Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L’équipe type du dimanche

Un drôle de week-end de football, où l’on a vu des leaders chuter (Juventus, PSG), des poursuivants se rapprocher (Lyon), Messi marquer un doublé, Sergio Ramos se faire exclure et Totti planter une frappe à 113 km/h. Le temps passe et rien ne change, en fait.

Modififié
Sur le banc
Kazim-Richards

Kazim-Richards

Depuis ses déboires avec la police toulousaine, on avait perdu la trace de Kazim-Kazim. Le Turc opère du côté de Blackburn, tombeur d'Arsenal lors du 4e tour de la Cup. L’ancien du TFC s’est même offert le but de la victoire d’une reprise plus ou moins ratée. Pour une fois que la chance lui sourit.

Paletta

Paletta

Rater une énorme occasion face au Milan AC, puis marquer un joli but contre son camp, tout ça en l’espace de 40 minutes. On appelle ça faire une mi-temps de merde.

Michel
Bastos

Michel Bastos

Trois buts en trois matchs depuis son arrivée en Allemagne. C’est bien, mais cela aurait été encore mieux si cela n’avait pas rapporté qu’un seul point en trois journées.

Drogba

Drogba

Premier match avec Galatasaray. Entré en jeu à la 63e minute, Didier Super ouvre le score à la 68e, puis délivre une passe décisive à la 71e. Mais l’info la plus folle, c’est que désormais, on pourra dire qu’un jour, Drogba a remplacé Umut Bulut.

Jovetić

Jovetić

Lorsqu’il est blessé, la Fiorentina galère. Lorsqu’il est là, tout va mieux. Hier, le Monténégrin a éclaboussé de toute sa classe la rencontre face à l’Inter. Un doublé, dont une merveille de frappe dans la lucarne. Histoire de faire monter sa valeur marchande, encore.

Robben

Robben

« Coucou, je suis là aussi. »

Caballero

Caballero

Avec son nom de skateur californien des années 80, le portier chauve de Málaga a été monstrueux face à l’Athletic Bilbao. Des parades dingues qui ont écœuré les petits Basques. Mais la question, c’est : les a-t-il chambrés en leur disant à chacun : « T’es pas basque pour rien, mon petit » ?

Sergio
Ramos

Sergio Ramos

Buteur à la 12e, expulsé à la 18e, Sergio Ramos était pressé lors du derby contre le Rayo Vallecano. Sauf que pour une fois, le joueur le plus expulsé de l’histoire du Real Madrid était innocent. Même Mourinho l’a dit.

Gastaldello

Gastaldello

Avant l’arrivée de Delio Rossi, la Sampdoria avait encaissé 26 buts en 17 journées. Depuis, c’est 4 buts pris en 8 rencontres. Face à Naples, au San Paolo, les Génois repartent avec un clean-sheet, et peuvent remercier leur capitaine, Gastaldello, tout simplement énorme face à Cavani & Cie.

João
Dias

João Dias

La tristesse du week-end. Pendant 90 minutes, il réalise un match énorme sur la pelouse du leader, Benfica. Son équipe tient le 0-0. Et puis, à la 93e minute, il ceinture Gaitan dans la surface. Pénalty, carton jaune, et but de la victoire pour les Libsoètes. Putain, tout ça pour ça !

José
Enrique

José Enrique

Le but qu’il inscrit à la 50e minute du match face à Swansea est peut-être l’un des plus beaux de la saison, dans sa conception. Quand Liverpool joue de cette manière, c’est un vrai régal.

David
Silva

David Silva

D’accord, c’était Leeds en face. D’accord, ce sera autre chose contre Chelsea le week-end prochain. Mais lorsque l’Espagnol est à ce niveau-là, il est tout simplement monstrueux. Le niveau d’Iniesta, sauf que lui fait ça sur les pelouses anglaises.

Grenier

Grenier

Deux buts et une passe décisive. Non, il ne s’agit pas des stats de Yoann Gourcuff depuis son arrivée à l’OL, mais bien du match de Clément Grenier dimanche à Bordeaux. Le fils de Christian peut donc retourner faire du vélo avec Tiburce Darou.

Aquilani

Aquilani

Certes, Jovetić et Ljajić ont plus brillé que lui lors de la démonstration face à l’Inter. Mais sa passe décisive du talon pour Jovetić est le genre de geste qui vaut le prix du billet. Une inspiration géniale. « Gutiesque » .

Roudet

Roudet

Baroudeur de la Ligue 1 et sosie de son entraîneur Éric Hély, « Wayne » Roudet fait plus que ses 32 ans. Heureusement, le pied gauche n’a pris aucun coup de vieux. Demandez plutôt à Salvatore Sirigu.

Totti

Totti

Une frappe à 113 km/h, un dixième but dans sa carrière à Gigi Buffon, une première victoire pour la Roma en 2013. La Roma n’a pas besoin de Totti : la Roma est Totti.

Reus

Reus

On va finir par se répéter, Marco Reus c’est fort. Très fort même. Le facteur X du Borussia y est allé de son triplé contre Francfort ce week-end. Le pire, c’est que ça surprend plus personne en Allemagne.

Caballero (Málaga) Avec son nom de skateur californien des années 80, le portier chauve de Málaga a été monstrueux face à l’Athletic Bilbao. Des parades dingues qui ont écœuré les petits Basques. Mais la question, c’est : les a-t-il chambrés en leur disant à chacun : « T’es pas basque pour rien, mon petit » ?

Sergio Ramos (Real Madrid) Buteur à la 12e, expulsé à la 18e, Sergio Ramos était pressé lors du derby contre le Rayo Vallecano. Sauf que pour une fois, le joueur le plus expulsé de l’histoire du Real Madrid était innocent. Même Mourinho l’a dit.

Gastaldello (Sampdoria) Avant l’arrivée de Delio Rossi, la Sampdoria avait encaissé 26 buts en 17 journées. Depuis, c’est 4 buts pris en 8 rencontres. Face à Naples, au San Paolo, les Génois repartent avec un clean-sheet, et peuvent remercier leur capitaine, Gastaldello, tout simplement énorme face à Cavani & Cie.

João Dias (Academica) La tristesse du week-end. Pendant 90 minutes, il réalise un match énorme sur la pelouse du leader, Benfica. Son équipe tient le 0-0. Et puis, à la 93e minute, il ceinture Gaitan dans la surface. Pénalty, carton jaune, et but de la victoire pour les Libsoètes. Putain, tout ça pour ça !

José Enrique (Liverpool) Le but qu’il inscrit à la 50e minute du match face à Swansea est peut-être l’un des plus beaux de la saison, dans sa conception. Quand Liverpool joue de cette manière, c’est un vrai régal.

David Silva (Manchester City) D’accord, c’était Leeds en face. D’accord, ce sera autre chose contre Chelsea le week-end prochain. Mais lorsque l’Espagnol est à ce niveau-là, il est tout simplement monstrueux. Le niveau d’Iniesta, sauf que lui fait ça sur les pelouses anglaises.

Grenier (Lyon) Deux buts et une passe décisive. Non, il ne s’agit pas des stats de Yoann Gourcuff depuis son arrivée à l’OL, mais bien du match de Clément Grenier dimanche à Bordeaux. Le fils de Christian peut donc retourner faire du vélo avec Tiburce Darou.

Aquilani (Fiorentina) Certes, Jovetić et Ljajić ont plus brillé que lui lors de la démonstration face à l’Inter. Mais sa passe décisive du talon pour Jovetić est le genre de geste qui vaut le prix du billet. Une inspiration géniale. « Gutiesque » .

Roudet (Sochaux) Baroudeur de la Ligue 1 et sosie de son entraîneur Éric Hély, « Wayne » Roudet fait plus que ses 32 ans. Heureusement, le pied gauche n’a pris aucun coup de vieux. Demandez plutôt à Salvatore Sirigu.

Totti (AS Roma) : Une frappe à 113 km/h, un dixième but dans sa carrière à Gigi Buffon, une première victoire pour la Roma en 2013. La Roma n’a pas besoin de Totti : la Roma est Totti.

Reus (Borussia Dortmund) On va finir par se répéter, Marco Reus c’est fort. Très fort même. Le facteur X du Borussia y est allé de son triplé contre Francfort ce week-end. Le pire, c’est que ça surprend plus personne en Allemagne.

Remplaçants :

Kazim-Richards (Blackburn) Depuis ses déboires avec la police toulousaine, on avait perdu la trace de Kazim-Kazim. Le Turc opère du côté de Blackburn, tombeur d'Arsenal lors du 4e tour de la Cup. L’ancien du TFC s’est même offert le but de la victoire d’une reprise plus ou moins ratée. Pour une fois que la chance lui sourit.

Paletta (Parme) Rater une énorme occasion face au Milan AC, puis marquer un joli but contre son camp, tout ça en l’espace de 40 minutes. On appelle ça faire une mi-temps de merde.

Michel Bastos (Schalke 04) Trois buts en trois matchs depuis son arrivée en Allemagne. C’est bien, mais cela aurait été encore mieux si cela n’avait pas rapporté qu’un seul point en trois journées.

Drogba (Galatasaray) : Premier match avec Galatasaray. Entré en jeu à la 63e minute, Didier Super ouvre le score à la 68e, puis délivre une passe décisive à la 71e. Mais l’info la plus folle, c’est que désormais, on pourra dire qu’un jour, Drogba a remplacé Umut Bulut.

Jovetić (Fiorentina) Lorsqu’il est blessé, la Fiorentina galère. Lorsqu’il est là, tout va mieux. Hier, le Monténégrin a éclaboussé de toute sa classe la rencontre face à l’Inter. Un doublé, dont une merveille de frappe dans la lucarne. Histoire de faire monter sa valeur marchande, encore.

Robben (Bayern Munich) « Coucou, je suis là aussi. »



Eric Maggiori et Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 9
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
À lire ensuite
La semaine Twitter