L'Equipe-Type du Dimanche

Même si le week-end s'est terminé par un soporifique Lille - PSG, le foot européen a bien repris. Avec des buts et des belles histoires, voici l'équipe-type.

0 0

ONZEHart (Manchester City) : Avant le déplacement à Tottenham, Roberto Mancini ne savait pas trop qui titulariser dans les cages de City cette saison. Vu le match de l'avenir anglais, Wenger peut retenter sa chance dès maintenant pour Shay Given.Assou-Ekotto (Tottenham) : En commentant le match de pour Canal +, Paul Le Guen l'avait mauvaise. Comment un joueur peut-il être si bon en Angleterre et si mauvais en Afrique du Sud ?Abidal (Barcelone) : On aurait pu croire qu'il était aligné dans l'équipe-bis de Barcelone pour guider les jeunes. En fait, c'est vraiment parce qu'il est réserviste. Contre Séville, il a ressuscité le fantôme de Philippe Christanval. Les fans blaugrana tremblent.Koscielny (Arsenal) : Premier match avec Arsenal, premier tacle assassin subi, première expulsion en fin de match. Décidément, l'ancien Lorientais apprend vite. De quoi être en équipe de France dès le mois prochain ?Mulumbu (WBA) : Il était revanchard, l'ancien pensionnaire du centre de formation du PSG. Titulaire en Premier League, il se rêvait d'un destin à la N'Gog, que tout le monde respecte désormais. Pour son premier match, il s'est pris un set à blanc sur le terrain de Chelsea. Il va falloir être patient.Makélélé (PSG) : Comme dans les grands films américains, le gangster n'a pas besoin d'en faire des tonnes, il a beaucoup plus de classe pour faire ses roublardises que le flic (Balmont) qui veut tout faire pour lui voler la vedette.Didot (Toulouse) : Un but à Bordeaux et une danse bretonne débile avec les supporters derrière. Il pleuvait des cordes, ceci explique peut-être cela. En fin de match, il a parlé de la plus belle semaine de sa vie. On a pas suivi, lui aussi il a été appelé en équipe de France ?Joe Cole (Liverpool) : Premier match avec Liverpool, expulsion juste avant la mi-temps pour avoir mis trop de cœur à l'ouvrage lors d'un pressing. De quoi donner raison à Ancelotti qui l'avait qualifié de stupide tactiquement.Perotti (FC Séville) : Il est petit, vif, prometteur, milieu offensif, argentin et il joue en Liga. On vous dit à qui on ne va cesser de le comparer cette saison ou vous allez trouver tout seul ?Gomis (Lyon) : Avec son doublé à Caen, Bafétimbi prouve qu'Aulas a eu raison d'investir autant d'argent dans son équipe de foot féminine. Comment ça, c'est un garçon ?Ibrahimovic (Barcelone) : Si David Villa a vu la première mi-temps de la Supercoupe d'Espagne, il sera dès 6h du matin à l'entraînement pour mettre les bouchées doubles. Champion du monde, pour prendre la place d'Ibra cette saison, ça ne va pas suffire.[page]BANCReina (Liverpool) : Aurait du appeler Mandanda avant son match contre Arsenal pour savoir ce que c'est, Marouane Chamakh dans un duel aérien.Rami (Lille) : Quand son équipe n'y arrive plus, il monte, avec sa puissance et son énergie pour proposer des solutions. Le nouveau Lucio. Et dire que c'est Domenech qui va s'attribuer les mérites de sa découverte.Pedretti (Auxerre) : La dernière fois qu'on avait vu un corner rentrant, c'était grâce à Geoffrey Dernis avec Lille en février 2006 contre le FC Séville en huitième de finale aller de Coupe de l'UEFA. Ce genre de choses, on s'en souvient.Drogba (Chelsea) : Trois buts pour la reprise du meilleur buteur de la Premier League. Et dire que l'OM y a cru.Niang (Fenerbahçe) : Niang aurait pu penser à sa gueule mais c'est un mec bien. Il a planté l'OM pour que son successeur ne puisse pas partir de trop haut. Ainsi, avec une série de victoires, tout le monde acclamera le nouveau venu, jetant Mamad' aux oubliettes de ceux qui ne savent pas partir comme il faut.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Chelsea se rassure
0 0