En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options

L'équipe type du dimanche

Manchester City, le Bayern, le Paris Saint-Germain et Barcelone qui perdent, Sochaux qui gagne et Arsenal qui se qualifie pour une finale : ce week-end de foot a offert du grand n'importe quoi. Et c'était bien.

Modififié
Sur le banc
L'aigle

L'aigle

En milieu de semaine, la LFP signifiait à l'OGCN qu'elle lui retirait l'autorisation de faire voler son aigle au-dessus des tribunes de l'Allianz Riviera avant chaque rencontre pour des raisons de sécurité. Une décision au-dessus de laquelle le Gym a décidé de passer, comme le rapace qui a bien pris son envol avant le match face à Lorient.

Kevin
Gameiro

Kevin Gameiro

L'ancien Parisien a décidé de passer la vitesse supérieure. Face au Bétis, il inscrit son troisième doublé en un mois et porte son total de buts à treize en seulement dix-sept titularisations.

Demba
Ba

Demba Ba

Tiens, José Mourinho s'est aperçu qu'il avait un attaquant. Récompensé après sa folie face au PSG, le Sénégalais a fêté face à Swansea sa troisième titularisation de la saison en Premier League. La première depuis octobre 2013. Évidemment, il a marqué.

Riccardo
Montolivo

Riccardo Montolivo

Fatigué de se faire chambrer au sujet de ses pubs pour LCL, Riccardo s'est énervé et a inscrit de loin le seul but des Rossoneri face à Catane, la lanterne rouge.

Pato

Pato

Prêté depuis février à São Paulo par les Corinthians, l'ancien Milanais a enfin inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, à l'occasion du premier tour de la Coupe du Brésil. C'est Pato tôt.

Hugo
Lloris

Hugo Lloris

Une nouvelle fois abandonné par sa défense, le gardien des Bleus a pris 3 buts face à West Bromwich. L'ancien Lyonnais n'est pas parvenu à garder ses buts inviolés lors de ses sept dernières sorties, au cours desquelles il a ramassé dix-huit fois le ballon au fond de ses filets. Dur.

Julien
Faussurier

Julien Faussurier

Donnés pour morts il y a quelques semaines, les Lionceaux respirent encore. Après leur victoire face à Toulouse, les hommes d'Hervé Renard sont même sur une série de trois matchs sans défaite. Samedi, la pire défense de Ligue 1 s'est même permis le luxe de rendre une clean sheet. Guingamp, le premier non-relégable, n'est plus qu'à cinq points.

Diego
Godín

Diego Godín

Homme de base de la meilleure défense de la Liga, Godín se permet de temps à autre d'y aller de son petit but, comme face à Getafe. Le troisième cette saison, pour l'Uruguayen aux 75 sélections qui n'a aucun lien avec le boss de Marseille.

Per
Mertesacker

Per Mertesacker

Assurément l'homme de la demi-finale de FA Cup face à Wigan. Dix-neuf minutes après avoir permis l'ouverture du score des Latics en provoquant un pénalty, l'Allemand se rattrape en égalisant. Les boys d'Arsène se sont définitivement trouvé un Per.

Franck
Signorino

Franck Signorino

La dernière fois que Franck Signorino avait marqué un but en Ligue 1, « Ma Philosophie » , d'Amel Bent, était numéro un du Top 50. Oui, c'était en 2005.

Henrikh
Mkhitaryan

Henrikh Mkhitaryan

L'Arménien a réussi face au Bayern ce qu'il a loupé face au Real. Le seul problème, c'est que même en leur mettant une rouste chez eux, les Bavarois seront champions quoi qu'il arrive. Alors que mardi, ce troisième but contre les Espagnols aurait pu changer beaucoup de choses.

Steven
Gerrard

Steven Gerrard

Elles étaient belles, les larmes de Stevie G. Au terme de la rencontre capitale de Liverpool face à City le jour de la commémoration de la tragédie d'Hillsborough, le capitaine des Reds n'a pu se contenir. Trente-quatre ans, le bon âge pour remporter son premier titre de champion ?

Jordan
Ferri

Jordan Ferri

Parmi la multitude de gamins lancés par Garde en début de saison, il est, avec Tolisso, le seul à s'être imposé comme un élément important de l'effectif lyonnais. Et après tout, lorsque Gourcuff est absent, quoi de plus logique que de le remplacer par Ferri ? Déjà excellent face à la Juve jeudi, il récidive en offrant la victoire aux siens face au PSG.

Yacine
Brahimi

Yacine Brahimi

Se retrouver tricard à Rennes avant de s'éclater en Liga, c'est possible. Samedi, c'est même le Barça que l'international algérien a fait dégoupiller.

Gonzalo
Higuaín

Gonzalo Higuaín

Le Brestois y est allé de son triplé face à la Lazio, ce qui porte son total de buts à dix-sept en Serie A. Ce qu'on appelle une adaptation réussie. Du coup, le Napoli crée le vide autour de sa troisième place : douze points derrière la Roma, neuf devant la Fiorentina.

Mauro
Icardi

Mauro Icardi

L'Argentin formé au Barça est taquin. Après avoir piqué Wanda Nara à Maxi López, et exhibé sur Twitter des photos de moments passés avec sa belle et les enfants de son ancien pote, l'attaquant de l'Inter pousse le vice jusqu'à planter un doublé sur le terrain de la Samp' sous les yeux du cocu. Qui, lui, loupe son pénalty.

Hugo Lloris (Tottenham) : Une nouvelle fois abandonné par sa défense, le gardien des Bleus a pris 3 buts face à West Bromwich. L'ancien Lyonnais n'est pas parvenu à garder ses buts inviolés lors de ses sept dernières sorties, au cours desquelles il a ramassé dix-huit fois le ballon au fond de ses filets. Dur.

Julien Faussurier (Sochaux) : Donnés pour morts il y a quelques semaines, les Lionceaux respirent encore. Après leur victoire face à Toulouse, les hommes d'Hervé Renard sont même sur une série de trois matchs sans défaite. Samedi, la pire défense de Ligue 1 s'est même permis le luxe de rendre une clean sheet. Guingamp, le premier non-relégable, n'est plus qu'à cinq points.

Diego Godín (Atlético de Madrid) : Homme de base de la meilleure défense de la Liga, Godín se permet de temps à autre d'y aller de son petit but, comme face à Getafe. Le troisième cette saison, pour l'Uruguayen aux 75 sélections qui n'a aucun lien avec le boss de Marseille.

Per Mertesacker (Arsenal) : Assurément l'homme de la demi-finale de FA Cup face à Wigan. Dix-neuf minutes après avoir permis l'ouverture du score des Latics en provoquant un pénalty, l'Allemand se rattrape en égalisant. Les boys d'Arsène se sont définitivement trouvé un Per.

Franck Signorino (Reims) : La dernière fois que Franck Signorino avait marqué un but en Ligue 1, « Ma Philosophie » , d'Amel Bent, était numéro un du Top 50. Oui, c'était en 2005.

Vidéo

Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund) : L'Arménien a réussi face au Bayern ce qu'il a loupé face au Real. Le seul problème, c'est que même en leur mettant une rouste chez eux, les Bavarois seront champions quoi qu'il arrive. Alors que mardi, ce troisième but contre les Espagnols aurait pu changer beaucoup de choses.

Steven Gerrard (Liverpool) : Elles étaient belles, les larmes de Stevie G. Au terme de la rencontre capitale de Liverpool face à City le jour de la commémoration de la tragédie d'Hillsborough, le capitaine des Reds n'a pu se contenir. Trente-quatre ans, le bon âge pour remporter son premier titre de champion ?

Jordan Ferri (Lyon) : Parmi la multitude de gamins lancés par Garde en début de saison, il est, avec Tolisso, le seul à s'être imposé comme un élément important de l'effectif lyonnais. Et après tout, lorsque Gourcuff est absent, quoi de plus logique que de le remplacer par Ferri ? Déjà excellent face à la Juve jeudi, il récidive en offrant la victoire aux siens face au PSG.

Yacine Brahimi (Grenade) : Se retrouver tricard à Rennes avant de s'éclater en Liga, c'est possible. Samedi, c'est même le Barça que l'international algérien a fait dégoupiller.

Gonzalo Higuaín (Naples) : Le Brestois y est allé de son triplé face à la Lazio, ce qui porte son total de buts à dix-sept en Serie A. Ce qu'on appelle une adaptation réussie. Du coup, le Napoli crée le vide autour de sa troisième place : douze points derrière la Roma, neuf devant la Fiorentina.

Mauro Icardi (Inter) : L'Argentin formé au Barça est taquin. Après avoir piqué Wanda Nara à Maxi López, et exhibé sur Twitter des photos de moments passés avec sa belle et les enfants de son ancien pote, l'attaquant de l'Inter pousse le vice jusqu'à planter un doublé sur le terrain de la Samp' sous les yeux du cocu. Qui, lui, loupe son pénalty.

L'aigle (Nice) : En milieu de semaine, la LFP signifiait à l'OGCN qu'elle lui retirait l'autorisation de faire voler son aigle au-dessus des tribunes de l'Allianz Riviera avant chaque rencontre pour des raisons de sécurité. Une décision au-dessus de laquelle le Gym a décidé de passer, comme le rapace qui a bien pris son envol avant le match face à Lorient.

Kevin Gameiro (Séville) : L'ancien Parisien a décidé de passer la vitesse supérieure. Face au Bétis, il inscrit son troisième doublé en un mois et porte son total de buts à treize en seulement dix-sept titularisations.

Demba Ba (Chelsea) : Tiens, José Mourinho s'est aperçu qu'il avait un attaquant. Récompensé après sa folie face au PSG, le Sénégalais a fêté face à Swansea sa troisième titularisation de la saison en Premier League. La première depuis octobre 2013. Évidemment, il a marqué.

Riccardo Montolivo (Milan) : Fatigué de se faire chambrer au sujet de ses pubs pour LCL, Riccardo s'est énervé et a inscrit de loin le seul but des Rossoneri face à Catane, la lanterne rouge.

Pato (São Paulo) : Prêté depuis février à São Paulo par les Corinthians, l'ancien Milanais a enfin inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, à l'occasion du premier tour de la Coupe du Brésil. C'est Pato tôt.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
Lyon mange Paris