En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Football

L'équipe-type du dimanche

Le printemps, c'est le retour du soleil, des spectateurs, des buts, de l'herbe grasse et donc des tacles. Mais c'est surtout le retour des jupes courtes en terrasse et donc de l'amour. Waka, waka.

Modififié

ONZEStorari (Juventus Turin): Dimanche, au Stadio Olimpico, une icône est morte. Officiellement souffreteux, Gigi Buffon s'est fait mettre à la retraite par Marco Storari, un bon gardien, mais comme il en existe tant d'autres. Pour ce faire, le blond au bandeau n'a eu besoin que de trois parades - une sur Vucinic, une sur Totti, une sur De Rossi - et d'une péroraison: "Il faudrait être aveugle pour ne pas voir mes performances. Je ne crois pas que Del Neri le soit". Laurent Gbagbo (Cocody): Retranché dans sa résidence présidentielle, Laurent Koudou Gbagbo - son vrai nom - et ses 3 000 gardes républicains résistent tant bien que mal au toque imposé par son adversaire Ouattara. Gbagbo, dernière figure du Catenaccio ?Pape Diakhaté (Olympique Lyonnais): Deux attentats dans la surface, deux pénalties - dont un arrêté par Lloris- et une expulsion. Le pire, c'est que ça résume quasiment la saison de l'ancien Stéphanois. Des nouvelles de Cacapa ?Gérard Piqué (FC Barcelone): Le mec est amoureux. Tellement qu'il dédicace déjà ses buts à sa poule, la succulente Shakira. Après moins d'un mois de relation... Canard. Aurélien Chedjou (Lille) : La saison prochaine, Lille va perdre Rami (direction Valence). Le LOSC pourrait aussi lâcher Chedjou pisté par City, notamment. Et là, on se dira peut-être que les Dogues, c'était pas qu'une attaque. Stéphane Sessegnon (Sunderland): Sept matchs en tant que titulaire pour six défaites et un match nul. Chat noir, c'est pas le surnom de Sunderland? En même temps, le PSG ne fait pas forcément mieux depuis quelques semaines, donc bon...Mark Noble (West Ham): Mettre deux pénalties à Edwin Van der Sar, dont un en force sous la barre, ça claque. Comment ça c'était pas le Hollandais dans les bois ? Bon, bah le remplaçant du meilleur gardien du monde reste quand même le meilleur gardien remplaçant du monde, non ?Miguel de Las Cuevas (Gijon): L'homme qui a mis fin à neuf ans d'invincibilité de Mourinho à domicile et définitivement flingué le suspens en Liga. Bien joué, Michel des Grottes. Sidney Sam (Leverkusen) : Milieu, ailier ou attaquant, Sidney joue à convenance et se fait donner du "Robben de Leverkusen" par la presse alémanique. Car en plus d'être rapide, il est gaucher. Attention, pièce rare. Wayne Rooney (Manchester United): Un coup-franc, une frappe croisée, un péno, pour un joli triplé ponctué par un « Fuck off » au caméraman : qui a dit que le football était un sport collectif ? Givanildo Vieira de Souza dit Hulk (Porto): Porto est le premier champion de la saison, après seulement 25 journées. En même temps, avec un attaquant à 21 banderilles... REMPLACANTSHugo Lloris (Olympique Lyonnais): Un penalty arrêté et des parades à tire-larigot. Le gardien des Bleus ne méritait pas d'être lâché par sa défense dimanche face à Nice. Du coup, il était tout rouge-colère à la fin du match. On l'a même entendu lâcher des gros mots. Hugo Boss. Martine Aubry (Parti Socialiste): Et bam ! Le PS a un programme. Mesure phare ? Bah, les emplois jeunes, pourquoi ? Ça a déjà été fait ? Ah. Patrick Vieira (Manchester City): Quand elle ne le condamne pas à rester sur le banc, son entre-cuisse lui sert aussi à marquer des buts. The Big Sausage, qu'ils disent outre-Manche. Lucas Barrios (Borussia Dortmund): Le Paraguayen n'a pas tant sa place dans cette sélection pour son doublé. S'il l'a, c'est pour son amour de passe décisive à Grosskreutz. Et hop la talonnade inspirée.Cavani (Naples SSC): Il porte le cheveu long, le maillot bleu ciel lui sied à merveille et se contente rarement d'un seul but par match. Ce week-end encore, pour la troisième fois, l'Uruguayen y est allé de son triplé. De quoi regonfler tout un peuple dans l'optique du Scudetto. Par MM et PM


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3