L'équipe-type du dimanche

Il ne valait mieux pas être invaincu, ce week-end. Le PSG, la Juve et l'Atlético Madrid ont tous connu leur première défaite de la saison. Neymar (triplé) et Milito (doublé) se sont distingués, tandis que Vermaelen a peut-être réalisé le pire match de sa carrière.

Modififié
15 25
Sur le banc
Pujol

Pujol

Sans cesse blessé depuis le début de la saison, il a fêté son retour au Stade du Hainaut avec un magnifique doublé. Il ne manquait plus que lui, pour que la fête valenciennoise soit totale.

Shirokov

Shirokov

Le Zénith va mieux. Merci Shirokov, et son but à la dernière minute contre Rostov.

Andre
Santos

Andre Santos

Piers Morgan, fervent supporter des Gunners, a tout dit. « He can't cross, he can't shoot, he can't defend. What, exactly, does Santos DO?  » . Pour ceux qui dormaient en cours d’anglais : « Il ne centre pas, il ne tire pas, il ne défend pas. Mais alors, que fait, exactement, Santos ?  » . Réponse : Rien.

Emanuelson

Emanuelson

Depuis que Massimiliano Allegri a décidé de le titulariser, Milan va mieux. Il marque, il fait marquer, il court, il se bat. Voilà : en fait, pour gagner, Milan avait besoin de l’esprit de Gattuso.

Thébaux

Thébaux

Des parades folles contre Lorient, notamment face à Giuly. Et rien que pour cette passe folle de la tête de Bernard Mendy, il méritait d’être là.

Soldado

Soldado

Le plus beau but du week-end est pour lui (à égalité avec le retourné de Maresca). Il est inscrit, qui plus est, contre une équipe qui était jusqu’ici invaincue. Alors il compte double.

Handanovic

Handanovic

On aurait pu mettre Nagatomo et Zanetti, énormissimes face à la Juve. On a préféré faire honneur au portier de l’Inter, qui a sauvé son équipe du naufrage en début de rencontre. Ses parades face à Marchisio et Vidal ont mis l’Inter sur orbite. Et sinon, tout se passe bien à QPR, Julio Cesar ?

Castro

Castro

Le polyvalent latéral de Leverkusen (que l’on peut parfois retrouver au milieu, au centre, à droite) a réalisé un match énorme face au Fortuna Düsseldorf, et s’est même permis d’inscrire le but de la victoire. Fidèle, Castro.

Vermaelen

Vermaelen

Décryptage de déclaration. Arsène Wenger : « Les grands défenseurs ne font pas ce genre d’erreurs » . Comprendre : Vermaelen est un gros nullos, qui a offert le premier but à van Persie et qui a failli en offrir un autre à Valencia. Tout bon pour Koscielny.

Ambrose

Ambrose

Il s’en souviendra, de ce match contre Dundee United. Entré en cours de jeu pour remplacer Thomas Rogne, blessé, le Nigérian a été impeccable jusqu’à la dernière minute de jeu. 89ème : il est coupable sur le but de Mackay-Steven. 90ème : il marque contre son camp, pour un invraisemblable match nul 2-2. La lose totale.

Evra

Evra

5 avril 2009. Victoire 3-1 de Man U face à Arsenal en demi-finale retour de C1. Patrick Evra sort le flingue. « Nous avons eu l'impression d'être onze adultes contre onze enfants ce soir » . Maintenant, il leur claque un but de la tête. C'est quoi la prochaine humiliation, Patrice ?

Piti

Piti

Malaga n’avait jamais perdu à domicile cette saison. Il a fallu attendre l’intervention d’un mec qui a le même nom que la prêtresse de l’oracle de Delphes. Un oracle que Manuel Pellegrini avait visiblement oublié de consulter.

Clément

Clément

Dans son ancien jardin du Parc, il a réalisé un match énorme, contribuant largement à la victoire des Verts. Et dire que le PSG l’a lâché pour 1,8 million d’euros... Soit trois fois moins que pour acheter van der Wiel. LOL.

Pablo
Hernandez

Pablo Hernandez

L'ancien de Valence avait une mission : offrir la première place du classement à Manchester United. C'est chose faite. Son but face à Chelsea, inscrit en toute fin de match, modifie les hiérarchies de la Premier League. Sir Alex says thank you.

Ribéry

Ribéry

Un match énorme de Kaiser Franck, qui a régalé ses attaquants pendant toute la rencontre, avec des accélérations, et de passes incroyables. Le Bayern met ainsi tout le monde d'accord, avec son 3-0 sur la pelouse de Hambourg. Costaud.

Neymar

Neymar

Pour fêter sa nomination dans les 23 du Ballon d’Or, il a planté un triplé sur la pelouse de Cruzeiro, a offert une passe décisive, et a été ovationné par le public adversaire. Allez, viens donc faire tes petites danses en Europe, tu vas voir, on va bien se marrer.

Milito

Milito

L’Inter de Mourinho, c’est Sneijder-Eto’o-Milito. Celle de Stramaccioni, c’est Cassano-Palacio-Milito. Conclusion : pour une grande Inter, il faut un grand Milito. La Juve pourra désormais en témoigner.

Handanovic (Inter Milan) On aurait pu mettre Nagatomo et Zanetti, énormissimes face à la Juve. On a préféré faire honneur au portier de l’Inter, qui a sauvé son équipe du naufrage en début de rencontre. Ses parades face à Marchisio et Vidal ont mis l’Inter sur orbite. Et sinon, tout se passe bien à QPR, Julio Cesar ?

Castro (Bayer Leverkusen) : Le polyvalent latéral de Leverkusen (que l’on peut parfois retrouver au milieu, au centre, à droite) a réalisé un match énorme face au Fortuna Düsseldorf, et s’est même permis d’inscrire le but de la victoire. Fidèle, Castro.

Vermaelen (Arsenal) Décryptage de déclaration. Arsène Wenger : « Les grands défenseurs ne font pas ce genre d’erreurs » . Comprendre : Vermaelen est un gros nullos, qui a offert le premier but à van Persie et qui a failli en offrir un autre à Valencia. Tout bon pour Koscielny.

Ambrose (Celtic Glasgow) Il s’en souviendra, de ce match contre Dundee United. Entré en cours de jeu pour remplacer Thomas Rogne, blessé, le Nigérian a été impeccable jusqu’à la dernière minute de jeu. 89ème : il est coupable sur le but de Mackay-Steven. 90ème : il marque contre son camp, pour un invraisemblable match nul 2-2. La lose totale.

Evra (Manchester United) : 5 avril 2009. Victoire 3-1 de Man U face à Arsenal en demi-finale retour de C1. Patrick Evra sort le flingue. « Nous avons eu l'impression d'être onze adultes contre onze enfants ce soir » . Maintenant, il leur claque un but de la tête. C'est quoi la prochaine humiliation, Patrice ?

Piti (Rayo Vallecano) Malaga n’avait jamais perdu à domicile cette saison. Il a fallu attendre l’intervention d’un mec qui a le même nom que la prêtresse de l’oracle de Delphes. Un oracle que Manuel Pellegrini avait visiblement oublié de consulter.

Clément (Saint-Étienne) Dans son ancien jardin du Parc, il a réalisé un match énorme, contribuant largement à la victoire des Verts. Et dire que le PSG l’a lâché pour 1,8 million d’euros... Soit trois fois moins que pour acheter van der Wiel. LOL.

Pablo Hernandez (Swansea) L'ancien de Valence avait une mission : offrir la première place du classement à Manchester United. C'est chose faite. Son but face à Chelsea, inscrit en toute fin de match, modifie les hiérarchies de la Premier League. Sir Alex says thank you.

Ribéry (Bayern Munich) : Un match énorme de Kaiser Franck, qui a régalé ses attaquants pendant toute la rencontre, avec des accélérations, et de passes incroyables. Le Bayern met ainsi tout le monde d'accord, avec son 3-0 sur la pelouse de Hambourg. Costaud.

Neymar (Santos) Pour fêter sa nomination dans les 23 du Ballon d’Or, il a planté un triplé sur la pelouse de Cruzeiro, a offert une passe décisive, et a été ovationné par le public adversaire. Allez, viens donc faire tes petites danses en Europe, tu vas voir, on va bien se marrer.

Milito (Inter Milan) L’Inter de Mourinho, c’est Sneijder-Eto’o-Milito. Celle de Stramaccioni, c’est Cassano-Palacio-Milito. Conclusion : pour une grande Inter, il faut un grand Milito. La Juve pourra désormais en témoigner.

Pujol (Valenciennes) Sans cesse blessé depuis le début de la saison, il a fêté son retour au Stade du Hainaut avec un magnifique doublé. Il ne manquait plus que lui, pour que la fête valenciennoise soit totale.

Shirokov (Zénith) Le Zénith va mieux. Merci Shirokov, et son but à la dernière minute contre Rostov.

Andre Santos (Arsenal) Piers Morgan, fervent supporter des Gunners, a tout dit. « He can't cross, he can't shoot, he can't defend. What, exactly, does Santos DO?  » . Pour ceux qui dormaient en cours d’anglais : « Il ne centre pas, il ne tire pas, il ne défend pas. Mais alors, que fait, exactement, Santos ?  » . Réponse : Rien.

Emanuelson (Milan AC) Depuis que Massimiliano Allegri a décidé de le titulariser, Milan va mieux. Il marque, il fait marquer, il court, il se bat. Voilà : en fait, pour gagner, Milan avait besoin de l’esprit de Gattuso.

Thébaux (Brest) Des parades folles contre Lorient, notamment face à Giuly. Et rien que pour cette passe folle de la tête de Bernard Mendy, il méritait d’être là.

Soldado (Valence) Le plus beau but du week-end est pour lui (à égalité avec le retourné de Maresca). Il est inscrit, qui plus est, contre une équipe qui était jusqu’ici invaincue. Alors il compte double.

Papu Gomez (Catane) Il a une tête de gnome, mais qu’est-ce qu’il va vite ! Il a démoli la Lazio à lui seul, avec deux buts et une passe décisive. Étonnant que l’Inter ne l’ait pas encore acheté.

Jackson Rodriguez (FC Porto) Deux buts pour Jackson Martinez, deux buts pour James Rodriguez, et une victoire 5-0 à la clef. Ces deux-là s'entendent à merveille et, en plus d'avoir des noms incroyables, sont en train de faire oublier Falcao et Hulk du côté de Porto. Colombia power.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

El Mehdito Niveau : DHR
Argh!:/

Ou sont Gourcuff et Malbranque? :'(
Pascal Pierre Niveau : Loisir
"Laisser la première classe au classement à Utd" ??
C'est pas parce que le mec joue à Swansea qu'on ne soit pas se relire ^^^
C'est vrai que Lyon aurait mérité un gugus. Perso, j'aurais mis Lovren qu'on aurait pu aussi associer à la phrase de Wenger : "on n'est pas un grand défenseur quand on fait une belle bourde"
Larsen Wenger Niveau : CFA2
Pour Santos c'est pas marrant. Tant que Gibbs ne sera pas revenu il y sera probablement toutes les semaines...
pour Wenger: les grands entraineurs gagnent des titres
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Abe : au moins, il en a gagnés dont 3 PLB, c'est pas non plus dégueulasse.
les gunners ont bénéficié d'un socle alsacien qui, certes ne leur a pas apporté de titre depuis 9 ans, mais qui leur permet de ne pas faire une Liverpool.
Mais, je sens une année compliquée en effet.
Note au journaliste : l'oracle de Delphes c'est la Pythie et non Piti.
Myros el matador Niveau : CFA
ET ZANETTI C'EST DU POULET???
à propos de Clément : '' il a réalisé un match énorme, contribuant largement à la victoire des Verts''
Ah je comprends mieux maintenant pourquoi Zanetti est absent de l'équipe type. Logique :=)
Oh le Corse tu me passes le savoooon?! Niveau : District
Et même pas une place pour Morel qui sort son meilleur match hier depuis qu'il a signé a l'OM?. Injustice.
Et les supporters de Malaga dire :
PITI con va !!
Zanetti les gars, merde, pour son match et son âge c'était une obligation de le retrouver à droite ! Et y'a aussi Rémy qui confirme qu'il prend son temps pour se remettre !
Le truc avec Santos qui a le plus énerve, le brésilien etait a deux doigts d'embrasser RVP a la fin du match avant de récupérer son maillot... la fan-attitude
MILITO ca fait plaisir!!!!
Jack Facial Niveau : CFA
Absence de Zanetti : je dis SCANDALE
Forza_Milano Niveau : CFA2
J'avoue que moi aussi je comprends pas l'absence de Zanetti, j'aurais mis ma main à couper qu'il était dans le classement
Malbranque qui a marqué son premier but en Ligue 1 depuis Janvier 2001, aurait mérité !
Merci Steed.
Note : 1
Ouais, moi j'aurais quand même mis Nagamoto, plutôt que Milito. Sur ce que je l'ai vu faire (certes, ce n'était que le résumé de Canal), il méritait bien de se faire une petite place chez les titulaires de l'équipe type du week end.
Ce que j'adore dans l'équipe type qui sort tous les lundi c'est qu'à chaque fois on a le droit à toute une série dé : "Et ........, il a fait un super match! Il devrait y être!" (mettez le nom que vous voulez dans les ......)
mister-michel Niveau : Loisir
Manque Fellaini, assurément.
Le joueur du w-e a ete oublié... il officie en noir derriere la ligne de touche... et c'est le meilleur joueur du Barça a chaque match... cette fois-ci il a encore reussi un exploit: ne pas siffler un hors-jeu de plus d'un metre... quel geste de grande classe!
Non seulement il fait toujours gagner son equipe et en plus il vous enfile bien tous! Villar power, specialité maison.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
15 25