En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'équipe type du dimanche

Encore un gros week-end de football sur les pelouses européennes. Moussa Sissoko atomise Chelsea, Pepe Reina fait des cadeaux à Manchester City, Mandžukić transcende le Bayern, et le PSG s'envole en tête de la Ligue 1. Ah oui, et des petits jeunes ont décidé de faire entendre leur voix, aussi.

Modififié
Sur le banc
Sau

Sau

Il va vraiment falloir s’intéresser au cas Sau. À 25 ans, l’ancien de Foggia et de la Juve Stabia est en train d’exploser en Serie A. Après l’Inter et la Roma, il ajoute la Roma au tableau de ses victimes. Oui, sauf que là, son but a grandement contribué au limogeage de Zdeněk Zeman, l’homme qui l’a lancé dans le grand bain il y a quelques années. L’ironie du ...

Mutu

Mutu

Quand il se réveille, la Ligue 1 frissonne. Le Roumain a sorti un gros match face à Lyon, s’est offert un doublé, et offre sur un plateau la première place en solitaire au PSG. Zlatan lui enverra un petit texto de remerciement.

Petersen

Petersen

L’attaquant du Werder a passé un bon week-end. Après deux défaites consécutives, son club avait impérativement besoin d’une victoire. Vendredi soir : 0-0 à cinq minutes du terme contre Hanovre. Puis Petersen surgit. Une fois, 85e. Deux fois, 87e. Puis samedi et dimanche à mater le reste de la Bundesliga en héros.

Cristiano
Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Apparemment, Lionel Messi va porter réclamation. Comme Cristiano Ronaldo a marqué contre son camp, il devrait avoir un but en moins pour son total de 2013. Ouais, ça marche comme ça.

Rigoni

Rigoni

Après un passage raté au Chievo, l’ancien de Novara est venu au Genoa pour aider les Génois à se maintenir en Serie A. Son but victorieux inscrit à la 95e minute contre la Lazio va certainement contribuer à rendre ses promesses crédibles auprès des tifosi.

Origi

Origi

Le petit Divock, 17 ans, a vécu un conte de fée. Après six minutes disputées en Ligue 1, il inscrit déjà son premier but, permettant au LOSC d’obtenir le nul face à Troyes. Prends ça, Maupay.

Pepe
Reina

Pepe Reina

A priori, à partir de son édition 2014, le Petit Robert et le Larousse vont rajouter une définition à l'expression « partir à la pêche » . Mieux, ils mettront juste une photo de Pepe Reina. Sergio Agüero likes this.

Lichtsteiner

Lichtsteiner

Dernièrement, Antonio Conte lui avait préféré Isla. On oublie ça. Le Suisse est le titulaire incontestable du flanc droit turinois. Il l’a prouvé avec des montées incessantes, des tacles, des chutes, et un joli but. Alors, certes, c’est plus dur à écrire qu’Isla sur la feuille de match, mais c’est sacrément plus efficace.

Sakho

Sakho

Thiago Silva absent, Mamad’ a pu reprendre sa place depuis trois journées en défense centrale, comme à la bonne époque. Il participe ainsi à la folle série d’invincibilité du PSG (724 minutes sans but encaissé) et se permet même de marquer de la tête, tiens. Pour info, son premier but depuis avril 2011. Cela commençait à dater.

Ricardo
Costa

Ricardo Costa

Il aurait pu sortir en tout début de rencontre, à cause d'une sale blessure aux adducteurs. Il a décidé de serrer les dents et de rester. Grand bien lui en a pris. Il a été monstrueux, a totalement annihilé Messi, et a sauvé les siens en fin de rencontre sur Xavi et Iniesta. Un roc.

Boenisch

Boenisch

L'ancien du Werder aurait pu être le héros de Leverkusen. Alors que Dortmund mène 2-0, il sonne la révolte et est en feu sur son côté gauche. Il est même décisif sur le deuxième but de Reinartz. Mais la prochaine fois, pour vraiment être le héros, il faudra penser à aider ses potes de la défenses à ne pas encaisser un troisième pion juste derrière.

Mubarak

Mubarak

Un blase pas forcément facile à porter, mais un doublé qui fait chavirer le Ghana, et qui envoie la sélection nationale en demi-finales de la CAN. Ce n’est déjà plus Mubarak. C’est Mu-Baraka.

Sissoko

Sissoko

Une stat, une seule, pour résumer l’ascension de Moussa Sissoko. Cette saison, l’ancien Toulousain n’a marqué que trois buts. Le premier, à Marcel-Picot, contre Nancy. Les deux suivants, hier, lors du choc de Premier League contre Chelsea. Comment dit-on « le grand écart » en anglais ?

Fellaini

Fellaini

Apparemment, personne n’a voulu casser sa tirelire pour lui pendant le mercato. Apparemment, sans lui, Everton n’est pas grand-chose. Apparemment, les buts décisifs, il aime bien ça. Apparemment, des chercheurs du CNRS vont bientôt se pencher sur cette incroyable touffe de cheveux.

Bale

Bale

« PAN » . Voilà ce qu’ont entendu les 25 000 supporters de West Bromwich Albion, à la 67e minute, lorsque le Gallois s’est décalé le ballon dans l’axe. Un pétard dans la lunette, et trois points importantissimes pour Tottenham, qui talonne désormais Chelsea d’un point. Gare à la Bale-dépendance.

Mandžukić

Mandžukić

On a vanté les mérites de la défense bavaroise, la plus imperméable d’Europe. Que dire de son attaque, et de ce Croate payé 13 millions d’euros, déjà auteur de cinq buts en trois rencontres en 2013 ? Guardiola s’en frotte déjà les mains. Et l’imagine déjà recevoir les caviars de Luis Suárez…

Jackson
Martínez

Jackson Martínez

Il paraît que le meilleur 9 du monde, actuellement, est colombien. Le problème, c’est que si cela continue comme ça, on ne va plus savoir lequel. Pendant que Radamel est blessé, Jackson claque un triplé, portant son total à 18 buts en 17 matchs. Chaud chaud chaud Martinao ?

Pepe Reina (Liverpool) A priori, à partir de son édition 2014, le Petit Robert et le Larousse vont rajouter une définition à l'expression « partir à la pêche » . Mieux, ils mettront juste une photo de Pepe Reina. Sergio Agüero likes this.

Lichtsteiner (Juventus) Dernièrement, Antonio Conte lui avait préféré Isla. On oublie ça. Le Suisse est le titulaire incontestable du flanc droit turinois. Il l’a prouvé avec des montées incessantes, des tacles, des chutes, et un joli but. Alors, certes, c’est plus dur à écrire qu’Isla sur la feuille de match, mais c’est sacrément plus efficace.

Sakho (PSG) Thiago Silva absent, Mamad’ a pu reprendre sa place depuis trois journées en défense centrale, comme à la bonne époque. Il participe ainsi à la folle série d’invincibilité du PSG (724 minutes sans but encaissé) et se permet même de marquer de la tête, tiens. Pour info, son premier but depuis avril 2011. Cela commençait à dater.

Ricardo Costa (Valence) Il aurait pu sortir en tout début de rencontre, à cause d'une sale blessure aux adducteurs. Il a décidé de serrer les dents et de rester. Grand bien lui en a pris. Il a été monstrueux, a totalement annihilé Messi, et a sauvé les siens en fin de rencontre sur Xavi et Iniesta. Un roc.

Boenisch (Bayer Leverkusen) L'ancien du Werder aurait pu être le héros de Leverkusen. Alors que Dortmund mène 2-0, il sonne la révolte et est en feu sur son côté gauche. Il est même décisif sur le deuxième but de Reinartz. Mais la prochaine fois, pour vraiment être le héros, il faudra penser à aider ses potes de la défenses à ne pas encaisser un troisième pion juste derrière.

Mubarak (Ghana) Un blase pas forcément facile à porter, mais un doublé qui fait chavirer le Ghana, et qui envoie la sélection nationale en demi-finales de la CAN. Ce n’est déjà plus Mubarak. C’est Mu-Baraka.

Sissoko (Newcastle) Une stat, une seule, pour résumer l’ascension de Moussa Sissoko. Cette saison, l’ancien Toulousain n’a marqué que trois buts. Le premier, à Marcel-Picot, contre Nancy. Les deux suivants, hier, lors du choc de Premier League contre Chelsea. Comment dit-on « le grand écart » en anglais ?

Fellaini (Everton) Apparemment, personne n’a voulu casser sa tirelire pour lui pendant le mercato. Apparemment, sans lui, Everton n’est pas grand-chose. Apparemment, les buts décisifs, il aime bien ça. Apparemment, des chercheurs du CNRS vont bientôt se pencher sur cette incroyable touffe de cheveux.

Bale (Tottenham) « PAN » . Voilà ce qu’ont entendu les 25 000 supporters de West Bromwich Albion, à la 67e minute, lorsque le Gallois s’est décalé le ballon dans l’axe. Un pétard dans la lunette, et trois points importantissimes pour Tottenham, qui talonne désormais Chelsea d’un point. Gare à la Bale-dépendance.

Mandžukić (Bayern Munich) On a vanté les mérites de la défense bavaroise, la plus imperméable d’Europe. Que dire de son attaque, et de ce Croate payé 13 millions d’euros, déjà auteur de cinq buts en trois rencontres en 2013 ? Guardiola s’en frotte déjà les mains. Et l’imagine déjà recevoir les caviars de Luis Suárez…

Jackson Martínez (Porto) Il paraît que le meilleur 9 du monde, actuellement, est colombien. Le problème, c’est que si cela continue comme ça, on ne va plus savoir lequel. Pendant que Radamel est blessé, Jackson claque un triplé, portant son total à 18 buts en 17 matchs. Chaud chaud chaud Martinao ?

Remplaçants :

Sau (Cagliari) Il va vraiment falloir s’intéresser au cas Sau. À 25 ans, l’ancien de Foggia et de la Juve Stabia est en train d’exploser en Serie A. Après l’Inter et la Roma, il ajoute la Roma au tableau de ses victimes. Oui, sauf que là, son but a grandement contribué au limogeage de Zdeněk Zeman, l’homme qui l’a lancé dans le grand bain il y a quelques années. L’ironie du destin.

Mutu (Ajaccio) Quand il se réveille, la Ligue 1 frissonne. Le Roumain a sorti un gros match face à Lyon, s’est offert un doublé, et offre sur un plateau la première place en solitaire au PSG. Zlatan lui enverra un petit texto de remerciement.

Petersen (Werder Brême) L’attaquant du Werder a passé un bon week-end. Après deux défaites consécutives, son club avait impérativement besoin d’une victoire. Vendredi soir : 0-0 à cinq minutes du terme contre Hanovre. Puis Petersen surgit. Une fois, 85e. Deux fois, 87e. Puis samedi et dimanche à mater le reste de la Bundesliga en héros.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid) Apparemment, Lionel Messi va porter réclamation. Comme Cristiano Ronaldo a marqué contre son camp, il devrait avoir un but en moins pour son total de 2013. Ouais, ça marche comme ça.

Rigoni (Genoa) Après un passage raté au Chievo, l’ancien de Novara est venu au Genoa pour aider les Génois à se maintenir en Serie A. Son but victorieux inscrit à la 95e minute contre la Lazio va certainement contribuer à rendre ses promesses crédibles auprès des tifosi.

Origi (Lille) Le petit Divock, 17 ans, a vécu un conte de fée. Après six minutes disputées en Ligue 1, il inscrit déjà son premier but, permettant au LOSC d’obtenir le nul face à Troyes. Prends ça, Maupay.

N’Gando (Rennes) Le petit Axel, 19 ans, a vécu un conte de fée. Après une minute disputée en Ligue 1, il inscrit déjà son premier but, permettant aux Rennais d’obtenir le nul face à Lorient. Prends ça, Origi.

Zeman (AS Roma) Le paquet de clopes est terminé. Ciao, Boemo.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 19 il y a 8 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 31 il y a 10 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 166