L'équipe type du week-end

Des sacrés, des relégués, des miraculés, des légendes : la fin des championnats approche, ce qui pousse tout le monde à sortir les griffes pour intégrer le gratin de l'équipe type. Parfois même un peu trop.

Modififié
340 37
Sur le banc
Vincent Kompany
Vincent
Kompany

Vincent Kompany

Qui la faussera aux Diables rouges pendant l’Euro 2016. Un coup dur.

Lacina Traoré
Lacina
Traoré

Lacina Traoré

Pour sa finale, Jardim a décidé d’aligner en pointe un joueur doté de la technique de Taye Taiwo et du cerveau de Mario Balotelli. Une réussite couronnée d’un joli rouge à la 23e minute.

Francesco Totti
Francesco
Totti

Francesco Totti

600e match de Serie A. Cela suffit à tout autre description.

Giuseppe Rossi
Giuseppe
Rossi

Giuseppe Rossi

Entré à la 79e minute du match face à l’Atlético, l’Italo-Américain a joué l’agent double pour le Barça et le Real. Son but assassin en fin de rencontre précipite en effet la défaite des Colchoneros, et la fin des espoirs de titre des hommes de Simeone. Qui ont déjà un autre objectif en tête.

Josep Guardiola
Josep
Guardiola

Josep Guardiola

Éliminé de la Ligue des champions, Pep aura eu la joie de célébrer un nouveau titre en Bundesliga (Ô surprise) suite au succès face à Ingolstadt. Enfin, il se sera d’abord embrouillé avec Müller, puis énervé contre son équipe qui menait 2-0. Il est temps de partir…

L’UNFP

L’UNFP

8 joueurs du PSG dans l'équipe-type de l’année, dont David Luiz, défenseur au mental de papier, Serge Aurier, périscopeur suspendu et Marco Verratti qui a loupé la moitié de la saison. Jean-Michel Aulas demande la création d’un trophée pour les équipes françaises de la Ligue 1.

Artur Boruc
Artur
Boruc

Artur Boruc

À la pêche sur l’ouverture du score de West Brom’, le gardien polonais s’est rattrapé de la plus belle des façons. Une sublime détente sur penalty, suivie d’une claquette main droite dans la foulée, et le portier a rétabli une balance équilibrée concernant sa performance du jour. En plus de s’octroyer une place dans les highlights de la saison.

Milan Biševac
Milan
Biševac

Milan Biševac

Milan aurait pu célébrer un titre avec Paris, ou une Ligue des champions avec l’OL, mais c’est avec la Lazio et le ventre mou de la Serie A qu’il se débat. Non sans se fendre d’un but de raccroc sur corner, comme aux grandes heures de la Ligue 1.

Mapou Yanga-Mbiwa
Mapou
Yanga-Mbiwa

Mapou Yanga-Mbiwa

« Mapou Yanga Mbiwa lalalalala. » Si au début de l’année, on nous avait dit que le défenseur serait chanté par le Grand Stade… Un doublé contre Monaco et un titre de champion de la vraie France plus tard, c’est pourtant chose faite.

John Terry
John
Terry

John Terry

16 ans de carrière et plus de 700 matchs : tout ça pour finir sur un carton rouge, et donc, une absence de deux matchs qui devrait lui coûter une ovation de Stamford Bridge lors de l’opposition de la 38e journée face à Leicester. Terryble.

Layvin Kurzawa
Layvin
Kurzawa

Layvin Kurzawa

Toi qui es en balance pour l’Euro, tu souhaites convaincre Didier Deschamps ? Toi qui veux représenter les Bleus à domicile, tu veux mettre toutes les chances de ton côté ? C’est simple ! Il te suffit d’apparaître dans un clip de l’apprécié Booba aux côtés de l’honni Benzema ! Et le tour est joué.

Óscar Trejo
Óscar
Trejo

Óscar Trejo

Le miracle toulousain est à portée de pieds ! À dix points du premier non-relégable lors de la prise de fonction de Pascal Dupraz, le TFC est désormais maître de son destin, grâce à cette frappe d’Óscar Trejo, victorieuse de Troyes. Un dernier succès, et c’est la fête. Mais le Gaz’ et Reims sont toujours en embuscade pour doucher les espoirs des Violets. Et causer l’ascenseur émotionnel le plus violent de l’histoire de la ...

Lassana Diarra
Lassana
Diarra

Lassana Diarra

«  Je n’ai pas peur de le dire, il y a de grandes chances que je quitte l’Olympique de Marseille. » L’Olympique de Marseille a en revanche très peur que tu le fasses.

Patrick Ekeng
Patrick
Ekeng

Patrick Ekeng

Victime d’un arrêt cardiaque sept minutes seulement après son entrée en jeu face au Viitorul Constanta, le milieu de 26 ans ne s’est malheureusement jamais relevé. Saloperie de malédiction camerounaise.

Jamie Vardy
Jamie
Vardy

Jamie Vardy

S’il s’en est mis plein le gosier et le pif en début de semaine, l’attaquant des Foxes a tenu à célébrer comme il se doit son retour et le titre de champion devant son public. Un doublé marqué par des excès d’individualisme qui ne font que renforcer la sympathie que l’on peut avoir pour le lad de Sheffield.

Hamdi Harbaoui
Hamdi
Harbaoui

Hamdi Harbaoui

C’est ce qu’on appelle soigner son départ. Alors qu’il a officiellement annoncé sa signature à l’Udinese pour l’été, Hamdi Harbaoui s’est fendu d’un quadruplé d’adieu face à Malines. Un joli geste toutefois vain, puisque les hommes de Leekens ne rallieront pas la finale de play-offs 2, Charleroi l’ayant également emporté. Harbaoui, mais non.

Luuk de Jong
Luuk de
Jong

Luuk de Jong

Scénario incroyable en Eredivisie. À égalité de points avant la dernière journée, l’Ajax - doté d’une meilleure différence de buts - et le PSV ont offert un dernier rebondissement à leurs supporters. Les genoux tremblants, les gars d’Amsterdam ont concédé un nul suprenant face à De Graafschap (1-1), tandis que Luuk de Jong s’est chargé de régler deux fois la mire contre PEC Zwolle. Ses 25e et 26e buts de la saison, pour une victoire qui fait bondir les ...

Artur Boruc (Bournemouth) À la pêche sur l’ouverture du score de West Brom’, le gardien polonais s’est rattrapé de la plus belle des façons. Une sublime détente sur penalty, suivie d’une claquette main droite dans la foulée, et le portier a rétabli une balance équilibrée concernant sa performance du jour. En plus de s’octroyer une place dans les highlights de la saison.

Milan Biševac (Lazio Rome) Milan aurait pu célébrer un titre avec Paris, ou une Ligue des champions avec l’OL, mais c’est avec la Lazio et le ventre mou de la Serie A qu’il se débat. Non sans se fendre d’un but de raccroc sur corner, comme aux grandes heures de la Ligue 1.

Mapou Yanga-Mbiwa (Lyon) « Mapou Yanga Mbiwa lalalalala. » Si au début de l’année, on nous avait dit que le défenseur serait chanté par le Grand Stade… Un doublé contre Monaco et un titre de champion de la vraie France plus tard, c’est pourtant chose faite.

John Terry (Chelsea) 16 ans de carrière et plus de 700 matchs : tout ça pour finir sur un carton rouge, et donc, une absence de deux matchs qui devrait lui coûter une ovation de Stamford Bridge lors de l’opposition de la 38e journée face à Leicester. Terryble.

Layvin Kurzawa (PSG) Toi qui es en balance pour l’Euro, tu souhaites convaincre Didier Deschamps ? Toi qui veux représenter les Bleus à domicile, tu veux mettre toutes les chances de ton côté ? C’est simple ! Il te suffit d’apparaître dans un clip de l’apprécié Booba aux côtés de l’honni Benzema ! Et le tour est joué.

Óscar Trejo (Toulouse FC) Le miracle toulousain est à portée de pieds ! À dix points du premier non-relégable lors de la prise de fonction de Pascal Dupraz, le TFC est désormais maître de son destin, grâce à cette frappe d’Óscar Trejo, victorieuse de Troyes. Un dernier succès, et c’est la fête. Mais le Gaz’ et Reims sont toujours en embuscade pour doucher les espoirs des Violets. Et causer l’ascenseur émotionnel le plus violent de l’histoire de la Haute-Garonne.

Lassana Diarra (Marseille) «  Je n’ai pas peur de le dire, il y a de grandes chances que je quitte l’Olympique de Marseille. » L’Olympique de Marseille a en revanche très peur que tu le fasses.

Patrick Ekeng (Dinamo Bucarest) Victime d’un arrêt cardiaque sept minutes seulement après son entrée en jeu face au Viitorul Constanta, le milieu de 26 ans ne s’est malheureusement jamais relevé. Saloperie de malédiction camerounaise.

Jamie Vardy (Leicester) S’il s’en est mis plein le gosier et le pif en début de semaine, l’attaquant des Foxes a tenu à célébrer comme il se doit son retour et le titre de champion devant son public. Un doublé marqué par des excès d’individualisme qui ne font que renforcer la sympathie que l’on peut avoir pour le lad de Sheffield.

Hamdi Harbaoui (Lokeren) C’est ce qu’on appelle soigner son départ. Alors qu’il a officiellement annoncé sa signature à l’Udinese pour l’été, Hamdi Harbaoui s’est fendu d’un quadruplé d’adieu face à Malines. Un joli geste toutefois vain, puisque les hommes de Leekens ne rallieront pas la finale de play-offs 2, Charleroi l’ayant également emporté. Harbaoui, mais non.

Luuk de Jong (PSV Eindhoven) Scénario incroyable en Eredivisie. À égalité de points avant la dernière journée, l’Ajax - doté d’une meilleure différence de buts - et le PSV ont offert un dernier rebondissement à leurs supporters. Les genoux tremblants, les gars d’Amsterdam ont concédé un nul suprenant face à De Graafschap (1-1), tandis que Luuk de Jong s’est chargé de régler deux fois la mire contre PEC Zwolle. Ses 25e et 26e buts de la saison, pour une victoire qui fait bondir les cœurs.

Remplaçants

Vincent Kompany (Manchester City) Qui la faussera aux Diables rouges pendant l’Euro 2016. Un coup dur.

Lacina Traoré (Monaco) Pour sa finale, Jardim a décidé d’aligner en pointe un joueur doté de la technique de Taye Taiwo et du cerveau de Mario Balotelli. Une réussite couronnée d’un joli rouge à la 23e minute.

Francesco Totti (AS Rome) 600e match de Serie A. Cela suffit à tout autre description.

Giuseppe Rossi (Levante) Entré à la 79e minute du match face à l’Atlético, l’Italo-Américain a joué l’agent double pour le Barça et le Real. Son but assassin en fin de rencontre précipite en effet la défaite des Colchoneros, et la fin des espoirs de titre des hommes de Simeone. Qui ont déjà un autre objectif en tête.

Josep Guardiola (Bayern Munich) Éliminé de la Ligue des champions, Pep aura eu la joie de célébrer un nouveau titre en Bundesliga (Ô surprise) suite au succès face à Ingolstadt. Enfin, il se sera d’abord embrouillé avec Müller, puis énervé contre son équipe qui menait 2-0. Il est temps de partir…

L’UNFP 8 joueurs du PSG dans l'équipe-type de l’année, dont David Luiz, défenseur au mental de papier, Serge Aurier, périscopeur suspendu et Marco Verratti qui a loupé la moitié de la saison. Jean-Michel Aulas demande la création d’un trophée pour les équipes françaises de la Ligue 1.



Par Raphaël Gaftarnik
Modifié

Dans cet article

Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Je découvre avec surprise l'absence de Kompagny pour l'Euro, coup dur pour les Belges! Quelle en est la cause, une vilaine blessure j'imagine?!

Note : 2
Dommage d'avoir préféré Lacina Traore, qui n'a joué que 23 minutes, à un Luca Toni qui s'est offert une belle panenka pour son dernier match.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Message posté par KanaKy Fyah
Dommage d'avoir préféré Lacina Traore, qui n'a joué que 23 minutes, à un Luca Toni qui s'est offert une belle panenka pour son dernier match.


Ouais, c'était juste la dernière d'un grand champion qui aura marqué de son empreinte le football des années 2000...
L'équipe type de ce WE, c'est l'équipe type de l'UNFP et puis c'est tout.
Kompany a rechuté au bout de 10 minutes contre le Real au match retour la semaine dernière.
Il a du trop forcé son retour parce que ça faisait quelque temps que ça le gênait il me semble.

Je suis d'accord avec le commentaire du dessus concernant Luca Toni, mais je peux comprendre que la tentation de mettre un Lacina Traoré en mode MVP, c'est également une bonne idée.

Par contre, pas de Kevin Durant??! Tsss...
Une pensée également pour ce génie magnifique qu'est Franck Tabanou. Une balayette par derrière sans raison sur un Niçois alors que les Verts sont déjà à 10. Il faut croire qu'il y a une malédiction en France pour les Franck qui jouent sur l'aile gauche.
RIP Ekang.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Message posté par Danse, biatch!
Je découvre avec surprise l'absence de Kompagny pour l'Euro, coup dur pour les Belges! Quelle en est la cause, une vilaine blessure j'imagine?!


Oui, en tout cas une blessure bien plus sérieuse que ces dernières. Retour programmé en septembre, et encore.

Après, une mauvaise nouvelle ... difficile à dire.

En forme, c'est l'un des meilleurs DC du monde, et un capitaine charismatique à souhait.

D'un autre côté, des bons DC, il y en a déjà quelques uns en Belgique (Denayer/Lombaert/Vertonghen et Alderweireld).
L'incertitude revient plutôt à titulariser Vertonghen ou (surtout) Alderweireld au centre et à titulariser un latéral moins expérimenté en équipe national. Quoi que, Meunier tient une sacrée patate pour l'instant.

Enfin,prendre Vince à l'EURO signifie pratiquement qu'il faut prendre un remplaçant de plus, juste pour lui ( et Vermaelen, qui est tout aussi balèze que Vince quand il est en forme). Là, on peut pratiquement prendre un attaquant de plus sans se tracasser.
Le stade à chanté Mapou pendant au moins 10 minutes, et franchement il le mérite.

J'étais le premier à le maudire en début de saison, avec ses relances catastrophiques, ses sautes d'humeur, ses ratés face au but (Cf. La Gantoise à Gerland)...

Mais force est de constater que Cacapa et Umtiti lui ont redonné confiance, et que depuis il est vraiment meilleur, et ses deux buts sont une fin en apothéose pour un joueur très décrié.

Beauvue aurait pu avoir le meme sort... Dommage pour lui, pour l'OL son départ n'aura pas été préjudiciable au final...

Concernant l'équipe type de l'UNFP, c'est une blague, tout comme la sélection de Trapp au lieu de Ruffier pour le titre de meilleur gardien.

Les mecs ont ils regardé la saison du PSG? David Luiz? Jamais au niveau qu'on attend de lui! Verratti blessé très longuement, et Aurier qui aura secoué pendant 1 mois tout le football français à cause de ses bêtises...
Claude le Gentil Niveau : CFA
Et j'oublie Vermaelen en DC de talent, quoi que je le rappelle sur la fin.

Côté capitanat, je ne sais pas si la perte de Vince est d'office préjudiciable, ou si cela pourrait aider un certain Eden à prester la compétition de sa vie.
Note : -1
En parlant des trophées individuels de L1, vous trouvez normal que Blanc soit élu meilleur entraîneur de L1? C'est vrai que la concurrence n'est pas énorme mais quand même... C'est pas parce qu'il gagne le championnat de France qu'il est nécessairement le meilleur entraîneur... Autant je l'adorais comme joueur, autant comme entraîneur je le trouve moyen... et puis ses coups de pokers tactiques, ils ont quand même une sacrée propension à déstabiliser sa propre équipe plus que l'autre (rappelez-vous le France -Espagne ou le PSG -Man City... bon oui je sais ce ne sont pas des matchs de L1)... faudrait peut-être que le PSG pense à un autre coach un jour...
L'agacement de Guardiola est légitime, le Bayern doit mener 4 ou 5 à 0 à la pause... Müller ne fait pas les passes à Lewandowski et Ribery, Lewandowski ne fait pas la passe à Müller, Costa ne décale pas Lahm, etc...

Pour une fois qu'une équipe laisse des boulevards, un excès d'individualisme empêche un carton, qui aurait rendu la fête un peu plus joyeuse... enfin soit.
Note : -1
"l’apprécié" Booba ??? Apprécié par Deschamps ? Si c'est le cas, il mérite d'être destitué de son poste de sélectionneur.

Sinon tacler "l'UNFP" pour l'équipe-type alors que ce sont les joueurs qui ont voté... Alors oui Darder aurait pu prétendre à la place de Verratti qui n'a pas beaucoup joué, mais sinon... Même Umtiti qui a été très bon reste en-dessous de David Luiz, donc logique que le brésilien soit élu.
J'adore ces trophées UNFP, c'est le seul endroit avec l'équipe type du WE de SoFoot où on peut jouer le maintien et caser 2 joueurs quand même.
Totti Chianti Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Milenko
J'adore ces trophées UNFP, c'est le seul endroit avec l'équipe type du WE de SoFoot où on peut jouer le maintien et caser 2 joueurs quand même.


Pourquoi? On ne peut pas être bon dans une équipe qui joue le maintien?
C’est clair! Quelle ambiance, ce parc OL est magique. On oubliera jamais les grands moments qu on a vécu à Gerland, mais la ce stade ça a rien à voir.

On est invincible chez nous, on met des claques à tout le monde.

Honnêtement j’ai jamais trop douté de Mapou, il faut dire qu’il sortait des 2 saisons moyennes, mais des ses premières saisons à Montpellier a on vu qu’il avait un mental de guerrier, et ça a l’air d’être un gars franc du collier.

Comme toute l’équipe il était pas bon au début de saison mais depuis Janvier il répond vraiment présent, il a bien trouvé ses repères dans la défense, ca fait plaisir.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
340 37