L'équipe type du dimanche

Le week-end du 6 et 7 avril. Celui où le Bayern Munich a été sacré champion d'Allemagne. Celui où Fàbregas et Denis ont planté un triplé. Celui où Vučinić s'est mis en slip. Celui où Ménez a fait un slalom et Thauvin un festival. Celui où Rosický a marqué. Oui oui, Rosický.

Modififié
0 25
Sur le banc
Fàbregas

Fàbregas

« Ouais, le Barça sans Messi, cela n'a rien à voir.  » Effectivement, cela n'a rien à voir : Fàbregas et Sanchez ne sont pas des fantômes ! Un triplé pour Cesc, un doublé pour Faudel, et des passes décisives pour chacun. C'est toujours comme ça : le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Denis

Denis

Lorsque Ricky Alvarez plante un doublé en trois minutes, l'Inter pense avoir fait le plus dur. C'était sans compter sur l'ouragan Denis. Un triplé en 12 minutes, et l'Atalanta s'impose 4-3 contre l'Inter à San Siro. Le même Denis qui en avait déjà marqué deux au match aller. Bête noire (et bleue).

Ménez

Ménez

Slalom : « nom masculin, Descente sinueuse où le parcours est jalonné de piquets. » Des piquets rennais, par contre.

Özil

Özil

Mourinho avait décidé de le laisser au repos. Lorsqu'il entre, à la 76e minute, le Real est loin d'être à l'abri face à Levante. En un quart d'heure, les Merengue plantent trois buts, dont deux de l'intenable Messsouuuuute Osssssilll. Comme dirait Alexandre Ruiz.

Biševac

Biševac

Prendre un carton rouge, c'est con. Provoquer un pénalty, c'est con. Que le pénalty soit le seul but du match, c'est con. Que cette défaite coûte la troisième place au classement, c'est con. Que la troisième place soit perdue au profit du grand rival, c'est vraiment, vraiment con.

Uçan

Uçan

Le nouveau chouchou des supporters de Fenerbahçe a encore frappé. Après son premier but en Europe et son premier but en championnat, voilà son premier doublé. 19 ans, en voilà un qu'il va falloir suivre avec beaucoup, beaucoup d'attention.

Ahamada

Ahamada

Après avoir essayé avec succès d'enfiler le costume d'attaquant, avec ce beau but de la tête, l'ami Ali s'est cette fois-ci essayé au rôle de défenseur central. Mais quelqu'un lui a-t-il dit qu'il ne fallait pas tenter de copier Jonathan Zebina ? La prochaine fois, il essaiera un nouveau poste : remplaçant.

Azpilicueta

Azpilicueta

Il aurait pu être le héros malheureux de la journée à Stamford Bridge. Son but contre son camp a en effet permis à Sunderland d'ouvrir le score face à Chelsea. Heureusement, la solidarité entre défenseurs lui a permis de s'en sortir. D'abord, le défenseur central de Sunderland, Kilgallon, égalise contre son camp, puis Ivanović donne la victoire à Chelsea. Azpi peut souffler. Di Canio, lui, fait la ...

Congré

Congré

Oui, cela arrive, parfois, Congré n'est pas dans l'équipe type parce qu'il a fait n'importe quoi. L'ancien Toulousain a sorti un super match contre Valenciennes. Défensivement quasi parfait, il s'est même permis une montée pour le deuxième but montpelliérain. Sans décoiffer ses belles nattes.

Subotić

Subotić

Le BVB ne sera pas champion cette saison, après deux années de règne. Mais le BVB s'est promis d'être un magnifique dauphin. Alors, face à Augsburg, après avoir encaissé deux buts en une minute, les Noir et Jaune ont sonné la révolte. Subotić a permis aux siens de prendre l'avantage, avant que Lewandowski ne ponctue le récital. Et maintenant, Málaga.

Abidal

Abidal

On aime bien faire des blagues sur lui, mais on aime aussi quand il fait son retour. Plus fort que la tumeur, plus fort que la greffe. Abi is back. Ça fait plaisir, bordel !

Thauvin

Thauvin

Mais qu'est-ce que c'est que cette fin de saison pour le Bastiais ? Non seulement le mec met des doublés à chaque rencontre, mais en plus, il est énorme dans le jeu. S'il continue comme ça jusqu'à la fin du championnat, on risque de ne plus le revoir en Corse la saison prochaine. 20 ans, putain !

Schweinsteiger

Schweinsteiger

Appelez-le Rabah. Pour mettre la dernière pièce à l'édifice du titre du Bayern Munich, l'enfant du pays s'est laissé aller à une petite fantaisie : une magnifique Madjer, décisive pour abattre Francfort. Et juste pour avoir vu Ribéry danser avec un mégaphone, on ne peut que remercier Schweini.

Montolivo

Montolivo

Journée éprouvante. Son ancien public ne l'a pas épargné, en le couvrant de sifflets à chaque fois qu'il touchait le ballon. Sa réponse ? Un but et une passe décisive. Ah, oui, et aussi une faute de filou pour annihiler une action de but, qui ne lui a valu qu'un carton jaune. Bon sketch, Gad.

Rosický

Rosický

Tiens, il est en vie. Plus d'un an après son dernier but en Premier League (26 février 2012 contre Tottenham), le Tchèque a décide de se réveiller. Et comme il sait qu'il ne marquera plus jusqu'à l'année prochaine, bah il en a mis deux. Bon pour les stats.

Rubén
Castro

Rubén Castro

C'était la journée de la manita. 5 buts pour le Barça, 5 buts pour le Real et 5 buts pour le Bétis. Chef artificier : Rubén Castro, auteur d'un doublé et de deux passes décisives. Mine de rien, le Sévillan est le meilleur buteur espagnol de Liga, juste derrière le trio infernal Messi, CR7, Falcao. Costaud.

Vučinić

Vučinić

Absent au coup d'envoi face au Bayern, Mirko avait envie de faire oublier la débâcle en Bavière. Il a donc mis le paquet. Un doublé, et surtout une superbe scène de joie en slip, sa marque de fabrique. Et son coach qui le « félicite » à sa manière : « Mirko a marqué un doublé en jouant mal. » Sympa, Antonio.

Ahamada (Toulouse) Après avoir essayé avec succès d'enfiler le costume d'attaquant, avec ce beau but de la tête, l'ami Ali s'est cette fois-ci essayé au rôle de défenseur central. Mais quelqu'un lui a-t-il dit qu'il ne fallait pas tenter de copier Jonathan Zebina ? La prochaine fois, il essaiera un nouveau poste : remplaçant.

Azpilicueta (Chelsea) Il aurait pu être le héros malheureux de la journée à Stamford Bridge. Son but contre son camp a en effet permis à Sunderland d'ouvrir le score face à Chelsea. Heureusement, la solidarité entre défenseurs lui a permis de s'en sortir. D'abord, le défenseur central de Sunderland, Kilgallon, égalise contre son camp, puis Ivanović donne la victoire à Chelsea. Azpi peut souffler. Di Canio, lui, fait la tronche.

Congré (Montpellier) Oui, cela arrive, parfois, Congré n'est pas dans l'équipe type parce qu'il a fait n'importe quoi. L'ancien Toulousain a sorti un super match contre Valenciennes. Défensivement quasi parfait, il s'est même permis une montée pour le deuxième but montpelliérain. Sans décoiffer ses belles nattes.

Subotić (Borussia Dortmund) Le BVB ne sera pas champion cette saison, après deux années de règne. Mais le BVB s'est promis d'être un magnifique dauphin. Alors, face à Augsburg, après avoir encaissé deux buts en une minute, les Noir et Jaune ont sonné la révolte. Subotić a permis aux siens de prendre l'avantage, avant que Lewandowski ne ponctue le récital. Et maintenant, Málaga.

Abidal (FC Barcelone) On aime bien faire des blagues sur lui, mais on aime aussi quand il fait son retour. Plus fort que la tumeur, plus fort que la greffe. Abi is back. Ça fait plaisir, bordel !

Thauvin (Bastia) Mais qu'est-ce que c'est que cette fin de saison pour le Bastiais ? Non seulement le mec met des doublés à chaque rencontre, mais en plus, il est énorme dans le jeu. S'il continue comme ça jusqu'à la fin du championnat, on risque de ne plus le revoir en Corse la saison prochaine. 20 ans, putain !

Schweinsteiger (Bayern Munich) Appelez-le Rabah. Pour mettre la dernière pièce à l'édifice du titre du Bayern Munich, l'enfant du pays s'est laissé aller à une petite fantaisie : une magnifique Madjer, décisive pour abattre Francfort. Et juste pour avoir vu Ribéry danser avec un mégaphone, on ne peut que remercier Schweini.

Montolivo (Milan AC) Journée éprouvante. Son ancien public ne l'a pas épargné, en le couvrant de sifflets à chaque fois qu'il touchait le ballon. Sa réponse ? Un but et une passe décisive. Ah, oui, et aussi une faute de filou pour annihiler une action de but, qui ne lui a valu qu'un carton jaune. Bon sketch, Gad.

Rosický (Arsenal) Tiens, il est en vie. Plus d'un an après son dernier but en Premier League (26 février 2012 contre Tottenham), le Tchèque a décide de se réveiller. Et comme il sait qu'il ne marquera plus jusqu'à l'année prochaine, bah il en a mis deux. Bon pour les stats.

Rubén Castro (Bétis Séville) : C'était la journée de la manita. 5 buts pour le Barça, 5 buts pour le Real et 5 buts pour le Bétis. Chef artificier : Rubén Castro, auteur d'un doublé et de deux passes décisives. Mine de rien, le Sévillan est le meilleur buteur espagnol de Liga, juste derrière le trio infernal Messi, CR7, Falcao. Costaud.

Vučinić (Juventus) Absent au coup d'envoi face au Bayern, Mirko avait envie de faire oublier la débâcle en Bavière. Il a donc mis le paquet. Un doublé, et surtout une superbe scène de joie en slip, sa marque de fabrique. Et son coach qui le « félicite » à sa manière : « Mirko a marqué un doublé en jouant mal. » Sympa, Antonio.

Remplaçants :

Fàbregas (FC Barcelone) : « Ouais, le Barça sans Messi, cela n'a rien à voir.  » Effectivement, cela n'a rien à voir : Fàbregas et Sanchez ne sont pas des fantômes ! Un triplé pour Cesc, un doublé pour Faudel, et des passes décisives pour chacun. C'est toujours comme ça : le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Denis (Atalanta) Lorsque Ricky Alvarez plante un doublé en trois minutes, l'Inter pense avoir fait le plus dur. C'était sans compter sur l'ouragan Denis. Un triplé en 12 minutes, et l'Atalanta s'impose 4-3 contre l'Inter à San Siro. Le même Denis qui en avait déjà marqué deux au match aller. Bête noire (et bleue).

Ménez (PSG) Slalom : « nom masculin, Descente sinueuse où le parcours est jalonné de piquets. » Des piquets rennais, par contre.

Özil (Real Madrid) Mourinho avait décidé de le laisser au repos. Lorsqu'il entre, à la 76e minute, le Real est loin d'être à l'abri face à Levante. En un quart d'heure, les Merengue plantent trois buts, dont deux de l'intenable Messsouuuuute Osssssilll. Comme dirait Alexandre Ruiz.

Biševac (Lyon) Prendre un carton rouge, c'est con. Provoquer un pénalty, c'est con. Que le pénalty soit le seul but du match, c'est con. Que cette défaite coûte la troisième place au classement, c'est con. Que la troisième place soit perdue au profit du grand rival, c'est vraiment, vraiment con.

Uçan (Fenerbahçe) Le nouveau chouchou des supporters de Fenerbahçe a encore frappé. Après son premier but en Europe et son premier but en championnat, voilà son premier doublé. 19 ans, en voilà un qu'il va falloir suivre avec beaucoup, beaucoup d'attention.

Tagliavento (Fiorentina et Milan AC) On connaissait les arbitres qui favorisent une équipe. Voilà désormais l'arbitre qui réussit à pourrir deux équipes en même temps. Entre cartons rouges, jaunes, pénos sifflés, pénos oubliés, M. Coupe-Vent a eu tout faux. Ce n'est pas comme si c'était une nouveauté.



Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Louis Nique Aulas Niveau : DHR
On leur dit que Thauvin a déjà signé à Lille pour la saison prochaine ?
En tant que supporter toulousain, j'etais sur de retrouver Ahamada dans cette equipe type.

Quelle mauvaise saison il nous fait Ali, il a de la chance que Casa n'instaure aucune conccurence parce que le nombre de boulettes cette année ( Valenciennes, Ajaccio , Rennes, Nice...)
Rosicky, c'est l'incarnation parfaite de l'Arsenal des 7 ou 8 dernières années. Il est là sans vraiment l'être, il compte sans vraiment compter, il gagne aussi peu qu'il marque ou qu'il influe sur le jeu. Trop fragile, trop léger, trop inconstant, trop faible dans la tête.

Là où veut nous faire croire qu'il y a du talent, y'avait juste un potentiel technique sans rien d'autre autour. Comme Walcott qui fait son mois chaque année contre des petites équipes et quedal derrière. C'est ça, Arsenal.
ps : Les mecs Thauvin a deja signe a Lille, donc en effet ya des fortes chances de ne plus le voir en Corse la saison prochaine
J'vous trouve dur avec TAGLIAVENTO.
Ok y a un péno oublié en toute fin de match , pour le reste , j'trouve les autres décisions assez logiques, même si discutables. Clairement pas un match évident à arbitrer.
Shevchenko Niveau : CFA2
C'est du second degré concernant Thauvin ptet
Bizarre cette journée quand même, avec des doublés voire triplés de mecs comme Rosicky, Fabregas, Sanchez, Torres...
Südkurve28 Niveau : CFA
Message posté par vale
Rosicky, c'est l'incarnation parfaite de l'Arsenal des 7 ou 8 dernières années. Il est là sans vraiment l'être, il compte sans vraiment compter, il gagne aussi peu qu'il marque ou qu'il influe sur le jeu. Trop fragile, trop léger, trop inconstant, trop faible dans la tête.

Là où veut nous faire croire qu'il y a du talent, y'avait juste un potentiel technique sans rien d'autre autour. Comme Walcott qui fait son mois chaque année contre des petites équipes et quedal derrière. C'est ça, Arsenal.


Très dur mais malheureusement vrai...
Fabrizio Gonzalez Niveau : District
Message posté par Siele
ps : Les mecs Thauvin a deja signe a Lille, donc en effet ya des fortes chances de ne plus le voir en Corse la saison prochaine


En fait, On va le revoir au moins deux fois: Contre l'ACA et contre le SCB.
N'en déplaise à Moustache...
Chriswillow Niveau : Loisir
Je vous trouve dur avec ce pauvre Bisevac. Faute il y a certe, mais elle débute en dehors de la surface, et le carton rouge est une grosse blague...
*somagic* Niveau : CFA
Thauvin la saison prochaine, si Garcia le place à gauche avec Digne dans le même couloir ça sera vraiment pas mal !!!
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par Chriswillow
Je vous trouve dur avec ce pauvre Bisevac. Faute il y a certe, mais elle débute en dehors de la surface, et le carton rouge est une grosse blague...


Dur que dalle mec ! Le penalty est peut être hors de la surface, mais ce gland de Bisevac, soi disant un cadre expérimenté de l'équipe, trouve bon d'insulter l'arbitre. Le rouge vient de ça, pas de la faute.

Et je suis Lyonnais.


Sinon Thauvin semble parti pour faire une Hazard... Espérons qu'il garde la tête sur les épaules ! Parce que parti comme ça, il sera en EDF pour 2014 !
Robin Van Ciboulette Niveau : District
La faute de montolivo mérite un rouge pour moi, ces gestes antisportifs n'ont rien à faire sur le terrain ! non aux 'fautes intelligentes'
Chriswillow Niveau : Loisir
Message posté par ToxikCheese


Dur que dalle mec ! Le penalty est peut être hors de la surface, mais ce gland de Bisevac, soi disant un cadre expérimenté de l'équipe, trouve bon d'insulter l'arbitre. Le rouge vient de ça, pas de la faute.

Et je suis Lyonnais.


Sinon Thauvin semble parti pour faire une Hazard... Espérons qu'il garde la tête sur les épaules ! Parce que parti comme ça, il sera en EDF pour 2014 !


Arff, j'ai maté le résumé du match sans le son, j'ai juste vu la faute (qui était en dehors de la surface) et le carton rouge derrière... j'ai cru à la grosse blague ! Mais si insulte il y a, ça change tout effectivement !
frenschsokrates Niveau : District
T'as raison, mort aux 'fautes intelligentes" qui nuisent au show et longue vie aux "fautes de Jong" bien moins intelligentes et surtout beaucoup plus spectaculaires...Les attentats d'Esseyric ou de ce cher Nigel divertissent beaucoup plus que l'intelligence de jeu de connard* de Motta hein...les os qui craquent et le sang qui pisse, ça fait partie de la beauté du jeu, par contre te sacrifier pour ton équipe, quitte à te faire expulser, pour l'emporter...beurk c'est pas du sport ça...on m'aurait prévenu si le foot était un sport collectif...

Première fois que je vois quelqu'un prôner ouvertement et explicitement la bêtise...t'as l'air d'en tenir une sacrée couche mon vieux...

Je me serais bien fendu d'un "Mort aux cons" ( oui je te vise, au cas où il y ait un malentendu ) mais comme dirait de Gaulle, c'est un bien vaste programme...
frenschsokrates,

respire un coup et relis son message avant de le traiter de con, c'est pas parce qu'ils veut un rouge pour les fautes intelligentes, qu'il dit que les autres ont leurs places sur le terrain !

Tu viens de rajouter un peu de boulot à De Gaulle là
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Calme toi Socrates français (ça va les chevilles au fait?), je suppose que celui que tu qualifies de con* en a juste marre des fautes d'anti-jeu où il y à un bon coup à jouer (genre un 5 contre 1 de ouf) et là t'as un Busquets (désolé pour ses fans, mais dernièrement il m'a rendu dingue, même si j'admirre le talent du bonhomme quand il ne chouine pas) qui te fauches le porteur du ballon, pas assez pour prendre carton, mais faute qui arrange toute l'équipe qui se replace fiça. Moi je comprend qu'il trouve ça insupportable, même si personnelement je n'irai pas jusqu'à dire qu'il faut sanctionner plus sévérement ces fautes là qu'une autre. That's Football rules.
Ceci dit, il n'a jamais avancé qu'un attentat à la De Jong était préférable. Si tu n'es pas capable de nuancer son propos, je ne me permettrai pas comme toi de t'insulter de con*, mais j'obterais pour le célébre proverbe d'école maternelle: "c'est celui kidikiyé!"
Abidal, on le donne en exemple de courage etc etc

On a la mémoire courte, c'est quand même le gars qui a refusé de jouer contre l'afsud à la coupe du monde.

Et son cancer du foie, ç'est une concequence avérer du dopage au barça : dérèglement cellulaire lié à la prise de ces produits.

Conclusion : Abi ferait mieux de se cacher
Message posté par Chriswillow
Je vous trouve dur avec ce pauvre Bisevac. Faute il y a certe, mais elle débute en dehors de la surface, et le carton rouge est une grosse blague...


Au chapitre des recommandations pour la loi 12, concernant la faute "tenir un adversaire", il est précisé: "Si un défenseur commence à tenir un attaquant à l’extérieur de la surface de réparation mais poursuit son infraction à l’intérieur de la surface, l’arbitre accordera un coup de pied de réparation."

La règle est explicite: si le geste fautif se poursuit à l'intérieur de la surface, il y a penalty. La question n'est pas de savoir où elle a commencé, mais où elle a fini...

Source
http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=4766
Message posté par frenschsokrates
T'as raison, mort aux 'fautes intelligentes" qui nuisent au show et longue vie aux "fautes de Jong" bien moins intelligentes et surtout beaucoup plus spectaculaires...Les attentats d'Esseyric ou de ce cher Nigel divertissent beaucoup plus que l'intelligence de jeu de connard* de Motta hein...les os qui craquent et le sang qui pisse, ça fait partie de la beauté du jeu, par contre te sacrifier pour ton équipe, quitte à te faire expulser, pour l'emporter...beurk c'est pas du sport ça...on m'aurait prévenu si le foot était un sport collectif...

Première fois que je vois quelqu'un prôner ouvertement et explicitement la bêtise...t'as l'air d'en tenir une sacrée couche mon vieux...

Je me serais bien fendu d'un "Mort aux cons" ( oui je te vise, au cas où il y ait un malentendu ) mais comme dirait de Gaulle, c'est un bien vaste programme...


Va donc prendre tes cachets.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 25