L'équipe type du dimanche

Ce week-end, Cristiano Ronaldo a mis un triplé, Sunday Mba a offert la CAN au Nigéria, Bale et Menez ont couru très vite, Matri a marqué sans chaussure, Sagna a joué les pompiers de service en défense centrale, et le Bayern s'est offert le titre de champion au mois de février. Oui oui.

Modififié
0 24
Sur le banc
Riquelme

Riquelme

Le retour du Dieu. Le choix du cœur. La décision qui fait frissonner tous les adeptes de football, même ceux qui s'en cognent du football argentin. Car on ne peut pas se cogner de Riquelme. Non.

Mauri

Mauri

L’an dernier, il inscrivait le plus beau but de la saison contre le Napoli, d’un fabuleux retourné. Cette année, il nous offre la plus belle blessure de l’année : entorse de la cheville en glissant sur le ballon en voulant aller le récupérer dans les filets après l’ouverture du score de Floccari. Video Gag n’aurait pas fait mieux.

Christian
Ronald

Christian Ronald

Le Madrilène a enfin compris comment faire pour gagner le Ballon d’Or : marquer des tonnes de buts et remporter la Coupe du Roi. Du coup, en 2013, il en est déjà à 14, dont trois triplés. Objectif 100 buts ?

Isco

Isco

La Isco Bonito tient de plus en plus Malaga sur ses épaules. Sur la pelouse de Levante, il s'offre un doublé synonyme de trois points. Synonyme, aussi, de quatrième place maintenue. Merci.

Cohade

Cohade

Oui, Renaud Cohade est dans l'équipe-type. Parce qu'il a peut-être réalisé son meilleur match sous les couleurs stéphanoises, et que son équipe s'est imposée 4-1. Peut-être aussi parce que, cet été, on avait rigolé lorsque l'OM s'était intéressé à lui.

Vilhena

Vilhena

Le petit Vilhena est en feu. Après son doublé la semaine dernière contre Willem II, il enchaîne avec un nouveau but contre l'AZ, qui propulse son club à la deuxième place du classement. Ah, au fait, Vilhena a 18 ans, hein.

Buffon

Buffon

En ce moment, on parle beaucoup de Marchetti et des potentiels successeurs de Buffon. Oui, sauf que Gigi, cette semaine, a mis tout le mode d’accord. D’abord un match énorme contre les Pays-Bas, puis une autre prestation XXL contre la Fiorentina, avec un arrêt de très grande classe face à Jovetic, lorsque le score était de 0-0. Patron.

Campagnaro

Campagnaro

L’Argentin avait un compte en suspens avec la Lazio. Il y a quatre ans, il avait raté le tir au but décisif en finale de Coupe d’Italie face aux Romains. Il a enfin pris sa revanche. D’abord en sauvant sur sa ligne le but du potentiel 2-0 pour la Lazio, puis en égalisant d’une superbe reprise de volée à 3 minutes du terme. Mais cette langue bleue, c’est quoi, bordel ...

Moreno

Moreno

Depuis le début de l'année 2013, l'Espanyol va mieux. Le club barcelonais remonte au classement, et a réalisé ce week-end son meilleur match de la saison, un succès 4-0 sur la pelouse de l'Athletic. Le défenseur mexicain a montré la voie en ouvrant le score et en réalisant une prestation défensive impeccable. Et tout ça, sans langue bleue.

Sagna

Sagna

Koscielny blessé, Tonton Arsène a été obligé de jouer les plombiers de service. Sa solution ? Mettre Sagna dans l'axe. Résultat : un match énorme de l'international français et, ô miracle, les Gunners qui n'encaissent pas de but à l'extérieur. Une première en 2013.

Alaba

Alaba

Alabama, à la barre, ah là-bas, Malabar… On peut faire tous les jeux de mots foireux, n’empêche que l’Autrichien est de plus en plus décisif. Ce week-end, il a même claqué son premier doublé en Bundesliga. Le doublé qui offre le titre aux Bavarois. En février.

Menez

Menez

Voilà, ça c'est le Jérémy qu'on aime. Un mec qui court, qui provoque, qui fait danser les défenseurs adverses, qui marque, qui n'a pas de raton laveur sur la tête. Bon, maintenant, il faut faire ça pendant 90 minutes. Parce que le Jérémy de la première période, c'est non.

Mba

Mba

Le Nigeria remporte la CAN, le jour du Seigneur, avec un but divin d'un mec qui s'appelle Dimanche. Comme quoi, les prières, les superstitions, et tout le tralala, bah ça marche.

Barry

Barry

Plat du pied, efficacité. Plat du pied, efficacité. Plat du pied, efficacité. Bah ouais, mais si Mancini ne prend pas la peine d’expliquer dans quel sens il faut se tourner, ça ne peut pas marcher.

Bale

Bale

Le week-end où Ryan Giggs devient le seul joueur de l'histoire à avoir marqué lors des 21 éditions de la Premier League, lui claque un doublé décisif contre Newcastle. Et tout cela pendant que le Pays de Galles met une fessée à la France au Tournoi des VI Nations.

Lewandowski

Lewandowski

Pendant toute la semaine, on parle de lui comme de la première grande recrue du Bayern de Guardiola. Le week-end venu, il fait taire les rumeurs avec un but d'entrée de jeu contre Hambourg. Sauf que derrière, il prend un rouge pour avoir mis un coup de savate à Skjelbred, et son équipe sombre, 4-1. Le Bayern en veut toujours ?

Matri

Matri

Avant, l’attaquant de la Juve avait du mal à marquer des buts. Maintenant, il réussit même à marquer sans sa chaussure. Prochaine étape : marquer sans ballon.

Buffon (Juventus) En ce moment, on parle beaucoup de Marchetti et des potentiels successeurs de Buffon. Oui, sauf que Gigi, cette semaine, a mis tout le mode d’accord. D’abord un match énorme contre les Pays-Bas, puis une autre prestation XXL contre la Fiorentina, avec un arrêt de très grande classe face à Jovetic, lorsque le score était de 0-0. Patron.

Campagnaro (Napoli) L’Argentin avait un compte en suspens avec la Lazio. Il y a quatre ans, il avait raté le tir au but décisif en finale de Coupe d’Italie face aux Romains. Il a enfin pris sa revanche. D’abord en sauvant sur sa ligne le but du potentiel 2-0 pour la Lazio, puis en égalisant d’une superbe reprise de volée à 3 minutes du terme. Mais cette langue bleue, c’est quoi, bordel ?

Moreno (Espanyol) Depuis le début de l'année 2013, l'Espanyol va mieux. Le club barcelonais remonte au classement, et a réalisé ce week-end son meilleur match de la saison, un succès 4-0 sur la pelouse de l'Athletic. Le défenseur mexicain a montré la voie en ouvrant le score et en réalisant une prestation défensive impeccable. Et tout ça, sans langue bleue.

Sagna (Arsenal) Koscielny blessé, Tonton Arsène a été obligé de jouer les plombiers de service. Sa solution ? Mettre Sagna dans l'axe. Résultat : un match énorme de l'international français et, ô miracle, les Gunners qui n'encaissent pas de but à l'extérieur. Une première en 2013.

Alaba (Bayern Munich) Alabama, à la barre, ah là-bas, Malabar… On peut faire tous les jeux de mots foireux, n’empêche que l’Autrichien est de plus en plus décisif. Ce week-end, il a même claqué son premier doublé en Bundesliga. Le doublé qui offre le titre aux Bavarois. En février.

Menez (PSG) Voilà, ça c'est le Jérémy qu'on aime. Un mec qui court, qui provoque, qui fait danser les défenseurs adverses, qui marque, qui n'a pas de raton laveur sur la tête. Bon, maintenant, il faut faire ça pendant 90 minutes. Parce que le Jérémy de la première période, c'est non.

Mba (Nigéria) Le Nigeria remporte la CAN, le jour du Seigneur, avec un but divin d'un mec qui s'appelle Dimanche. Comme quoi, les prières, les superstitions, et tout le tralala, bah ça marche.

Barry (Manchester City) Plat du pied, efficacité. Plat du pied, efficacité. Plat du pied, efficacité. Bah ouais, mais si Mancini ne prend pas la peine d’expliquer dans quel sens il faut se tourner, ça ne peut pas marcher.

Bale (Tottenham) Le week-end où Ryan Giggs devient le seul joueur de l'histoire à avoir marqué lors des 21 éditions de la Premier League, lui claque un doublé décisif contre Newcastle. Et tout cela pendant que le Pays de Galles met une fessée à la France au Tournoi des VI Nations.

Lewandowski (Borussia Dortmund) Pendant toute la semaine, on parle de lui comme de la première grande recrue du Bayern de Guardiola. Le week-end venu, il fait taire les rumeurs avec un but d'entrée de jeu contre Hambourg. Sauf que derrière, il prend un rouge pour avoir mis un coup de savate à Skjelbred, et son équipe sombre, 4-1. Le Bayern en veut toujours ?

Matri (Juventus) Avant, l’attaquant de la Juve avait du mal à marquer des buts. Maintenant, il réussit même à marquer sans sa chaussure. Prochaine étape : marquer sans ballon.

Remplaçants :

Riquelme (Boca Juniors) Le retour du Dieu. Le choix du cœur. La décision qui fait frissonner tous les adeptes de football, même ceux qui s'en cognent du football argentin. Car on ne peut pas se cogner de Riquelme. Non.

Mauri (Lazio) L’an dernier, il inscrivait le plus beau but de la saison contre le Napoli, d’un fabuleux retourné. Cette année, il nous offre la plus belle blessure de l’année : entorse de la cheville en glissant sur le ballon en voulant aller le récupérer dans les filets après l’ouverture du score de Floccari. Video Gag n’aurait pas fait mieux.

Christian Ronald (Real Madrid) Le Madrilène a enfin compris comment faire pour gagner le Ballon d’Or : marquer des tonnes de buts et remporter la Coupe du Roi. Du coup, en 2013, il en est déjà à 14, dont trois triplés. Objectif 100 buts ?

Isco (Malaga) La Isco Bonito tient de plus en plus Malaga sur ses épaules. Sur la pelouse de Levante, il s'offre un doublé synonyme de trois points. Synonyme, aussi, de quatrième place maintenue. Merci.

Cohade (Saint-Étienne) Oui, Renaud Cohade est dans l'équipe-type. Parce qu'il a peut-être réalisé son meilleur match sous les couleurs stéphanoises, et que son équipe s'est imposée 4-1. Peut-être aussi parce que, cet été, on avait rigolé lorsque l'OM s'était intéressé à lui.

Vilhena (Feyenoord) Le petit Vilhena est en feu. Après son doublé la semaine dernière contre Willem II, il enchaîne avec un nouveau but contre l'AZ, qui propulse son club à la deuxième place du classement. Ah, au fait, Vilhena a 18 ans, hein.

Osvaldo (AS Roma) La prochaine fois qu'il voudra tirer un pénalty, Totti s'approchera de lui, lui prendra gentiment le ballon, et ira le tirer lui-même. Et il n'aura même pas besoin de donner d'explications.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est vrai que vu sa solidité en défense et son inutilité en attaque Sagna ça peut le faire dans l'axe.
Payet plutôt que Menez non?
Ce qui est dit sur Osvaldo.. Merci j'ai bien rit :D Sinon bonne équipe type, y'a du beau monde , Sagna peut etre reconvertit en DC c'est peut etre la meilleure nouvelle pour les bleus!
giggs-rules-my-life Niveau : DHR
Jouer (tres bien) 90min contre une vraie bonne equipe du championnat anglais a 39ans et marquer en championnat pour la 21eme année consecutive, ca ne suffit pas?

Giggs will tear us apart again!
Quand je vois les performances de Giggs et parfois Scholes et que j'entends le discours de certains beaufs qui taillent Beckham ( Nanar Lacombe en tete) sans l'avoir vu jouer une minute je me dis que notre beau pays ne manque pas d'aigris en tous genres.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par giggs-rules-my-life


Giggs will tear us apart again!


Giggs will tear your family apart again
Il manque Iniesta...
D'accord avec toi seulement il ne s'agit pas d'interrogations mais d'affirmations prétentieuses.
KillerCroc Niveau : CFA
Beckham... si on parie sur le concept "performance sportive éblouissante" bien évidemment qu'il ne suscite pas ces attentes. Mais un joueur de ce calibre la, avec une telle aura internationale, et ce pied droit monstrueux -que ce soit à 20 ou 37 ans, son pied droit restera monstrueux- qui sera son meilleur atout et donnera quelques occasions de se féliciter de son arrivée en France j'en suis sur. Il n'as pas de qualités physiques exceptionnelles et n'en à jamais vraiment eues les mecs... il va apporter ce qu'il à toujours sur faire, peut être orienter le jeu du SG, amorcer quelques jolis contres, mais à doses homéopathiques, ce qui me va très bien vu son statut!
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Message posté par giggs-rules-my-life
Jouer (tres bien) 90min contre une vraie bonne equipe du championnat anglais a 39ans et marquer en championnat pour la 21eme année consecutive, ca ne suffit pas?

Giggs will tear us apart again!


Rien que pour avoir placé du Joy Division +1
Je vais peut être passé pour un con* mais pour moi Menez a intérêt de multiplier des mi-temps dans ce goût là s'il veut pas être abonné au banc.
Le mec - ses stats et sa nonchalence horrible en témoignent - est en train de passer derrière un certain Lucas dans la hiérarchie. Ce dernier, s'il n'a rien à lui envier sur le plan technique ni de la vitesse, joue à 100% tout le long. Et ça, pour un coach comme Carlo qui réclame sans cesse de l'intensité, c'est clairement déterminant.
Accessoirement Lucas combine bien avec le Z mais beaucoup moins bien avec le latéral droit (faut dire que Jallet c'est le gros point faible de l'équipe).
Note : 1
Henry était en MLS, dans un championnat dont le niveau physique "serait" inférieur à celui de la L2, pourtant il vient en Premier league, un championnat dont le niveau EST SUPERIEUR à la L1, et il te sort de bons matches pendant tout un mois. Arrêtez un peu de vous palucher sur votre Ligue française, perso, je regarde même pas(malgré le PSG). Matches de bourrins limités techniquement, ambiances soporifiques, non merci. et la L2, c quoi déjà?
Beckham jouera au poste de Motta (ou de Verratti ce qui est équivalent puisque verratti remplace motta) et à ce poste, la condition physique n'a nullement besoin d'être rutilante. Motta joue lui même sans trop trop courir...
N'oublions pas que Beckham jouera à côté de Matuidi, l'homme qui ne coupe jamais ses efforts.
Vous aurez pu mettre Payet à la place de Menez... Pour une fois qu'un lillois pouvait avoir une place dans l'équipe type...
Ça vous fait pas mal de mettre une photo de Barzagli sur le nom d'Osvaldo?
Nouvelle définition lorsqu'on recherche "genre d'âne"?
Je propose le "Ayew".

Il avait de quoi tirer son épingle du jeu dans un rôle de Joker inversé sur le banc hein.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
1° Campagnaro homme de la semaine, on fire avec l'Albiceleste qu'il connait tardivement, et quelle fin de match bellissimme samedi

2° J'attendait Jordan Ayew et son record exceptionnel (la réaction d'Elie Baup en dit long)

3° La petit stat étonnante du lundi : sur les dernières équipes nationales championnes de quelque chose, aucune n'a joué un bon 1er match de poule _ ce qui devrait au moins inciter à ne pas s'enflammer trop tôt.

2010 Coupe du Monde : Espagne - Suisse 0-1
2011 Coupe d'Asie : Japon - Jordanie 1-1 (égalisation du Japon dans les arrêts de jeu)
2011 Coupe du Monde -20ans : Brésil - Egypte 1-1
2012 Euro : Espagne - Italie 1-1 (si Balotelli gagne son 1vs1 ça fait 0-2)
2012 Olympics : Mexique - Corée 0-0
2013 CAN : le Nigeria fait 2 matches nuls pour débuter
El Cigano Niveau : DHR
Depuis le début de la saison Cohade est à ce niveau la :) Parole de steph'


A quel club appartient ce logo ? LYON ! J'ai vomi..
ET on en parle du Bayern, MU, Barça (voire PSG et Juve) champions dès le mois de février? Le fossé se creuse
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Riquelme, le grand retour
0 24