L'équipe type du dimanche

Que d'affiches, pour ce dernier week-end avant la trêve. On a vu Liverpool prendre la tête de la Premier League, Monaco s'imposer au Vélodrome, la Juve régaler, le Real, l'Atlético et le Barça se répondre à distance et le Bayern rafler un premier titre avec Francky en super-héros.

Modififié
349 29
Sur le banc
Pjanić

Pjanić

Gonflé, l'ancien Lyonnais. Sur la pelouse de Totti, chez Totti, sous les yeux de Totti, il se permet de réaliser, avec brio, le geste de Totti : le bien-nommé « Cucchiaio » . Une balle piquée aux 20 mètres, qui lobe le gardien et vient mourir sous la barre. Totti a dû apprécier. Ou pas.

Ben
Arfa

Ben Arfa

L'autre ancien Lyonnais a réussi son week-end, lui aussi. Son but décisif, inscrit à la 87e minute face à Fulham, est un véritable chef-d'œuvre. Par contre, célébrer un tel but en faisant « Po po po po po po » , ça, c'est non, Hatem.

Lukaku

Lukaku

Prix de la course d'élan la plus lente 2013 et du pénalty le plus mou 2013.

Vidal

Vidal

Lors des deux premiers matchs officiels de la saison, c'est Paul Pogba qui a trusté le haut du pavé à la Juve. Alors, Vidal a pris ses responsabilités et a rappelé à tous qu'il était l'un des patrons de cette Juve. Un doublé face à la Lazio, comme en avril dernier, d'ailleurs. Ne jamais titiller un Chilien.

Calhanoglu

Calhanoglu

À 19 ans, le transfuge de Karlsruhe se souviendra longtemps de ses deux premiers buts en Bundesliga. Devant 55 000 spectateurs, à l'occasion d'une victoire 4-0, et avec, entre autres, un coup franc magnifique. « Je pense que je ne vais pas dormir de la nuit » , a-t-il affirmé. Ah bon ?

Rondón

Rondón

L'ancien de Málaga n'est pas emmerdé. Quand son équipe va s'imposer 3-0 sur la pelouse d'Ural, bah c'est lui qui se charge d'inscrire tous les buts. Le ballon du match pour lui, pépère.

Lloris

Lloris

Certes, Tottenham a perdu le derby londonien contre Arsenal (1-0). Mais l'addition aurait pu être salée pour les Spurs. Heureusement pour eux, dans les buts, il y avait le portier français, qui a sorti un match monstrueux. Parades sur sa ligne, sorties intempestives, et même tacle de dernier défenseur en dehors de sa surface (!), Hugo a été partout. Et comme il a l'esprit patriote, il s'est quand même incliné une fois, mais face à ...

Fanni

Fanni

Quel match du latéral de l'OM ! Le mec a couru des kilométres et des kilométres, a délivré des centres en veux-tu en voilà (surtout en première période), mais, apparemment, cela ne suffit pas pour aller en équipe de France. Cours encore, Rod.

Novaretti

Novaretti

Cet été, la Lazio a recruté un défenseur argentin de 28 ans, qui évoluait au Mexique. Aligné face à la Juve, il a tout simplement été catastrophique, notamment sur son placement et ses déplacements face aux attaquants turinois. Mais en même temps, si un joueur évoluait encore au Mexique à 28 ans et n'avait jamais été repéré avant, c'est peut-être qu'il y avait une raison, non ...

Musacchio

Musacchio

Arrivé à Villarreal à l'âge de 19 ans, en 2009, l'Argentin est resté fidèle même quand le sous-marin jaune a coulé en D2. De retour en première division, il s'impose comme l'un des meilleurs centraux du championnat d'Espagne. Sur la pelouse d'Osasuna, il a été impeccable, et Villarreal s'impose 3-0, restant en tête de la Liga. C'est beau, la fidélité.

Nagatomo

Nagatomo

Deux buts en deux journées pour le Japonais : normal, Walter Mazzarri a toujours fait de ses latéraux (Zúñiga, Maggio...) ses armes fatales. Le Japonais va vite et adore venir fourrer son nez dans la surface. Il a donc toutes les qualités pour devenir l'un des hommes forts de la nouvelle Inter made in Mazzarri.

Mkhitaryan

Mkhitaryan

Elle est là, la gâchette. Pan, une fois, pan, deux fois. Pour son troisième match de Bundesliga avec le BVB, l'ancien du Shakhtar s'est distingué avec un doublé sur la pelouse de l'Eintracht, ses deux premiers buts officiels avec le maillot jaune et noir. On vous le dit : 2014 sera l'année de l'Arménien. Une année « Miki » .

Isco

Isco

Déjà trois buts lors des trois premières journées de championnat pour la nouvelle recrue madrilène, qui semble jouer au Real depuis toujours. Bale peut arriver (ou non), le club madrilène a, de toute façon, déjà réussi son mercato avec cette arrivée. On vous le dit : 2014 sera l'année de l'Espagne. Une année disco.

Rabiot

Rabiot

Les sifflets étaient prêts, les critiques et les « Une équipe qui dépense 64 millions pour un attaquant n'est même pas capable de battre un promu » aussi. Et puis, il est arrivé. Le genou d'Adrien Rabiot. Et le Parc a été obligé d'applaudir et d'exulter. Le genou qui cache la forêt ?

Ribéry

Ribéry

Joueur UEFA de l'année, vainqueur de la Supercoupe d'Europe, et buteur lors de la grande finale contre Chelsea. A-t-on vraiment besoin de justifier sa place dans cette équipe type ?

David
Villa

David Villa

À Madrid, rive Atlético, Falcao est déjà oublié. Le Tigre a été vendu 60 millions, et 5 millions ont suffi pour acheter David Villa, qui a déjà retrouvé toutes ses sensations. Sur la pelouse de la Real Sociedad, où l'OL était venu jouer les figurants, l'ancien du Barça a marqué, et a offert une passe dé à Koke. Et déjà un défi à distance lancé au Barça. Ça promet pour le reste de la ...

Sturridge

Sturridge

Mesdames et messieurs, souhaitez un excellent retour à Liverpool. Après de nombreuses années, les Reds sont à nouveau seuls leaders de Premier League. En l'absence de Luis Suárez, c'est bien Daniel Sturridge qui transcende les siens. Trois matchs de championnat, trois victoires 1-0, trois buts de Sturridge. Monsieur 100%. Et monsieur leader de Premier League, donc.

Lloris (Tottenham) : Certes, Tottenham a perdu le derby londonien contre Arsenal (1-0). Mais l'addition aurait pu être salée pour les Spurs. Heureusement pour eux, dans les buts, il y avait le portier français, qui a sorti un match monstrueux. Parades sur sa ligne, sorties intempestives, et même tacle de dernier défenseur en dehors de sa surface (!), Hugo a été partout. Et comme il a l'esprit patriote, il s'est quand même incliné une fois, mais face à Giroud.

Fanni (OM) Quel match du latéral de l'OM ! Le mec a couru des kilométres et des kilométres, a délivré des centres en veux-tu en voilà (surtout en première période), mais, apparemment, cela ne suffit pas pour aller en équipe de France. Cours encore, Rod.

Novaretti (Lazio) Cet été, la Lazio a recruté un défenseur argentin de 28 ans, qui évoluait au Mexique. Aligné face à la Juve, il a tout simplement été catastrophique, notamment sur son placement et ses déplacements face aux attaquants turinois. Mais en même temps, si un joueur évoluait encore au Mexique à 28 ans et n'avait jamais été repéré avant, c'est peut-être qu'il y avait une raison, non ?

Musacchio (Villarreal) Arrivé à Villarreal à l'âge de 19 ans, en 2009, l'Argentin est resté fidèle même quand le sous-marin jaune a coulé en D2. De retour en première division, il s'impose comme l'un des meilleurs centraux du championnat d'Espagne. Sur la pelouse d'Osasuna, il a été impeccable, et Villarreal s'impose 3-0, restant en tête de la Liga. C'est beau, la fidélité.

Nagatomo (Inter) Deux buts en deux journées pour le Japonais : normal, Walter Mazzarri a toujours fait de ses latéraux (Zúñiga, Maggio...) ses armes fatales. Le Japonais va vite et adore venir fourrer son nez dans la surface. Il a donc toutes les qualités pour devenir l'un des hommes forts de la nouvelle Inter made in Mazzarri.

Mkhitaryan (Borussia Dortmund) Elle est là, la gâchette. Pan, une fois, pan, deux fois. Pour son troisième match de Bundesliga avec le BVB, l'ancien du Shakhtar s'est distingué avec un doublé sur la pelouse de l'Eintracht, ses deux premiers buts officiels avec le maillot jaune et noir. On vous le dit : 2014 sera l'année de l'Arménien. Une année « Miki » .

Isco (Real Madrid) Déjà trois buts lors des trois premières journées de championnat pour la nouvelle recrue madrilène, qui semble jouer au Real depuis toujours. Bale peut arriver (ou non), le club madrilène a, de toute façon, déjà réussi son mercato avec cette arrivée. On vous le dit : 2014 sera l'année de l'Espagne. Une année disco.

Rabiot (PSG) Les sifflets étaient prêts, les critiques et les « Une équipe qui dépense 64 millions pour un attaquant n'est même pas capable de battre un promu » aussi. Et puis, il est arrivé. Le genou d'Adrien Rabiot. Et le Parc a été obligé d'applaudir et d'exulter. Le genou qui cache la forêt ?

Ribéry (Bayern Munich) Joueur UEFA de l'année, vainqueur de la Supercoupe d'Europe, et buteur lors de la grande finale contre Chelsea. A-t-on vraiment besoin de justifier sa place dans cette équipe type ?

David Villa (Atlético Madrid) À Madrid, rive Atlético, Falcao est déjà oublié. Le Tigre a été vendu 60 millions, et 5 millions ont suffi pour acheter David Villa, qui a déjà retrouvé toutes ses sensations. Sur la pelouse de la Real Sociedad, où l'OL était venu jouer les figurants, l'ancien du Barça a marqué, et a offert une passe dé à Koke. Et déjà un défi à distance lancé au Barça. Ça promet pour le reste de la saison.

Sturridge (Liverpool) Mesdames et messieurs, souhaitez un excellent retour à Liverpool. Après de nombreuses années, les Reds sont à nouveau seuls leaders de Premier League. En l'absence de Luis Suárez, c'est bien Daniel Sturridge qui transcende les siens. Trois matchs de championnat, trois victoires 1-0, trois buts de Sturridge. Monsieur 100%. Et monsieur leader de Premier League, donc.

Remplaçants :

Pjanić (AS Roma) Gonflé, l'ancien Lyonnais. Sur la pelouse de Totti, chez Totti, sous les yeux de Totti, il se permet de réaliser, avec brio, le geste de Totti : le bien-nommé « Cucchiaio » . Une balle piquée aux 20 mètres, qui lobe le gardien et vient mourir sous la barre. Totti a dû apprécier. Ou pas.

Ben Arfa (Newcastle) L'autre ancien Lyonnais a réussi son week-end, lui aussi. Son but décisif, inscrit à la 87e minute face à Fulham, est un véritable chef-d'œuvre. Par contre, célébrer un tel but en faisant « Po po po po po po » , ça, c'est non, Hatem.

Lukaku (Chelsea) Prix de la course d'élan la plus lente 2013 et du pénalty le plus mou 2013.

Vidal (Juventus) Lors des deux premiers matchs officiels de la saison, c'est Paul Pogba qui a trusté le haut du pavé à la Juve. Alors, Vidal a pris ses responsabilités et a rappelé à tous qu'il était l'un des patrons de cette Juve. Un doublé face à la Lazio, comme en avril dernier, d'ailleurs. Ne jamais titiller un Chilien.

Calhanoglu (Hambourg) : À 19 ans, le transfuge de Karlsruhe se souviendra longtemps de ses deux premiers buts en Bundesliga. Devant 55 000 spectateurs, à l'occasion d'une victoire 4-0, et avec, entre autres, un coup franc magnifique. « Je pense que je ne vais pas dormir de la nuit » , a-t-il affirmé. Ah bon ?

Rondón (Rubin Kazan) L'ancien de Málaga n'est pas emmerdé. Quand son équipe va s'imposer 3-0 sur la pelouse d'Ural, bah c'est lui qui se charge d'inscrire tous les buts. Le ballon du match pour lui, pépère.

Messi (FC Barcelone) Lionel a été vexé de ne pas être élu meilleur joueur UEFA de l'année. Du coup, il a marqué trois buts sur la pelouse de Valence. Allez, Leo, il reste quatre mois avant l'élection du Ballon d'or.

Rivière (AS Monaco) Meilleur buteur européen, à égalité avec Messi. Venez le chercher.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

dylan1993_MANUTD Niveau : District
C'était le 1er match de Mkhitaryan avec Dortmund non ? Pas le 3e
Entièrement d'accord pour Rod, depuis deux saisons, qu'est ce qu'il progresse offensivement tout en restant solide défensivement.

Quand on connait le vide intergalactique pour le choix des attaquants en équipe de France, si Rivière continue de marcher sur l'eau comme ça, il va sérieusement taper au portillon. J'ai pas dormi de la nuit, je ne faisait que revoir son grand pont sur Mendes, quelle vitesse !!
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Rivière meilleur buteur européen? Non mais à l'eau quoi!
j'aurais mis Courtois à la place de Lloris mais bon..
Max_Payne Niveau : CFA2
Quelqu'un a regardé la prestation de Benzema ce week-end? Il mérite les sifflets?
Parce que je n'ai vu que les buts (merci Stade2), et ses passes quand même... un pur régal.
Bon ça fait plutôt milieu offensif que numéro 9, mais c'était divin.
Il a fait quoi le reste du match?
Ha ouais, et Souleymane Diawara, vous en faites quoi? Hein?
Il est où Strootman?
Euh... Fanni s'est fait défoncer hier pour son match, il mérite pas du tout sa place. Farfan aurait pu y être par contre.
Message posté par Max_Payne
Quelqu'un a regardé la prestation de Benzema ce week-end? Il mérite les sifflets?
Parce que je n'ai vu que les buts (merci Stade2), et ses passes quand même... un pur régal.
Bon ça fait plutôt milieu offensif que numéro 9, mais c'était divin.
Il a fait quoi le reste du match?


Rien de plus mais il faut dire qu'il a pas eu d'occasions nettes. Sans compter que c'est un joueur ultra collectif qui préfère être à la passe qu'à la conclusion et que Ronaldo n'a pas cherché à faire de passes dans les 30 derniers mètres. Cela dit, le Real n'a pas été monstrueux, ils ont accéléré 4-5 fois et marqué 2 fois sur des attaques placées. Solide, comme la benz'
Roh c'est vrai que le lob de Pjanic est franchement beau ! La classe à l'état pure
nyakichan Niveau : CFA2
Rien que pour son but, Saka Tiéné mérite d'être sur le banc !
garibaldistphilippe Niveau : DHR
Pas d' accord sur le cf de Tiéné, un mur de 1m 70 de hauteur, qui de plus ne saute pas et un gardien qui laisse un boulevard, même moi je l' aurai mis celui là.Après c' est vrai il fait un bon match. Mais de là à le mettre dans l' équipe
garibaldistphilippe Niveau : DHR
Pas d' accord sur le cf de Tiéné, un mur de 1m 70 de hauteur, qui de plus ne saute pas et un gardien qui laisse un boulevard, même moi je l' aurai mis celui là.Après c' est vrai il fait un bon match. Mais de là à le mettre dans l' équipe
Bon sinon Ibisevic a quand même mis un triplé, c'est autre chose que le but à la noix de Sturridge.
Nagatomo n'a pas été si bon, en revanche Jonathan a été énorme.
Message posté par Ruud04
Il est où Strootman?



DTC?
Quiero Joga Bonito Niveau : District
Mettre Rabiot dans l'équipe type c'est un peu exagéré je trouve.D'accord il marque mais son match n'est pas magnifique il s'est contenté de faire des passes surtout pour Motta!Rabiot n'a pas osé la passe décisive dangereuse.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
349 29