Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

L'équipe type du dimanche

Des scores de tennis en Premier League, un Bayern qui ne se lasse pas de la routine de la victoire, un Clásico fou, des lobs déclenchés du milieu du terrain et des triplés en pagaille : ce week-end, les gardiens n'ont pas vu d'abstentionnistes.

Modififié
Sur le banc
Arsène
Wenger

Arsène Wenger

Vous pensiez que cette boum organisée pour vos 14 ans, à laquelle Pauline n'était pas venue en prétextant un concours de danse le lendemain, était la pire fête du monde ? Demandez à Arsène ce qu'il en pense.

Christian
Eriksen

Christian Eriksen

La pépite danoise n'a pas toujours envie. Mais quand elle est d'humeur, elle distribue du kiff' par palettes de douze, comme face à Southampton. Deux buts et une passe décisive, pour le meneur venu du froid.

Alexander
Tettey

Alexander Tettey

Un Norvégien né à Accra et passé par le Stade rennais est forcément un homme tourmenté. Pour faire taire ses démons, la meilleure solution trouvée par le milieu de Norwich est de frapper très fort dans le premier ballon qui passe. Ce qu'il a fait contre Sunderland. Volée des 30 mètres qui finit dans les buts adverses, pour lui.

Ciro
Immobile

Ciro Immobile

Formé à la Juve, l'attaquant de 24 ans n'a aucun scrupule à enfiler les buts pour le Torino. Avec son triplé contre Livourne, le blond en est maintenant à 16 pions en Serie A. Suffisant pour passer l'été au Brésil ?

Mevlüt
Erding

Mevlüt Erding

Le dernier doublé du Franco-Turc datait de janvier 2011. C'était face à Arles-Avignon, sous les couleurs du PSG, avec Peguy Luyindula à ses côtés. Il était sorti à la 68e, remplacé par Jean-Eudes Maurice. Trois ans, putain.

Manuel
Neuer

Manuel Neuer

Face à Mayence, les Bavarois ont aligné leur 18e victoire consécutive en Bundesliga. Un blitz auquel le portier de 27 ans a participé 17 fois, n'encaissant que 9 buts. Happy Neuer.

Fabian
Johnson

Fabian Johnson

Face à Hoffenheim, le Bayer Leverkusen en pleine dégringolade pensait limiter la casse en obtenant le nul. C'était sans compter sur le Ricain Johnson, qui offre à Modeste le but de la victoire à la 89e.

Martin
Škrtel

Martin Škrtel

La tronche de casseur de gueules slovaque des Reds a parfaitement symbolisé la folie de la Premier League, face à Cardiff. Auteur de deux coups de boule victorieux en 13 minutes, il participe au lynchage des Gallois. Et peu importe si Liverpool a encaissé 3 pions.

Koffi
Djidji

Koffi Djidji

Depuis trois rencontres, les Canaris évoluent en défense avec un novice en Ligue 1 de 21 ans. Et depuis trois rencontres, les Canaris ne se font plus croquer. Mieux, face à Montpellier, le gamin de Bagnolet y est allé de son but.

Faouzi
Ghoulam

Faouzi Ghoulam

Ils étaient bien, les Napolitains, jusqu'à l'expulsion de l'ancien Stéphanois. Mais en supériorité numérique, la Fiorentina finit par l'emporter au San Paolo dans les derniers instants.

Orlando
Engelaar

Orlando Engelaar

À 34 ans, le Néerlandais, international à 14 reprises entre 2007 et 2010, a bien gagné le droit d'aller se la couler douce en A-League australienne. Et accessoirement, de coller des buts du milieu de terrain. Et peu importe si cela ne suffit pas à battre les Central Coast Mariners.

Yaya
Touré

Yaya Touré

Dans un championnat qui a quasiment abandonné toute notion tactique, le poste de milieu défensif n'a plus vraiment de sens. La preuve avec Yaya Touré, qui plante ses 14e, 15e et 16e buts de la saison en championnat contre Fulham.

Ángel Di
María

Ángel Di María

La marque des grands entraîneurs est souvent de reconvertir certains joueurs à un poste pour lequel ils n'étaient a priori pas taillés. Et ce que fait l'Ange de Marie au poste de relayeur prouve, s'il était besoin, que Carlo Ancelotti est un grand.

Wayne
Rooney

Wayne Rooney

Oui, son lob du milieu de terrain est moins beau que celui d'Orlando Engelaar. Mais le sien a été inscrit en Premier League. Sous les yeux de David Beckham. Et il a gagné, lui.

Samuel
Eto'o

Samuel Eto'o

Week-end de goret pour Samuel. Samedi, il se paye Wenger en gâchant le 1000e match du Français sur le banc d'Arsenal dès la 5e minute. Pas rassasié, il s'empiffre Guardiola le lendemain sur le plateau de beIN Sports : « Pep me disait comment faire les mouvements d'attaquants. Je lui ai dit : "Mais tu n'es pas normal toi ?" » Glouton.

Nicolas
Maurice-Belay

Nicolas Maurice-Belay

Si les Girondins possédaient un avant-centre simplement correct, NMB en serait facilement à une dizaine de passes décisives. Face à Nice, « Coco » a encore vu Hoarau et Jussiê engloutir ses caviars sans faire trembler la moindre ficelle. Et comme si cela ne suffisait pas, l'ex-Sochalien a lâché dimanche qu'il était surnommé Ten Shin Han au collège. ...

Manuel Neuer (Bayern Munich) : Face à Mayence, les Bavarois ont aligné leur 18e victoire consécutive en Bundesliga. Un blitz auquel le portier de 27 ans a participé 17 fois, n'encaissant que 9 buts. Happy Neuer.

Fabian Johnson (Hoffenheim) : Face à Hoffenheim, le Bayer Leverkusen en pleine dégringolade pensait limiter la casse en obtenant le nul. C'était sans compter sur le Ricain Johnson, qui offre à Modeste le but de la victoire à la 89e.

Martin Škrtel (Liverpool) : La tronche de casseur de gueules slovaque des Reds a parfaitement symbolisé la folie de la Premier League, face à Cardiff. Auteur de deux coups de boule victorieux en 13 minutes, il participe au lynchage des Gallois. Et peu importe si Liverpool a encaissé 3 pions.

Koffi Djidji (Nantes) : Depuis trois rencontres, les Canaris évoluent en défense avec un novice en Ligue 1 de 21 ans. Et depuis trois rencontres, les Canaris ne se font plus croquer. Mieux, face à Montpellier, le gamin de Bagnolet y est allé de son but.

Faouzi Ghoulam (Naples) : Ils étaient bien, les Napolitains, jusqu'à l'expulsion de l'ancien Stéphanois. Mais en supériorité numérique, la Fiorentina finit par l'emporter au San Paolo dans les derniers instants.

Orlando Engelaar (Melbourne Heart) : À 34 ans, le Néerlandais, international à 14 reprises entre 2007 et 2010, a bien gagné le droit d'aller se la couler douce en A-League australienne. Et accessoirement, de coller des buts du milieu de terrain. Et peu importe si cela ne suffit pas à battre les Central Coast Mariners.

Yaya Touré (Manchester City) : Dans un championnat qui a quasiment abandonné toute notion tactique, le poste de milieu défensif n'a plus vraiment de sens. La preuve avec Yaya Touré, qui plante ses 14e, 15e et 16e buts de la saison en championnat contre Fulham.

Ángel Di María (Real Madrid) : La marque des grands entraîneurs est souvent de reconvertir certains joueurs à un poste pour lequel ils n'étaient a priori pas taillés. Et ce que fait l'Ange de Marie au poste de relayeur prouve, s'il était besoin, que Carlo Ancelotti est un grand.

Wayne Rooney (Manchester United) : Oui, son lob du milieu de terrain est moins beau que celui d'Orlando Engelaar. Mais le sien a été inscrit en Premier League. Sous les yeux de David Beckham. Et il a gagné, lui.

Samuel Eto'o (Chelsea) : Week-end de goret pour Samuel. Samedi, il se paye Wenger en gâchant le 1000e match du Français sur le banc d'Arsenal dès la 5e minute. Pas rassasié, il s'empiffre Guardiola le lendemain sur le plateau de beIN Sports : « Pep me disait comment faire les mouvements d'attaquants. Je lui ai dit : "Mais tu n'es pas normal toi ?" » Glouton.

Nicolas Maurice-Belay (Bordeaux) : Si les Girondins possédaient un avant-centre simplement correct, NMB en serait facilement à une dizaine de passes décisives. Face à Nice, « Coco » a encore vu Hoarau et Jussiê engloutir ses caviars sans faire trembler la moindre ficelle. Et comme si cela ne suffisait pas, l'ex-Sochalien a lâché dimanche qu'il était surnommé Ten Shin Han au collège. Dur.

Arsène Wenger (Arsenal) : Vous pensiez que cette boum organisée pour vos 14 ans, à laquelle Pauline n'était pas venue en prétextant un concours de danse le lendemain, était la pire fête du monde ? Demandez à Arsène ce qu'il en pense.

Christian Eriksen (Tottenham) : La pépite danoise n'a pas toujours envie. Mais quand elle est d'humeur, elle distribue du kiff' par palettes de douze, comme face à Southampton. Deux buts et une passe décisive, pour le meneur venu du froid.

Alexander Tettey (Norwich) : Un Norvégien né à Accra et passé par le Stade rennais est forcément un homme tourmenté. Pour faire taire ses démons, la meilleure solution trouvée par le milieu de Norwich est de frapper très fort dans le premier ballon qui passe. Ce qu'il a fait contre Sunderland. Volée des 30 mètres qui finit dans les buts adverses, pour lui.

Ciro Immobile (Torino) : Formé à la Juve, l'attaquant de 24 ans n'a aucun scrupule à enfiler les buts pour le Torino. Avec son triplé contre Livourne, le blond en est maintenant à 16 pions en Serie A. Suffisant pour passer l'été au Brésil ?

Mevlüt Erding (Saint-Étienne) : Le dernier doublé du Franco-Turc datait de janvier 2011. C'était face à Arles-Avignon, sous les couleurs du PSG, avec Peguy Luyindula à ses côtés. Il était sorti à la 68e, remplacé par Jean-Eudes Maurice. Trois ans, putain.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 1 heure Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15