L'équipe-type du dimanche

Saint-Etienne-Marseille, Chelsea - Arsenal, Inter Milan - Juventus. Autant de chocs qui ont tenu leurs promesses. De quoi faire un beau onze européen.

0 1

Le OnzeElana (Brest) : Sans conteste le meilleur gardien de Ligue 1 à l'heure actuelle avec Carrasso. Ironie de l'histoire, il avait perdu sa place à Caen en 2005 au profit de Vincent Planté, pas encore à l'aise dans ses gants cette saison.Marcelo (Real Madrid) : Le Real met 6-1 à la Corogne avec les grands ponts de Cristiano Ronaldo et les pivots de Ozil, certes... mais surtout avec Marcelo. Le Brésilien frappe comme un teubé dans le but quand ses coéquipiers marquent et tente de mettre la main sur sa ligne.Jabulani (Chelsea) : Alex a mis un but exceptionnel, un coup franc à la trajectoire made in Bastos. C'est bien mais le mérite revient au ballon. Jabulani donne de quoi chambrer aux fans des Blues qui ont gueulé « Alex » à chaque coup de pied arrêté. Même les 6 mètres. Bonucci (Juventus) : Sa stratégie - laisser Samuel Eto'o le prendre de vitesse pour lui faire croire qu'il est plus fort - a été payante : le Camerounais n'a pas marqué, malgré de très beaux déboulés. Danzé (Rennes) : Il marque un but à la Maicon alors que Rod Fanni est encore à l'infirmerie. Le retour à la réalité n'en sera que plus cruel. De Jong (Manchester City) : On aurait pu penser que le Hollandais allait être à vie l'homme de l'attentat sur Xabi Alonso en finale du Mondial. Pour effacer ce geste des tablettes, il les multiplie. Qu'est-ce qu'il en a à foutre lui de Ben Arfa, hein ?Boateng (Milan AC): Son coach Allegri l'appelle Boateng, Gattuso donne dans du « Prince » . Pour sa rentrée, le Ghanéen a sans doute définitivement envoyé Flamini aux oubliettes.Ramires (Chelsea) : Le Brésilien s'est enfin adapté à la Premier League. Un tacle les deux pieds décollés dans la surface sur Chamakh, tout en détente, en étant persuadé que l'arbitre n'allait pas siffler. Bien vu.A.Johnson (Manchester City) : Adroit, inventif, le jeune international anglais met de plus en plus la pression sur Milner et Silva, les ailiers titulaires. Pendant ce temps, Manchester United tente toujours de relancer Owen. Deux salles, deux ambiances.Sow (LOSC) : Lille a enfin trouvé la troisième lame de son trident offensif. Le transfuge du Stade Rennais est au niveau de Gervinho et de Hazard. De Melo et Pierre-Alain Frau n'ont qu'à filer en prêt à Valenciennes ou à Boulogne.Drogba (Chelsea) : 13 matchs, 13 buts face à Arsenal. Le dernier n'est pas le plus moche. Il prend sa revanche sur un Squillaci qui l'avait martyrisé avec Monaco à l'époque en L1. Dans le match, il a aussi terrorisé Clichy, Sagna et Koscielny, qui ne lui avaient pourtant rien fait. Bonus : il a fini défenseur central, comme ça, pour épater la galerie.[page]Le BancMirante (Parme) : A bout portant, il a repoussé les assauts de Zlatan, trois fois de suite même. Par contre, la frappe de Pirlo était de trop. Kyrgiakos (Liverpool) : Parce qu'il place une tête victorieuse sur coup-franc, on va finir par oublier que le Grec est un des principaux responsables de la situation actuelle des Reds, bien calés dans la zone de relégation.Ben Arfa (Newcastle) : Si sa carrière s'arrête sur cette blessure à la jambe, il restera un héros dans le nord de l'Angleterre, qui n'aura vu que le meilleur d'Hatem avec son premier match. Contador (Astana) : Il suffit d'aller sur Internet, de lire ses déclarations dédaigneuses sur Amstrong et le dopage à l'époque pour se prendre de bonnes barres de rires.Milito (Inter Milan) : D'accord, rentrer en jeu à la demi-heure de jeu parce que Biabiany se blesse, ça s'apparente à de l'humiliation. Mais de là à être fantomatique et vendanger la balle de but en fin de match ... Comme dirait Sabri Lamouchi : « L'an dernier, il y avait filoche » .

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
... et Rafael van der Vaart les ptits lapins ? Bradé par le Real, et décisif deux fois la semaine dernière (En LDC & Championnat) avec Tottenham !?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Stade renaît
0 1