L'équipe type du dimanche

Des scores de tennis en Premier League, un Bayern qui ne se lasse pas de la routine de la victoire, un Clásico fou, des lobs déclenchés du milieu du terrain et des triplés en pagaille : ce week-end, les gardiens n'ont pas vu d'abstentionnistes.

Modififié
4 46
Sur le banc
Arsène
Wenger

Arsène Wenger

Vous pensiez que cette boum organisée pour vos 14 ans, à laquelle Pauline n'était pas venue en prétextant un concours de danse le lendemain, était la pire fête du monde ? Demandez à Arsène ce qu'il en pense.

Christian
Eriksen

Christian Eriksen

La pépite danoise n'a pas toujours envie. Mais quand elle est d'humeur, elle distribue du kiff' par palettes de douze, comme face à Southampton. Deux buts et une passe décisive, pour le meneur venu du froid.

Alexander
Tettey

Alexander Tettey

Un Norvégien né à Accra et passé par le Stade rennais est forcément un homme tourmenté. Pour faire taire ses démons, la meilleure solution trouvée par le milieu de Norwich est de frapper très fort dans le premier ballon qui passe. Ce qu'il a fait contre Sunderland. Volée des 30 mètres qui finit dans les buts adverses, pour lui.

Ciro
Immobile

Ciro Immobile

Formé à la Juve, l'attaquant de 24 ans n'a aucun scrupule à enfiler les buts pour le Torino. Avec son triplé contre Livourne, le blond en est maintenant à 16 pions en Serie A. Suffisant pour passer l'été au Brésil ?

Mevlüt
Erding

Mevlüt Erding

Le dernier doublé du Franco-Turc datait de janvier 2011. C'était face à Arles-Avignon, sous les couleurs du PSG, avec Peguy Luyindula à ses côtés. Il était sorti à la 68e, remplacé par Jean-Eudes Maurice. Trois ans, putain.

Manuel
Neuer

Manuel Neuer

Face à Mayence, les Bavarois ont aligné leur 18e victoire consécutive en Bundesliga. Un blitz auquel le portier de 27 ans a participé 17 fois, n'encaissant que 9 buts. Happy Neuer.

Fabian
Johnson

Fabian Johnson

Face à Hoffenheim, le Bayer Leverkusen en pleine dégringolade pensait limiter la casse en obtenant le nul. C'était sans compter sur le Ricain Johnson, qui offre à Modeste le but de la victoire à la 89e.

Martin
Škrtel

Martin Škrtel

La tronche de casseur de gueules slovaque des Reds a parfaitement symbolisé la folie de la Premier League, face à Cardiff. Auteur de deux coups de boule victorieux en 13 minutes, il participe au lynchage des Gallois. Et peu importe si Liverpool a encaissé 3 pions.

Koffi
Djidji

Koffi Djidji

Depuis trois rencontres, les Canaris évoluent en défense avec un novice en Ligue 1 de 21 ans. Et depuis trois rencontres, les Canaris ne se font plus croquer. Mieux, face à Montpellier, le gamin de Bagnolet y est allé de son but.

Faouzi
Ghoulam

Faouzi Ghoulam

Ils étaient bien, les Napolitains, jusqu'à l'expulsion de l'ancien Stéphanois. Mais en supériorité numérique, la Fiorentina finit par l'emporter au San Paolo dans les derniers instants.

Orlando
Engelaar

Orlando Engelaar

À 34 ans, le Néerlandais, international à 14 reprises entre 2007 et 2010, a bien gagné le droit d'aller se la couler douce en A-League australienne. Et accessoirement, de coller des buts du milieu de terrain. Et peu importe si cela ne suffit pas à battre les Central Coast Mariners.

Yaya
Touré

Yaya Touré

Dans un championnat qui a quasiment abandonné toute notion tactique, le poste de milieu défensif n'a plus vraiment de sens. La preuve avec Yaya Touré, qui plante ses 14e, 15e et 16e buts de la saison en championnat contre Fulham.

Ángel Di
María

Ángel Di María

La marque des grands entraîneurs est souvent de reconvertir certains joueurs à un poste pour lequel ils n'étaient a priori pas taillés. Et ce que fait l'Ange de Marie au poste de relayeur prouve, s'il était besoin, que Carlo Ancelotti est un grand.

Wayne
Rooney

Wayne Rooney

Oui, son lob du milieu de terrain est moins beau que celui d'Orlando Engelaar. Mais le sien a été inscrit en Premier League. Sous les yeux de David Beckham. Et il a gagné, lui.

Samuel
Eto'o

Samuel Eto'o

Week-end de goret pour Samuel. Samedi, il se paye Wenger en gâchant le 1000e match du Français sur le banc d'Arsenal dès la 5e minute. Pas rassasié, il s'empiffre Guardiola le lendemain sur le plateau de beIN Sports : « Pep me disait comment faire les mouvements d'attaquants. Je lui ai dit : "Mais tu n'es pas normal toi ?" » Glouton.

Nicolas
Maurice-Belay

Nicolas Maurice-Belay

Si les Girondins possédaient un avant-centre simplement correct, NMB en serait facilement à une dizaine de passes décisives. Face à Nice, « Coco » a encore vu Hoarau et Jussiê engloutir ses caviars sans faire trembler la moindre ficelle. Et comme si cela ne suffisait pas, l'ex-Sochalien a lâché dimanche qu'il était surnommé Ten Shin Han au collège. ...

Manuel Neuer (Bayern Munich) : Face à Mayence, les Bavarois ont aligné leur 18e victoire consécutive en Bundesliga. Un blitz auquel le portier de 27 ans a participé 17 fois, n'encaissant que 9 buts. Happy Neuer.

Fabian Johnson (Hoffenheim) : Face à Hoffenheim, le Bayer Leverkusen en pleine dégringolade pensait limiter la casse en obtenant le nul. C'était sans compter sur le Ricain Johnson, qui offre à Modeste le but de la victoire à la 89e.

Martin Škrtel (Liverpool) : La tronche de casseur de gueules slovaque des Reds a parfaitement symbolisé la folie de la Premier League, face à Cardiff. Auteur de deux coups de boule victorieux en 13 minutes, il participe au lynchage des Gallois. Et peu importe si Liverpool a encaissé 3 pions.

Koffi Djidji (Nantes) : Depuis trois rencontres, les Canaris évoluent en défense avec un novice en Ligue 1 de 21 ans. Et depuis trois rencontres, les Canaris ne se font plus croquer. Mieux, face à Montpellier, le gamin de Bagnolet y est allé de son but.

Faouzi Ghoulam (Naples) : Ils étaient bien, les Napolitains, jusqu'à l'expulsion de l'ancien Stéphanois. Mais en supériorité numérique, la Fiorentina finit par l'emporter au San Paolo dans les derniers instants.

Orlando Engelaar (Melbourne Heart) : À 34 ans, le Néerlandais, international à 14 reprises entre 2007 et 2010, a bien gagné le droit d'aller se la couler douce en A-League australienne. Et accessoirement, de coller des buts du milieu de terrain. Et peu importe si cela ne suffit pas à battre les Central Coast Mariners.

Yaya Touré (Manchester City) : Dans un championnat qui a quasiment abandonné toute notion tactique, le poste de milieu défensif n'a plus vraiment de sens. La preuve avec Yaya Touré, qui plante ses 14e, 15e et 16e buts de la saison en championnat contre Fulham.

Ángel Di María (Real Madrid) : La marque des grands entraîneurs est souvent de reconvertir certains joueurs à un poste pour lequel ils n'étaient a priori pas taillés. Et ce que fait l'Ange de Marie au poste de relayeur prouve, s'il était besoin, que Carlo Ancelotti est un grand.

Wayne Rooney (Manchester United) : Oui, son lob du milieu de terrain est moins beau que celui d'Orlando Engelaar. Mais le sien a été inscrit en Premier League. Sous les yeux de David Beckham. Et il a gagné, lui.

Samuel Eto'o (Chelsea) : Week-end de goret pour Samuel. Samedi, il se paye Wenger en gâchant le 1000e match du Français sur le banc d'Arsenal dès la 5e minute. Pas rassasié, il s'empiffre Guardiola le lendemain sur le plateau de beIN Sports : « Pep me disait comment faire les mouvements d'attaquants. Je lui ai dit : "Mais tu n'es pas normal toi ?" » Glouton.

Nicolas Maurice-Belay (Bordeaux) : Si les Girondins possédaient un avant-centre simplement correct, NMB en serait facilement à une dizaine de passes décisives. Face à Nice, « Coco » a encore vu Hoarau et Jussiê engloutir ses caviars sans faire trembler la moindre ficelle. Et comme si cela ne suffisait pas, l'ex-Sochalien a lâché dimanche qu'il était surnommé Ten Shin Han au collège. Dur.

Arsène Wenger (Arsenal) : Vous pensiez que cette boum organisée pour vos 14 ans, à laquelle Pauline n'était pas venue en prétextant un concours de danse le lendemain, était la pire fête du monde ? Demandez à Arsène ce qu'il en pense.

Christian Eriksen (Tottenham) : La pépite danoise n'a pas toujours envie. Mais quand elle est d'humeur, elle distribue du kiff' par palettes de douze, comme face à Southampton. Deux buts et une passe décisive, pour le meneur venu du froid.

Alexander Tettey (Norwich) : Un Norvégien né à Accra et passé par le Stade rennais est forcément un homme tourmenté. Pour faire taire ses démons, la meilleure solution trouvée par le milieu de Norwich est de frapper très fort dans le premier ballon qui passe. Ce qu'il a fait contre Sunderland. Volée des 30 mètres qui finit dans les buts adverses, pour lui.

Ciro Immobile (Torino) : Formé à la Juve, l'attaquant de 24 ans n'a aucun scrupule à enfiler les buts pour le Torino. Avec son triplé contre Livourne, le blond en est maintenant à 16 pions en Serie A. Suffisant pour passer l'été au Brésil ?

Mevlüt Erding (Saint-Étienne) : Le dernier doublé du Franco-Turc datait de janvier 2011. C'était face à Arles-Avignon, sous les couleurs du PSG, avec Peguy Luyindula à ses côtés. Il était sorti à la 68e, remplacé par Jean-Eudes Maurice. Trois ans, putain.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et Suarez non ?
merci pour ce souvenir de ce qu'etait Paris il y a 3 ans
bufford tannen Niveau : DHR
vous pouviez faire 2 équipes...
Et Andres, le daron du plus gros match du week-end ... 442 andres yaya et ciao NMB !
Heu il manque pas Iniesta et Benzema?
OU EST INIESTA ???!

Ok, on va rentrer dans le sempiternel débat "lui plutôt qu'un autre" mais quand même...

Et Yaya, cette mine à 30 mètres, en toute décontraction, il respecte rien le gars.
Il manque pas Kevin l'avant centre de Vaucresson qui a fait un super match en -16 ?
Malheureusement, en France, l'équipe-type du dimanche est bleue marine...

et elle ne joue pas à Chaban-Delmas.

Putain de veaux !!!

Mettre Di Maria et oublier Don Andres c'est un crime là pour le coup
bestofgeorge Niveau : Loisir
Comment vous savez pour Pauline ?!
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Mais vous comprenez pas les gars, So foot c'est un site trop subtil pour mettre de vulgaires joueurs comme Messi, Iniesta ou Benzema.
Non eux ils préfèrent prouver qu'ils regardent bien les matchs de Bordeaux ou de Nantes sans parler de cet incontournable Hoffenheim-Leverkusen

Alors ne venez pas leur parler du classico, spectacle beaucoup vulgus populus pour eux, ils vous ont juste mis Di Maria pour vous faire plaisier, mais ils auraient rêvé placer Mollo et ses corners léchés dans le petit filet à la place



Desole mais hier le meilleur joueur sur la pelouse c'etait Du Maria. Facile.
Sergio Ramos merite d'être ecartele.
hisoka
Pauvre Andres...

On te vole des ballons d'or et on ne reconnait méme pas ton talent.

Dur la vie
dans l'equipe type du quotidien "l'equipe" on y trouve jallet.
le justicier #31# Niveau : District
Grand moment de télé hier avec eto'o
PhoenixLite Niveau : Loisir
Sans déconner, vous regardez les matchs, les gars?
C'est la 2ème ou 3ème fois que je lis que Skrtel a mis 2 buts de la tête, alors que le premier il le met du pied, en extension.... Comment on peut confondre, sérieusement ?
Vu la saison d'Immobile, j'ai du mal à me dire qu'il ne va pas bouger au mercato...
Moi je voulais qu'on parle du buteur improbable qui inflige a galatasay sa première défaite en marquant vers la 85e...et qui se fait expulser dans la foulée parce qu'il a enlevé son maillot pour feter son but...
le fameux Monsieur Mouche !!!
Chriswillow Niveau : Loisir
Tellement fort le premier coup de boule de Skrtel que j'ai cru qu'il avait marqué du pied le con...
Chriswillow Niveau : Loisir
Et mettre Koffi Djifji dans l'équipe type sans parler de son CSC, ça aussi c'est balaise...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 46