En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. // Mercato 2015
  3. // Bilan

L'équipe type du mercato 2015

Il y a eu des transferts fous à la dernière journée, des mouvements préparés en amont tout aussi surprenants. Des top-players ont changé de bord, voici l'équipe de la plus grosse mise à jour, avec les enjeux les plus intéressants.

Sur le banc
Kevin
Trapp

Kevin Trapp

Soit il se montre décisif en Ligue des champions, soit les copains de Sirigu dans le vestiaire vont s'en donner à cœur joie.

Nataniel
Clyne

Nataniel Clyne

Payé aussi cher que Glen Johnson à l'époque, il va totalement faire oublier l'ancien international anglais. La référence, c'est lui maintenant.

Alessio
Romagnoli

Alessio Romagnoli

Une saison en prêt à la Sampdoria sur les conseils de Rudi Garcia aura convaincu le Milan de miser 25 millions d'euros sur l'avenir du pays en défense centrale. Trop tôt ?

Mateo
Kovačić

Mateo Kovačić

Meneur de jeu, milieu relayeur qui sait quoi faire avec le ballon, le Croate est recruté à prix d'or dans le secteur le plus encombré du Real Madrid (Kroos, Modrić, James, Isco, Casemiro...). Pop corn.

Douglas
Costa

Douglas Costa

Pas facile de choisir le bon Brésilien du Shakhtar, mais à voir ses débuts en Bundesliga, Guardiola y est parvenu. Franck Ribéry va peut-être prendre sa retraite à la fin de l'année, tant son nouveau concurrent éclabousse le championnat allemand.

Anthony
Martial

Anthony Martial

Un match de très grande classe à Valence en tour préliminaire de Ligue des champions et le voilà potentiellement plus grand transfert français avec une indemnité de 80 millions d'euros. Même si on ne sais pas tout, il va falloir voir ce que ça donne sur le terrain, maintenant.

Petr
Čech

Petr Čech

Depuis près de 20 ans et sa prise de fonction à Arsenal, Wenger n'avait jamais recruté un portier faisant partie du top 5 mondial. C'est désormais chose faite, et en plus, ça permet d'arracher des grimaces à Mourinho et aux fans de Chelsea.

Petr Čech (Arsenal) : Depuis près de 20 ans et sa prise de fonction à Arsenal, Wenger n'avait jamais recruté un portier faisant partie du top 5 mondial. C'est désormais chose faite, et en plus, ça permet d'arracher des grimaces à Mourinho et aux fans de Chelsea.

Alex Sandro (Juventus) : Latéral brésilien appelé épisodiquement en sélection, trois saisons de titulaire à Porto dans les jambes, mais un transfert de plus de 25 millions d'euros pour la Juve. Bizarre quand on sait que son prédécesseur, Álvaro Pereira, s'est vautré bien comme il faut dans le Calcio.

Nicolas Otamendi (Manchester City) : Il a connu Mangala à Porto. Ils seront désormais en concurrence sous les ordres de Pellegrini. Comme Kompany revient au sommet de sa forme, il va y avoir une sacré concurrence. Suffisant pour dire que les Citizens n'ont plus de points faibles ?

João Miranda (Inter Milan) : Après quatre saisons à l'Atlético où il a fait une belle charnière avec Godín, l'ancien de Sochaux va à son tour tenter de faire renaître l'Inter Milan en les stabilisant, là où Vidić l'an dernier a échoué. Sacré challenge.

Aleix Vidal (Barcelone) : Heureusement que Barcelone n'avait plus le droit de recruter. Les Catalans ont vu Vidal et sa vitesse de pointe leur faire très mal dans le couloir droit lors des confrontations face à Séville. Ils ont donc mis le prix pour s'offrir d'ores et déjà le successeur de Dani Alves.

Bastian Schweinsteiger (Manchester United) : Capitaine champion du monde, « Schweini » a un peu tout connu en Allemagne et au Bayern. Direction Manchester pour lui désormais, où il retrouve celui qui l'a changé en le faisant descendre d'un cran, Van Gaal. Mais aussi Morgan Schneiderlin en binôme.

Arturo Vidal (Bayern Munich) : Payé 35 millions par le Bayern, le milieu chilien va apporter sa science de la grinta dans une Bundesliga qu'il connaît déjà bien. Attention, avec Guardiola, il est capable de passer défenseur central.

Mathieu Valbuena (Lyon) : Un transfert avec un montage financier compliqué, où il faut de suite démentir les chiffres sortis dans la presse de peur de froisser les autres membres du vestiaire. Mais pour Aulas, qui a ainsi énervé tous les Marseillais, le jeu en valait la chandelle. Il n'y a qu'à voir comment Labrune a remis en circulation, comme si de rien n'était, le numéro 28 à l'OM. Reste la question de l'intégration d'un élément que les Lyonnais avouaient détester.

Pedro (Chelsea) : Il a prolongé son contrat avant la finale de la Ligue des champions. Pour finalement succomber aux sirènes de Chelsea. Avec Mourinho et une place de titulaire, il va enfin pouvoir montrer qu'il n'est pas que le quatrième meilleur joueur de Barcelone, mais du monde.

Kevin De Bruyne (Manchester City) : City a démarré son championnat au quart de tour. Avec un Sterling comme un poisson dans l'eau à gauche, Navas enfin à son aise à droite et David Silva diablement efficace dans un rôle de numéro 10. Il y avait même Nasri pour sortir du banc en fin de match et donner le change. Mais De Bruyne va les rejoindre contre un chèque de 75 millions d'euros. Ils seront cinq pour trois postes donc. Ça promet déjà.

Carlos Bacca (Milan AC) : Recruté pour plus de 30 millions à Séville, le Colombien Carlos Bacca va avoir pour mission de faire ressusciter le grand Milan. Parce qu'il ne va pas trop falloir compter sur Balotelli...

Le banc

Kevin Trapp (Paris Saint-Germain) : Soit il se montre décisif en Ligue des champions, soit les copains de Sirigu dans le vestiaire vont s'en donner à cœur joie.

Nataniel Clyne (Liverpool) : Payé aussi cher que Glen Johnson à l'époque, il va totalement faire oublier l'ancien international anglais. La référence, c'est lui maintenant.

Alessio Romagnoli (Milan AC) : Une saison en prêt à la Sampdoria sur les conseils de Rudi Garcia aura convaincu le Milan de miser 25 millions d'euros sur l'avenir du pays en défense centrale. Trop tôt ?

Mateo Kovačić (Real Madrid) : Meneur de jeu, milieu relayeur qui sait quoi faire avec le ballon, le Croate est recruté à prix d'or dans le secteur le plus encombré du Real Madrid (Kroos, Modrić, James, Isco, Casemiro...). Pop corn.

Douglas Costa (Bayern Munich) : Pas facile de choisir le bon Brésilien du Shakhtar, mais à voir ses débuts en Bundesliga, Guardiola y est parvenu. Franck Ribéry va peut-être prendre sa retraite à la fin de l'année, tant son nouveau concurrent éclabousse le championnat allemand.

Anthony Martial (Manchester United) : Un match de très grande classe à Valence en tour préliminaire de Ligue des champions et le voilà potentiellement plus grand transfert français avec une indemnité de 80 millions d'euros. Même si on ne sais pas tout, il va falloir voir ce que ça donne sur le terrain, maintenant.

Edin Džeko (As Roma) : Remplaçant de luxe à City, Džeko débarque à la Roma dans la peau du titulaire, avec un milieu créatif et des mecs qui vont très vite sur les côtés. Une bonne gueule de chaînon manquant donc.



Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24