L'équipe (type) du dimanche

En un week-end, Marseille a raflé la Coupe de la Ligue et peut-être même le L1. Si dans les autres championnats, on sait prendre son temps, les belles histoires, elles, n'arrivent pas au compte-goutte.

Modififié
0 8
Le Onze


Buffon (Juventus) : Ancienne légende, Gianluigi est presque devenu un vulgaire Jérémie Janot : un mec qui sort dépité des matchs de son équipe, comme s'il n'était pas responsable de ces/ses contre-performances.

Bridge (West Ham) : Il n'a toujours pas voulu serrer la main de Terry lors du protocole d'avant-match. Soit. Et il n'a même pas laissé le capitaine des Blues espérer une quelconque réconciliation, en se retournant direct. Fair-play, quelque part.

Carvalho (Real Madrid) : A Valence, alors que son équipe gagne 3-0, le portugais envoie un tacle les deux pieds en avant à quarante mètres de ses buts. Mourinho a sûrement du verser une larme.

Knight (Bolton) : Avoir un défenseur qui pourrait jouer pivot en NBA c'est pratique face à une équipe qui joue sans conviction. Ouais, Arsenal. Il prend tous les centres perdus de la tête, il contre aussi toutes les frappes de loin.

Coleman (Everton) : Les Toffees portent bien mal leur nom. Si Manchester les ont eus à l'usure, ils ont affiché de grosses qualités au combat. Surtout Coleman. Pourtant, avec un prénom comme le sien, Seamus, ce n'était sans doute pas gagné dès le départ.

Inler (Udinese) : Le Suisse n'avait pas envie de jouer contre Parme. Il a donc fait un tacle en forme de coup de la corde à linge. Comme ça ne lui a valu qu'un jaune aux yeux de l'arbitre, il est allé bousculer ce dernier pour avoir sa permission de sortie. Guidolin a apprécié.

Cassani (Palerme) : Tant qu'à faire main dans la surface dès la première minute de jeu, autant y mettre les formes. Au Volley, la main de Cassani aurait même fait porté. Il s'est quand même plaint auprès de l'arbitre, pour ne pas perdre la face devant ses coéquipiers.

Baptista (Malaga) : Julio La Bête sait pertinemment qu'il n'est pas entouré de joueurs capables de produire du football léché. Alors pour éloigner définitivement Malaga de la zone rouge, le Brésilien enchaîne les missiles téléguidés. Le jour où un mec le mettra dans la même équipe que Stankovic ...

Cassano (Milan AC) : Messi a peut-être mis 50 buts cette saison, mais Cassano est bien parti pour faire 50 passes décisives. Si on en parle moins, c'est juste parce que Robinho n'en convertit que la moitié.

Nasri (Arsenal) : Sur les coups de pieds arrêtés adverses, Nasri se met sur la ligne et offre ainsi un but à Sturridge, avant de rater la balle de la tête au moment du but victorieux de Bolton. La prochaine fois, il se mettra devant pour jouer le contre. Comme tout le monde, en fait.

Kuyt (Liverpool) : A force de s'y prendre à deux fois pour marquer des buts en force, Kuyt a développé un véritable savoir-faire. Maintenant, quand il marque comme un bourrin, il parvient aussi à blesser au passage le gardien adverse. Efficace.


Le Banc

Julio Cesar (Inter Milan) : Tacle les deux pieds décollés en qualité de dernier défenseur. Pour une fois, la double peine, ce n'était pas assez.

Ferdinand (Manchester United) : A quoi reconnaît-on la sérénité d'un champion ? Lorsque son défenseur central peut faire les fautes qu'il veut dans sa surface en ayant la certitude que l'arbitre ne sifflera pas.

Diarra (Real Madrid) : Le Real, qui ne pourra pas compter Khedira pour la troisième manche contre Barcelone, n'a pas à s'inquiéter. Lass est en forme, il a dominé le milieu de Valence en marchant.

Jonas (Valence) : Les Chauves-souris ont perdu 6-3 chez elles face à une équipe que leurs supporters détestent. Mais ça sera quand même un bon souvenir pour eux, puisque c'est le jour où Jonas, la dernière recrue brésilienne, s'est affirmé comme un buteur alternatif à Soldado.

Gattuso (Milan AC): L'homme a la barbichette a fait mieux que Ben Arfa : il est venu sur le banc de touche avec son portable. C'est peut-être parce qu'il n'avait pas son BBM que Allegri ne l'a pas fait rentrer.

Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On doit vous dire combien de fois que Pepe pourra jouer la demi de C1 ? C'est Carvalho qui est suspendu.
Vous êtes sympas avec Robinho.Il convertir pas un quart de ses occasions.
C'est clair Le Pianiste ! Il est plutôt bon quand il s'agit de construire une action mais sacrément nul pour la conclure.
Si Robinho avait scoré toutes les occasions faciles qui se sont offertes à lui, il aurait été parmi les meilleurs buteurs du Calcio.

Quand à Cassano, je le trouve bien trop irrégulier. Je pense que Ganso va le balayer vite fait bien fait.
Ouais enfin c'est pas un passeur hors norme hein...Mais il se dépense beaucoup.

Ah ouais Ganso, le mec constamment blessé qu'a pas joué un an en Europe?En plus c'est pas le même poste...Une ligne d'attaque avec Ganso 10 et Cassano-Pato en attaque, che bello...
"Ferdinand (Manchester United) : A quoi reconnaît-on la sérénité d'un champion ? Lorsque son défenseur central peut faire les fautes qu'il veut dans sa surface en ayant la certitude que l'arbitre ne sifflera pas."

>> Ca c'est abusé, Evans je suis d'accord mais Ferdinand ne fait absolument pas faute sur son action.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Landreau versus Amalfitano
0 8