L'Equipe-type du dimanche

Même si OM-Bordeaux et Tottenham - Manchester United ont été décevants, les championnats européens se sont employés à envoyer le minimum syndical : des buts et des belles histoires.

Modififié
0 3

Le Onze Kraft (Bayern Munich) : Oliver Kahn avait tout fait pour lui mettre la pression avant le match. Il n'empêche, Thomas Kraft a montré de jolies choses dans les barres bavaroises. Dans quinze ans, il aura peut-être effacé des mémoires le blond râleur. Mathieu (Valence) : Abidal a mis un but, tout le monde en a parlé. Mathieu s'est donc dit que ça pouvait être un bon moyen de se faire repérer par Blanc. Sinon, il a encore été impeccable derrière. Subotic (Dortmund) : Un des plus gros tacleurs d'Europe. Une charnière centrale avec Souley Diawara pourrait faire bien des dégâts. Ivanovic (Chelsea) : Comme Jonny Wilkinson, on peut le changer de poste sans problème, ce qui compte avec lui, c'est les coups de pied arrêtés : deux têtes sur corner, un but, une passe décisive. Pellegrino (Cesena) : Borriello et Adriano n'arrivent pas à marquer ? Pas de problème, le défenseur de Cesena délivre les Romains d'un beau CSC. A l'écouter, au départ, il voulait dégager le ballon sur sa ligne de but. Stankovic (Inter Milan) : Avant même que le coup-franc pour son équipe soit tiré, il demande à son banc de se préparer à le célébrer. Ça aurait quand même été plus beau si c'était lui qui s'était chargé de le tirer...Busquets (Barcelone) : Alors que Malaga veut se relancer devant sa surface, Busquets récupère la gonfle illico, comme un sécateur. Derrière, il donne à Iniesta sans regarder la suite de l'action. C'est pas que, mais il fallait se replacer au cas où il y aurait eu une autre contre-attaque à anéantir. Chacun son boulot. Frings (Werder Brême) : Il ne reste qu'une poignée de secondes à jouer. Alors le capitaine du Werder envoie une frappe à 108km/h, histoire qu'elle passe la ligne blanche à temps. L'Open d'Australie peut commencer.Cani (Villarreal) : Vexé par les journalistes qui ont affirmé qu'il avait jeté une bouteille d'eau sur Mourinho de toutes ses forces la semaine dernière, Cani a montré ce que ça faisait quand il mettait la gomme. Résultat : un but de 50 mètres. Le but en video.Tevez (Manchester City) : Tevez souhaite la bienvenue à sa manière à son nouveau coéquipier Dzeko. Il plante un doublé comme pour dire que l'atout numéro 1 offensif des Citizens, bah c'est lui.Ibrahimovic (Milan AC): Encore un but magnifique, tout en puissance et en torse bombé. Si une nouvelle réforme du Ballon d'Or intègre l'esthétisme, on sait où ira le trophée. Le but en video. Le Banc Storari (Juventus) : Les fans de la Juve ont scandé le nom du portier au club depuis six mois alors que celui qui est au club depuis presque dix ans revenait de blessure. Les chiffres peuvent parfois tout dire. Hutton (Tottenham) : Contre Manchester, il s'est appliqué sur tous ses centres. C'est la première fois qu'il ne donnait pas l'impression de se débarrasser du ballon. Zanetti (Inter Milan) : Pour son record de matchs disputés avec l'Inter, l'Argentin avait un brassard sur lequel figurait son portrait. C'est gentil mais il aurait pu mettre celui d'Eto'o, celui qui permet vraiment à son équipe de gagner.Ribéry (Bayern Munich) : Les blessures, c'est dans la tête, c'est bien connu...Jemaa (Lens) : Le Pharrell Williams de Ligue 1. Après avoir marqué, il court se jeter dans la foule. Et le pire, c'est qu'on est même pas sûr qu'il soit le buteur.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il manque MESSI. Qui n'a pas marqué et c'est justement pour cette raison qu'il mérite sa place dans cette équipe-type. Il est impliqué sur 2 des 4 gols.
Zobi !
Oh Cabron, dis moi, ton poster de Messi, il commence à être tout taché non ?
Subotic n'a pas besoin de ce débile de Diawara, il a déjà Hummels, et c'est vraiment beaucoup mieux !
Sinon on voit que l'icone de SoFoot est Ibra, c'est moche, très moche.
Et puis pour Hutton, faudrait plus souvent voir les Spurs !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes d'OM-Bordeaux
0 3