L'Equipe-type du Dimanche

Calé entre deux salves de matchs de Ligue des Champions, ce week-end européen nous a néanmoins permis de savoir qui allait briller une fois le money time du printemps venu. Et qui va aller « au-delà de grandes désillusions » , comme disait Aimé Jacquet.

Modififié
0 0

ONZEStorari (Sampdoria) : C'est peut-être pour ça que Mourinho râle : à chaque fois qu'ils jouent contre l'Inter, les gardiens moyens de Serie A font le match de leur vie.Dragutinovic (FC Séville) : En Serbie, mêmes les arrières gauches savent tirer les coup-francs à la perfection.Sergio Ramos (Real Madrid) : Des relances qui arrivent toutes à destination. C'est facile, il suffit d'envoyer un long ballon devant, CR9 et sa vitesse font le reste.Agger (Liverpool) : Il pousse Adebayor dans la surface avec les deux bras. L'arbitre n'est pas loin mais ne pipe mot. Le Danois sait se faire respecter.Faubert (West Ham) : La dernière fois que Julien Faubert avait marqué, c'était en 2007 avec Bordeaux contre l'OM. Alors là, même si c'est contre Hull, il a droit à son coup de projecteur.De Rossi (Roma) : Il y a des capitaines qui sont leader par leurs performances sur le terrain. De Rossi y ajoute l'engueulade vers les attaquants qui ne croient pas à TOUS leurs appels. Tant qu'il y a la victoire au bout ...Mascherano (Liverpool) : Tous les joueurs de Liverpool évoluent en rouge. Lui, il joue avec un maillot ocre à cause de la boue qui colle systématiquement à son maillot.Salif Diao (Stoke City) : Oui, Salif Diao. Vous vous souvenez, Sedan, début 2000 : les maillots SMART, Deblock et Di Rocco ? Ben ils ne sont pas tous morts. Salif offre même la victoire à son équipe à Portsmouth.Cristiano Ronaldo (Real Madrid) : Contre Villarreal, il a tout fait. Si c'est la pluie sur Madère qui le rend comme ça, le Portugal devrait sérieusement réfléchir à l'inondation de l'île pour le mois de juin. Car il peut gagner n'importe quelle compétition tout seul.Drogba (Chelsea) : L'attaquant de Chelsea s'est offert un nouveau doublé. Il tourne à 0,86 but par match cette saison. S'il n'a pas le trophée de meilleur joueur de Premier League, c'est qu'il y a complot.Niang (OM) : Mamadou Niang va boucler sa cinquième saison à l'Olympique de Marseille. Lors de chacune d'elles, il a au moins mis 17 buts, toutes compétitions confondues. Que peut-on dire de plus ?[page]REMPLACANTSDiego Lopez (Villarreal) : Il s'est pris 6 buts mais excepté sur le coup-franc de CR9, il n'a pas été ridicule.Evans (Manchester United) : Rappelé à l'ordre par Ferguson à Milan, le jeune défenseur a encore oublié les consignes contre Everton samedi. Vidic ne peut pas encore partir du club. Mahamadou Diarra (Real Madrid) : L'ancien Lyonnais refait peu à peu surface au Real. Impatient, le Malien veut à tout prix marquer. Quitte à entrer dans la surface alors que le penalty n'est pas encore tiré par Alonso. Tant qu'à faire, il aurait dû demander à le frapper.Downing (Aston Villa) : Il jouait avec un couteau sous la gorge, la peur de retourner à la fin de son prêt à Middlesbrough sans doute. Après sa bonne performance du week-end, l'option d'achat devrait être levée, ouf.Henry (Barcelone) : Titulaire, buteur, on aurait pu dire du bien de Thierry Henry ce week-end. Mais à la vue de son comportement sur le premier but de son équipe, façon “c'est pas moi qui marque, donc je ne saute pas de joie”, est détestable.STADEEmirates Stadium, Arsenal : On continue en musique. La musique d'après-match à l'Emirates, c'est “Move on up” de Curtis Mayfield. Une manière de se bouger gaiement. Fans de rap, les joueurs n'auront pas loupé que l'adaptation de Kanye West, c'est “Touch the sky”. De quoi tout se permettre.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0