L'équipe type du dimanche

Pas mal, ce week-end de foot. En France, Monaco laisse planer un semblant de suspense en arrachant le nul contre Paris, Chelsea pique la tête de la Premier League à des Gunners en perdition à Liverpool et la Liga compte trois leaders à égalité de points. Ce qui donne un très beau casting.

Modififié
6 51
Sur le banc
Francis
Gillot

Francis Gillot

Ce Bordeaux-Lorient fixé à 17h00 ce dimanche n'arrangeait pas vraiment le coach des Girondins, qui rêvait d'autre chose pour fêter ses 54 ans. Merci, la météo.

Adel
Taarabt

Adel Taarabt

La recrue milanaise s'était mis la pression toute seule en déclarant mercredi qu'elle était « le Balotelli du Maroc » . Pour sa première sous ses nouvelles couleurs face à Naples, il ne lui a fallu que huit minutes pour prouver qu'il ne blaguait pas. Frappe enroulée des 20 mètres dans la lulu de Reina.

Alexandre
Lacazette

Alexandre Lacazette

Et un treizième pion pour le Lyonnais, qui ne devrait pas tarder à fêter ses buts en exécutant des petits pas de samba.

Jesé
Rodríguez

Jesé Rodríguez

« Quatre à la suite, vous êtes champion ! » L'attaquant couvé par Zidane aurait reçu un message de Julien Lepers après son quatrième but d'affilée en autant de rencontres.

Dimitar
Berbatov

Dimitar Berbatov

Parce que Berbatov et Ibrahimović face à face en Ligue 1, c'est juste beau.

Yohann
Pelé

Yohann Pelé

La recrue sochalienne ne s'était plus installée dans un but de Ligue 1 depuis mai 2010. Ce jour-là, celui qui gardait les bois du TFC avait rendu une clean sheet face au Monaco de Moussa Maazou. Samedi, pour son retour face à Lille, il n'a tenu que 3 minutes avant d'aller chercher un ballon dans ses filets. Bienvenue dans le Doubs.

David
Ducourtioux

David Ducourtioux

Si les Valenciennois parviennent à arracher leur maintien en fin de saison, ils se souviendront longtemps de cette ouverture de l'énorme David Ducourtioux à la 88e minute pour Abdul Waris, qui offre aux Nordistes une belle victoire face à Nice.

Thiago
Silva

Thiago Silva

Le capitaine parisien est un homme de spectacle. Et pas de spectacle sans suspense. Donc plutôt que d'assommer la Ligue 1 dès la 24e journée, le Carioca y est allé de son csc, histoire de laisser espérer Monaco. Un jouisseur.

Martin
Škrtel

Martin Škrtel

Il n'aura fallu que dix minutes de jeu au Slovaque en galère de voyelles pour planter dans le nez des Gunners les deux premiers doigts de la manita infligée par les Reds aux boys d'Arsène.

Nacho
Monreal

Nacho Monreal

À la 61e minute de Liverpool-Arsenal, l'Espagnol a quitté la pelouse d'Anfield dans le même état qu'une barely legal après une heure dans un bang bus. Après que Luis Suárez a déclenché les hostilités, le calvaire de l'ancien de Málaga s'est transformé en viol collectif, tout le côté droit des Reds en faisant sa chose.

Dimitri
Payet

Dimitri Payet

Pas un but en trois mois, puis trois pions en deux matchs. La carrière de Dimitri Payet est calquée sur la S03 de Homeland : c'est quand on pense qu'on va l'abandonner qu'un rebondissement fou nous force à continuer à le suivre.

Henrikh
Mkhitaryan

Henrikh Mkhitaryan

Muette depuis son but face à Arsenal en octobre dernier, la mitraillette d'Erevan a enfin retrouvé sa gâchette. Et c'est le Werder de LudObraniak qui s'est retrouvé criblé de cinq balles, dont deux de l'ancien du Chakhtar.

José
Verza

José Verza

Dans la lutte à trois pour le titre en Liga, l'Atlético semblait être le prétendant le moins à même de résister à la pression. Une impression confirmée sur la pelouse d'Alméria, où les Colchoneros se présentaient en leader avant qu'un doublé de Verza dans les dix dernières minutes ne les remette à égalité de points avec le Real et le Barça.

Eden
Hazard

Eden Hazard

Facile, le pied droit du Belge punit trois fois Newcastle et cale Chelsea au sommet de la Premier League. Bonne chance aux poursuivants.

Karim
Benzema

Karim Benzema

Et de 2 qui font 104. En y allant de son doublé contre Villarreal, la Benz a égalé le nombre de buts inscrits au Real par Ronaldo, son modèle. Pas mal, même si les pisse-froid argueront qu'il avait fallu « seulement » 177 rencontres à Il Fenomeno pour atteindre ce total, contre 213 pour le Français.

Emmanuel
Adebayor

Emmanuel Adebayor

Contre Everton, les Spurs n'ont cadré qu'une frappe. Pas de bol pour les Toffees, elle était signée Emmanuel Adebayor. Trois points pour Tottenham et sixième but du Togolais en huit rencontres depuis le licenciement de Villas-Boas. Fat come-back.

Yohann Pelé (Sochaux) : La recrue sochalienne ne s'était plus installée dans un but de Ligue 1 depuis mai 2010. Ce jour-là, celui qui gardait les bois du TFC avait rendu une clean sheet face au Monaco de Moussa Maazou. Samedi, pour son retour face à Lille, il n'a tenu que 3 minutes avant d'aller chercher un ballon dans ses filets. Bienvenue dans le Doubs.

David Ducourtioux (Valenciennes) : Si les Valenciennois parviennent à arracher leur maintien en fin de saison, ils se souviendront longtemps de cette ouverture de l'énorme David Ducourtioux à la 88e minute pour Abdul Waris, qui offre aux Nordistes une belle victoire face à Nice.

Thiago Silva (PSG) : Le capitaine parisien est un homme de spectacle. Et pas de spectacle sans suspense. Donc plutôt que d'assommer la Ligue 1 dès la 24e journée, le Carioca y est allé de son csc, histoire de laisser espérer Monaco. Un jouisseur.

Martin Škrtel (Liverpool) : Il n'aura fallu que dix minutes de jeu au Slovaque en galère de voyelles pour planter dans le nez des Gunners les deux premiers doigts de la manita infligée par les Reds aux boys d'Arsène.

Nacho Monreal (Arsenal) : À la 61e minute de Liverpool-Arsenal, l'Espagnol a quitté la pelouse d'Anfield dans le même état qu'une barely legal après une heure dans un bang bus. Après que Luis Suárez a déclenché les hostilités, le calvaire de l'ancien de Málaga s'est transformé en viol collectif, tout le côté droit des Reds en faisant sa chose.

Dimitri Payet (Marseille) : Pas un but en trois mois, puis trois pions en deux matchs. La carrière de Dimitri Payet est calquée sur la S03 de Homeland : c'est quand on pense qu'on va l'abandonner qu'un rebondissement fou nous force à continuer à le suivre.

Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund) : Muette depuis son but face à Arsenal en octobre dernier, la mitraillette d'Erevan a enfin retrouvé sa gâchette. Et c'est le Werder de LudObraniak qui s'est retrouvé criblé de cinq balles, dont deux de l'ancien du Chakhtar.

José Verza (Almería) : Dans la lutte à trois pour le titre en Liga, l'Atlético semblait être le prétendant le moins à même de résister à la pression. Une impression confirmée sur la pelouse d'Alméria, où les Colchoneros se présentaient en leader avant qu'un doublé de Verza dans les dix dernières minutes ne les remette à égalité de points avec le Real et le Barça.

Eden Hazard (Chelsea) : Facile, le pied droit du Belge punit trois fois Newcastle et cale Chelsea au sommet de la Premier League. Bonne chance aux poursuivants.

Karim Benzema (Real Madrid) : Et de 2 qui font 104. En y allant de son doublé contre Villarreal, la Benz a égalé le nombre de buts inscrits au Real par Ronaldo, son modèle. Pas mal, même si les pisse-froid argueront qu'il avait fallu « seulement » 177 rencontres à Il Fenomeno pour atteindre ce total, contre 213 pour le Français.

Emmanuel Adebayor (Tottenham) : Contre Everton, les Spurs n'ont cadré qu'une frappe. Pas de bol pour les Toffees, elle était signée Emmanuel Adebayor. Trois points pour Tottenham et sixième but du Togolais en huit rencontres depuis le licenciement de Villas-Boas. Fat come-back.

Francis Gillot (Bordeaux) : Ce Bordeaux-Lorient fixé à 17h00 ce dimanche n'arrangeait pas vraiment le coach des Girondins, qui rêvait d'autre chose pour fêter ses 54 ans. Merci, la météo.

Adel Taarabt (Milan) : La recrue milanaise s'était mis la pression toute seule en déclarant mercredi qu'elle était « le Balotelli du Maroc » . Pour sa première sous ses nouvelles couleurs face à Naples, il ne lui a fallu que huit minutes pour prouver qu'il ne blaguait pas. Frappe enroulée des 20 mètres dans la lulu de Reina.

Alexandre Lacazette (Lyon) : Et un treizième pion pour le Lyonnais, qui ne devrait pas tarder à fêter ses buts en exécutant des petits pas de samba.

Jesé Rodríguez (Real Madrid) : « Quatre à la suite, vous êtes champion ! » L'attaquant couvé par Zidane aurait reçu un message de Julien Lepers après son quatrième but d'affilée en autant de rencontres.

Dimitar Berbatov (Monaco) : Parce que Berbatov et Ibrahimović face à face en Ligue 1, c'est juste beau.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On a échangé nos DC
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Il a pris un sacré coup de vieux et une vilaine dépigmentation Lacazette.
Alexandre Lacazette serait donc un albinos?
Il lui arrive quoi à Monreal?

Face aux Bleus, à Paris, il était le meilleur espagnol.
Taarabt n'a jamais déclaré qu'il était le Balotelli Marocain, il reprenait juste des citations de journalistes avant d'infirmer ces déclarations. Vous ne regardez pas l'EDD ?
Jeu direct Niveau : CFA

Lacazette " qui ne devrait pas tarder à célébrer ses buts en exécutant des petits pas de samba". En attendant, il les célèbre façon "gaz lacrymo" et c'est très moche. Il faudrait que quelqu'un lui dise d'arrêter d'ailleurs.
Pas de joueur de Liverpool autre que Skrtel, bon...un petit Coutinho ou Sterling aurait pas été de trop.
"dans la lulu de Reina"... Matez au moins les résumés des matches
- Photos qui ne correspondent pas aux joueurs
- but de Taarabt en pleine lucarne selon vous, alors qu'elle est a ras de terre

On voit qu'on est lundi...
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 6
La prestation contre Pool c'était un non-match.J'espère que les Gunners vont se rattraper contre Man Utd.Et qu'on va pas se faire fister par le Bayern.L'espoir fait vivre bordel
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Note : 10
Sterling a sa place dans l'équipe-type(pour moi c'est l'homme du match). Il nous a déchirés ce type.
''même si les pisse-froids argueront qu'il avait fallu « seulement » 177 rencontres à Il Fenomeno pour atteindre ce total, contre 213 pour le Français.’’

Ouais,bah,ça fait une différence quand même,n’en déplaise aux ‘pisse-chaud’...
Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Ducourtioux, 35 balais, au pressing de la 1ère à la 88e minute (et son ouverture décisive). RESPECT.
Message posté par Fredinhovic95
Sterling a sa place dans l'équipe-type(pour moi c'est l'homme du match). Il nous a déchirés ce type.


L'homme du match c'est Henderson, mais comme on ne récompense que les buteurs ou les passeurs on n'est pas prêt de le voir. Il a étouffé, Ozil Cazorla et Wilshere, faut le faire. Il fait les courses que Gerrard ne fait plus pour rester lucide dans les transmissions et comble les vides tactiques de Coutinho qui se replace 1 fois sur 3, mais qui reste un drôle de génie.
Ca fait un Bon bout de temps qu'il est tres fort. On dirait que les gens le decouvre maintenant.
Ca fait un Bon bout de temps qu'il est tres fort. On dirait que les gens le decouvre maintenant.
Ca fait un Bon bout de temps qu'il est tres fort. On dirait que les gens le decouvre maintenant.
"Après que Luis Suarez ait déclenché "

"Après que" n'est jamais suivi du subjonctif, combien de fois va t-il falloir le répéter pour être entendu?
footrockeur Niveau : Loisir
Désolé mais quand on gagne le 4 à la suite dans Question pour un champion, on est pas forcément champion !


Nom de dieu Nils, qu'est ce que tu fous avec ta vie merde ?!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 51