L'équipe type du dimanche

Ce week-end, on a vu Mandanda faire des arrêts de dingue contre Lille, Jérome Boateng mettre une option pour une place de titulaire contre le Barça, Flamini marquer et prendre un rouge, Sessègnon être en feu et Muriel courir très très vite. Ah, oui, et Cristiano Ronaldo a marqué deux buts, aussi.

Modififié
0 38
Sur le banc
Altidore

Altidore

Après 37 minutes, l'Américain avait déjà gagné le match à lui seul avec un triplé express. Un succès qui va permettre à Alkmaar de prendre une grande bouffée d'oxygène. 21 buts pour lui cette saison. Et si, en fait, il n'était pas si nul ?

Matuidi

Matuidi

Le but de Blaise à Troyes = encore un bout de titre dans la besace pour le PSG. Et avec Blaise au Camp Nou, ça aurait donné quoi ?

Toprak

Toprak

Mener 2-0 face à un concurrent direct dans la course à la C1. Puis mener 2-1. Puis se faire exclure à quelques minutes du terme à cause d'une superbe simulation de l'attaquant adverse et ainsi provoquer un pénalty totalement imaginaire. Puis faire 2-2 alors que l'on menait 2-0. La lose.

Heung-Min
Son

Heung-Min Son

« Vous me reconnaissez ? Mais si, c'est moi. C'est moi, le mec qui marque toujours des doublés à l'extérieur. Mais si, j'en avais mis deux à Dortmund, et là, j'en ai remis deux à Mayence. Et je ne marque jamais à domicile. Mais oui, c'est moi, Super-Coréen. »

Igiebor

Igiebor

Il aura du mal à oublier son premier but en LIga. Le Nigérian a égalisé à la toute dernière minute lors du derby contre Séville, alors que son équipe était menée 3-0 à la 33e minute de jeu. On parle là d'un joueur dont le parcours est : Nigeria-Norvège-Israël-Espagne.

Grégorini

Grégorini

Si Nancy a pu repartir d'Ajaccio avec un point, il le doit à son poteau, mais surtout à son gardien. À 34 ans, le portier a prouvé qu'il avait toujours « de beaux restes » . Sérieusement, quelles parades de dingue il nous a sorties !

Mandanda

Mandanda

Monstrueux. Tout simplement. Le portier a été héroïque face au LOSC, a tout sorti et a arraché le point du nul quasiment à lui seul. Avec un Steve de ce niveau-là, c'est sûr, Marseille peut aller chercher la qualification en C1. Énorme.

Krivstov

Krivstov

Face au Zorya Louhansk, le Shakhtar a bien cru qu'il allait devoir se contenter d'un 0-0 tout nul. Et puis, le petit Krivtsov est venu inscrire son premier but avec le Shakhtar, à dix minutes du terme. Derrière, ses potes ont fini le taf, pour un 3-0 final. À six journées de la fin, le Shakhtar compte 17 points d'avance. Eh non, pas encore champions !

Boateng

Boateng

Entré en cours de jeu face à la Juventus, mercredi, le frère Boateng était titulaire contre Nuremberg. Résultat : un but dès la 5e minute, et une passe décisive dix minutes plus tard pour Mario Gómez. Voilà qui va ajouter quelques doutes dans la tête de Jupp Heynckes quant à la charnière centrale à aligner face au Barça.

Britos

Britos

Ce n'était pas Milan-Naples, c'était Pazzini-Britos. Pendant 94 minutes, les deux joueurs se sont cherchés, se sont tiré le maillot, se sont mis des petits coups. Score final : 1-1. Comprendre : un carton jaune chacun.

Trémoulinas

Trémoulinas

Du grand Trémoulinas, ça fait plaisir. Sur son côté gauche, le Français a été insaisissable, et a offert un doublé de passes décisives à Plašil et Saivet. Et franchement, offrir un but à Henri Saivet, ce n'est tout de même pas donné à tout le monde.

Błaszczykowski

Błaszczykowski

À côté de la plaque contre Málaga, Kuba s'est totalement ressaisi face à Greuther Fürth, transporté par l'euphorie ambiante du reste de son équipe. Et maintenant, la même prestation face au Real Madrid, s'il vous plaît.

Sessègnon

Sessègnon

Il est là, l'effet Di Canio. Sunderland a marché sur Newcastle lors du derby, avec un Sessègnon des grands jours, auteur d'un but et d'une passe dé. C'est qu'il serait presque en feu depuis quelques semaines, le Stéphane.

Flamini

Flamini

Le match complet par excellence. Un but, beaucoup d'envie, une grosse débauche d'énergie, un coup de folie, un tacle affreux, un carton rouge, une standing-ovation de San Siro. Bravo.

Valerón

Valerón

Pour la Supercoupe d'Espagne en 2000 et 2002, il était là. Pour la Copa del Rey 2002, il était là. Pour le match mythique face au Milan AC, il était là. En deuxième division, il était là. Ce week-end, pour la victoire 4-0 du Depor face à Levante, il était encore là. Une quatrième victoire consécutive qui permet au Depor de sortir de la zone de relégation. Porte-étendard.

Muriel

Muriel

Il est chaud, le Colombien. Pendant que Falcao en plante deux contre Grenade, lui en met deux aussi contre Parme. Courses, dribbles, feintes, frappes, ce type-là a tout et pourrait bien être l'une des grandes attractions du prochain mercato. Et de la prochaine Coupe du monde.

Agüero

Agüero

Après son but exceptionnel contre Manchester United, le Kun envoie City en finale de FA Cup. Slalom ? Frappe de mule ? Tu parles. Faites un vœu, mesdames et messieurs : le gendre de Diego a marqué de la tête. Tel Messi un soir de mai 2009...

Mandanda (Marseille) Monstrueux. Tout simplement. Le portier a été héroïque face au LOSC, a tout sorti et a arraché le point du nul quasiment à lui seul. Avec un Steve de ce niveau-là, c'est sûr, Marseille peut aller chercher la qualification en C1. Énorme.

Krivstov (Shakhtar Donetsk) Face au Zorya Louhansk, le Shakhtar a bien cru qu'il allait devoir se contenter d'un 0-0 tout nul. Et puis, le petit Krivtsov est venu inscrire son premier but avec le Shakhtar, à dix minutes du terme. Derrière, ses potes ont fini le taf, pour un 3-0 final. À six journées de la fin, le Shakhtar compte 17 points d'avance. Eh non, pas encore champions !

Boateng (Bayern Munich) Entré en cours de jeu face à la Juventus, mercredi, le frère Boateng était titulaire contre Nuremberg. Résultat : un but dès la 5e minute, et une passe décisive dix minutes plus tard pour Mario Gómez. Voilà qui va ajouter quelques doutes dans la tête de Jupp Heynckes quant à la charnière centrale à aligner face au Barça.

Britos (Napoli) Ce n'était pas Milan-Naples, c'était Pazzini-Britos. Pendant 94 minutes, les deux joueurs se sont cherchés, se sont tiré le maillot, se sont mis des petits coups. Score final : 1-1. Comprendre : un carton jaune chacun.

Trémoulinas (Bordeaux) Du grand Trémoulinas, ça fait plaisir. Sur son côté gauche, le Français a été insaisissable, et a offert un doublé de passes décisives à Plašil et Saivet. Et franchement, offrir un but à Henri Saivet, ce n'est tout de même pas donné à tout le monde.

Błaszczykowski (Borussia Dortmund) À côté de la plaque contre Málaga, Kuba s'est totalement ressaisi face à Greuther Fürth, transporté par l'euphorie ambiante du reste de son équipe. Et maintenant, la même prestation face au Real Madrid, s'il vous plaît.

Sessègnon (Sunderland) : Il est là, l'effet Di Canio. Sunderland a marché sur Newcastle lors du derby, avec un Sessègnon des grands jours, auteur d'un but et d'une passe dé. C'est qu'il serait presque en feu depuis quelques semaines, le Stéphane.

Flamini (Milan AC) Le match complet par excellence. Un but, beaucoup d'envie, une grosse débauche d'énergie, un coup de folie, un tacle affreux, un carton rouge, une standing-ovation de San Siro. Bravo.

Valerón (Deportivo La Corogne) Pour la Supercoupe d'Espagne en 2000 et 2002, il était là. Pour la Copa del Rey 2002, il était là. Pour le match mythique face au Milan AC, il était là. En deuxième division, il était là. Ce week-end, pour la victoire 4-0 du Depor face à Levante, il était encore là. Une quatrième victoire consécutive qui permet au Depor de sortir de la zone de relégation. Porte-étendard.

Muriel (Udinese) : Il est chaud, le Colombien. Pendant que Falcao en plante deux contre Grenade, lui en met deux aussi contre Parme. Courses, dribbles, feintes, frappes, ce type-là a tout et pourrait bien être l'une des grandes attractions du prochain mercato. Et de la prochaine Coupe du monde.

Agüero (Manchester City) Après son but exceptionnel contre Manchester United, le Kun envoie City en finale de FA Cup. Slalom ? Frappe de mule ? Tu parles. Faites un vœu, mesdames et messieurs : le gendre de Diego a marqué de la tête. Tel Messi un soir de mai 2009...

Remplaçants :

Altidore (AZ Alkmaar) Après 37 minutes, l'Américain avait déjà gagné le match à lui seul avec un triplé express. Un succès qui va permettre à Alkmaar de prendre une grande bouffée d'oxygène. 21 buts pour lui cette saison. Et si, en fait, il n'était pas si nul ?

Matuidi (PSG) Le but de Blaise à Troyes = encore un bout de titre dans la besace pour le PSG. Et avec Blaise au Camp Nou, ça aurait donné quoi ?

Toprak (Bayer Leverkusen) Mener 2-0 face à un concurrent direct dans la course à la C1. Puis mener 2-1. Puis se faire exclure à quelques minutes du terme à cause d'une superbe simulation de l'attaquant adverse et ainsi provoquer un pénalty totalement imaginaire. Puis faire 2-2 alors que l'on menait 2-0. La lose.

Heung-Min Son (Hambourg) « Vous me reconnaissez ? Mais si, c'est moi. C'est moi, le mec qui marque toujours des doublés à l'extérieur. Mais si, j'en avais mis deux à Dortmund, et là, j'en ai remis deux à Mayence. Et je ne marque jamais à domicile. Mais oui, c'est moi, Super-Coréen. »

Igiebor (Bétis Séville) Il aura du mal à oublier son premier but en LIga. Le Nigérian a égalisé à la toute dernière minute lors du derby contre Séville, alors que son équipe était menée 3-0 à la 33e minute de jeu. On parle là d'un joueur dont le parcours est : Nigeria-Norvège-Israël-Espagne.

Grégorini (Nancy) Si Nancy a pu repartir d'Ajaccio avec un point, il le doit à son poteau, mais surtout à son gardien. À 34 ans, le portier a prouvé qu'il avait toujours « de beaux restes » . Sérieusement, quelles parades de dingue il nous a sorties !



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vous avez oublié Casillas parmi les remplaçants !
Et alors Innocent Emeghara ???? A lui seul il est l'équipe de la semaine, c'est un scandale de ne pas le mettre..

Vive GCZ fuck FC Basel !!
derIngenieur Niveau : CFA
Désolé de remettre le sujet sur le tapis encore une fois, mais quelqu'un sait comment on prnonce la partie entre "Bla" et -"Kowski" du nom de Kuba ? Franchement, cela m'intrigue !
Sur les pronos de la semaine, J. Cazarre avait 9 matchs sur 10! il s'est seulement planté sur Lille Marseille, où il n'était pas loin du compte,à un Mandanda près... Put***, j'aurais dû me fier à lui, d'habitude les pronostiqueurs qui ont la parole sur ce site sont tellement nuls!
Boentôt on entendra parler de Falcao, de James Rodriguez et de Jackson Martinez comme de simples faire-valoir de Muriel, le vrai crack colombien.
@deringenieur

D'après les Polonais, le nom de Kuba se prononcerait comme suit: "Bwachtchikovski". Le "L" de son nom étant un "L" barré, ça se prononce "w".
De même, le prénom de "Pichtchek" se prononce "Woukach".

Voili voilou!

Peace,

Ali F.
Et Cheick Diabaté ?! Au moins pour le geste merdee !!!
Alexander Frei? Le mec annonce la fin de sa carrière après le match contre Zurich avec effet immédiant, plante un ultime but et obtient un poste dans le staff de Lucerne.
Spartakist Niveau : CFA2
Message posté par derIngenieur
Désolé de remettre le sujet sur le tapis encore une fois, mais quelqu'un sait comment on prnonce la partie entre "Bla" et -"Kowski" du nom de Kuba ? Franchement, cela m'intrigue !


En fait ça se prononce Bouach-Tchékovski.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
La Colombie va bien réussir à nous gagner une coupe du monde s'ils continuent à fournir autant de talents...

si on ajoute à cela Zuniga et Cuadrado sur les ailes, qui sont pas loin d'être les meilleurs à leur poste. Guarin qui est un excellent milieu de terrain. le petit Quintero de Pescara qui est l'un des plus grands espoirs du championnat italien.

ça manque surement d'un ou deux défenseurs centraux pour aider Zapata(qui revient bien avec Milan), mais pour le reste ça pourrait le faire!
et Eriksen, homme du match qui donne le titre à l'Ajax ?
Spartakist Niveau : CFA2
Il est responsable de l'égalisation du PSV avec ses pertes de balle à la c.on...Blind a été élu homme du match.
Message posté par derIngenieur
Désolé de remettre le sujet sur le tapis encore une fois, mais quelqu'un sait comment on prnonce la partie entre "Bla" et -"Kowski" du nom de Kuba ? Franchement, cela m'intrigue !


Bwachtchekovski
Attention, j'aime bien Altidore mais il met un triplé à 2 penalty et plante 21 buts en Eredivisie, le championnat ou Salomon Kalou et Dirk Kuyt plantaient entre 20 et 30 buts par saison. Ou même une chèvre comme Afonso Alves a planté un septuplé il y a quelques années. Un championnat avec des défenseurs handicapés quoi.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Message posté par derIngenieur
Désolé de remettre le sujet sur le tapis encore une fois, mais quelqu'un sait comment on prnonce la partie entre "Bla" et -"Kowski" du nom de Kuba ? Franchement, cela m'intrigue !


Son nom se prononce Bwacht'chikofski. En effet, la deuxième lettre n'est pas un L, mais un L barré qui se prononce /w/.
Ailier Gauche Niveau : DHR
Désolé pour avoir répété ce qui a été dit 40 fois avant moi.
Spartakist Niveau : CFA2
Message posté par luuuuC
Attention, j'aime bien Altidore mais il met un triplé à 2 penalty et plante 21 buts en Eredivisie, le championnat ou Salomon Kalou et Dirk Kuyt plantaient entre 20 et 30 buts par saison. Ou même une chèvre comme Afonso Alves a planté un septuplé il y a quelques années. Un championnat avec des défenseurs handicapés quoi.


Ouais, enfin à titre d'exemple Zlatan n'a jamais dépassé les 13 buts en Eredivisie. Huntelaar ou encore Suarez dernièrement ont démontré que quand tu finis meilleur buteur du championnat des Pays-Bas, et ben t'as des qualités.
ce n'est pas Toprak sur la photo...
Message posté par maxlojuventino
La Colombie va bien réussir à nous gagner une coupe du monde s'ils continuent à fournir autant de talents...

si on ajoute à cela Zuniga et Cuadrado sur les ailes, qui sont pas loin d'être les meilleurs à leur poste. Guarin qui est un excellent milieu de terrain. le petit Quintero de Pescara qui est l'un des plus grands espoirs du championnat italien.

ça manque surement d'un ou deux défenseurs centraux pour aider Zapata(qui revient bien avec Milan), mais pour le reste ça pourrait le faire!


Toi tu dois pas voir Guarin actuellement.

Cette saison il a fait quoi, 3 bons mois avec l'Inter? La il est juste affreux, et aurait du se taper le banc depuis quelque match, ce qui serait arrivé si il n'y avait pas eu tant de bléssés dans l'équipe.

Zuniga il est bon, mais son gros défault, c'est qu'il plonge très facilement.

Et Zapata.... Quand il a pas le ballon, il parait super fiable, et il fait de bons trucs, mais avec le ballon il est paniqué, on dirait qu'il sait pas quoi faire.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 38