L'équipe-type du dimanche

Pas de choc, pas de match au dénouement « absolument incroyable » . Mais des confirmations qui font que ce week-end, en Europe, on a encore eu des buts et des belles histoires.

Modififié
0 3


Le OnzeTzorvas (Palerme) : Spectaculaire à l'Olimpico, le portier grec donne raison à son président sur la vente de Sirigu. Grosso (Juventus) : Toujours aussi nul, il a encore été le point faible de son équipe. Mais comment fait-il pour convaincre son entraîneur de l'aligner ?Distin (Everton) : Puissant, bien sur ses appuis dans le un contre un, le défenseur français est presque aussi fort que Kompany, la référence de Premier League. Par contre, plus ça va, plus son cou semble s'allonger. Dans deux ans, il est bon pour tourner dans un remake de “Beetlejuice”.Van Buyten (Bayern Munich) : A l'OM, il marquait des buts d'attaquants. Dorénavant, le géant belge a muri, il marque de vrais buts de défenseur, des lourdes frappes sur des coups francs décalés. Et derrière, il rend des copies propres.Dunne (Aston Villa) : 9ème but contre son camp pour le défenseur anglais. S'il en met trois dans le même match, il repart avec le ballon à la fin du match ?L.Diarra (Real Madrid) : Des mois qu'il fait le malin, à ne pas s'entraîner pour négocier son transfert. Mauvais calcul. Sa passe en retrait mal assurée au bout de 20 secondes de jeu offre l'ouverture du score au Rayo Vallecano. Ca fait tâche. Sandro (Tottenham) : Sa tête est teinte en bleu, et il a par-dessus une bande noire centrale. Une fois qu'on a dit ça, on a même plus besoin de parler de son jeu.Jurado (Schalke 04) : Une offrande exceptionnelle pour Raul, un mix des passes décisives de Pirlo, Lucho Gonzalez et Guti. Tout ça en une passe, oui, oui.Fabregas (Barcelone) : On lui promettait une place sur le banc mais lui savait. En à peine plus d'un mois, Fabregas est devenu incontournable à Barcelone. La charge de Rami plus tôt dans la semaine en témoigne, c'est dorénavant le deuxième homme à abattre chez les Culés.Nangis (Caen) : Son pote Niang a fait le coup du mec qui marque pour son premier match. Alors pour le sien, le jeune caennais a trouvé autre chose : expulsion au bout de 25 minutes pour deux fautes sur le gardien. Remarque, mieux vaut commencer comme ça que finir comme Kastendeuch.Drogba (Chelsea) : Il se fait fracasser la tête, il revient, il marque. A ce rythme, il peut se blesser autant que Louis Saha, il devancera quand même Fernando Torres au classement des buteurs.Le bancMandanda (Marseille) : Un penalty arrêté et des parades dans tous les sens. Juste quand Lloris ne joue pas, comme par hasard ...Civelli (Nice) : Le geste préféré de l'Argentin, ce n'est pas le tacle, c'est la remise. Pour son coéquipier. Et pour son adversaire. Di Maria (Real Madrid) : Visiblement, en Liga, quand on tire un penalty, on peut rentrer dans la surface avant que la frappe ne soit déclenchée. Sur le péno de Ronaldo, Di Maria le devance presque au moment de l'impact...Valbuena (Marseille) : Encore pris pour cible à Valenciennes, « Petit Vélo » a pété les plombs : il a baissé une caméra et envoyé ses mains dans une bâche. Le ouf ! L'OM attend le fax de Valenciennes pour payer la facture. Socrier (Ajaccio) : Lorsqu'il égalise à Brest, le buteur des îles refuse de célébrer son but, au vu de ses quatre saisons passées en Bretagne. Ca va, du calme, on n'est qu'en Ligue 1 ...Par Mario Durante

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Culbuto en mode "vénere" ! trop drôle ! tellement pas crédible dans son sketch ! Je préfere quand il rebondit 37 fois après s'être fait électrocuter par un joueur !
Oh là, on touche pas à Sylvain!!!!! :)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Malaga n'en profite pas
0 3