Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'Equipe-type du dimanche

Épuré de la Ligue 1 pour cause de coupe de France, le Onze d'Europe ne s'en porte pas plus mal. Revue d'effectif.

Le Onze : Christofer Heimeroth (Borussia M'Gladbach) : Se partage le sale boulot avec Logan Bailly depuis le début de la Bundesliga, mais il n'empêche. Ce dimanche, le gardien de Gladbach a fêté le 50ème but concédé de la saison. Bien pire que tous les autres bonnets d'âne européens : Arles-Avignon (40 buts), Levante (34) ou West Ham (43). Fabricio Coloccini (Newcastle) : Apparemment, l'Argentin arrive à percevoir quelque chose derrière sa touffe de cheveux. Sinon comment expliquer sa volée. Cudicini cherche toujours ses doigts. Paolo Cannavaro (SSC Naples) : Son frère parti au Qatar, Paolo peut enfin se faire un prénom. Philippe Mexès (AS Roma) : En fin de contrat et pas pressé de prendre une décision, Philou spécule chaque week-end sur son talent pur. Avec succès. Auteur face à Cagliari d'une partie de fort belle facture, le Romain voit son action flamber. Matthieu Delpierre (VfB Stuttgart) : Sans mot dire, Delpierre confirme son statut de premier Fransozen d'Allemagne. Capitaine du VfB pour sa septième année dans la maison, il a réussi l'exploit de n'en faire prendre qu'un contre le Borussia. Arjen Robben (Bayern Munich) : Les blessures se suivent mais ne le changent pas. Avant de marquer du droit dans le but vide, Robbencop signe son retour d'un zig de son absolue patte gauche sur le gardien de Kaiserlautern. Van Gaal en jappe encore. Michael Ballack (Bayer Leverkusen) : Absent depuis quatre mois, le capitaine abandonné de la Mannschaft effectue son come-back. Le Bayer reprend la deuxième place le même week-end. Pas un hasard. Ni une coïncidence. Raul Meireles (Liverpool) : Grâce à son but face à Everton et sa frappe du 2-0 contre les Wolves, il sauve Kenny Dalglish du pire départ pour un coach à la tête des Reds. Ça méritait bien un petit compliment : « Raul a été superbe depuis mon arrivée à Liverpool » . Love is in the air. Robinho (AC Milan) : Jongle, talonnade, roulette et passements de jambes, le Brésilien a, face à Cesena, joué sa meilleure partition : l'otarie. Mais a tout de même été victime d'une perte de conscience en délivrant une passe décisive en première intention à Zlatan. Darren Bent (Aston Villa) : A presque remboursé la moitié de son transfert quand on sait qu'une relégation coûte environ 50 millions d'euros. Luis Fabiano (FC Séville) : Critiqué, il répond par un triplé. Et sans fêter ses buts avec l'index sur la bouche. Très urbain. Le banc : Iker Casillas (Real Madrid) : Un poteau et une parade à la 90+3ème. Comme d'hab', San Iker en a appelé au ciel pour sauver le semblant de suspense restant dans cette Liga. André Dias (Lazio Rome) : On ne provoque pas impunément un Brésilien de la Lazio. Perdu pour perdu, l'arrière s'est consolé de la défaite contre Bologne en y allant des deux pieds décollés sur Gaston Ramirez. Résultat : une belle bagarre générale. Ryan Giggs (Manchester United) : Si le Gallois a gâché sa 600ème en championnat sous le maillot rouge la semaine dernière, ce week-end et malgré les apparences, c'est lui l'homme du match de Birmingham. Raison pour laquelle personne n'est choqué lorsque l'homme d'attaque déclare à 37 ans : « Je suis vraiment impatient de jouer l'année prochaine » . Van Persie (Arsenal) : Ce n'est pas tous les week-ends qu'on peut se payer le luxe de manquer un penalty plus deux face-à-face et d'inscrire tout de même un hat-trick. Bouffeur de feuille. Lukas Podolski (FC. Köln) : Fraîchement promu capitaine en lieu et place de Mohamad, Poldi n'a pas tardé à faire valoir ce que de droit : deux buts, trois points et un relatif éloignement de la zone de relégation.


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Le Bayern déboule