En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan

L'équipe-type du Calcio

Buffon n'est plus le meilleur gardien, un Cannavaro en remplace un autre, Eto'o est redevenu attaquant, Cavani a laissé sa maladresse à Palerme, et Sanchez court aussi vite qu'Usain Bolt. Palmarès.

Titulaires Handanovic (Udinese) : Cette saison, le géant portier de l'Udinese a stoppé six pénaltys. Jamais personne dans l'histoire de la Serie A n'avait fait aussi bien. Six pénaltys arrêtés, c'est donc six buts encaissés en moins, et donc, forcément, des points en plus. Et comme au bout du compte, l'Udinese se qualifie pour la C1 grâce à une meilleure différence de buts, Guidolin saura qui remercier.Thiago Silva (Milan AC) : Il y eut Baresi. Il y eut Costacurta. Il y eut Maldini. Il y a désormais Thiago Silva. Le jeune défenseur brésilien est un mur, un roc, plein de classe. Aux côtés de Nesta, il a formé une charnière centrale quasiment infranchissable, subissant seulement 24 buts en 38 journées. Thiago Silva est l'avenir. Pas seulement du Milan AC, mais aussi de la sélection brésilienne. Géant.Dias (Lazio) : L'an dernier, pour son premier match en Italie, Andre Dias avait été coupable d'une erreur qui avait coûté trois points à une Lazio qui se retrouvait dans la zone de relégation. Un an plus tard, le central brésilien s'est imposé comme l'une des certitudes du championnat italien, garantissant à son équipe la deuxième meilleure défense du championnat. Dommage qu'il ait fêté la semaine dernière ses 32 ans. Sinon, il aurait pu devenir, à terme, l'héritier de Nesta dans le cœur des Laziali.Cannavaro (Napoli) : Oui, il y a un autre Cannavaro. Désormais, toute l'Italie le sait. Et ce n'est peut-être pas un hasard si à Naples, tous les tifosi s'efforcent à dire que le petit frère est plus fort que le grand. Paolo n'a pas encore gagné la Coupe du Monde, n'a pas encore eu le Ballon d'Or, mais il a déjà réussi à ramener son club de cœur en Ligue des Champions. Et ça, pour un Napolitain, cela vaut tous les trophées du monde. Bovo (Palerme). Palerme est loin d'avoir eu la meilleure défense d'Italie. Certes. Néanmoins, Cesare Bovo a réussi à confirmer tout le bien que l'on pensait de lui. Quatre buts en Serie A, un en demi-finale de Coupe d'Italie pour envoyer son club en finale, et un superbe coup du karaté sur Pato qui le privera de cette même finale. Materazzi a trouvé son successeur.Stankovic (Inter Milan) : L'Inter, après cinq années, abandonne son titre au rival milanais. Si certains joueurs, énormes la saison dernière (Maicon, Lucio, Milito...), ont connu un gros coup de mou cette année, le Serbe, lui, n'a rien lâché. Des frappes de mule à gogo, une hargne à toute épreuve, Stankovic a toujours su redonner la lueur à une équipe qui en a parfois manqué. Un phare.Gomez (Catania) : Chaque année, Catane réussit à faire émerger un Argentin. L'an dernier, c'était Maxi Lopez. Cette saison, c'est Alejandro Gomez. Avec sa tête d'ex-taulard, l'ancien joueur de San Lorenzo (qui porte le même nom qu'un ancien vice-président argentin) a sorti les Siciliens de la mouise dans laquelle ils étaient empêtrés en début de saison. Il n'a inscrit que quatre buts en championnat, mais face au Napoli, l'Inter, la Juventus et la Roma. Faites-le donc jouer en C1.Giaccherini (Cesena) : 1m67. 60 kg. Emanuele Giaccherini n'a pas forcément le profil type de celui qui fait exploser les défenses. Et pourtant, le petit milieu offensif de poche a réussi à s'imposer au sein du petit poucet Cesena, inscrivant des buts décisifs pour la conquête du maintien (dont un mythique à la 96ème minute contre Palerme). Déjà, la Juve est sur les rangs pour le faire signer. Puis il cirera le banc. Puis il sera prêté à Parme. Et il marquera contre la Juve. Déjà vu ?Boateng (Milan AC) : En plus de danser à la perfection le moonwalk, Kevin Prince Boateng a montré à l'Italie qu'un Ghanéen n'était pas seulement un grand colosse dépourvu de toute discipline tactique. En un an, il est devenu l'un des piliers du milieu de terrain rossonero, et l'un des hommes forts du Scudetto. Joli coup du Genoa, qui l'a acheté à Portsmouth et l'a directement filé en prêt en Milan AC. On appelle ça le flair.Sanchez-Di Natale (Udinese) : L'un ne va pas sans l'autre. Après Kopa-Fontaine, Romario-Bebeto et Thierry-Jean Mimi, voilà Sanchez-Di Natale. Les deux feux follets de l'attaque frioulane ont fait sauter les défenses tout au long de la saison. Quarante fois à eux deux, soit 62% du total buts de l'Udinese, aucun duo n'a fait mieux en Italie. Duo éphémère, néanmoins. Sanchez va probablement finir à City. Ou au Barça. Ou à l'Inter. Choix de riche.Cavani (Napoli). A Palerme, Cavani était considéré comme un attaquant maladroit. Un peu pataud. En le faisant signer à Naples cet été, le président De Laurentiis a réussi son pari. L'Uruguayen s'est révélé aux yeux du monde, inscrivant 33 buts sur l'ensemble de la saison, dont quatre triplés et cinq doublés, transcendant le Napoli vers la qualification en C1. Pour fêter ça, Cavani a prolongé jusqu'en 2016. Naples a trouvé son nouveau Roi. [page]

Remplaçants Mauri (Lazio) : L'un des joueurs les plus énigmatiques de la Serie A. Lorsqu'il s'illumine, la Lazio prend vie. Passeur décisif, buteur même, génial par intermittence, Mauri s'est malheureusement montré trop irrégulier pour réussir à qualifier son équipe en Ligue des Champions. Gâchis.Totti (AS Roma) : 207 buts en Serie A, cela suffit pour rendre le capitaine de la Louve exceptionnel. Totti est au-dessus des lois, au-dessus des normes, au-dessus de tous les chiffres rationnels. On le disait cuit en début de saison, il a répondu avec 12 buts lors des 12 dernières journées. The King of Rome is not dead.Nocerino (Palerme) : On attendait Miccoli, on attendait Pastore. Palerme a finalement trouvé Nocerino. Face aux blessures du capitaine, et aux absences psychologiques de l'Argentin, Nocerino s'est affirmé comme le joueur le plus présent de la saison, avec 3392 minutes jouées sur 3420 possibles. Convoqué par Prandelli lors du dernier match amical de l'Italie face à l'Ukraine, il se pose en sérieux candidat pour l'Euro 2012.Pato (Milan AC) : Si Milan a remporté le Scudetto, ce n'est pas seulement grâce à sa défense de fer. C'est aussi grâce à son petit Brésilien, qui, en plus d'avoir conquis le cœur de Barbara Berlusconi, fille de, a torturé les défenses adverses. Le futur grand attaquant du Milan AC, ce n'est pas Ibra, ni Inzaghi. C'est lui.Pellisser-Di Vaio (Chievo/Bologne) : L'exemple type du « joueur-équipe » . Voilà au moins trois ans que ces deux attaquants portent à bouts de bras leur équipe, leur permettant chaque saison de sa maintenir en Serie A. Leaders, capitaines, auteurs de 90 buts à eux deux lors des trois dernières saisons (55 pour Di Vaio, 35 pour Pellissier), on les retrouvera encore la saison prochaine. Avec le même maillot. Au même endroit.Eto'o (Inter Milan) : Fils a été grand. Fils a marqué énormément de buts (35 toutes compétitions confondues). Fils, redevenu avant-centre, a été insaisissable. Mais Fils n'a pas gagné le Scudetto. Ni la Ligue des Champions. Alors Fils est triste. Parce que c'est un champion.Méritent aussi d'être cités : Abbiati, Ibrahimovic (Milan AC), Hernandez (Palerme), Matri, Krasic (Juventus), Giovinco (Parme), Nainggolan (Cagliari), Armero, Inler (Udinese), Hernanes, Kozak (Lazio), Pizarro (Roma), Parolo (Cesena), Constant, Moscardelli (Chievo), Ranocchia, Pazzini, Zanetti (Inter), Munari (Lecce), Hamsik, Lavezzi (Napoli), Silvestre (Catania). Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
À lire ensuite
Les notes du Calcio