L'Equipe type du Dimanche

Vu la qualité du Saint-Etienne - PSG de dimanche soir, on a décidé de faire sans pour composer une formation à base de buts et de spectacle. Une équipe qui n'a pas besoin de prendre l'avion pour atteindre des sommets.

0 0
ONZE

Julio Sergio (Roma) : La Lazio menait 1-0 mais il a fait le bon arrêt au bon moment. Avec ça, son équipe peut reprendre la tête. Et lui, peut-il prendre la place de Julio César en sélection avant le Mondial ?

Corchia (Le Mans) : Il était prometteur. Mais pour que ce soit l'arrivée de Michel Moulin qui lui donne des couleurs, c'est que mentalement ce n'est pas encore ça.

Bramble (Wigan) : Mike Tyson n'est pas mort.

M'Bia (Marseille) : « Les volcans, c'est n'importe quoi » . Ceux qui vous parleront de Ben Arfa n'ont rien compris. Le vrai génie de l'OM, c'est lui.

Maicon (Inter Milan) : Sur son but mémorable contre la Juve, on avait vraiment l'impression que Maicon jouait avec un ballon Corner, vous vous souvenez, les ballons de plage.

Poli (Sampdoria) : Pour stopper Ronaldinho, rien de mieux que de lui attraper les cheveux. Sinon, Poli, mais rugueux, 20 ans, est plein de promesses dans l'entrejeu.

Frings (Werder Brême) : Après 18 mois un peu difficiles, il est de retour, remettant le club de la Weser sur le podium. Revanchard, il a illico envoyé bouler son sélectionneur Joachim Löw.

Cabaye (Lille) : S'il continue à ce rythme, cet été, ce n'est pas que Bordeaux qui va se presser au portillon.

Bale (Tottenham) : Repositionné plus haut, l'ancien latéral gauche impressionne. Contre Chelsea, on a senti ses instincts primitifs ressortir. Il faut dire qu'il a une bonne tête de singe...

Robben (Bayern) : Le Bayern pourrait le revendre cinq fois son prix d'achat au Real. Juste pour les punir.

Vucinic (Roma) : En 2006, il se faisait péter le genou par un serbe dans sa sélection unifiée au Mondial. Quatre ans plus tard, le Monténégrin regardera la compétition depuis son salon, peinard, assis à côté du Scudetto.

BANC

Fabianski (Arsenal) : Pour ceux qui se posent encore la question, oui, il est toujours aussi nul. Avec un vrai gardien, Arsenal aurait évité le retour de Wigan. Peut-être même bien qu'ils seraient de retour dans la course au titre tiens !

Dani Alves (Barcelone) : Expulsé dans un derby, ce n'est jamais cool. Mais ça donne l'occasion de s'en prendre au public adverse et ainsi de se rapprocher du sien.

C.Ronaldo (Real Madrid) : Il a marqué mais il est honnête : il refusera la Liga si on la lui porte sur un plateau. Il sait qu'il l'a perdue la semaine dernière.

Totti (Roma) : Vu son salaire, il doit désormais aussi assurer le service après-vente en provocant les supporters adverses.

Pazzini (Sampdoria) : A voir comment il se transforme en furioclasse dès lors qu'on lui met Cassano à côté, Gianluca Pazzini doit sans doute être amoureux du boutonneux. En vue du Mondial, l'Italie devrait s'en réjouir.

COACH

Guy Roux (Canal +) : Il fallait l'entendre, l'Auxerrois, râler après l'arbitre de Boulogne – Marseille. Il s'en est même pris aux stats de la palette. Jouissif.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Amerika perdida
0 0