L'équipe type du dimanche

Gros week-end de football européen : le PSG s'impose lors du Classico, la Roma de Totti survole des débats en Italie, le Borussia Dortmund chute face à Gladbach, le Barça poursuit son perfect en Liga, et Liverpool, avec un Suárez retrouvé, rejoint Arsenal en tête de la Premier League. Et maintenant, la trêve.

Modififié
3 36
Sur le banc
Luis
Suárez

Luis Suárez

L’Uruguayen est là, et c’est comme s’il n’avait jamais été suspendu. Face à Crystal Palace, il a ouvert le score et a été un poison constant pour la défense adverse. Avec un Suárez à ce niveau-là, (et un Sturridge tout aussi efficace) Liverpool peut rêver en grand. Surtout s’il décide de ne plus mordre personne.

Iturbe

Iturbe

Attention, celui-là risque bien de faire des ravages en Europe. Arrivé cet été au Hellas Vérone, il réalise un début de saison explosif, et n’est pas étranger à la cinquième place du promu en Serie A. Gros talent, à suivre.

Montero

Montero

Neuf buts en sept matchs pour le Colombien du Sporting, et encore un doublé ce week-end lors de la victoire 4-0 des siens. Entre Falcao, Jackson Martínez, Muriel et James Rodríguez, le sélectionneur colombien n’aura que l’embarras du choix.

Palsson

Palsson

Le poissard du week-end. Son équipe du NEC Nimègue est menée 3-0 sur la pelouse de Go Ahead Eagles, à 20 minutes de la fin. Mais l’équipe néerlandaise trouve des ressources incroyables, réduit l’écart, et réussit miraculeusement à égaliser à 3-3 à la 87e minute. Oui, sauf que Palsson passe par là. À la dernière seconde, il marque contre son camp, et gâche ainsi tout le travail de remontée de son équipe. Bien ...

Lasogga

Lasogga

Il a 21 ans et, ce week-end, il a inscrit un triplé. Jusque-là, rien de très original. Là où le Hambourgeois fait fort, c’est qu’il a inscrit ses trois buts en l’espace de huit minutes. Et en face, Nuremberg a pris l’eau.

Mexès

Mexès

D’abord, il met une bonne mandale sur la tête de Chiellini en pleine surface. L’arbitre ne voit rien, et le Français échappe au carton rouge. Du coup, il se dit que tout lui est permis, et commet deux fautes de suite. Jaune, jaune, dehors monsieur. Et une petite poussette sur l’arbitre, histoire de prendre quelques matchs de suspension.

Leno

Leno

Si le Bayer Leverkusen a réussi à prendre un point face au Bayern Munich, il le doit, en grande partie, à son gardien, Bernd Leno, frère de Jay. Le portier a été décisif à de nombreuses reprises, et notamment dans les arrêts de jeu, avec une parade sur sa ligne sur une tête de Schweini. Merci Berni.

Reid

Reid

Le défenseur de West Ham a été le détonateur de la formidable victoire des Hammers sur la pelouse de Tottenham. Il a d’abord été intraitable sur le plan défensif, puis a ouvert le score peu après l’heure de jeu, lançant ainsi la démonstration face aux Spurs. Marteau piqueur.

Savić

Savić

À Rome, face à la Lazio, la Fiorentina aurait mérité de perdre. Probablement que sans son défenseur central, elle aurait perdu, d’ailleurs. Mais l’ancien Citizen a réalisé un match colossal, et a permis, avec des interventions dingues, à son équipe de repartir de Rome avec un point.

Hummels

Hummels

Oh le moment de merde, pour le capitaine de Dortmund ! Il y a deux semaines, il avait dû sortir sur blessure contre Naples, et son équipe s’était inclinée. Contre Gladbach, alors que le score est de 0-0 à dix minutes du terme, il commet une faute dans la surface et est exclu. Derrière, son équipe s’incline 2-0. Allez, Mats, ça passera…

Bedimo

Bedimo

Il se murmure qu’au terme de la raclée reçue face à Montpellier, celui qui a quitté Montpellier cet été pour Lyon a tenté discrètement de rentrer dans les vestiaires montpelliérains. « Moi ? Non non les mecs, je suis jamais parti, je suis toujours montpelliérain. Hein c’est vrai ? »

Pedro
Léon

Pedro Léon

Getafe est la bonne surprise de ce début de saison en Espagne. Le club entraîné par Luis García est cinquième, et s’est imposé 3-1, ce week-end, face au Betis Séville. L’homme fort de cette équipe : le milieu offensif Pedro Léon, auteur d’un doublé qui a terrassé les Sévillans. Un mec qui, rappelons-le, a disputé 130 minutes de jeu avec le Real Madrid, en ...

Matuidi

Matuidi

Il a été le symbole de ce PSG capable de s’imposer au Vélodrome en infériorité numérique. Le mec n’a rien lâché, jamais, et il a été partout, partout, partout. Lui n’a coûté que 8 millions d’euros, mais quel patron, bordel !

Witsel

Witsel

Drôle de semaine pour le Belge. Exclu cette semaine en Ligue des champions face à l’Austria Vienne (0-0), il s’est rattrapé ce week-end en inscrivant le troisième but sur la pelouse de Tom’ Tomsk, le nom le plus rigolo du championnat russe. Son premier but de la saison. Celui qui va enfin le lancer ?

Januzaj

Januzaj

À 18 ans, le jeune Albano-Belge, que nous vous avions fait découvrir ici, a été l’homme du week-end en Premier League. Pour sa première titularisation, il claque un merveilleux doublé et permet à Manchester United de s’imposer sur la pelouse de Sunderland. Il devient ainsi le plus jeune joueur de l’histoire du club à inscrire un doublé en Premier League. Rien que ...

Totti

Totti

37 ans… Le capitaine de la Roma, à 37 ans, semble revenu au sommet de son art. Sur la pelouse de San Siro, il inscrit un doublé (ses 14e et 15e buts dans ce stade) et lance magistralement l’action du troisième but. Si la Roma réalise un début de saison si canon, elle le doit à Rudi Garcia, certes, mais aussi, encore, à sa légende.

Alexis
Sánchez

Alexis Sánchez

En l’absence de Messi, le Chilien a été le véritable leader du Barça. Il a d’abord égalisé d’une frappe dingue en lucarne, puis a inscrit le 3-1, avant d’offrir à Neymar le quatrième pion de la soirée. Mais oui, on vous l’a dit, on l’a enfin retrouvé, l’ancien de l’Udinese.

Leno (Bayer Leverkusen) Si le Bayer Leverkusen a réussi à prendre un point face au Bayern Munich, il le doit, en grande partie, à son gardien, Bernd Leno, frère de Jay. Le portier a été décisif à de nombreuses reprises, et notamment dans les arrêts de jeu, avec une parade sur sa ligne sur une tête de Schweini. Merci Berni.

Reid (West Ham) Le défenseur de West Ham a été le détonateur de la formidable victoire des Hammers sur la pelouse de Tottenham. Il a d’abord été intraitable sur le plan défensif, puis a ouvert le score peu après l’heure de jeu, lançant ainsi la démonstration face aux Spurs. Marteau piqueur.

Savić (Fiorentina) À Rome, face à la Lazio, la Fiorentina aurait mérité de perdre. Probablement que sans son défenseur central, elle aurait perdu, d’ailleurs. Mais l’ancien Citizen a réalisé un match colossal, et a permis, avec des interventions dingues, à son équipe de repartir de Rome avec un point.

Hummels (Borussia Dortmund) Oh le moment de merde, pour le capitaine de Dortmund ! Il y a deux semaines, il avait dû sortir sur blessure contre Naples, et son équipe s’était inclinée. Contre Gladbach, alors que le score est de 0-0 à dix minutes du terme, il commet une faute dans la surface et est exclu. Derrière, son équipe s’incline 2-0. Allez, Mats, ça passera…

Bedimo (Lyon) Il se murmure qu’au terme de la raclée reçue face à Montpellier, celui qui a quitté Montpellier cet été pour Lyon a tenté discrètement de rentrer dans les vestiaires montpelliérains. « Moi ? Non non les mecs, je suis jamais parti, je suis toujours montpelliérain. Hein c’est vrai ? »

Pedro Léon (Getafe) Getafe est la bonne surprise de ce début de saison en Espagne. Le club entraîné par Luis García est cinquième, et s’est imposé 3-1, ce week-end, face au Betis Séville. L’homme fort de cette équipe : le milieu offensif Pedro Léon, auteur d’un doublé qui a terrassé les Sévillans. Un mec qui, rappelons-le, a disputé 130 minutes de jeu avec le Real Madrid, en 2010.

Matuidi (PSG) Il a été le symbole de ce PSG capable de s’imposer au Vélodrome en infériorité numérique. Le mec n’a rien lâché, jamais, et il a été partout, partout, partout. Lui n’a coûté que 8 millions d’euros, mais quel patron, bordel !

Witsel (Zénith) Drôle de semaine pour le Belge. Exclu cette semaine en Ligue des champions face à l’Austria Vienne (0-0), il s’est rattrapé ce week-end en inscrivant le troisième but sur la pelouse de Tom’ Tomsk, le nom le plus rigolo du championnat russe. Son premier but de la saison. Celui qui va enfin le lancer ?

Januzaj (Manchester United) À 18 ans, le jeune Albano-Belge, que nous vous avions fait découvrir ici, a été l’homme du week-end en Premier League. Pour sa première titularisation, il claque un merveilleux doublé et permet à Manchester United de s’imposer sur la pelouse de Sunderland. Il devient ainsi le plus jeune joueur de l’histoire du club à inscrire un doublé en Premier League. Rien que ça.

Totti (AS Roma) 37 ans… Le capitaine de la Roma, à 37 ans, semble revenu au sommet de son art. Sur la pelouse de San Siro, il inscrit un doublé (ses 14e et 15e buts dans ce stade) et lance magistralement l’action du troisième but. Si la Roma réalise un début de saison si canon, elle le doit à Rudi Garcia, certes, mais aussi, encore, à sa légende.

Alexis Sánchez (FC Barcelone) En l’absence de Messi, le Chilien a été le véritable leader du Barça. Il a d’abord égalisé d’une frappe dingue en lucarne, puis a inscrit le 3-1, avant d’offrir à Neymar le quatrième pion de la soirée. Mais oui, on vous l’a dit, on l’a enfin retrouvé, l’ancien de l’Udinese.

Remplaçants :

Luis Suárez (Liverpool) L’Uruguayen est là, et c’est comme s’il n’avait jamais été suspendu. Face à Crystal Palace, il a ouvert le score et a été un poison constant pour la défense adverse. Avec un Suárez à ce niveau-là, (et un Sturridge tout aussi efficace) Liverpool peut rêver en grand. Surtout s’il décide de ne plus mordre personne.

Iturbe (Hellas Vérone) Attention, celui-là risque bien de faire des ravages en Europe. Arrivé cet été au Hellas Vérone, il réalise un début de saison explosif, et n’est pas étranger à la cinquième place du promu en Serie A. Gros talent, à suivre.

Montero (Sporting) Neuf buts en sept matchs pour le Colombien du Sporting, et encore un doublé ce week-end lors de la victoire 4-0 des siens. Entre Falcao, Jackson Martínez, Muriel et James Rodríguez, le sélectionneur colombien n’aura que l’embarras du choix.

Palsson (NEC Nimègue) Le poissard du week-end. Son équipe du NEC Nimègue est menée 3-0 sur la pelouse de Go Ahead Eagles, à 20 minutes de la fin. Mais l’équipe néerlandaise trouve des ressources incroyables, réduit l’écart, et réussit miraculeusement à égaliser à 3-3 à la 87e minute. Oui, sauf que Palsson passe par là. À la dernière seconde, il marque contre son camp, et gâche ainsi tout le travail de remontée de son équipe. Bien joué.

Lasogga (Hambourg) Il a 21 ans et, ce week-end, il a inscrit un triplé. Jusque-là, rien de très original. Là où le Hambourgeois fait fort, c’est qu’il a inscrit ses trois buts en l’espace de huit minutes. Et en face, Nuremberg a pris l’eau.

Mexès (Milan AC) D’abord, il met une bonne mandale sur la tête de Chiellini en pleine surface. L’arbitre ne voit rien, et le Français échappe au carton rouge. Du coup, il se dit que tout lui est permis, et commet deux fautes de suite. Jaune, jaune, dehors monsieur. Et une petite poussette sur l’arbitre, histoire de prendre quelques matchs de suspension.

Diabaté (Bordeaux) Un pénalty provoqué, un doublé en fin de rencontre. Cheikh est dans la place. Et les Girondins peuvent enfin souffler.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 5
"Et en face, Nuremberg a pris l’eau. "

Sans trop savoir pourquoi, je suis un peu déçu par celle-ci.
sparthorus Niveau : DHR
Iturbe est arrivé cet été à Verone, mais en provenance de Porto sous forme de prêt... Il s'était particulièrement mis en évidence face à l'OM en match amical...
Tout ça entraîné par cette moule cuite de E. BAUP.

Incontestablement l'entraîneur du W-E
Tout ça entraîné par cette moule cuite de E. BAUP.

Incontestablement l'entraîneur du W-E
Oh, une Mexès, ça faisait un moment dis donc...
giggs-rules-my-life Niveau : DHR
Très jolie photo de Bedimo
Copa_Mundial Niveau : Loisir
chellini et pirlo non ???
giggs-rules-my-life Niveau : DHR
(ne pas tenir compte de ce commentaire merci)
Chriswillow Niveau : Loisir
Matuidi il tourne à quoi sérieux ? il finit à plus de 12,5 kms et 30 sprints dans le match, monstrueux.
Pas un mot sur l'Atlético, ni de Diego Costa sur le banc de l'équipe type? Honte à vous.
Vendu ou preté iturbe ?
De toutes façons l'athleti est un tube d'été, dans quelques mois ils redescendront sur terre.
" Totti (AS Roma) : 37 ans… Le Capitaine de la Roma, à 37 ans, semble revenu au sommet de son art. Sur la pelouse de San Siro, il inscrit un doublé (ses 14e et 15e buts dans ce stade) et lance magistralement l’action du troisième but. Si la Roma réalise un début de saison si canon, elle le doit à Rudi Garcia, certes, mais aussi, encore, à sa légende. "

P*****, c'est beau :')
Sans ça pas d'articles sur les résultats en Angleterre? Ou vous avez peut être peur de plus pouvoir zieuter sur Ozil qui a été transparent? Ben ouais Liverpool creuse ça par contre on ferme sa gueule, parce que même s'ils ne sont pas au niveau d'une Roma exceptionnelle ça reste néanmoins extraordinaire par rapport aux dernières saisons
Message posté par RonHarris

Oui honte à eux! et sur leurs descendants, sur plusieurs générations! Comment oublier l'IMMENSE Diego Costa et la non moins IMMENSE équipe de l'Atlético! C'est un scandale! Une honte! Un camouflet! Une fucking disgrace! "Porqué? Porqué? Porqué?"

Indignez vous!


Cool Ron!
je sais, on est lundi et personne n'a envie de bosser, mais pas la peine de se venger sur ce nouveau supp de l'Atletico-son-club-de-toujours

En plus Chelsea a gagné (on oubliera la manière) donc...
Matuid noté 7/10 et finit dans l'équipe type. Ya comme un décalage là non?
Message posté par Pipo94
De toutes façons l'athleti est un tube d'été, dans quelques mois ils redescendront sur terre.




Carrément, encore une équipe hype, pour des hipsters qui comprennent pas grand chose, gagner avec des 2-1, et toujours marquer à cause du même attaquant, ou du moins très souvent, ça finit toujours en eau de boudin
Sapin_de_Noël Niveau : CFA2
Go Ahead Eagles? Vraiment? C'est quoi, un club jumelé avec Guingamp?
N'empêche on nous a épargné Januzaj. alors je suis peut être mauvaise langue, mais y en a pas un qui se souvient de Federico Macheda par hasard? Premières apparitions de fou et après... Ben juste une caractéristique dans FM "nouveau Vieri" Blague guys. Donc admirez Januzaj et bientôt on le verra plus de toute façon.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 36