L'équipe-type du dimanche

C’était le week-end de Manchester City, du Milan AC, mais surtout de Lille. Gervinho et Cabaye font gagner leurs équipes, alors que le LOSC tape Lyon. Et Djezon Boutoille, il a fait quoi ?

Modififié
109 17
Sur le banc

Javi Varas (FC Séville) : Le gardien sévillan a enchaîné les parades. Dans les derniers instants de la partie, il a vu Iniesta s’effondrer dans sa surface. Il a alors sans doute demandé discrètement à l’arbitre de siffler péno, pour finir en apothéose, en sortant le coup de pied de Messi. Au retour, il fait le match les yeux bandés.

Oddo (Lecce) : Mauvais avec le Milan, Massimo a transformé un pénalty contre son ancien club. Et il a tendu le point rageur, comme si c’était une revanche. Des excuses auraient été plus appropriées.

Djourou (Arsenal) : Après avoir perdu un duel avec Crouch, le Suisse est tombé à terre. Sur le coup, il s’est dit qu’il valait mieux y rester. Dommage, parce que le ballon est revenu sur la tige qui a pu marquer sans aucune résistance. Jusqu’à quand cela va-t-il durer ?

Demichelis (Malaga) : Si l’ancien joueur du Bayern a choisi de jouer à Malaga depuis un an, c’est sûrement pour la couleur du maillot andalou, semblable à celui de l'Albiceleste. Parce qu’il a prouvé contre le Real, en étant fautif sur tous les buts, qu'il n’avait plus le niveau pour goûter aux choses internationales.

A.Cole (Chelsea) : Sur un malentendu, il a fait ce que tout un pays rêve de faire : il s’est payé Joey Barton sur un tacle. L’arbitre a déjà sifflé la fin du match ? Bah tant pis, lors d'un QPR – Chelsea, on peut tout se permettre.

Milner (Manchester City) : Le plus grand fait d’armes de Mancini en tant qu’entraîneur. Il a transformé l’ailier briton en un milieu central bien relayeur. Même Gallagher est sous le charme, alors qu’il a pourtant un peu la gueule de Damon Albarn.

Fabregas (Barcelone) : Cesc a beau dire qu’il est de retour à la maison, il a néanmoins besoin de s’adapter à la Liga. L’humour anglais, par exemple, ça ne passe pas trop dans les oreilles de Kanouté.

K-P. Boateng (Milan AC) : Ça y est, Seedorf peut partir à la retraite, quelqu’un a pris la relève pour nettoyer les lucarnes de ce côté des Alpes.

D.Silva (Manchester City) : Des courses dans toutes les diagonales du terrain, des passes presque toutes décisives, des décalages à la pelle, des enchaînements dignes de Fifa 12, le tout ponctué d'un but face à United. N'en jetez plus, il est là le vrai taulier de Manchester City.

Balotelli (Manchester City) : Après avoir sorti quasiment tout seul United de la Cup l’an dernier, Super Mario a fait d’Old Trafford son jouet et l’a immortalisé avec son «  Why Always Me ? » . La légende est en marche. Reste désormais à changer ce vilain numéro 45. Pourquoi pas le 7, tiens ?

Wright-Phillips (Queens Park Rangers) : Accroché par le dernier défenseur, SWP aurait pu rester à terre. Mais il a été marqué par le temps où Shearer le traitait de simulateur. Alors il s’est relevé et il a tenté de jouer comme si de rien n'était. L’arbitre a quand même expulsé Bosingwa. Comme quoi.

Memo Ochoa (AC Ajaccio) : Même dans un Vélodrome peuplé par un public en grève, le portier Mexicain a saisi que s’il fallait réussir un match dans la saison, c’était bien à Marseille.

Jonny Evans (Manchester United) : Si Balotelli lui a si facilement faussé compagnie, c’était peut-être pour échapper à l’horrible herpès que le stoppeur arborait sur sa lèvre inférieure. Expulsé à l’heure de jeu. A distance.

A.Ayew (Marseille) : Il fait tellement tout sur le terrain à l’OM que Labrune va peut-être lui demander qui il faut choisir entre Anigo et Deschamps.

Yoann Gourcuff (Lyon) : Les passes brossées sont de retour en Ligue 1. Cool. Surtout pour les actionnaires lyonnais.

Moussa Sow (Lille) : Pauleta prie chaque jour un peu plus pour que le Sénégalais réalise son rêve et rejoigne Arsenal. Parce que s’il reste en Ligue 1, les records de Pedro Miguel vont sauter un à un.



Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Demichelis, le Perquis du pauvre...
Pourquoi ne pas ajouter, dans votre équipe type du week-end, l'arbitre du week-end ?

Plusieurs se seraient tirés la bourre ce week-end, comme Christopher Foy, Benoit Millot ou Clos Gomez ...
Et aussi et surtout Craig Joubert :D
artmoul moulid Niveau : Loisir
Et Bedimo, et Belhanda...
Et un vrai texte, plutot que de passer la souris sur les photos, parce que c'est assez reloure
D'accord avec QBN : la disposition graphique sur le terrain, c'est sympa mais avec un texte à l'ancienne en dessous, ça serait encore mieux.
Miles Morales Niveau : DHR
Parler de racisme sur le ton de l'humour, a part etre une reincarnation de Coluche, mieux vaut se taire... Mais surtout parler vrai et pas politiquement correct. Il est tres courant en Espagne d'insulter Noirs, Arabes et Musulmans en toute impunite, c'est meme un sport national. C'est une societe scandaleusement raciste. Le Barça, se sachant protégé (cf. Busquets et Villa honteusement impunis) utilise la technique de la provocation raciste pour faire peter les plombs a ses adversaires lorsque les choses ne tournent pas en sa faveur, c'est habituel. Samedi c'etait au tour de Frabregas. Et c'est Pep, le grand commanditaire de la chose. Ca se passe comme ça chez les bisounours de l'UNICEF.
Ouais enfin sur Fabregas, j'ai quand même des doutes sur son racisme supposé, sachant que le gonze est quand même marié à une Libanaise.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Je ne sais pas ce que vous reprochez au fait de passer la souris sur la photo pour avoir le texte, je trouve que c'est une très bonne idée...
clemölösö Niveau : DHR
pareil que antarticdgerrad, à ceci près qu'il pourrait être bon d'avoir des fenêtres qui se ferment automatiquement quand la sourie quitte le joueur! :)
@Antar : Je reproche le fait de devoir utiliser ma souris régulierement pour pouvoir lire l'article en entier. Et en plus, au taff, je n'arrive même pas à ouvrir les fenetres en passant sur les joueurs ...
@Miles Morales
ou alors Dieudonné M'bala M'bala
Miles Morales Niveau : DHR
@Pandelis, indeed, lui c'est THE boss. Mais comme pour le Barça, la propagande et le politiquement correct sont passés par la...
Miles Morales Niveau : DHR
Dommage que Kanouté n'apparaisse pas dans ce 11 type. Pour ses valeurs humaines. Il fut le héros du w-e... pour avoir mis un coup à la pensée unique et à sa soeur la lacheté.
Miles Morales l'intégriste anti-raciste, qui crie au raciste sans preuve, et toujours contre des joueurs du Barça. La chasse aux sorcières, ça va deux secondes...
Sinon, SoFoot, c'est bien beau de cracher sur Djourou, mais pour le coup il n'était pas au duel avec Crouch quand il est tombé, et n'est donc pas du tout responsable sur le but.
Miles Morales Niveau : DHR
Tu te trompes Youli, je suis juste integriste anti-bisounours...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Kaká ressuscité ?
109 17