L'équipe-type du dimanche

Des inégalités, des nains, des surprises. Pas de doute, Noël approche, la trêve aussi. Pour ceux qui cherchaient David Beckham, il était évidemment en train de faire des courses. Et vu le match d’hier soir au Parc des Princes, il a eu raison.

Modififié
0 5
Sur le banc
Neymar
:

Neymar :

On a enfin compris pourquoi Neymar passait son temps à encenser les joueurs du Barça : parce qu’il va finir au Real Madrid.

Sejad Salihovic
:

Sejad Salihovic :

Une praline dans la lucarne, un carton rouge provoqué façon Bilic. Le milieu de terrain de Hoffenheim a tout compris à la Bundesliga.

Taye Taiwo
:

Taye Taiwo :

S’il ne jouait pas la CAN, il serait capable de revenir à Marseille. Et les supporters de l’OM seraient capables de l’accueillir à bras ouverts. Ils auraient raison.

Vahid Halilhodzic
:

Vahid Halilhodzic :

Coach Vahid n’a pas changé. Il sait toujours avoir un petit mot pour les personnes qu’il aime. Leonardo en a fait les frais.

Le Père
Noël :

Le Père Noël :

Dernier week-end de football peinard dans son canapé avant le grand rush de l’année. Il attend Sammaritano et Valbuena pour commencer les livraisons.

Joe Hart
:

Joe Hart :

La vraie réponse au « pourquoi City est en tête de Premier League  » . Pour le « Comment ? » , il faudra demander à l’arbitre de City-Arsenal. Et à la main innocente de Micah Richards.

Ryan Shotton
:

Ryan Shotton :

Depuis le début de la saison, Stoke City fait les montagnes russes. Après avoir concédé cinq défaites consécutives entre octobre et novembre, les hommes de Tony Pulis viennent de claquer quatre victoires de rang. Et tout ça, c’est grâce aux touches longues de Ryan Shotton, digne héritier de Rory Delap.

Andrea Ranocchia
:

Andrea Ranocchia :

Un corps un peu trop grand et un peu trop fin, dans un club un peu trop grand et un peu moins en galère qu'il y a quelques semaines. Buteur décisif ce week-end, le grand Rital permet aux siens de se rapprocher un peu du podium. De quoi bouffer tranquillement l’OM en février.

Pepe
:

Pepe :

José Mourinho l’a toujours dit : Pepe est un homme charmant. Maintenant, quand il prend un deuxième jaune pour un coup de coude dans la trachée de Negredo, le Portugais sort avec le sourire. Et fait encore plus peur, en fait.

Sylvain Armand
:

Sylvain Armand :

344 matches sous le maillot du PSG, autant que Safet Susic. Costaud. Les supporters parisiens redoutent même sa longévité. Il est capable d’aller chercher Jean-Marc Pilorget (435 matches), le con.

David Beckham
:

David Beckham :

Charlie, de "Où est Charlie" peut enfin prendre sa retraite. David est là, et il se cache bien mieux.

Mathieu Valbuena
:

Mathieu Valbuena :

Une lucarne, une simulation, une passe décisive. Petit Vélo a montré toute l’étendue de sa palette à quelques jours de Noël, de quoi booster un peu plus les affaires de Smoby. « Dégage, le nain » .

Kamel Chafni
:

Kamel Chafni :

Parce que faire dire à un arbitre « non, mon assistant n’est pas raciste, il est venu avec moi au Bénin  » n’est pas loin d’être le plus beau geste technique du week-end.

Ryan Mendes Da Graça :

Ryan Mendes Da Graça :

Elle est là, la vrai actu du Cap Vert. Auteur d’un doublé ce week-end, Ryan a permis au Havre de ne pas perdre face à l’AS Monaco. Et si jamais vous vous posez la question : oui, lui aussi il peut jouer pieds nus et fumer une cartouche de clopes en 90 minutes. Saudade.

Djibril Cissé
:

Djibril Cissé :

Parce que la rumeur qui veut que le président de l’AJA lui ait proposé un prêt pour cet hiver est déjà le tube du mercato. Parce que Miroslav Klose, aussi.

Raùl
:

Raùl :

Raùl rejouerait bien une année en plus. Du coup, il s’est dit qu’un petit triplé face au Werder, ça ferait bien. Et il a raison. Par contre, il espérait sans doute que personne ne regarderait ses buts tout dégueulasses.

Joe Hart : La vraie réponse au « pourquoi City est en tête de Premier League  » . Pour le « Comment ? » , il faudra demander à l’arbitre de City-Arsenal. Et à la main innocente de Micah Richards.

Ryan Shotton : Depuis le début de la saison, Stoke City fait les montagnes russes. Après avoir concédé cinq défaites consécutives entre octobre et novembre, les hommes de Tony Pulis viennent de claquer quatre victoires de rang. Et tout ça, c’est grâce aux touches longues de Ryan Shotton, digne héritier de Rory Delap.

Andrea Ranocchia : Un corps un peu trop grand et un peu trop fin, dans un club un peu trop grand et un peu moins en galère qu'il y a quelques semaines. Buteur décisif ce week-end, le grand Rital permet aux siens de se rapprocher un peu du podium. De quoi bouffer tranquillement l’OM en février.

Pepe : José Mourinho l’a toujours dit : Pepe est un homme charmant. Maintenant, quand il prend un deuxième jaune pour un coup de coude dans la trachée de Negredo, le Portugais sort avec le sourire. Et fait encore plus peur, en fait.

Sylvain Armand : 344 matches sous le maillot du PSG, autant que Safet Susic. Costaud. Les supporters parisiens redoutent même sa longévité. Il est capable d’aller chercher Jean-Marc Pilorget (435 matches), le con.

David Beckham : Charlie, de "Où est Charlie" peut enfin prendre sa retraite. David est là, et il se cache bien mieux.

Mathieu Valbuena : Une lucarne, une simulation, une passe décisive. Petit Vélo a montré toute l’étendue de sa palette à quelques jours de Noël, de quoi booster un peu plus les affaires de Smoby. « Dégage, le nain » .

Kamel Chafni : Parce que faire dire à un arbitre « non, mon assistant n’est pas raciste, il est venu avec moi au Bénin  » n’est pas loin d’être le plus beau geste technique du week-end.

Ryan Mendes Da Graça : Elle est là, la vrai actu du Cap Vert. Auteur d’un doublé ce week-end, Ryan a permis au Havre de ne pas perdre face à l’AS Monaco. Et si jamais vous vous posez la question : oui, lui aussi il peut jouer pieds nus et fumer une cartouche de clopes en 90 minutes. Saudade.

Djibril Cissé : Parce que la rumeur qui veut que le président de l’AJA lui ait proposé un prêt pour cet hiver est déjà le tube du mercato. Parce que Miroslav Klose, aussi.

Raùl : Raùl rejouerait bien une année en plus. Du coup, il s’est dit qu’un petit triplé face au Werder, ça ferait bien. Et il a raison. Par contre, il espérait sans doute que personne ne regarderait ses buts tout dégueulasses.

Neymar : On a enfin compris pourquoi Neymar passait son temps à encenser les joueurs du Barça : parce qu’il va finir au Real Madrid.

Sejad Salihovic : Une praline dans la lucarne, un carton rouge provoqué façon Bilic. Le milieu de terrain de Hoffenheim a tout compris à la Bundesliga.

Taye Taiwo : S’il ne jouait pas la CAN, il serait capable de revenir à Marseille. Et les supporters de l’OM seraient capables de l’accueillir à bras ouverts. Ils auraient raison.

Vahid Halilhodzic : Coach Vahid n’a pas changé. Il sait toujours avoir un petit mot pour les personnes qu’il aime. Leonardo en a fait les frais.

Le Père Noël :Dernier week-end de football peinard dans son canapé avant le grand rush de l’année. Il attend Sammaritano et Valbuena pour commencer les livraisons.



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bondy beach Niveau : Loisir
Ah so foot j'aime cette equipe avec Andrea Ronochia qui joue à la fois en lateral gauche et defenseur central.
Le troisième but de Raul est loin d'être dégueu.
Pas mal le coup du Père Noël qui attends Valbuena et Sammaritano !
dealerdefunk Niveau : District
Niveau intelligence de jeu : déplacements, fausses pistes, Raul c'est Masterclass!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La semaine Twitter
0 5