L'équipe type du dimanche

Ce week-end, on a vu Manchester City en passer sept à Norwich, le gardien de Stoke marquer un but, Lewandowski planter un triplé, Cristiano Ronaldo un doublé, Arsenal prendre cinq points d'avance sur ses poursuivants, le PSG enfiler les 4-0, la Roma encaisser un but et Mangala offrir un but à son équipe et un autre à ses adversaires.

Modififié
0 26
Sur le banc
Pujol

Pujol

Deux buts, une passe décisive, l’attaquant valenciennois est clairement l’homme clef de la victoire valenciennoise à Ajaccio. Malheureusement, on retiendra surtout que c’est lui qui a définitivement fait évincer Fabrizio Ravenelli. Et ça, c’est moche.

Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Cinq buts en trois jours : celui qui passe plus de temps chez le coiffeur a résolument entamé son sprint vers le Ballon d'or. Ribéry est prévenu.

Zouma

Zouma

Bon, Kurt, on veut bien plaider pour toi le « tacle non maîtrisé » ... Mais quand même... Une intervention comme celle-ci, sous les yeux du même arbitre qui avait assisté l'an dernier à l'attentat d'Eysseric sur Clément, c'est difficilement défendable. Il va falloir s'attendre à une longue suspension. Et dire qu'il y allait pour prendre le ...

Kumbela

Kumbela

Il a été l'artisan principal de la montée de l'Eintracht Brunswick, de la D3 à la D1 en trois ans. Mais depuis le début de l'année, celui qui a inscrit 48 pions sur les trois derniers exercices n'y arrivait pas. Il a finalement pris ses responsabilités ce week-end, en inscrivant le seul but du match face à Leverkusen. L'Eintracht est toujours dernier, mais Kumbela a peut-être enfin lancé sa saison. Et celle de son ...

Berardi

Berardi

À 19 ans, ce jeune attaquant prêté par la Juventus a réalisé ce week-end son premier triplé en Serie A. Un triplé qui permet à son équipe, relégable, de s'imposer sur la pelouse de la Sampdoria. De quoi faire sourire les dirigeants turinois.

Büyük

Büyük

Semaine en or pour l'attaquant turc. Après avoir scoré contre Tabzon lundi (victoire 3-2), il a récidivé ce week-end sur la pelouse de Kayseri Erciyesspor, en s'offrant un doublé. Et mine de rien, Kasımpaşa vient jouer les trouble-fêtes à la deuxième position, entre Fener et Galatasaray. Oui oui, Kasımpaşa, le club de Ryan Babel.

Begović

Begović

Un gardien qui marque un but, c’est rare. Un gardien « anglais » (il est bosnien, hein, mais il joue en PL) qui marque un but, c’est très rare. Un gardien « anglais » qui marque un but de 90 mètres, c’est extrêmement rare. Un gardien « anglais » qui marque un but de 90 mètres au bout de 14 secondes de jeu, bah, c’est digne d’être le portier de l’équipe type de la ...

De
Silvestri

De Silvestri

Alors que son équipe est menée 3-2 à quelques minutes du terme, le latéral monte et, tout en rage, vient égaliser avant d'haranguer le public comme pour lui dire : « Allez, maintenant, on gagne ! » Oui, sauf que quelques minutes plus tard, il démonte un joueur adverse dans sa surface. Pénalty, et victoire 4-3 des visiteurs. De héros à zéro.

Mangala

Mangala

Face à Belenenses, le défenseur français a tout fait. D'abord, il ouvre le score, alors qu'il n'avait plus marqué depuis la saison dernière. Puis, trois minutes plus tard, il fait n'importe quoi, et offre l'égalisation à João Pedro. Ange et démon.

Nastasić

Nastasić

La semaine dernière, il s’était rendu coupable d’une jolie mésentente avec son gardien, qui avait coûté les trois points à son club sur la pelouse de Chelsea. Il s’est rattrapé cette semaine, non seulement en étant impeccable en défense, mais aussi en inscrivant son tout premier but en Premier League. Allez, t’es pardonné.

Caulker

Caulker

Un derby gallois en Premier League, cela n'arrive pas tous les jours. Ironie, cette grande première dans l'histoire a été décidée par un joueur anglais. Et le pire, c'est que Steven Caulker, buteur décisif à la 62e minute, jouait il y a deux ans... à Swansea. C'était écrit.

Memeshev

Memeshev

Il fut un temps où le Shakhtar Donetsk était invincible, insubmersible. Désormais, le club de Lucescu peut se faire terrasser par Volyn Lutsk, vulgaire douzième du championnat ukrainien. L'homme du match ? L'ailier droit Redvan Memeshev, 20 ans, auteur d'un doublé. Ses deux premiers buts en première division. Bon départ.

Verratti

Verratti

À 21 ans (il les fêtera demain) , il est le patron du milieu parisien. Face à Lorient, il a rendu une copie quasi parfaite, avec des caviars à tout va et un aimant collé sur la chaussure. Mieux : il en est désormais à trois matchs consécutifs sans prendre de carton jaune, quasiment un record depuis qu’il est à Paris. La maturité ?

Ramsey

Ramsey

Quel début de saison de dingue… Le milieu de terrain empile les prestations folles et les buts. Face à Liverpool, il a inscrit son sixième but de la saison, soit plus que lors des trois saisons précédentes. On a hâte de le voir associé à Bale lors du Mondial 2014. Ah, bah non…

Ribéry

Ribéry

Qui a dit que le Bayern n'était pas Ribéry-dépendant ? Mené 1-0 sur la pelouse d'Hoffenheim, le club bavarois s'est en remis à son Français. D'abord, un coup franc dévié au fond des filets par Mandžukić, puis une passe décisive géniale pour Thomas Müller. Allez, Francky, encore deux mois à ce niveau-là, et il est à toi.

José
Callejón

José Callejón

On parle peu de lui, mais il est peut-être le meilleur Napolitain depuis le début de la saison. L’Espagnol a déjà égalé son meilleur total en Liga (6 buts avec l’Espanyol en 2010/11) et, surtout, il plante des buts de dingue. Après la reprise de volée du droit contre la Fiorentina, il a gratifié le San Paolo d’une merveille de frappe du gauche en lucarne. Comment dit-on « ambidextre » en espagnol ...

Lewandowski

Lewandowski

Bonjour, je m'appelle Robert, je suis l'attaquant du Borussia Dortmund, mais je n'arrête pas de dire que je veux partir au Bayern Munich. En fait, je dis ça juste pour faire chier les journalistes. Parce que le week-end, quand je suis sur la pelouse avec le BVB, bah je colle des triplés. Et je suis même meilleur buteur de Bundesliga. Je suis un petit rigolo.

Begović (Stoke City) Un gardien qui marque un but, c’est rare. Un gardien « anglais » (il est bosnien, hein, mais il joue en PL) qui marque un but, c’est très rare. Un gardien « anglais » qui marque un but de 90 mètres, c’est extrêmement rare. Un gardien « anglais » qui marque un but de 90 mètres au bout de 14 secondes de jeu, bah, c’est digne d’être le portier de l’équipe type de la semaine.

De Silvestri (Sampdoria) Alors que son équipe est menée 3-2 à quelques minutes du terme, le latéral monte et, tout en rage, vient égaliser avant d'haranguer le public comme pour lui dire : « Allez, maintenant, on gagne ! » Oui, sauf que quelques minutes plus tard, il démonte un joueur adverse dans sa surface. Pénalty, et victoire 4-3 des visiteurs. De héros à zéro.

Mangala (FC Porto) Face à Belenenses, le défenseur français a tout fait. D'abord, il ouvre le score, alors qu'il n'avait plus marqué depuis la saison dernière. Puis, trois minutes plus tard, il fait n'importe quoi, et offre l'égalisation à João Pedro. Ange et démon.

Nastasić (Manchester City) La semaine dernière, il s’était rendu coupable d’une jolie mésentente avec son gardien, qui avait coûté les trois points à son club sur la pelouse de Chelsea. Il s’est rattrapé cette semaine, non seulement en étant impeccable en défense, mais aussi en inscrivant son tout premier but en Premier League. Allez, t’es pardonné.

Caulker (Cardiff City) Un derby gallois en Premier League, cela n'arrive pas tous les jours. Ironie, cette grande première dans l'histoire a été décidée par un joueur anglais. Et le pire, c'est que Steven Caulker, buteur décisif à la 62e minute, jouait il y a deux ans... à Swansea. C'était écrit.

Memeshev (Volyn Lutsk) Il fut un temps où le Shakhtar Donetsk était invincible, insubmersible. Désormais, le club de Lucescu peut se faire terrasser par Volyn Lutsk, vulgaire douzième du championnat ukrainien. L'homme du match ? L'ailier droit Redvan Memeshev, 20 ans, auteur d'un doublé. Ses deux premiers buts en première division. Bon départ.

Verratti (PSG) À 21 ans (il les fêtera demain) , il est le patron du milieu parisien. Face à Lorient, il a rendu une copie quasi parfaite, avec des caviars à tout va et un aimant collé sur la chaussure. Mieux : il en est désormais à trois matchs consécutifs sans prendre de carton jaune, quasiment un record depuis qu’il est à Paris. La maturité ?

Ramsey (Arsenal) Quel début de saison de dingue… Le milieu de terrain empile les prestations folles et les buts. Face à Liverpool, il a inscrit son sixième but de la saison, soit plus que lors des trois saisons précédentes. On a hâte de le voir associé à Bale lors du Mondial 2014. Ah, bah non…

Ribéry (Bayern Munich) Qui a dit que le Bayern n'était pas Ribéry-dépendant ? Mené 1-0 sur la pelouse d'Hoffenheim, le club bavarois s'est en remis à son Français. D'abord, un coup franc dévié au fond des filets par Mandžukić, puis une passe décisive géniale pour Thomas Müller. Allez, Francky, encore deux mois à ce niveau-là, et il est à toi.

José Callejón (Napoli) On parle peu de lui, mais il est peut-être le meilleur Napolitain depuis le début de la saison. L’Espagnol a déjà égalé son meilleur total en Liga (6 buts avec l’Espanyol en 2010/11) et, surtout, il plante des buts de dingue. Après la reprise de volée du droit contre la Fiorentina, il a gratifié le San Paolo d’une merveille de frappe du gauche en lucarne. Comment dit-on « ambidextre » en espagnol ?

Lewandowski (Borussia Dortmund) Bonjour, je m'appelle Robert, je suis l'attaquant du Borussia Dortmund, mais je n'arrête pas de dire que je veux partir au Bayern Munich. En fait, je dis ça juste pour faire chier les journalistes. Parce que le week-end, quand je suis sur la pelouse avec le BVB, bah je colle des triplés. Et je suis même meilleur buteur de Bundesliga. Je suis un petit rigolo.

Remplaçants :

Pujol (Valenciennes) Deux buts, une passe décisive, l’attaquant valenciennois est clairement l’homme clef de la victoire valenciennoise à Ajaccio. Malheureusement, on retiendra surtout que c’est lui qui a définitivement fait évincer Fabrizio Ravenelli. Et ça, c’est moche.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Cinq buts en trois jours : celui qui passe plus de temps chez le coiffeur a résolument entamé son sprint vers le Ballon d'or. Ribéry est prévenu.

Zouma (Saint-Étienne) Bon, Kurt, on veut bien plaider pour toi le « tacle non maîtrisé » ... Mais quand même... Une intervention comme celle-ci, sous les yeux du même arbitre qui avait assisté l'an dernier à l'attentat d'Eysseric sur Clément, c'est difficilement défendable. Il va falloir s'attendre à une longue suspension. Et dire qu'il y allait pour prendre le ballon.

Kumbela (Eintracht Brunswick) Il a été l'artisan principal de la montée de l'Eintracht Brunswick, de la D3 à la D1 en trois ans. Mais depuis le début de l'année, celui qui a inscrit 48 pions sur les trois derniers exercices n'y arrivait pas. Il a finalement pris ses responsabilités ce week-end, en inscrivant le seul but du match face à Leverkusen. L'Eintracht est toujours dernier, mais Kumbela a peut-être enfin lancé sa saison. Et celle de son club.

Berardi (Sassuolo) À 19 ans, ce jeune attaquant prêté par la Juventus a réalisé ce week-end son premier triplé en Serie A. Un triplé qui permet à son équipe, relégable, de s'imposer sur la pelouse de la Sampdoria. De quoi faire sourire les dirigeants turinois.

Büyük (Kasımpaşa) : Semaine en or pour l'attaquant turc. Après avoir scoré contre Tabzon lundi (victoire 3-2), il a récidivé ce week-end sur la pelouse de Kayseri Erciyesspor, en s'offrant un doublé. Et mine de rien, Kasımpaşa vient jouer les trouble-fêtes à la deuxième position, entre Fener et Galatasaray. Oui oui, Kasımpaşa, le club de Ryan Babel.

Cerci (Torino) Il fallait justement que ce soit lui, formé à la Roma et tifoso giallorosso, qui mette un terme à l'invincibilité de Morgan De Sanctis et à la belle série de victoires consécutives de la Louve. Ah, le foot...



Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Comment dit-on « ambidextre » en espagnol ?"

Euh, quelle est l'utilité d'être ambidextre dans un sport ou on ne se sert pas de ses mains ?

Pour un joueur adroit de ses deux pieds, je pense que le néologisme "ambipède" serait plus adapté.
mister-michel Niveau : Loisir
La propagande pro-Ribéry devient pénible.
Les photos de Zouma et Kumbela sont inversées.
Dostoievski Niveau : CFA2
Selon Wikipedia : L'ambidextrie est la capacité pour une personne d'être aussi habile avec les deux bras (le terme est aussi, plus rarement, employé pour les jambes, par exemple pour le pied d'appel), mais devrait en réalité faire référence à toutes les parties du corps.
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 1
Callejon je le pensais pas aussi fort ! Quel talent, quel artiste et il est même pas titulaire en sélection espagnole...
Le Ribery-bashing à ses limites... franchement hormis son coup d'éclat sur le deuxième but (et une ou deux passes), il a été un peu en deça de d'habitude... mais en fait malgré tout 113 ballons touchés....
Message posté par Dostoievski
Selon Wikipedia : L'ambidextrie est la capacité pour une personne d'être aussi habile avec les deux bras (le terme est aussi, plus rarement, employé pour les jambes, par exemple pour le pied d'appel), mais devrait en réalité faire référence à toutes les parties du corps.


Alors certes dextra par extension, ça veut dire "droite" et donc littéralement, "ambidextre" pourrait se traduire par "deux droites à la fois" mais à la base, en latin, dextra signifie la "main droite".


J'ai envie de te dire oui.. Mais en fait non. Un peu de culture un lundi matin ne fait pas de mal.
Ripaillons Niveau : DHR
Oh les gars, il s'est passé quoi avec la Roma ? Je n'ai rien vu sur son match de ce week-end.
Ripaillons Niveau : DHR
Message posté par Ripaillons
Oh les gars, il s'est passé quoi avec la Roma ? Je n'ai rien vu sur son match de ce week-end.


Bon j'ai trouvé tout seul comme un grand mais c'est bizarre, aucune brève qui mentionne le match nul contre le Torino...
Message posté par Niko Pathe
"Comment dit-on « ambidextre » en espagnol ?"

Euh, quelle est l'utilité d'être ambidextre dans un sport ou on ne se sert pas de ses mains ?

Pour un joueur adroit de ses deux pieds, je pense que le néologisme "ambipède" serait plus adapté.


Tu as des "-", mais le pire, c'est que tu as raison dans la théorie. Ambidextre, vient du latin "ambi" et "dexter", littéralement "qui a deux droites". La droite était par analogie considéré comme "la main droite".

Mais, par extension, ambidextre s'applique maintenant aux mains, mais aussi aux pieds!
maxleharmek Niveau : CFA
Note : 7
Ryan Babel joue encore au foot. Première nouvelle, je l'avais totalement zappé ce gars.
J'allais dire qu'elles étaient vraiment bien vos équipes types, mélant talent et bourdes, humour et lêchage de boule, et surtout qu'on retrouve pas comme partout des équipes avec 15 attaquants repositionnés un peu partout pour donner un semblant de stabilité à une 3-2-5 hypothétique. Puis je suis arrivé aux remplaçants héhé.

Nan mais continuez comme ça, ça change de "l'équipe type" de footmercato qui consiste en une baston entre supp parisiens et les autres pour placer le plus de leurs joueurs dans "the" team of the weekend!
Chriswillow Niveau : Loisir
Perso je comprendrais jamais comment des types de 1m90, avec des physiques de bucherons canadiens viennent, lancer comme des fusées, cisailler les chevilles/tibia/péroné de l'adversaire en taclant comme Mozer et dire "je voulais que le ballon".

Résultat : 1 tibia péroné et le trou de la sécu qui s'agrandi. Fichtre.
Je sais le cote decalage et different Sofoot tout ca mais yaya gnegneri toure bordel.
Message posté par loupvert13


Tu as des "-", mais le pire, c'est que tu as raison dans la théorie. Ambidextre, vient du latin "ambi" et "dexter", littéralement "qui a deux droites". La droite était par analogie considéré comme "la main droite".

Mais, par extension, ambidextre s'applique maintenant aux mains, mais aussi aux pieds!




Merci du soutien.

Au passage, la définition d'ambidextre sur wikipedia montre bien les limites de ce site. Sur ce même site, dans l'article concernant Edison CAVANI, on peut lire qu'il est ambipède.
Très bien pour le but du gardien "anglais", en face s'était peut-être un vrai gardien anglais, ceci pouvant expliquer cela.
Mais Enyeama, il faut qu'il vous fasse quoi pour être (même remplaçant) dans votre équipe type ?
Nan, parce que l'arrêt j'ai le cul à terre mais il suffit que je tende les bras pour contrer Rivière, c'est pas tout les dimanches qu'on le verra !!! Y a là dessous une part d'irrationnel voir de paranormal qui aurait mérité une citation à votre très décalé tableau d'honneur du week-end !
Message posté par Niko Pathe
"Comment dit-on « ambidextre » en espagnol ?"

Euh, quelle est l'utilité d'être ambidextre dans un sport ou on ne se sert pas de ses mains ?

Pour un joueur adroit de ses deux pieds, je pense que le néologisme "ambipède" serait plus adapté.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambidextrie :

L'ambidextrie est la capacité pour une personne d'être aussi habile avec les deux bras (le terme est aussi, plus rarement, employé pour les jambes, par exemple pour le pied d'appel), mais devrait en réalité faire référence à toutes les parties du corps. Un tel individu, qu'on qualifie d'ambidextre, n'est pas latéralisé : il n'est ni droitier ni gaucher.
C'est un truc de dingue Lewandowski. Le mec affirme qu'il veut quitter Dortmund au plus vite, par son attitude sur le terrain il donne parfois l'impression qu'il en a plus rien à cirer mais au final il colle des buts tous les week end.

A force de claquer comme ça, tout en jouant dans une équipe co-favorite du championnat et groso utsider en ligue des champions, on pourrait presque penser qu'il est un peu capricieux le garçon.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 26