il est à se demander ce que Kakuta vient faire un Dijon.

Thomas Kahlenberg

(De Wolfsburg à Évian Thonon Gaillard, en prêt) :
Brillant à Auxerre entre 2005 et 2009, le meneur de jeu danois revient en Ligue 1 par la petite porte : en prêt, chez un promu, sous les ordres de Pablo Correa. À seulement 28 ans, c'est moche.

Charlie Davies

(De DC United à Sochaux, retour de prêt) :
Le temps d'encaisser le jet lag culturel entre Washington et Sochaux, et dans six mois l'attaquant américain sera opérationnel.

Pablo Correa

(Du Pôle Emploi à Évian Thonon Gaillard) :
La Ligue 1 devenait trop glamour avec ce PSG nouveau. Pablo Correa est venu y remédier. Succès garanti.


Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40