Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'équipe-type du dimanche

Bah dis donc, on en a vu, des buts, ce week-end. Le tir de fou de Miccoli, le lob magique de Reus, le triplé de Suárez, la chevauchée de Barzagli... On s'est régalé. Et dire que la semaine prochaine, on va se mettre un Barça-Real, un OM-PSG et un Milan-Inter...

Modififié
Sur le banc
Gameiro

Gameiro

Kevin en avait marre des vannes. Kevin en avait marre d’avoir marqué moins de buts que le gardien de Toulouse. Kevin en avait marre d’avoir l’air d’un minime à côté de Zlatan. Alors, Kevin a agi. Et a mis un terme à une disette de sept mois.

Eriksen

Eriksen

Il fallait quelqu’un pour faire chuter Twente pour la première fois de la saison. Ce quelqu’un, c’est lui. Un but décisif, et le champion des Pays-Bas s’offre le scalp du leader, recollant avec le peloton de tête. Parce que les grands ne meurent jamais.

Miccoli

Miccoli

Le nouveau coach de Palerme, Gasperini, avait décidé de se priver de Miccoli. Résultat : deux défaites. Du coup, il le titularise. Résultat : un triplé pour le capitaine, et une première victoire de la saison pour Palerme. Tout le monde peut se tromper, hein.

Giroud

Giroud

Fin du match entre Arsenal et Chelsea. Il croise la route de Fernando Torres. L’Espagnol : « T’inquiète pas, Olivier, je sais ce que tu vis… Ça passera. Crois-en toi. » Giroud a baissé les yeux. Une petite larme a coulé sur sa joue.

Pegolo

Pegolo

Le gardien de Sienne démonte Mauri, le joueur de la Lazio, hors de sa surface, et s’en sort sans même un carton jaune, alors que même son propre entraîneur admet qu’il aurait dû être exclu. Du coup, dans la foulée, il fauche Klose dans la surface, en se disant que, peut-être, l’arbitre n’allait pas voir non plus. Raté.

Eto’o

Eto’o

On s’était moqué de lui lorsqu’il avait dit qu’il voulait remporter la Ligue des champions avec l’Anzhi. Pour la première fois depuis son arrivée au Daguestan, le voilà leader du championnat russe. Première étape : check.

Mandanda

Mandanda

En son temps, le regretté Thierry Gilardi avait dit : « Non, Zinedine, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait » . C’est aussi pour toi, Steve. Et pour ton bras roulé.

Srna

Srna

Quand son vieux roublard de capitaine marque, cela veut dire que le Shakhtar est en difficulté. Effectivement, face au redoutable Dnipro Dnipropetrovsk, le leader du championnat ukrainien aurait pu connaître son premier coup d’arrêt de la saison. Bah non. Ça fait dix victoires en dix journées. Voilà.

Ferdinand

Ferdinand

D’accord, Rio aimerait bien aller jusqu’à la Coupe du monde 2014, qui se disputera à Rio. Mais il y a un moment où il faut savoir passer à autre chose. Parce que contre Tottenham, c’était limite gênant.

Barzagli

Barzagli

Le défenseur turinois s’est offert une chevauchée folle à la Lúcio période Bundesliga pour venir offrir le quatrième but de la Juve à Giovinco. Probablement le meilleur défenseur de la Serie A.

Cummins

Cummins

Match mémorable pour ce petit minet de 19 ans. Un but contre son camp à la 35e et un carton rouge à la 59e, qui ont pour conséquence de faire perdre la place de leader du championnat écossais à Motherwell. Cummins home.

Cerci

Cerci

L’ancien de la Fiorentina a claqué un triplé. Mais un triplé de passes décisives. Et tout ça en l’espace de 11 minutes. Bah quoi, vous n’avez jamais fait ça, vous ?

Fàbregas

Fàbregas

Le doublé qui sauve le Barça, d’accord. Mais la Slaven Bilić (ou la Sergio Busquets, au choix) pour faire expulser Medel, c’était vraiment obligatoire ?

Kadir

Kadir

Y a Kadir que Marseille était dans un jour sans. Y a Kadir que Mandanda lui a fait un sacré cadeau. Ou bien y a Kadir que les vrais renards se trouvent toujours au bon endroit, au bon moment.

Meier

Meier

Le milieu de terrain de Francfort aime bien que son club se tape l’incruste dans les hautes sphères de la Bundesliga. Alors, lorsqu’il a vu qu’une sale défaite à domicile contre Fribourg se profilait, il a pris la place de ses attaquants. Et pan. Un doublé et une victoire. « Merci » , ça se dit « danke » , en allemand.

Luis
Suárez

Luis Suárez

Il est énervant, il est irritant, il est agaçant. Mais bon dieu, qu’est-ce qu’il est bon ! La première victoire de Liverpool en Premier League cette saison lui appartient. Et ce qui est drôle, c’est que la saison dernière, il avait déjà inscrit un triplé sur le terrain de Norwich. Pelouse bénie.

Reus

Reus

Vraiment, la jeunesse n’a pas de cœur. Contre son ancien club, il aurait pu la jouer profil bas. Tu parles. Le mec a claqué un doublé, dont un tir lobé majestueux. Sur le premier but, il a retenu sa joie, mais sur le second, il n'a pas franchement réussi. Pas de pitié pour les ex, putain !

Mandanda (Marseille) En son temps, le regretté Thierry Gilardi avait dit : « Non, Zinedine, pas ça, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait » . C’est aussi pour toi, Steve. Et pour ton bras roulé.

Srna (Shakhtar Donetsk) Quand son vieux roublard de capitaine marque, cela veut dire que le Shakhtar est en difficulté. Effectivement, face au redoutable Dnipro Dnipropetrovsk, le leader du championnat ukrainien aurait pu connaître son premier coup d’arrêt de la saison. Bah non. Ça fait dix victoires en dix journées. Voilà.

Ferdinand (Manchester United) D’accord, Rio aimerait bien aller jusqu’à la Coupe du monde 2014, qui se disputera à Rio. Mais il y a un moment où il faut savoir passer à autre chose. Parce que contre Tottenham, c’était limite gênant.

Barzagli (Juventus) Le défenseur turinois s’est offert une chevauchée folle à la Lúcio période Bundesliga pour venir offrir le quatrième but de la Juve à Giovinco. Probablement le meilleur défenseur de la Serie A.

Cummins (Motherwell) Match mémorable pour ce petit minet de 19 ans. Un but contre son camp à la 35e et un carton rouge à la 59e, qui ont pour conséquence de faire perdre la place de leader du championnat écossais à Motherwell. Cummins home.

Cerci (Torino) L’ancien de la Fiorentina a claqué un triplé. Mais un triplé de passes décisives. Et tout ça en l’espace de 11 minutes. Bah quoi, vous n’avez jamais fait ça, vous ?

Fàbregas (FC Barcelone) Le doublé qui sauve le Barça, d’accord. Mais la Slaven Bilić (ou la Sergio Busquets, au choix) pour faire expulser Medel, c’était vraiment obligatoire ?

Kadir (Valenciennes) Y a Kadir que Marseille était dans un jour sans. Y a Kadir que Mandanda lui a fait un sacré cadeau. Ou bien y a Kadir que les vrais renards se trouvent toujours au bon endroit, au bon moment.

Meier (Eintracht Francfort) Le milieu de terrain de Francfort aime bien que son club se tape l’incruste dans les hautes sphères de la Bundesliga. Alors, lorsqu’il a vu qu’une sale défaite à domicile contre Fribourg se profilait, il a pris la place de ses attaquants. Et pan. Un doublé et une victoire. « Merci » , ça se dit « danke » , en allemand.

Luis Suárez (Liverpool) Il est énervant, il est irritant, il est agaçant. Mais bon dieu, qu’est-ce qu’il est bon ! La première victoire de Liverpool en Premier League cette saison lui appartient. Et ce qui est drôle, c’est que la saison dernière, il avait déjà inscrit un triplé sur le terrain de Norwich. Pelouse bénie.

Reus (Borussia Dortmund) Vraiment, la jeunesse n’a pas de cœur. Contre son ancien club, il aurait pu la jouer profil bas. Tu parles. Le mec a claqué un doublé, dont un tir lobé majestueux. Sur le premier but, il a retenu sa joie, mais sur le second, il n'a pas franchement réussi. Pas de pitié pour les ex, putain !

Gameiro (PSG) Kevin en avait marre des vannes. Kevin en avait marre d’avoir marqué moins de buts que le gardien de Toulouse. Kevin en avait marre d’avoir l’air d’un minime à côté de Zlatan. Alors, Kevin a agi. Et a mis un terme à une disette de sept mois.

Eriksen (Ajax) Il fallait quelqu’un pour faire chuter Twente pour la première fois de la saison. Ce quelqu’un, c’est lui. Un but décisif, et le champion des Pays-Bas s’offre le scalp du leader, recollant avec le peloton de tête. Parce que les grands ne meurent jamais.

Miccoli (Palerme) Le nouveau coach de Palerme, Gasperini, avait décidé de se priver de Miccoli. Résultat : deux défaites. Du coup, il le titularise. Résultat : un triplé pour le capitaine, et une première victoire de la saison pour Palerme. Tout le monde peut se tromper, hein.

Giroud (Arsenal) Fin du match entre Arsenal et Chelsea. Il croise la route de Fernando Torres. L’Espagnol : « T’inquiète pas, Olivier, je sais ce que tu vis… Ça passera. Crois-en toi. » Giroud a baissé les yeux. Une petite larme a coulé sur sa joue.

Pegolo (Sienne) Le gardien de Sienne démonte Mauri, le joueur de la Lazio, hors de sa surface, et s’en sort sans même un carton jaune, alors que même son propre entraîneur admet qu’il aurait dû être exclu. Du coup, dans la foulée, il fauche Klose dans la surface, en se disant que, peut-être, l’arbitre n’allait pas voir non plus. Raté.

Eto’o (Anzhi) On s’était moqué de lui lorsqu’il avait dit qu’il voulait remporter la Ligue des champions avec l’Anzhi. Pour la première fois depuis son arrivée au Daguestan, le voilà leader du championnat russe. Première étape : check.

Xavier Domergue (beIN Sport) Le fiston de Jean-François a volé la voix de Grégoire Margotton. Qui va désormais oser voler celle d’Alessandra Bianchi ?



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur