L'équipe-type du dimanche

Les grosses oppositions ont clairement tourné à l'avantage des outsiders, en témoignent les victoires de la Roma, de Liverpool et du PSG. L'Atletico ? Faut quand même pas déconner.

Modififié
0 3

LE ONZEKrul (Newcastle) : Des années qu'il est couvé, annoncé dans le Tyne comme un futur très grand depuis 2006. A l'Emirates, c'est le principal artisan des 3 points ramenés par son équipe. Attention, ça peut aussi être un coup, comme Fabianski en face, loin de son niveau affiché à City il y a quinze jours.Silvestre (Werder Brême) : Écarté en Ligue des Champions pour son niveau moyen, la pomme de terre avait l'occasion de se relancer sur la pelouse de Stuttgart. Bon ben 0-6 dont 4 buts sur son côté. Le retour de la Bundesliga, c'est pas une bonne chose pour tout le monde.Samuel (Inter) : Quand on voit que Caracciolo marque comme il veut contre l'Inter, on se dit que ce qu'a fait Gareth Bale, si ça se trouve, ce n'était pas si extraordinaire. Conscient de ses limites, Samuel se fait les croisés pour laisser du temps à son successeur. Élégant.Marchal (St Etienne) : Il a été recruté pour jouer le cadre derrière. Quand il a voulu parler à Bayal, il a manqué de s'en prendre une. Et dire qu'on nous présentait les Verts comme des candidats à l'Europe.Lichsteiner (Lazio) : L'ancien Lillois a sa propre version de la double peine. Main dans la surface, donc penalty mais pas d'expulsion. Plutôt foulure de la main suite au choc avec le ballon. Triste.Hargreaves (Manchester United) : Finale de Ligue des Champions à 20 ans tout juste. Transfert dans le club de ses rêves à 26. Logique donc de voir sa carrière s'effilocher peu à peu avant la trentaine. Samedi, il n'est resté que cinq minutes sur le terrain. A dans deux ans ?Chantôme (Paris SG) : En tribune, Sébastien Bazin se frottait les mains. 3,5 millions pour relancer Bodmer de la sorte, c'est un joli coup. Puis il s'est aperçu que la tête blonde de son milieu, l'homme du match contre l'OM, ce n'était pas l'ancien Lillois et Lyonnais mais un mec qui était en fait au club depuis toujours. Hernanes (Lazio) : Comme son équipe, on voulait voir ce qu'il allait donner dans un gros match. Et maintenant, on comprend pourquoi les Laziales avaient hésité entre lui et Ederson.C.Ronaldo (Real Madrid) : Vu sa simulation à San Siro contre Gattuso, maintenant, quand il se fait piétiner la cheville, l'arbitre ne dit rien. Mais CR7 c'est pas que ça, en plein derby, il tente aussi une passe du dos. Non seulement il la réussit, mais en plus, c'est utile.Torres (Liverpool) : Malgré Terry, qui lui plante son genou dans le dos dès qu'il peut, Torres sort du bois avec un joli doublé. Normal, c'est Chelsea en face. Huit matchs contre les Blues, sept buts.Sow (Lille) : Le record d'invincibilité d'Elana en Ligue 1 courait sur le haricot de Moussa Sow. Cela s'est vu. Au moment d'y mettre un terme, l'ancien Rennais a bien fixé le gardien impuissant. On n'aurait pas pu plus le narguer.LE BANCDe Gea (Ateltico) : « Son malheur, c'est d'avoir le même passeport que Casillas » avait balancé Mourinho. Son malheur, c'est surtout de rester immobile quand Ozil tire un coup-franc.Zebina (Brescia) : Le mal-aimé joue désormais à Brescia. Carton jaune pour un penalty concédé par un coéquipier. Tir à bout portant dans la tête par un autre cinq minutes après. Les supporters ne l'insultent pas, c'est toujours ça de mieux qu'à Turin.Sam (Bayer Leverkusen) : Pour le retour des images de la Bundesliga en France, le milieu du Bayer a donné dans le cliché : de la frappe de bourrin à 40 mètres qui file dans la lulu. Ça fait du bien de temps en temps.Nenê (Paris SG) : C'est celui qui a cassé le plus de reins dans le classique. La star des statuts chambreurs sur Facebook. Mais Nenê, c'est un homme comme les autres. Quand il s'adresse à Souley Diawara, il a peur, il fait celui qui se rebelle mais il recule à grands pas.Adriano (Roma) : Lorsque Borriello a ouvert le score pour la Roma, tous les joueurs de la Louve se sont regroupés autour... d'Adriano. A croire que s'il fait deux bonnes saisons à Rome, le Brésilien peut remplacer Totti dans le cœur des supporters. Mais on risque de ne jamais le savoir, vu qu'il ne joue toujours pas.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il manque MESSI...

(comme la semaine dernière)
Balotelli...plus Romantique
La comparaison entre Silvestre et la pomme de terre est magique...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les notes du Classique
0 3