L'équipe type du dimanche

Ce week-end, on a vu Bale et Tottenham offrir le titre à Manchester United, Arsenal remonter à la troisième place, Brandão gagner encore la Coupe de la Ligue, Luis Suárez mordre Ivanović et la Juve mettre un terme à la série d'invincibilité du Milan. Et maintenant, place à la C1...

Modififié
0 22
Sur le banc
Nano

Nano

La Real Sociedad avait inscrit 12 buts lors de ces 4 derniers matchs de Liga et, stat impressionnante, avait toujours marqué au moins un but lors des 15 dernières journées. Il a fallu une défense solidaire d'Osasuna pour stopper cette série. Avec, sur le flan droit, un iPod Nano chaud bouillant. Un mec qui, rappelons-le, a été formé à la Masia.

Moukandjo

Moukandjo

« Les mecs, j'ai une idée. On joue tous les corners au second poteau, et moi je marque. » / « Mais non, t'es con, on va le faire une fois, mais après, les défenseurs vont comprendre. » / « Non non, je vous promets, ça va marcher à tous les coups. » Bah... ouais.

Cleiton
Xavier

Cleiton Xavier

Si la hype brésilienne est au top au Shakhtar, elle s'étend jusqu'à Kharkov. Un doublé pour l'ancien de Palmeiras, et un Metalist qui conserve sa deuxième place, à 15 points du Shakhtar. Euh, à cinq journées de la fin, on peut dire que c'est plié, quand même ?

Ménez

Ménez

Hier soir, M. Nef Naf a joué deux matchs à la fois. Un contre Nice, l'autre contre M. Chapron. Le premier a été gagné (merci Pastore, au fait), le second, bah, match nul. À moins que « la putain de ta grand-mère la pute » ne permette de gagner ce match particulier sur tapis vert.

Insigne

Insigne

Le petit Insigne a bien appris le concept du Mazzarri time : marquer dans le temps additionnel. À la 93e, c'est encore plus beau, et quand c'est le but de la victoire, à domicile, alors là, c'est le « Paradiso » .

Brandão

Brandão

Les dirigeants des clubs français sont prévenus : s'ils veulent remporter la Coupe de la Ligue la saison prochaine, ils savent qui il faut recruter cet été.

Ospina

Ospina

Alors, on parle de quoi, d'abord ? De sa sortie « chasse au pigeon » sur le premier but ? De son crochet sur la passe en retrait ? Ou du tacle qui suit ce crochet lamentable ? Oui, c'est vrai : « La double peine pénalty-rouge, c'est dur, bla bla bla. » Mais là, on a presque envie de dire qu'il l'a bien cherché, hein ?

Danilo

Danilo

Le latéral droit brésilien, encore une fois excellent lors de la victoire 3-0 sur la pelouse de Moreirense, va peut-être pouvoir se targuer, avec tout le reste de son arrière-garde, d'un drôle de record : être meilleure défense d'Europe, être invaincu en championnat et ne pas être champion. Summum de la lose ?

Mertesacker

Mertesacker

Passe décisive de la tête de Koscielny. But de la tête de Mertesacker. Ces deux phrases sont au moins aussi insensées que la troisième place d'Arsenal.

Russ

Russ

En Allemagne, on aime bien faire les choses en double. À Dortmund, il y a Marco Reus, et à Francfort, il y a donc Marco Russ. Le défenseur central, qui évolue parfois au milieu, a inscrit ce week-end un but capital : le pion décisif lors du choc face à Schalke, qui permet à Francfort de revenir à un point de la quatrième place, occupée par... Schalke. Joli.

Digne

Digne

Il va commencer à y prendre goût, aux buts en Ligue 1. En voilà deux lors de ses deux dernières apparitions. Même si celui-là est d'une importance capitale. Il a dit quoi, Leonardo, déjà ? Ah, oui, qu'il aimerait bien « acheter français » ...

Özil

Özil

Le Real Madrid ne sera pas certainement champion d'Espagne. Le Real Madrid gagnera peut-être la Copa del Rey. Le Real Madrid gagnera peut-être la Ligue des champions. Des suppositions, mais au moins une affirmation : l'Allemand aux yeux globuleux est vraiment très, très fort. Et Dortmund, il les connaît bien...

Grenier

Grenier

Le milieu de terrain lyonnais n'avait pas envie de se satisfaire de ce superbe caviar déposé sur la tête de Lisandro. À la dernière minute du temps additionnel, PAN, il allume un pétard supersonique qui va se loger dans la lucarne. Le genre de but dont on se souvient toute sa vie, et qui pèsera peut-être lourd dans la balance, à la fin de la saison.

Dani
Parejo

Dani Parejo

L'ancien de Getafe n'avait jamais marqué en Liga avec le maillot de Valence. Son dernier pion, inscrit avec Getafe, remontait au 3 janvier 2011. Il a choisi le bon moment : la confrontation directe face à Málaga, pour lancer la démonstration valencienne (5-1). À ce propos, on parie que l'on retrouve Valence en C1 l'an prochain ?

Bale

Bale

Manchester United aimerait bien faire venir le Gallois. Le Gallois, lui, ne s'est pas prononcé. En tout cas, ce que l'on sait, c'est que, depuis hier, Manchester United aime Bareth Bale d'amour. Cœur avec les doigts.

Luis
Suárez

Luis Suárez

Juste avant d'arriver à Liverpool, l'Uruguayen avait été suspendu 7 matchs pour avoir mordu Otman Bakkal. Cette fois-ci, au cours du même match, il a mordu, marqué, délivré une passe dé et provoqué un péno. Combien de matchs de suspension pour ça ?

Pizarro

Pizarro

Depuis quelques semaines, le Péruvien est déchaîné. Ce week-end, encore, il s'est fait remarquer avec deux caviars pour Ribéry et Gómez, avant d'y aller lui-même de son petit doublé. Le Barça est prévenu : et si c'était lui, l'homme de la fin de saison bavaroise ?

Ospina (Nice) Alors, on parle de quoi, d'abord ? De sa sortie « chasse au pigeon » sur le premier but ? De son crochet sur la passe en retrait ? Ou du tacle qui suit ce crochet lamentable ? Oui, c'est vrai : « La double peine pénalty-rouge, c'est dur, bla bla bla. » Mais là, on a presque envie de dire qu'il l'a bien cherché, hein ?

Danilo (FC Porto) Le latéral droit brésilien, encore une fois excellent lors de la victoire 3-0 sur la pelouse de Moreirense, va peut-être pouvoir se targuer, avec tout le reste de son arrière-garde, d'un drôle de record : être meilleure défense d'Europe, être invaincu en championnat et ne pas être champion. Summum de la lose ?

Mertesacker (Arsenal) Passe décisive de la tête de Koscielny. But de la tête de Mertesacker. Ces deux phrases sont au moins aussi insensées que la troisième place d'Arsenal.

Russ (Entracht Francfort) En Allemagne, on aime bien faire les choses en double. À Dortmund, il y a Marco Reus, et à Francfort, il y a donc Marco Russ. Le défenseur central, qui évolue parfois au milieu, a inscrit ce week-end un but capital : le pion décisif lors du choc face à Schalke, qui permet à Francfort de revenir à un point de la quatrième place, occupée par... Schalke. Joli.

Digne (Lille) Il va commencer à y prendre goût, aux buts en Ligue 1. En voilà deux lors de ses deux dernières apparitions. Même si celui-là est d'une importance capitale. Il a dit quoi, Leonardo, déjà ? Ah, oui, qu'il aimerait bien « acheter français » ...

Özil (Real Madrid) Le Real Madrid ne sera pas certainement champion d'Espagne. Le Real Madrid gagnera peut-être la Copa del Rey. Le Real Madrid gagnera peut-être la Ligue des champions. Des suppositions, mais au moins une affirmation : l'Allemand aux yeux globuleux est vraiment très, très fort. Et Dortmund, il les connaît bien...

Grenier (Lyon) Le milieu de terrain lyonnais n'avait pas envie de se satisfaire de ce superbe caviar déposé sur la tête de Lisandro. À la dernière minute du temps additionnel, PAN, il allume un pétard supersonique qui va se loger dans la lucarne. Le genre de but dont on se souvient toute sa vie, et qui pèsera peut-être lourd dans la balance, à la fin de la saison.

Dani Parejo (Valence) L'ancien de Getafe n'avait jamais marqué en Liga avec le maillot de Valence. Son dernier pion, inscrit avec Getafe, remontait au 3 janvier 2011. Il a choisi le bon moment : la confrontation directe face à Málaga, pour lancer la démonstration valencienne (5-1). À ce propos, on parie que l'on retrouve Valence en C1 l'an prochain ?

Bale (Tottenham) Manchester United aimerait bien faire venir le Gallois. Le Gallois, lui, ne s'est pas prononcé. En tout cas, ce que l'on sait, c'est que, depuis hier, Manchester United aime Bareth Bale d'amour. Cœur avec les doigts.

Luis Suárez (Liverpool) Juste avant d'arriver à Liverpool, l'Uruguayen avait été suspendu 7 matchs pour avoir mordu Otman Bakkal. Cette fois-ci, au cours du même match, il a mordu, marqué, délivré une passe dé et provoqué un péno. Combien de matchs de suspension pour ça ?

Pizarro (Bayern Munich) Depuis quelques semaines, le Péruvien est déchaîné. Ce week-end, encore, il s'est fait remarquer avec deux caviars pour Ribéry et Gómez, avant d'y aller lui-même de son petit doublé. Le Barça est prévenu : et si c'était lui, l'homme de la fin de saison bavaroise ?

Remplaçants :

Nano (Osasuna) La Real Sociedad avait inscrit 12 buts lors de ces 4 derniers matchs de Liga et, stat impressionnante, avait toujours marqué au moins un but lors des 15 dernières journées. Il a fallu une défense solidaire d'Osasuna pour stopper cette série. Avec, sur le flan droit, un iPod Nano chaud bouillant. Un mec qui, rappelons-le, a été formé à la Masia.

Moukandjo (Nancy) « Les mecs, j'ai une idée. On joue tous les corners au second poteau, et moi je marque. » / « Mais non, t'es con, on va le faire une fois, mais après, les défenseurs vont comprendre. » / « Non non, je vous promets, ça va marcher à tous les coups. » Bah... ouais.

Cleiton Xavier (Metalist Kharkov) Si la hype brésilienne est au top au Shakhtar, elle s'étend jusqu'à Kharkov. Un doublé pour l'ancien de Palmeiras, et un Metalist qui conserve sa deuxième place, à 15 points du Shakhtar. Euh, à cinq journées de la fin, on peut dire que c'est plié, quand même ?

Ménez (PSG) Hier soir, M. Nef Naf a joué deux matchs à la fois. Un contre Nice, l'autre contre M. Chapron. Le premier a été gagné (merci Pastore, au fait), le second, bah, match nul. À moins que « la putain de ta grand-mère la pute » ne permette de gagner ce match particulier sur tapis vert.

Insigne (Napoli) Le petit Insigne a bien appris le concept du Mazzarri time : marquer dans le temps additionnel. À la 93e, c'est encore plus beau, et quand c'est le but de la victoire, à domicile, alors là, c'est le « Paradiso » .

Brandão (Saint-Étienne) Les dirigeants des clubs français sont prévenus : s'ils veulent remporter la Coupe de la Ligue la saison prochaine, ils savent qui il faut recruter cet été.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

neo_la_fifouze Niveau : DHR
Ca m'a qd même fait bcp rire ce "Ta putain de grand-mère la pute" qui était si facile à lire sur les lèvres de Menez... Cimer les 20000 caméras de Canal
Ménez, cet exemple...irrécupérable.
Note : 1
Qu'est-ce que je me suis marré quand j'ai appris que Pizarro revenait au Bayern.

Ben là, je rigole toujours autant mais de bonheur.

Sacré personnage que ce Condor qui revient pour "donner un coup de main", ferme sa bouche, se met au service de l'équipe et fait son job.

Prends ça Gameiro!

Sinon, je vois que les blessures dramatiques de Bale se soignent autant vite que celles de Messi... ^^
Quelle honte si je suis le père de Ménez devant ma tv... un tête de c**, la plus belle de ses 5 dernieres années, des gifles, mais des gifles...Benzema, Nasri, Ménez, Ben Arfa... cette génération 87 est vraiment pourrie

Quant a Pizarro il est déchéne de rien du tout, tu mets Samassa en pointe au Bayern en ce moment il en plante un par match aussi
Menez Suarez Tevez (bon Tevez c'est pas récent mais c'est pour la rime) même combat ils sont bons et cons.

Trop bon trop con ils ont mal compris le proverbe
Note : 1
@TheHoop: On parle bien du même Pizarro et du même Samassa? On parle bien du Péruvien qui a mis un quadruplé il y a quinze jours de ça, qui met buts sur buts ces temps-ci? On parle bien d'un daron de 34 barreaux qui est dans les 10 meilleurs buteurs de l'histoire de la Bundesliga, et qui sera quand même passé par Chelsea, le Werder et le Bayern, quand Samassa aura fait VA, pigiste à l'OM et remplaçant au Chievo quoi...

Sinon bien marrant la quenelle XXL glissée par l'Atlético à Sanchez Pizjuan, encore une victoire dégueulasse & illogique au vu de la prestation des Colchoneros, après celle en Coupe du Roi. Les Andalous doivent les avoir grosses comme des boules de bowling.
Mais où est donc Nicolas Gaitan ?

2 passes décisives hier soir dans le derby de Lisbonne dont un petit bijoux (le second) pour Lima
Yaya-letour Niveau : CFA2
@Papa +1 Pizarro quel exemple de professionalisme, le mec il a dejà planté + de 250buts en bundesliga.. on le fait cirer le banc mais il ferme sa bouche et se met au service de l'equipe.. c'est vraiment un exemple pour nos pseudos stars.
Südkurve28 Niveau : CFA
Message posté par TheHoop
Quant a Pizarro il est déchéne de rien du tout, tu mets Samassa en pointe au Bayern en ce moment il en plante un par match aussi


Faudrait regarder les matchs avant de dire ça...
@TheHoop: bon je sais bien que tu dis ça pour la vanne et surtout pour souligner la mécanique parfaite du Bayern en ce moment mais je peux pas laisser ça.

Un quadruplé il y a 15 jours et samedi c'est 2 assists et 2 buts.

Mais c'est surtout le comportement qui est irréprochable. Il a ciré le banc toute la saison mais est présent quand on a besoin de lui, c'est à dire quand on doit laisser les autres souffler.

Désolé mais j'en connais pas beaucoup des mecs avec son parcours qui agissent ainsi (si, y a eu Del Piero récemment. Phénoménal Del Piero!). Et surtout marrant de voir que des mecs qui n'ont jamais rien prouvé se permettent des comportements de divas au moindre remplacement ou non-titularisation.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par Yaya-letour
@Papa +1 Pizarro quel exemple de professionalisme, le mec il a dejà planté + de 250buts en bundesliga.. on le fait cirer le banc mais il ferme sa bouche et se met au service de l'equipe.. c'est vraiment un exemple pour nos pseudos stars.


Non mais lol quoi.

Pas bien honorable d'accepter le banc du Bayern à 34 ans et sa carrière derrière soi, il est loin d'être con et sait la chance qu'il a. En plus d'être certainement très grassement payé pour ce qu'il fait.

Tu vois même que ses goals sont vraiment du bonus, aucune pression sur les épaules le gars.
Raymond Pied Carré Niveau : District
"au moins aussi insensées que la troisième place d'Arsenal"... 63 points, 3ème meilleure attaque, 2ème meilleure défense. Insensé ? le jeu des gunners est certes moins bandant que les années précédentes et ils reviennent de loin encore une fois mais quand même...
Message posté par TheHoop
Quelle honte si je suis le père de Ménez devant ma tv... un tête de c**, la plus belle de ses 5 dernieres années, des gifles, mais des gifles...Benzema, Nasri, Ménez, Ben Arfa... cette génération 87 est vraiment pourrie



Benzema il a fait quoi concrètement? (à part se taper une pute*, ce qui aurait du rester dans le domaine privé)
Jack Facial Niveau : CFA
Message posté par TheHoop
Quelle honte si je suis le père de Ménez devant ma tv... un tête de c**, la plus belle de ses 5 dernieres années, des gifles, mais des gifles...Benzema, Nasri, Ménez, Ben Arfa... cette génération 87 est vraiment pourrie



Fais gaffe, tu vas te faire traiter de raciste.
casablanca Niveau : CFA2
Message posté par TheHoop
Quelle honte si je suis le père de Ménez devant ma tv... un tête de c**, la plus belle de ses 5 dernieres années, des gifles, mais des gifles...Benzema, Nasri, Ménez, Ben Arfa... cette génération 87 est vraiment pourrie



Fallait bien que quelqu'un parle de la génération 87. Pauvre Footix victime des "journalistes" sportifs. Sinon c'est quoi la génération qui cartonne?
heu.. génération 93 tiens.. Varane, Pogba..
latourette Niveau : DHR
Et civelli pour son attentat affectif sur ibra? C'était beau ce moment gay friendly, Olivier Rouyer a eu une demi molle.
casablanca Niveau : CFA2
Message posté par letu1617
heu.. génération 93 tiens.. Varane, Pogba..


Oui pour l'instant c'est prometteur. Tu peux ajouter Thauvin et Digne. Mais dans quelques années ça se trouve tout le monde va leur cracher dessus! Prochain gros rendez-vous: la coupe du monde U20 cet été si j'me trompe pas.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 22