Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L’équipe type du dimanche

Un week-end où Giaccherini a offert un bout de Scudetto à la Juve, où Messi a marqué pour la 17e journée consécutive, où Jérôme Boateng a offert 20 points d’avance au Bayern, où Hazard a sauvé Chelsea sur la pelouse de United. Et où Zlatan a mis un doublé et un taquet aux supporters parisiens.

Modififié
Sur le banc
Jean

Jean

À 17 ans, il devient le plus jeune joueur à avoir inscrit un doublé dans tous les grands championnats européens cette saison. En même temps, lorsque l’on porte le même prénom qu’un homme qui a fait rêver l’Abbé-Deschamps, rien n’est surprenant.

Ibarbo

Ibarbo

Ce week-end, un Colombien a planté un triplé. Et il ne s’appelle ni Falcao, ni Jackson Martínez. Ouais.

Tévez

Tévez

Ce week-end, un Argentin a planté un triplé. Et il ne s’appelle ni Messi, ni Messi.

Bahoken

Bahoken

Puel était certainement un fan de Ryu et Ken dans Street Fighter II. Du coup, il a lancé dans le grand bain son Hadouken. Coup gagnant. Bahoken claque un doublé pour abattre Montpellier. C’est Chun-Li qui a dû apprécier.

Maxi
Pereira

Maxi Pereira

Une victoire 5-0 contre Gil Vicente, cinq buteurs différents dont le défenseur uruguayen, et une première place du classement consolidée. Oui, amis bordelais, les joueurs de Benfica sont prêts pour le match retour.

Messi

Messi

17 matchs consécutifs avec au moins un but en Liga. Bah quoi, vous n’auriez pas fait la même chose, vous ?

Lloris

Lloris

Prendre un but de Downing, c’est dur. Prendre un but du pied droit de Downing, c’est très dur. Prendre un but de Downing après une sortie digne d’un gardien anglais, c’est triste. Briser la dynamique de son équipe et s’incliner au final 3-2, bah c’est carrément une passe décisive pour Brad Friedel.

Uchida

Uchida

Après trois saisons passées à Schalke, le Japonais a bien assimilé les codes : le derby de la Ruhr est le match à ne pas perdre de la saison. Du coup, il a délivré deux passes décisives pour ses potes Draxler et Huntelaar. Schalke s’impose 2-1, et envoie son ennemi à 20 points du leader munichois. Arigato gozaimasu, Uchida san.

Neto

Neto

Non, ce n’était décidément pas sa semaine. Jeudi soir, il se fait exclure en fin de rencontre en Europa League, entraînant le pénalty en faveur de Bâle. Ce week-end, il a fait pire, en inscrivant un but contre son camp face au Rubin Kazan, le seul but du match. Comment dit-on « semaine de merde » en russe ?

Boateng

Boateng

Mandžukić muet, Kroos muet, Mario Gómez muet. Ça y était, c’était sûr : le Bayern Munich allait enfin être tenu en échec, après 10 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Dommage, le Fortuna Düsseldorf avait oublié Boateng. C’est con, à quatre minutes du terme.

Dramè

Dramè

Ancien du PSG et de Sochaux, le Sénégalais a réalisé contre Naples son meilleur match depuis son arrivée en Italie. Un but exceptionnel, et une prestation défensive de très haut niveau. Maggio, pourtant un habitué des montées rageuses, a été bloqué pendant toute la rencontre. Énorme.

Hazard

Hazard

Quelle bonne idée de l’avoir laissé sur le banc. Benítez décide de le faire entrer en seconde période et, oh, miracle, Chelsea change de visage. Son but est une merveille, mais c’est surtout son influence sur le jeu des Blues qui est bluffante. Comme si le Belge était là depuis des lustres. Raison de plus pour arrêter de le mettre sur le banc, hein Rafa.

Xabi
Prieto

Xabi Prieto

Qui l’eut cru : la Real Sociedad est ce matin quatrième de Liga. Philippe Montanier peut remercier Xabi Prieto, auteur d’un but aussi historique que décisif sur le terrain de l’Atlético Madrid. Non mais franchement, Philippe Montanier en C1, quelqu’un y croit ?

Borja
Valero

Borja Valero

Toujours aussi juste, l’Espagnol. Face à la Lazio, il a disputé un match magnifique, avec cette sobriété qui lui est propre. La feinte qui amène le but de Jovetić est digne des plus grands. Un joyau.

Giaccherini

Giaccherini

Il ne ressemble à rien, mais le petit Giaccherini, avec ses grandes dents, a certainement offert hier un gros bout de Scudetto à la Juve. Et la belle histoire, c’est qu’il était entré en jeu quelques minutes auparavant. Par contre, le contrôle en porte-manteau de Pogba, qui amène le but, on en parle ?

Ibrahimović

Ibrahimović

Bon, un doublé face à Nancy, ce n’est pas non plus le plus gros exploit de sa carrière, même s’il offre trois points au PSG. Non, son coup d’éclat du jour, c’est ça : « Les supporters parisiens sont exigeants, ce qui est surprenant, puisqu’avant ils n’avaient rien. » Merci, le Z.

Amauri

Amauri

La folie du jour. À 13 minutes du terme, le Torino mène 1-0 sur la pelouse de Parme. Amauri décide alors de se déchaîner, et claque un triplé en un quart d’heure. Score final : 4-1 pour Parme. D’accord.

Lloris (Tottenham) Prendre un but de Downing, c’est dur. Prendre un but du pied droit de Downing, c’est très dur. Prendre un but de Downing après une sortie digne d’un gardien anglais, c’est triste. Briser la dynamique de son équipe et s’incliner au final 3-2, bah c’est carrément une passe décisive pour Brad Friedel.

Uchida (Schalke 04) Après trois saisons passées à Schalke, le Japonais a bien assimilé les codes : le derby de la Ruhr est le match à ne pas perdre de la saison. Du coup, il a délivré deux passes décisives pour ses potes Draxler et Huntelaar. Schalke s’impose 2-1, et envoie son ennemi à 20 points du leader munichois. Arigato gozaimasu, Uchida san.

Neto (Zénith) Non, ce n’était décidément pas sa semaine. Jeudi soir, il se fait exclure en fin de rencontre en Europa League, entraînant le pénalty en faveur de Bâle. Ce week-end, il a fait pire, en inscrivant un but contre son camp face au Rubin Kazan, le seul but du match. Comment dit-on « semaine de merde » en russe ?

Boateng (Bayern Munich) Mandžukić muet, Kroos muet, Mario Gómez muet. Ça y était, c’était sûr : le Bayern Munich allait enfin être tenu en échec, après 10 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Dommage, le Fortuna Düsseldorf avait oublié Boateng. C’est con, à quatre minutes du terme.

Dramè (Chievo) Ancien du PSG et de Sochaux, le Sénégalais a réalisé contre Naples son meilleur match depuis son arrivée en Italie. Un but exceptionnel, et une prestation défensive de très haut niveau. Maggio, pourtant un habitué des montées rageuses, a été bloqué pendant toute la rencontre. Énorme.

Hazard (Chelsea) Quelle bonne idée de l’avoir laissé sur le banc. Benítez décide de le faire entrer en seconde période et, oh, miracle, Chelsea change de visage. Son but est une merveille, mais c’est surtout son influence sur le jeu des Blues qui est bluffante. Comme si le Belge était là depuis des lustres. Raison de plus pour arrêter de le mettre sur le banc, hein Rafa.

Xabi Prieto (Real Sociedad) Qui l’eut cru : la Real Sociedad est ce matin quatrième de Liga. Philippe Montanier peut remercier Xabi Prieto, auteur d’un but aussi historique que décisif sur le terrain de l’Atlético Madrid. Non mais franchement, Philippe Montanier en C1, quelqu’un y croit ?

Borja Valero (Fiorentina) : Toujours aussi juste, l’Espagnol. Face à la Lazio, il a disputé un match magnifique, avec cette sobriété qui lui est propre. La feinte qui amène le but de Jovetić est digne des plus grands. Un joyau.

Giaccherini (Juventus) Il ne ressemble à rien, mais le petit Giaccherini, avec ses grandes dents, a certainement offert hier un gros bout de Scudetto à la Juve. Et la belle histoire, c’est qu’il était entré en jeu quelques minutes auparavant. Par contre, le contrôle en porte-manteau de Pogba, qui amène le but, on en parle ?

Ibrahimović (PSG) Bon, un doublé face à Nancy, ce n’est pas non plus le plus gros exploit de sa carrière, même s’il offre trois points au PSG. Non, son coup d’éclat du jour, c’est ça : « Les supporters parisiens sont exigeants, ce qui est surprenant, puisqu’avant ils n’avaient rien. » Merci, le Z.

Amauri (Parme) La folie du jour. À 13 minutes du terme, le Torino mène 1-0 sur la pelouse de Parme. Amauri décide alors de se déchaîner, et claque un triplé en un quart d’heure. Score final : 4-1 pour Parme. D’accord.

Remplaçants :

Jean (Troyes) À 17 ans, il devient le plus jeune joueur à avoir inscrit un doublé dans tous les grands championnats européens cette saison. En même temps, lorsque l’on porte le même prénom qu’un homme qui a fait rêver l’Abbé-Deschamps, rien n’est surprenant.

Ibarbo (Cagliari) Ce week-end, un Colombien a planté un triplé. Et il ne s’appelle ni Falcao, ni Jackson Martínez. Ouais.

Tévez (Manchester United) : Ce week-end, un Argentin a planté un triplé. Et il ne s’appelle ni Messi, ni Messi.

Bahoken Puel était certainement un fan de Ryu et Ken dans Street Fighter II. Du coup, il a lancé dans le grand bain son Hadouken. Coup gagnant. Bahoken claque un doublé pour abattre Montpellier. C’est Chun-Li qui a dû apprécier.

Maxi Pereira (Benfica) Une victoire 5-0 contre Gil Vicente, cinq buteurs différents dont le défenseur uruguayen, et une première place du classement consolidée. Oui, amis bordelais, les joueurs de Benfica sont prêts pour le match retour.

Messi (FC Barcelone) : 17 matchs consécutifs avec au moins un but en Liga. Bah quoi, vous n’auriez pas fait la même chose, vous ?



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 1 heure La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 10 heures La drôle de liste d'invités de la finale 27
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 60
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3