L'Equipe-type du Dimanche

On voulait faire une équipe-type basée sur le multiplex des finales de coupe du monde proposé par Canal +. Mais comme c'était aussi pertinent que le déguisement de Lilian Gatounes, on a préféré la faire sur les matchs du week-end. Et puis, ce n'est pas dit que Messi soit moins fort que Pelé.

Modififié
0 0

ONZEJames (Portsmouth) : Il voulait être le héros de Wembley. Pas de chance, Didier Drogba voulait le même rôle.Evra (Manchester United) : Quand on le voit parler de Rooney, on se dit qu'il a dû pleurer devant la dernière pub de son équipementier Nike.Abidal (Barcelone) : A pris le micro en fin de match au Nou Camp. Une impro, quelque part entre Thomas Ngijol et Stéphane M'Bia. Toulalan (Lyon) : Même si les attaquants du Mans n'ont pas les qualités de Forlan, on attend impatiemment de voir le vieux joueur de 26 ans faire la nique à ceux du mondial.Luis Prieto (Valladolid) : Pourquoi maintenir le suspense ? Tout un stade veut un but ? OK, Prieto s'envoie un csc pour Barcelone. Et tant pis si son équipe luttait pour le maintien.Mario Suarez (Majorque) : Majorque n'est pas qualifié pour la Champion's league ? Pas de problème, lui la disputera... si les recruteurs savent faire leur métier.Van der Vaart (Real Madrid) : A attendu son dernier match pour montrer cette saison qu'il pouvait faire autre chose qu'une passe à CR9. Dommage, cela risque sûrement d'être son dernier but pour le Real.De Rossi (Roma) : Un missile de 40 mètres. Pour se motiver, il a dû se dire que Mourinho gardait les cages adverses.Henry (Barcelone) : Dernier match en Europe. Pourquoi Guardiola se serait-il fait chier à le titulariser ?Milito (Inter Milan) : Il marque contre Barcelone, en finale de coupe, pour le match décisif dans la course au titre... Et si c'était autour de lui que Maradona devrait construire son équipe ? Messi (Barcelone) : 34 buts dans la saison, 256 feintes réussies, 13 côtes et 18 dentiers égarés par les adversaires. Une bonne saison. BANCCech (Chelsea) : La première fois depuis bien longtemps qu'il arrête un penalty et qu'on le remarque. Planus (Bordeaux) : Heureusement, il ne s'est pas blessé. Malheureusement, il a été bien nul.M'Vila (Rennes) : On parle de lui juste pour faire comme tout le monde, en rajouter des tonnes maintenant et le jeter dans les oubliettes d'ici deux mois. Ronaldinho (Milan AC) : Avec son doublé contre la Juve, Ronnie a donné tort à Dunga. Pour se faire pardonner, le sélectionneur n'a plus qu'à finir de bousiller le dos de Kaka pour rappeler son réserviste.Ribéry (Bayern) : S'il place deux accélérations comme celles contre le Werder pendant le mondial, la France aura réussi sa compétition.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Inter champion, encore
0 0