En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Football

L'équipe-type du dimanche

Rien ne va plus dans les "big fours" européens. Ce qui paraissait évident il y a 3 semaines est maintenant remis en question. Un constat aussi valable pour le 11 type de ce week-end? À voir.

Les Titulaires Julio César (Inter Milan) : Si l'Inter est revenu à 2 points du Milan AC, c'est certes surtout à cause des Rossoneri mais aussi grâce à lui. Auteur d'un match de grande classe face à Lecce, le taulier Brésilien aura assuré l'essentiel en gardant sa cage inviolée. Daniel Alves (FC Barcelone) : Probablement le meilleur ratio attaque/défense pour un latéral. Visiblement soulagé de ne plus avoir à croiser la route de Samir Nasri jusqu'à la fin de l'année, l'ancien Sévillan s'est laissé aller en inscrivant une superbe demi-volée des 20 mètres. David Luiz (Chelsea) : La tête haute. Une conduite de balle léchée. Une qualité de passe irréprochable. Un gros look aussi. Et pourtant, David Luiz n'est pas meneur de jeu mais simplement défenseur central. Son arrivée à Chelsea coïncide étrangement avec la remontée des Blues. Et John Terry se sent un peu moins seul.Hummels (Borussia Dortmund) : Avec Subotic, il constitue, à Dortmund, la charnière centrale la plus solide de toute la Bundesliga. Les deux compères ont en plus l'audace de marquer quasiment à chaque rencontre. Autant dire que ça ne va pas être facile de les conserver cet été.Heinze (Olympique de Marseille) : Cela faisait des semaines que le défenseur Argentin était méconnaissable. Il aura suffi d'un Classique à Gaby Heinze pour se rappeler aux bons souvenirs du joueur qu'il était. Il marque sur un coup franc enroulé aux abords de la surface parisienne. Non sans avoir résisté à la pression de la moitié de l'équipe olympienne qui s'opposait à sa prise de risque.Ramires (Chelsea) : Le milieu axial a multiplié les rushs balle au pied face à Manchester City et s'est même permis d'inscrire un but. Tout comme David Luiz, il est Brésilien et arrive tout droit du Benfica Lisbonne. En Portugais, “merci” se dit “obrigado”.Arshavin (Arsenal) : Nonchalance ou pas, joues écarlates ou pas, quand le Russe réussit ses enchaînements, c'est toujours spectaculaire.Ribéry (Bayern Munich) : On le sait, Franck Ribéry est de retour en équipe de France. Et, contrairement à Patrice Évra, son niveau sportif le justifie. Alors, oui “Scarface” a laissé la France sur une triste note à la sortie de la dernière Coupe du Monde. Mais Kaiser Franck a de nouveau l'air concerné par le football à l'image de sa dernière déclaration en date : « La Ligue Europa c'est de la merde » . Totti (AS Rome) : Si la Roma vit encore c'est grâce à lui. Face à la Fiorentina, il a égalisé deux fois pour finalement obtenir le point du match nul. À 34 ans, il est le 6ème joueur à franchir la barre des 200 buts en Serie A, à 4 longueurs de Roberto Baggio. Et dire que si le mec avait été français, il se serait appelé Francis Tout... Benzema (Real Madrid) : 10 buts sur les 8 derniers matchs. Karim ne déçoit plus. Mieux même, il marque dans le derby madrilène sur un enchaînement parfait. De quoi faire oublier aux supporters de la Maison Blanche l'absence de CR7 (out 3 semaines). Pazzini (Inter Milan) : C'est bien simple : les supporters neazzurri savent désormais qu'ils peuvent compter sur Giampaolo Pazzini pour les rares jours où Samuel Eto'o ne marque pas. Attention ! Cette règle n'est pas valable en Ligue des Champions. Les Remplaçants Casillas (Real Madrid) : Auteur d'une prestation remarquée face aux Colchoneros. 13ème saison parmi l'élite avec le Real sans jamais vaciller. Une statistique qui, à elle seule, suffirait à justifier sa présence dans cette équipe toutes les semaines. Saha (Everton) : La vie de “P'tit Louis” n'est décidément pas un long fleuve tranquille. Quelques jours après avoir éclaté sa Ferrari 458 Italia sur une route de campagne, le Français se pensait sans doute sorti d'affaire en inscrivant le but de la victoire pour Everton face Fulham ; mais la poisse a choisi son camp et Saha quittera le match sur civière pour une blessure à la cheville peu de temps après avoir demandé son remplacement suite à une douleur aux ischios. Henry (New York) : C'était la reprise en MLS. Titi avait multiplié les apparitions médiatiques ces derniers jours, se disant véritablement pressé d'en découdre. Un match plus tard, l'ex-international tricolore a loupé un pénalty avant de sortir sur blessure. Du bon boulot. Berbatov (Manchester United) : Remplaçant depuis quelque temps maintenant au profit de Javier Hernandez, le Bulgare l'était aussi hier. Rentré en cours de jeu, Dimitar a eu la bonne idée d'inscrire le but de la victoire à la 88è. Le management n'a plus aucun secret pour Sir Alex. Franck Lenfant


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 2 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 13
il y a 4 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 25 il y a 6 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 70
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59