L'Equipe (type) du Dimanche

Comme d'habitude, et malgré quelques matchs qui restent à jouer ce soir sur les terres de foot, l'Equipe-Type du Dimanche livre son verdict imparable. Qui a brillé, qui a losé, qui s'est fait remarquer, qui a fait le malin et tout le reste...

Modififié
0 2
ONZE

De Gea (Atletico Madrid) : Dans un grand match, le jeune gardien de 20 ans a prouvé qu'il avait un énorme potentiel.

Zhirkov (Chelsea) : Ashley Cole peut aller tranquillement se refaire la pomme sur la Côte d'Azur. Chelsea vient de se découvrir un nouvel arrière gauche top niveau. Bon, c'est trop tard pour la Champion's League mais peut-être pas pour le titre.

Dunne (Aston Villa) : Son équipe en a pris 7 à Stamford Bridge. En même temps, il n'est pas capable de prendre quelqu'un au marquage. Même César à Grenoble y arrive.

Burdisso (Roma) : Il a gagné son duel face à Walter Samuel. En fait, les deux stoppeurs argentins sont héroïques avec le maillot de la Roma, mais pas au top avec le maillot de l'Inter. Peut-être une question de couleurs.

Arbeloa (Real Madrid) : Marcelo ne peut plus se revendiquer comme le successeur de Roberto Carlos au Real. Son alter-ego à droite est bien meilleur offensivement.

Cabaye (Lille) : Parce que sinon, Hazard ne pourrait pas briller si facilement.

Lampard (Chelsea) : Six saisons d'affilée où il marque plus de 20 buts. Lampard est vraiment bionique.

Kranjcar (Tottenham) : Comme Crouch, il a marqué face à son ancien club, Portsmouth. Et le Croate a célébré son but sans problème. Normal, comme tous les autres, il joue pour Harry Redknapp, pas pour un club en particulier.

Malouda (Chelsea) : Pierre Ménès a raison : Malouda, c'est que de la puissance. Aucune intelligence de jeu, aucune finesse. Certes, mais ça marche.

Torres (Liverpool) : 21 matchs cette saison, 18 buts. Et il les a soit construits tout seul, soit exécutés avec un geste technique magnifique.

Reyes (Atletico Madrid) : N'importe quoi. Reyes ouvre le score à Bernabeu, contre un club à qui il offre un titre et qui ne lève pas l'option d'achat en 2007. Il aurait eu donc de quoi se venger dans la célébration. Et là, il fait quoi ? Il soulève son maillot et exhibe un t-shirt avec un photo-transfert dessus. On dirait Bruno Rodriguez quand il jouait au PSG. C'est nul.

[page]BANC

Julio Cesar (Inter Milan) : Ça serait presque la première boulette de sa carrière contre la Roma. C'est peut-être ce que l'on retiendra car elle pourrait coûter le titre à l'Inter.

Chivu (Inter) : Il entre en jeu avec le casque de Petr Cech, comme pour se faire passer pour une victime. Au bout de cinq minutes, il piétine ses adversaires. Si seulement Cyril Rool avait eu le goût des accessoires, il aurait peut-être eu une autre carrière.

Beye (Aston Villa) : Il n'avait plus foulé une pelouse de Premier League depuis novembre. Son entraîneur le fait entrer alors que son équipe a déjà pris le bouillon.

Walcott (Arsenal) : Jouer contre Birmingham, c'était l'occasion pour Theo de se rappeler qu'il y a deux ans, lorsqu'Eduardo égarait sa cheville, il avait planté un doublé dans ce stade, et tout le monde croyait qu'il avait, enfin, lancé sa carrière. Deux ans après, il en est toujours au même point.

Berbatov (Manchester United) : La voix off de Canal + le présente comme « un joueur, mieux qu'une doublure, qui a déjà marqué 11 buts cette saison » . En même temps, il a coûté 40 millions d'euros.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

juste pour info, le gardien de l'atletico c'était De Gea et pas Asenjo... à moin que ça soit ironique..
"Malouda, aucune intelligence de jeu, aucune finesse, que de la puissance".

Quand c'est Guti ou Ben Arfa qui font une talonade décisive c'est génial, mais quand c'est Malouda, c'est bourrin c'est ça ?

Ca vous horripile à ce point de reconnaître qu'il est irréprochable en ce moment ou quoi ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2