En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Bilan du week-end

L’équipe type du dimanche

Week-end de vieux pour le monde du football. Henry score un corner direct, Barbosa traumatise Bastia tandis que Jermain Defoe offre à Tottenham une première victoire cette saison. Sinon, le pied gauche d’Alain Traoré se porte bien.

Modififié
Sur le banc
Cédric
Barbosa

Cédric Barbosa

36 ans et toutes ses dents. Celui qui a connu le National avec Croix-de-Savoie se régale en Ligue 1 avec Évian TG. Un doublé contre Bastia et trois buts cette saison. En trois tirs. Et encore, on ne vous parle pas du pion de Camel Mériem.

Jonathan
Brison

Jonathan Brison

Il paraît que l’arbitre de Saint-Étienne – Sochaux a manqué de discernement. Jonathan, lui, va manquer quelques matchs.

Jermain
Defoe

Jermain Defoe

Parce qu’un mec qui s’appelle comme ta grand-mère peut planter des doublés en Premier League.

Marco
Verratti

Marco Verratti

Pendant que Pescara perd tous ses matchs en Serie A, Insigne, Immobile et surtout Marco Verratti s’éclatent un peu partout sur les terrains d’Italie et d’Europe. Auteur d’un match majuscule face à Toulouse, le petit Marco, son gros cul et sa tête de Roumain se sont déjà fait adopter par le Parc des Princes. Costaud.

Kwadwo
Asamoah

Kwadwo Asamoah

Le type a joué un bout de mi-temps et il a fait comprendre à De Ceglie qu’il devra se cantonner au rôle de sosie d’Ashton Kutcher toute sa vie.

Moustafa Adel
Ismail

Moustafa Adel Ismail

Un super record du monde. 64 centimètres de tour de biceps pour une belle entrée dans le Guinness Book. Hulk n’a qu’à bien se tenir.

Simon
Pouplin

Simon Pouplin

Il y a quelques mois de ça, après que Simon s'est entraîné avec son père dans son jardin, Laurent Blanc lui offrait le droit de s’entraîner avec les Bleus en attendant l’arrivée de Lloris, Mandanda et compagnie. Ce week-end, pour sa première titularisation depuis le 2 octobre 2010, le portier de Sochaux a écœuré l’AS Saint-Étienne à lui seul.

Bernard
Mendy

Bernard Mendy

Douze minutes et puis s’en va. Avant, le corps de Bernard faisait des grands ponts sur Roberto Carlos. Aujourd’hui, il se pète le cubitus après un contact avec Bauthéac. Le temps passe, putain !

Leonardo
Bonucci

Leonardo Bonucci

Comme Domenico Criscito, Leonardo aurait dû manquer l’Euro. Comme n’importe quel défenseur de ce monde, Leonardo aurait dû être exclu suite à son tacle en position de dernier défenseur sur Kucka. Apparemment, Leonardo n’est pas n’importe qui. Prends ça, Rémi Gaillard.

Anton
Ferdinand

Anton Ferdinand

Un double bâche qui n’est pas sans rappeler le Dikembe Mutombo des grandes années. Vas-y que je t’esquive John Terry, vas-y que je t’esquive Ashley Cole et vas-y que je te gratte un match nul contre Chelsea. Une revanche correcte.

Alexander
Buttner

Alexander Buttner

Le sauveur de la France ? Titularisé au poste de Patrice Évra avec Manchester United, le jeune Néerlandais, solide en défense, a scoré un but totalement improbable devant des fans d’Old Trafford totalement acquis à sa cause. Un rush poussif tout en contres favorables que l’Angleterre aime plus que tout. Avec un peu de bol, Fergie laissera Patrice sur le banc, désormais.

Hernanes

Hernanes

À Rome, le Brésilien à la mode n’est ni Michel Télo, ni Gustavo Lima. Cela dit, si, en plus de scorer des doublés face au Chievo, Hernanes se sentait l’âme d’un chanteur, sa reprise de « Ai se eu ti pego » en italien marcherait, pour sûr.

Alain
Traoré

Alain Traoré

Il est là, Alain Deloin. Auteur de deux merveilleuses sacoches lors du derby breton remporté par Lorient (1-2), l’étalon du Burkina a confirmé, un an après sa révélation à Auxerre, qu’il était le plus gros tube de l’été de Ligue 1. «  Numéro 10, milieu de terrain, offensif, c’est le but je mets  » , qu’il disait dans une chanson devenue ...

Szabolcs
Huszti

Szabolcs Huszti

Un prénom incroyable, un coup franc et un ciseau à la dernière minute pour offrir la victoire à Hanovre. De son passage à Metz en 2005-2006, on retiendra surtout la mention de son nom sur le blog « Vive le FC Metz en force  » .

Hiroshi
Kiyotake

Hiroshi Kiyotake

Kagawa parti, Kiyotake prend la relève. Deux passes décisives et un but pour une victoire 3 à 2 de Nuremberg sur la pelouse de M’Gladbach. Arigato Gozaimasu.

Thierry
Henry

Thierry Henry

Arsenal donne le melon. New-York Red Bulls donne des ailes. Une merveille de corner direct ce week-end pour Thierry Henry, qui n’avait vraisemblablement pas très envie de servir Sébastien Le Toux. Gageons qu’il s’est déjà fait pardonner.

Alberto
Gilardino

Alberto Gilardino

Un doublé assassin en 20 minutes pour punir la Roma à domicile. Les grands attaquants ne meurent jamais. Surtout ceux qui ont les meilleures célébrations de but.

Simon Pouplin (Sochaux): Il y a quelques mois de ça, après que Simon s'est entraîné avec son père dans son jardin, Laurent Blanc lui offrait le droit de s’entraîner avec les Bleus en attendant l’arrivée de Lloris, Mandanda et compagnie. Ce week-end, pour sa première titularisation depuis le 2 octobre 2010, le portier de Sochaux a écœuré l’AS Saint-Étienne à lui seul.

Bernard Mendy (Stade Brestois): Douze minutes et puis s’en va. Avant, le corps de Bernard faisait des grands ponts sur Roberto Carlos. Aujourd’hui, il se pète le cubitus après un contact avec Bauthéac. Le temps passe, putain !

Leonardo Bonucci (Juventus) : Comme Domenico Criscito, Leonardo aurait dû manquer l’Euro. Comme n’importe quel défenseur de ce monde, Leonardo aurait dû être exclu suite à son tacle en position de dernier défenseur sur Kucka. Apparemment, Leonardo n’est pas n’importe qui. Prends ça, Rémi Gaillard.

Anton Ferdinand (QPR): Un double bâche qui n’est pas sans rappeler le Dikembe Mutombo des grandes années. Vas-y que je t’esquive John Terry, vas-y que je t’esquive Ashley Cole et vas-y que je te gratte un match nul contre Chelsea. Une revanche correcte.

Alexander Buttner (Manchester United): Le sauveur de la France ? Titularisé au poste de Patrice Évra avec Manchester United, le jeune Néerlandais, solide en défense, a scoré un but totalement improbable devant des fans d’Old Trafford totalement acquis à sa cause. Un rush poussif tout en contres favorables que l’Angleterre aime plus que tout. Avec un peu de bol, Fergie laissera Patrice sur le banc, désormais.

Hernanes (Lazio): À Rome, le Brésilien à la mode n’est ni Michel Télo, ni Gustavo Lima. Cela dit, si, en plus de scorer des doublés face au Chievo, Hernanes se sentait l’âme d’un chanteur, sa reprise de « Ai se eu ti pego » en italien marcherait, pour sûr.

Alain Traoré (Lorient): Il est là, Alain Deloin. Auteur de deux merveilleuses sacoches lors du derby breton remporté par Lorient (1-2), l’étalon du Burkina a confirmé, un an après sa révélation à Auxerre, qu’il était le plus gros tube de l’été de Ligue 1. «  Numéro 10, milieu de terrain, offensif, c’est le but je mets  » , qu’il disait dans une chanson devenue classique.

Szabolcs Huszti (Hanovre) : Un prénom incroyable, un coup franc et un ciseau à la dernière minute pour offrir la victoire à Hanovre. De son passage à Metz en 2005-2006, on retiendra surtout la mention de son nom sur le blog « Vive le FC Metz en force  » .

Hiroshi Kiyotake (Nuremberg FC) : Kagawa parti, Kiyotake prend la relève. Deux passes décisives et un but pour une victoire 3 à 2 de Nuremberg sur la pelouse de M’Gladbach. Arigato Gozaimasu.

Thierry Henry (New-York Red Bulls) : Arsenal donne le melon. New-York Red Bulls donne des ailes. Une merveille de corner direct ce week-end pour Thierry Henry, qui n’avait vraisemblablement pas très envie de servir Sébastien Le Toux. Gageons qu’il s’est déjà fait pardonner.

Alberto Gilardino (Bologne) : Un doublé assassin en 20 minutes pour punir la Roma à domicile. Les grands attaquants ne meurent jamais. Surtout ceux qui ont les meilleures célébrations de but.

Cédric Barbosa (Évian TG) : 36 ans et toutes ses dents. Celui qui a connu le National avec Croix-de-Savoie se régale en Ligue 1 avec Évian TG. Un doublé contre Bastia et trois buts cette saison. En trois tirs. Et encore, on ne vous parle pas du pion de Camel Mériem.

Jonathan Brison (AS Saint-Étienne) : Il paraît que l’arbitre de Saint-Étienne – Sochaux a manqué de discernement. Jonathan, lui, va manquer quelques matchs.

Jermain Defoe (Tottenham) : Parce qu’un mec qui s’appelle comme ta grand-mère peut planter des doublés en Premier League.

Marco Verratti (PSG) : Pendant que Pescara perd tous ses matchs en Serie A, Insigne, Immobile et surtout Marco Verratti s’éclatent un peu partout sur les terrains d’Italie et d’Europe. Auteur d’un match majuscule face à Toulouse, le petit Marco, son gros cul et sa tête de Roumain se sont déjà fait adopter par le Parc des Princes. Costaud.

Kwadwo Asamoah (Juventus) : Le type a joué un bout de mi-temps et il a fait comprendre à De Ceglie qu’il devra se cantonner au rôle de sosie d’Ashton Kutcher toute sa vie.

Moustafa Adel Ismail (FC Musclor): Un super record du monde. 64 centimètres de tour de biceps pour une belle entrée dans le Guinness Book. Hulk n’a qu’à bien se tenir.



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 2 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Nenê pointe sur le banc