L'équipe type du dimanche

Finales de coupes en Italie et en France, derby milanais en Serie A, défaite de l'Atlético en Liga, victoire de City en Premier League, penaltys ratés en Ligue 1 et la Juventus sacrée sans jouer : à quelques épisodes du « season final » , le grand feuilleton du foot européen a encore offert son lot de rebondissements.

Modififié
1 25
Sur le banc
Adriana
Lima

Adriana Lima

La vraie star brésilienne du Mondial annonce la fin de sa relation avec Marko Jarić, l'ancien joueur des Clippers, qu'elle avait épousé en 2009. Et devient le trophée le plus convoité de l'année.

Sébastien
Corchia

Sébastien Corchia

Replacé au milieu de terrain depuis son transfert avorté à Lille, le Noiséen ne cesse de briller. Contre Nice, il offre à Jordan Ayew son quatrième but en jaune. Encore un petit effort, et il pourra quitter des Lionceaux maintenus en Ligue 1.

Aaron
Hunt

Aaron Hunt

Le Werder a déclaré ouverte la chasse à son glorieux passé. Un message entendu par son fidèle attaquant de 27 ans, qui a bouffé le Hertha. Par amour des saucisses, bien sûr.

Jérémy
Morel

Jérémy Morel

Les rencontres entre l'OM et l'OL réservent toujours leur lot de folies. Dimanche, ce fut ce centre parfait du gaucher phocéen, déposé sur le crâne victorieux de Thauvin.

Carlos
Tévez

Carlos Tévez

Sacré champion d'Italie sans jouer, l'Apache est soulagé. Il peut enfin exhiber son tatouage célébrant ce qui est pour lui le 32e Scudetto de la Vieille Dame.

Cédric
Carrasso

Cédric Carrasso

Le Valenciennois Melikson a rejoint son coéquipier Enza-Yamissi, Ben Yedder et Kalou dans le club pas franchement fermé des joueurs ayant vu leur penalty stoppé par Carrasso cette saison. Seul le Niçois Cvitanich peut se vanter d'avoir réussi l'exploit de transformer son coup de pied de réparation face au portier des Girondins. Pas suffisant pour être nommé pour le titre de meilleur gardien de la saison, ...

Jonathan Martins
Pereira

Jonathan Martins Pereira

Le Franco-Portugais né au Pays basque aura attendu la finale de la Coupe de France pour marquer son premier but de la saison. Une mine dans la lucarne de Costil que lui-même qualifie de « miraculeuse » . Mais non, Jonathan, ce n'est pas un miracle. C'est le Stade rennais.

Cédric
Mongongu

Cédric Mongongu

À la 85e minute de la rencontre face à Reims, le Congolais a posé son ballon sur le point de penalty, a pris un pas d'élan et frappé le plus mollement du monde le ballon, qui est arrivé en slow-motion sur Kossi Agassa. Un excès de nonchalance incroyable lorsqu'il s'agit de sauver son équipe du maintien.

Martin
Stranzl

Martin Stranzl

Forts de six victoires lors de leurs dix dernières sorties en Bundesliga, les gars de Gladbach ont assuré leur qualif' en Ligue Europa ce week-end en battant Mayence, leur principal poursuivant. Et c'est leur défenseur autrichien qui les a mis sur la voie du succès en ouvrant le score. De la tête, bien sûr.

Filipe
Luís

Filipe Luís

Ce but contre son camp inscrit par le latéral brésilien dans les premières minutes face à Levante risque de coûter cher, lors du décompte final.

Marek
Hamšík

Marek Hamšík

L'Iroquois napolitain avait envie de la jouer, cette finale de Coupe d'Italie. Pour calmer ses supporters, échaudés par les graves incidents aux abords du stade, le Slovaque n'a pas hésité à se jeter dans la fosse. Et la rencontre a enfin pu débuter. Et onze minutes plus tard, Hamšík offrait l'ouverture du score à Insigne.

Nigel de
Jong

Nigel de Jong

Trois ans que Milan n'avait pas battu l'Inter. Dix-sept mois que Nigel de Jong n'avait pas fait trembler les filets. Deux séries qui ont pris fin ce week-end.

Mariano
Izco

Mariano Izco

Jusqu'à ce dimanche, le besogneux Argentin n'avait marqué qu'un seul but en Serie A cette saison. Mais face à la Roma, il a décidé d'offrir le Scudetto à la Juve en punissant deux fois De Sanctis. Izcogood.

Ross
Barkley

Ross Barkley

Ross Barkley, 20 piges, a marqué le plus beau but du week-end, en déposant des 20 mètres, et sans contrôle, le ballon dans la lucarne de Joe Hart. Ensuite, les Blues ont perdu pour la plus grande joie de leurs supporters, ravis de pouvoir emmerder les Reds, et des joueurs de City. Samedi à Goodison Park, il y avait de l'amour partout.

Antonio Di
Natale

Antonio Di Natale

Il est là, l'ancien. Une mi-temps aura suffi à l'Udinese pour planter cinq pions à Livourne, dont un triplé du buteur de 36 ans, qui se permet même de louper un péno. Dans ces conditions, pourquoi ne pas encaisser trois buts face à la lanterne rouge ?

Pawel
Brożek

Pawel Brożek

Le Polonais s'est fait plaisir contre le MKS Pogoń Szczecin, à l'occasion de la deuxième phase de l'Ekstraklasa (l'élite polonaise). De ses trois buts inscrits lors de la manita infligée par les siens, on retiendra ce lob dingue, exécuté dans la course à 45 mètres des buts adverses.

Cédric Carrasso (Bordeaux) : Le Valenciennois Melikson a rejoint son coéquipier Enza-Yamissi, Ben Yedder et Kalou dans le club pas franchement fermé des joueurs ayant vu leur penalty stoppé par Carrasso cette saison. Seul le Niçois Cvitanich peut se vanter d'avoir réussi l'exploit de transformer son coup de pied de réparation face au portier des Girondins. Pas suffisant pour être nommé pour le titre de meilleur gardien de la saison, cependant.

Jonathan Martins Pereira (Guingamp) : Le Franco-Portugais né au Pays basque aura attendu la finale de la Coupe de France pour marquer son premier but de la saison. Une mine dans la lucarne de Costil que lui-même qualifie de « miraculeuse » . Mais non, Jonathan, ce n'est pas un miracle. C'est le Stade rennais.

Cédric Mongongu (Évian Thonon Gaillard) : À la 85e minute de la rencontre face à Reims, le Congolais a posé son ballon sur le point de penalty, a pris un pas d'élan et frappé le plus mollement du monde le ballon, qui est arrivé en slow-motion sur Kossi Agassa. Un excès de nonchalance incroyable lorsqu'il s'agit de sauver son équipe du maintien.

Martin Stranzl (Borussia Mönchengladbach) : Forts de six victoires lors de leurs dix dernières sorties en Bundesliga, les gars de Gladbach ont assuré leur qualif' en Ligue Europa ce week-end en battant Mayence, leur principal poursuivant. Et c'est leur défenseur autrichien qui les a mis sur la voie du succès en ouvrant le score. De la tête, bien sûr.

Filipe Luís (Atlético Madrid) : Ce but contre son camp inscrit par le latéral brésilien dans les premières minutes face à Levante risque de coûter cher, lors du décompte final.

Marek Hamšík (Naples) :L'Iroquois napolitain avait envie de la jouer, cette finale de Coupe d'Italie. Pour calmer ses supporters, échaudés par les graves incidents aux abords du stade, le Slovaque n'a pas hésité à se jeter dans la fosse. Et la rencontre a enfin pu débuter. Et onze minutes plus tard, Hamšík offrait l'ouverture du score à Insigne.

Nigel de Jong (Milan) : Trois ans que Milan n'avait pas battu l'Inter. Dix-sept mois que Nigel de Jong n'avait pas fait trembler les filets. Deux séries qui ont pris fin ce week-end.

Mariano Izco (Catane) : Jusqu'à ce dimanche, le besogneux Argentin n'avait marqué qu'un seul but en Serie A cette saison. Mais face à la Roma, il a décidé d'offrir le Scudetto à la Juve en punissant deux fois De Sanctis. Izcogood.

Ross Barkley (Everton) : Ross Barkley, 20 piges, a marqué le plus beau but du week-end, en déposant des 20 mètres, et sans contrôle, le ballon dans la lucarne de Joe Hart. Ensuite, les Blues ont perdu pour la plus grande joie de leurs supporters, ravis de pouvoir emmerder les Reds, et des joueurs de City. Samedi à Goodison Park, il y avait de l'amour partout.

Antonio Di Natale (Udinese) : Il est là, l'ancien. Une mi-temps aura suffi à l'Udinese pour planter cinq pions à Livourne, dont un triplé du buteur de 36 ans, qui se permet même de louper un péno. Dans ces conditions, pourquoi ne pas encaisser trois buts face à la lanterne rouge ?

Pawel Brożek (Wisła Cracovie) : Le Polonais s'est fait plaisir contre le MKS Pogoń Szczecin, à l'occasion de la deuxième phase de l'Ekstraklasa (l'élite polonaise). De ses trois buts inscrits lors de la manita infligée par les siens, on retiendra ce lob dingue, exécuté dans la course à 45 mètres des buts adverses.

Adriana Lima (Célibataire) : La vraie star brésilienne du Mondial annonce la fin de sa relation avec Marko Jarić, l'ancien joueur des Clippers, qu'elle avait épousé en 2009. Et devient le trophée le plus convoité de l'année.

Sébastien Corchia (Sochaux) : Replacé au milieu de terrain depuis son transfert avorté à Lille, le Noiséen ne cesse de briller. Contre Nice, il offre à Jordan Ayew son quatrième but en jaune. Encore un petit effort, et il pourra quitter des Lionceaux maintenus en Ligue 1.

Aaron Hunt (Werder de Brême) : Le Werder a déclaré ouverte la chasse à son glorieux passé. Un message entendu par son fidèle attaquant de 27 ans, qui a bouffé le Hertha. Par amour des saucisses, bien sûr.

Jérémy Morel (Marseille) : Les rencontres entre l'OM et l'OL réservent toujours leur lot de folies. Dimanche, ce fut ce centre parfait du gaucher phocéen, déposé sur le crâne victorieux de Thauvin.

Carlos Tévez (Juventus) : Sacré champion d'Italie sans jouer, l'Apache est soulagé. Il peut enfin exhiber son tatouage célébrant ce qui est pour lui le 32e Scudetto de la Vieille Dame.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

gregoirelenormand Niveau : DHR
Adriana Lima (Célibataire), Et merde je pensais etre le seul sur le coup
jenculeoski Niveau : CFA2
De Jong dans l'équipe-type c'est cool. Et le résumé entre Milan AC - Inter, ce serait encore plus cool!
Merci de nous apprendre qu'Hamsik est tchèque.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Rojiblanco
Merci de nous apprendre qu'Hamsik est tchèque.

Tchéquie, Slovaquie, c'est pareil.
C'est un communiste sous influence soviétique, quoi.
On va pas chipoter.
Message posté par Rojiblanco
Merci de nous apprendre qu'Hamsik est tchèque.


Disons qu'il est de l'Est, ce sera plus simple pour tout le monde.
Note : 1
+1 pour Adriana Lima.

+10 pour Barkley qui a envoyé du rêve pendant tout le match. 20 piges le garçon. Qu'est-ce qu'il est fort!

J'aurais mis Boateng remplaçant pour son acte crétin quand son équipe mène largement au score. Je sais pas si David Luiz viendra au Bayern mais ça lui ferait pas de mal un séjour sur le banc. Badstuber?
Hamsik tchèque ? Plutôt slovaque les gars !
Syr_Odanus Niveau : CFA
Message posté par PhoenixLite

Tchéquie, Slovaquie, c'est pareil.
C'est un communiste sous influence soviétique, quoi.
On va pas chipoter.


Ouais c'est vrai quoi, belge, français, luxos, marseillais, parisiens...c'est pareil aussi.
On va pas chipoter.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Syr_Odanus


Ouais c'est vrai quoi, belge, français, luxos, marseillais, parisiens...c'est pareil aussi.
On va pas chipoter.

Bien d'accord.
Sauf pour les Luxembourgeois. Faut pas déconner, quand même.
Dzeko aurait quand même bien mérité une petite citation, pour son doublé et surtout sa simulation ridicule qui mettent City sur la voie royale!
Note : 4
Tchèque ou slovaque, dans tous les cas, c'est un pays où il y a pas de dentiste.
Sinon Mongongu fait un péno pourri ok, mais dans une équipe qui joue le maintien il y a pas autre qu'un défenseur central pour aller taper un péno ?
Message posté par Kelevra
Sinon Mongongu fait un péno pourri ok, mais dans une équipe qui joue le maintien il y a pas autre qu'un défenseur central pour aller taper un péno ?


Je rajouterais même: il n'y a pas autre qu'un défenseur central "congolais de surcroît" pour aller taper un péno décisif en vue du maintien ?
Ce qui est fou avec ce match de Morel, c'est que sa passe décisive n'est pas son seul centre parfait, puisqu'il a réitéré l'expérience, ce qui a donné la volée de Payet stoppée par Lopes. Sûrement l'effet Bielsa, ce génie qui fait gagner l'équipe sans même coacher.
Ah ces joueurs provenant de l'est! Prenez l'exemple d' Adnan Januzaj de MU; celui-ci a choisi illico presto pour quelle nation il allait mouiller son maillot lors des prochaines joutes internationales!
@ozymandias: "Sérieusement, Jean-Michel, ne trouvez-vous pas qu'il y a autre chose qu'un joueur congolais pour frapper un penalty de cette importance", c'est ça?
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Bjorn engels est une petite catin,je tenai à vous le dire.Marre des joueurs qui miment des coups de boule
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
une petite pensée pour Insigne qui offre la coupe d'Italie à son Napoli (il a été formé au club et c'est un napolitain), avec un doublé en finale et qui n'est même pas cité...
Ce gamin ne marque pas souvent mais il choisit bien ses matches en tout cas.
LaMainInvisible Niveau : District
Et le lob du mec inconnu... Oo
j'aurai bien aimé voir Hugo au moins remplacant, j'ai rarement vu une prestation de gardien aussi aboutie, il a fait un nombre de parades c'est hallucinant.
Grâce à sa defense bidon il va au moins arriver au top au Bresil
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le monde de Guardiola
1 25