L'équipe-type des recalés de l’Euro

Leurs sélections seront à l’Euro, mais pas eux. Voici l'équipe-type de ces joueurs qui auraient pu participer au prochain barnum en Pologne/Ukraine, s’ils n’avaient pas été blessés ou tout simplement boycottés.

Modififié
11 35
Sur le banc
Łukasz
Fabiański

Łukasz Fabiański

Lui qui astique si bien le banc d’Arsenal ne pourra pas en faire de même avec l’équipe nationale de Pologne. L’habituel deuxième gardien de la sélection a dû jeter l’éponge, la faute à une épaule trop douloureuse.

Micah
Richards

Micah Richards

Capello, c'était non. Pearce, c'était oui. Hodgson, c'est non. Eh ouais, Micah, un coach sur deux ne veut pas de toi ! Rendez-vous en 2014.

Domenico
Criscito

Domenico Criscito

Le latéral gauche du Zénith Saint-Pétersbourg a été réveillé lundi matin par la police pour être entendu dans le nouveau scandale des matches truqués en Italie. Du coup, il renonce à l’Euro afin de « clarifier  » sa situation judiciaire. Dommage pour l'ex-titulaire de la Squadra.

Adam
Maher

Adam Maher

Élu meilleur espoir des Pays-Bas, le plus jeune buteur néerlandais de la C3 a été l’un des indiscutables du onze de l'AZ Alkmaar. À 18 ans, ce Marocain d'origine a tout le temps devant lui, mais aussi l’AC Milan, le Barça et Manchester City déjà à ses basques.

Michael
Carrick

Michael Carrick

L'homme est aussi fort que discret. Des passes précises, une frappe de balle intéressante, bon récupérateur, et technique avec ça. Mais pas sélectionné dans les 23. Roy Hodgson l'a placé en réserve, au cas où. Lui est parti en vacances. Normal.

Roberto
Soldado

Roberto Soldado

Torres paumé, Llorente cramé, Negredo peu utilisé, l'Espagne ne va jamais planter. Quant à Soldado, laissé de côté, il va bien se marrer.

Oleksandr
Shovkovskiy

Oleksandr Shovkovskiy

L’Ukrainien honore sa première sélection en 1994. Depuis, il goale toujours au Dynamo Kiev. À cause d’une vilaine blessure à l’épaule, le gardien de 37 ans manquera l’Euro. Devant son public, en plus. Dommage, il aurait dépanné, aux tirs au but (cf. le 8e de finale contre la Suisse au Mondial 2006).

José
Bosingwa

José Bosingwa

« Même si ça me fait mal de dire ça, tant que le sélectionneur du Portugal sera Paulo Bento, je ne reviendrai plus sous le maillot de la Selecção. » La phrase de Boswinga date de décembre dernier, et Bento est encore à la tête de la sélection portugaise...

Carles
Puyol

Carles Puyol

« En dehors du fait que cela contrarie ou pas mes plans, c'est un gars charismatique et très important. » Vicente, pas besoin de raconter n'importe quoi, tu peux enlever le « ou pas » . Puyol, la base. Foutue blessure !

Rio
Ferdinand

Rio Ferdinand

L'aîné des frères Ferdinand est en froid avec John Terry, accusé d'avoir proféré des insultes racistes à l'encontre de son petit frère Anton. Pour éviter une sale ambiance, Roy Hodgson a fait son choix entre le défenseur de Chelsea et celui de United. Rio a les boules.

Éric
Abidal

Éric Abidal

Absent des pelouses depuis sa greffe du foie, Abidal a cruellement manqué au FC Barcelone en fin de saison, et a surtout laissé la place libre à Évra pour le poste de latéral gauche en équipe de France. Dur pour lui, et pour la France.

Yoann
Gourcuff

Yoann Gourcuff

Ce galopin de Laurent Blanc lui a donné une fausse joie. Retenu dans une pré-liste de 26 joueurs, Yohan Gourcuff s’est finalement fait recaler aux portes de l’aéroport pour l’Ukraine. Malgré sa saison maigrelette à Lyon (13 matches de L1), on l’aurait bien vu filer un coup de main à l’EDF.

Stefano
Mauri

Stefano Mauri

Mis à part le Calcioscomesse, qu'est-ce qui pouvait empêcher Cesare Prandelli de prendre le capitaine et milieu de la Lazio pour l'Euro ? Le code éthique, oui. Mais sûrement pas Giaccherini.

Frank
Lampard

Frank Lampard

Champion d'Europe avec Chelsea. Titulaire avec l’Angleterre. Un pied droit qui fait briller ses camarades. Et soudain, une blessure à la cuisse qui arrive au plus mauvais moment. Lampard pourra toujours mater l’Euro devant sa télé avec Gareth Barry, autre taulier de l’entrejeu, lui aussi forfait.

Urby
Emanuelson

Urby Emanuelson

Le passage de 36 à 27 Néerlandais aura été fatal à l’ami Urby Emanuelson. Un choix étonnant de la part du sélectionneur, Bert van Marwijk. Le défenseur de l’AC Milan aurait pourtant fait l’affaire dans le rôle de couteau suisse. Jugez la polyvalence : arrière gauche, milieu gauche, milieu axial.

Bas
Dost

Bas Dost

Premier hat-trick à 18 ans, premier quintuplé à 22 ans, un front perché à 1m96 qui casque tout, 38 buts en 39 matches cette saison à Heerenveen. Fait-il pareil, Luuk de Jong ? Pas aux dernières nouvelles et pourtant, lui a été sélectionné.

David
Villa

David Villa

Touché au tibia gauche en décembre, le buteur du Barça sera trop juste pour défendre son titre de meilleur buteur à l’Euro 2008. « Sans Villa, nous n'aurions sûrement jamais gagné l'Euro et la Coupe du monde » , rappelle le milieu Santiago Cazorla.

Oleksandr Shovkovskiy (Ukraine) :L’Ukrainien honore sa première sélection en 1994. Depuis, il goale toujours au Dynamo Kiev. À cause d’une vilaine blessure à l’épaule, le gardien de 37 ans manquera l’Euro. Devant son public, en plus. Dommage, il aurait dépanné, aux tirs au but (cf. le 8e de finale contre la Suisse au Mondial 2006).

José Bosingwa (Portugal) : « Même si ça me fait mal de dire ça, tant que le sélectionneur du Portugal sera Paulo Bento, je ne reviendrai plus sous le maillot de la Selecção. » La phrase de Boswinga date de décembre dernier, et Bento est encore à la tête de la sélection portugaise...

Carles Puyol (Espagne) : « En dehors du fait que cela contrarie ou pas mes plans, c'est un gars charismatique et très important. » Vicente, pas besoin de raconter n'importe quoi, tu peux enlever le « ou pas » . Puyol, la base. Foutue blessure !

Rio Ferdinand (Angleterre) :L'aîné des frères Ferdinand est en froid avec John Terry, accusé d'avoir proféré des insultes racistes à l'encontre de son petit frère Anton. Pour éviter une sale ambiance, Roy Hodgson a fait son choix entre le défenseur de Chelsea et celui de United. Rio a les boules.

Éric Abidal (France) :Absent des pelouses depuis sa greffe du foie, Abidal a cruellement manqué au FC Barcelone en fin de saison, et a surtout laissé la place libre à Évra pour le poste de latéral gauche en équipe de France. Dur pour lui, et pour la France.

Yoann Gourcuff (France):Ce galopin de Laurent Blanc lui a donné une fausse joie. Retenu dans une pré-liste de 26 joueurs, Yohan Gourcuff s’est finalement fait recaler aux portes de l’aéroport pour l’Ukraine. Malgré sa saison maigrelette à Lyon (13 matches de L1), on l’aurait bien vu filer un coup de main à l’EDF.

Stefano Mauri (Italie) :Mis à part le Calcioscomesse, qu'est-ce qui pouvait empêcher Cesare Prandelli de prendre le capitaine et milieu de la Lazio pour l'Euro ? Le code éthique, oui. Mais sûrement pas Giaccherini.

Frank Lampard (Angleterre) : Champion d'Europe avec Chelsea. Titulaire avec l’Angleterre. Un pied droit qui fait briller ses camarades. Et soudain, une blessure à la cuisse qui arrive au plus mauvais moment. Lampard pourra toujours mater l’Euro devant sa télé avec Gareth Barry, autre taulier de l’entrejeu, lui aussi forfait.

Urby Emanuelson (Pays-Bas) :Le passage de 36 à 27 Néerlandais aura été fatal à l’ami Urby Emanuelson. Un choix étonnant de la part du sélectionneur, Bert van Marwijk. Le défenseur de l’AC Milan aurait pourtant fait l’affaire dans le rôle de couteau suisse. Jugez la polyvalence : arrière gauche, milieu gauche, milieu axial.

Bas Dost (Pays-Bas) :Premier hat-trick à 18 ans, premier quintuplé à 22 ans, un front perché à 1m96 qui casque tout, 38 buts en 39 matches cette saison à Heerenveen. Fait-il pareil, Luuk de Jong ? Pas aux dernières nouvelles et pourtant, lui a été sélectionné.

David Villa (Espagne) :Touché au tibia gauche en décembre, le buteur du Barça sera trop juste pour défendre son titre de meilleur buteur à l’Euro 2008. « Sans Villa, nous n'aurions sûrement jamais gagné l'Euro et la Coupe du monde » , rappelle le milieu Santiago Cazorla.

Łukasz Fabiański (Pologne) :Lui qui astique si bien le banc d’Arsenal ne pourra pas en faire de même avec l’équipe nationale de Pologne. L’habituel deuxième gardien de la sélection a dû jeter l’éponge, la faute à une épaule trop douloureuse.

Micah Richards (Angleterre) :Capello, c'était non. Pearce, c'était oui. Hodgson, c'est non. Eh ouais, Micah, un coach sur deux ne veut pas de toi ! Rendez-vous en 2014.

Domenico Criscito (Italie) :Le latéral gauche du Zénith Saint-Pétersbourg a été réveillé lundi matin par la police pour être entendu dans le nouveau scandale des matches truqués en Italie. Du coup, il renonce à l’Euro afin de « clarifier  » sa situation judiciaire. Dommage pour l'ex-titulaire de la Squadra.

Adam Maher (Pays-Bas) :Élu meilleur espoir des Pays-Bas, le plus jeune buteur néerlandais de la C3 a été l’un des indiscutables du onze de l'AZ Alkmaar. À 18 ans, ce Marocain d'origine a tout le temps devant lui, mais aussi l’AC Milan, le Barça et Manchester City déjà à ses basques.

Michael Carrick (Angleterre): L'homme est aussi fort que discret. Des passes précises, une frappe de balle intéressante, bon récupérateur, et technique avec ça. Mais pas sélectionné dans les 23. Roy Hodgson l'a placé en réserve, au cas où. Lui est parti en vacances. Normal.

Roberto Soldado (Espagne) :Torres paumé, Llorente cramé, Negredo peu utilisé, l'Espagne ne va jamais planter. Quant à Soldado, laissé de côté, il va bien se marrer.

Cacau (Allemagne) :À force de traîner avec les remplaçants du VfB Stuttgart, Jerônimo "Cacau" (31 ans), ex-chouchou, s’est grillé auprès de Joachim Löw. Éjecté de la Mannschaft, l’attaquant allemand d’origine brésilienne a, malgré tout, « toujours le sentiment d'appartenir à cette équipe » . Petite leçon de self-control.

Harry Redknapp :Depuis la démission de maître Capello en février, le très populaire Harry Redknapp tenait la barre pour devenir sélectionneur de l’Angleterre. Mais non, c’est finalement Roy Hodgson qui a été nommé ce mois-ci. Un peu à la surprise générale.



Arnaud Clément, Rachid Laïreche et Adrien Pécout
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Hank_Scorpio Niveau : DHR
Olic, plus important pour la Croatie que Dost pour les Pays Bas (on s'fait pas chier avec un Dost quand on a un Huntelaar sur le banc quoi!).

Kaboul aurait peut-être mérité une place sur le banc en échange de Maher (inconnu total pour moi).

Et Rossi comme dit plus haut! Avec le calciotruc, il aurait fait le plus grand bien (mais aurait foutu un des deux tarés en attaque sur le banc).
Soldado doit être titulaire dans cette "équipe-typé des recalés" !!
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
avec tout le respect que j'ai pour Abidal, Criscito est quand même d'un autre niveau et si les deux étaient dans la même équipe c'est plutôt Abidal qui goûterait aux joies du banc...
@maxlojuventino

C'est pour ça que l'un joue à Barcelone et l'autre en Russie, tout à fait.
Pas le même profil, tout simplement mais oser dire que l'arrière gauche titulaire de la meilleure équipe d'europe est moins bon que celui du Zenit ...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
Depuis quand Abidal est un grand défenseur? Il le serait juste au titre qu'il joue au Barça...N'importe quoi! Abidal est un Jason BOURDE en puissance, au même titre qu'Evra(pourtant capitaine de M.U, comme quoi ça ne veut rien dire de jouer dans un grand club...) et Mexes(qui cire pourtant le banc au "grand" Milan...)...

Des exemples de joueurs nuls qui jouent dans des grands clubs je peux t en donner des dizaines sans problème...

En quoi Valdes serait meilleur que Lloris? Pourtant Valdes joue dans le meilleur club du monde...

trouve moi un autre argument que celui là parce qu'il ne tient pas la route
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
Pourquoi il joue en Russie? Simplement parce que son club a préféré l'offre de 18 millions des russes, bien plus attrayantes que les 10 millions du Milan...

et comme en plus on lui a proposé un salaire triplé par rapport à l'Italie il n'a pas su résister... C'est malheureux mais c'est humain.

ça ne fait pas de lui un joueur nul pour autant...

Il ne serait pas titulaire de la Nazionale sinon. Et crois moi Abidal n'aurait jamais eu sa place en sélection italienne, c'est une évidence...
Recalés ???

Ah ok Puyol, Abidal (etc...) sont recalés, et non pas bléssés.

"Absent" est moins accrocheur certes, mais plus précis.
Alors déjà je vois pas le rapport entre Abidal et la Nazionale. Il n'a pas été formé à un jeu italien, je vois pas pourquoi il serait adapté au système de défense italien. Soit dit en passant, Zambrotta est passé par le Barça lui aussi. Abidal y est encore lui. Le style de défense joue donc un rôle dans la réussite dans un championnat ou un autre.

La Russie elle est bien bonne. Abidal touche surement autant que lui, donc l'argument financier ne tient pas. Le Réal ou le Barça l'aurait voulu, il ne serait jamais allé en Russie.

Et je pense, oui, que les meilleurs clubs font jouer les meilleurs joueurs. Ou sinon il faudra m'expliquer par quelle vertu ils gagnent. Valdes, tout comme d'autres avant lui (Oleguer par exemple) bénéficie de son origine catalane surtout et de ce qu'on appelle "le charismme" dans son équipe. Il a la légitimité d'être un cadre de son vestiaire. Oui, je le trouve moyen aussi par rapport à Lloris, mais il a une légitimité et ça ne se gagne pas facilement (cf Man Utd et ses nombreux goals).

Honnêtement, Criscito est un très bon joueur, mais oser dire qu'Abidal est son remplaçant, c'est se fier à des éléments qui conduisent aujourd'hui à pouvoir dire d'Evra que c'est une pipe (alors que ni l'un ni l'autre n'ont plus rien à prouver à qui que ce soit, bordel ils ont un niveau énorme). Oui en EdF Evra et Abidal n'ont jamais été transcendants (pour Abidal dans l'axe tout du moins, sur le côté il a toujours été excellent) mais leur niveau réel, qui se juge sur une année et donc sur la durée, ne peut pas être jugé comme tu le fais (ce sont de grands défenseurs).
Note : -1
Dire qu'Abidal est pas un grand défenseur avec sa carrière... T'as pas du en voir beaucoup de ses matchs toi. Merci Matthaüs, moi j'aurais même pas essayé d'argumenter. Les plus grands joueurs ne jouent pas dans les plus grands clubs ? Ah bon ? Elle est bien bonne celle là.
Mais arrêtez d'argumenter les gars, y'a juste à mater son pseudo et on sait que cela va puer la subjectivité.

La prochaine étape c'est celle qui consiste à essayer de prouver que Cassano est meilleur que Benzema..
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
c'est un argumentaire bancal...le gars est un grand joueur parce qu'il joue à Barcelone...Vraiment ça me fait rigoler vous pouvez pas savoir. Si Abidal joue au Barça c'est uniquement parce que sa valeur marchande est proche de zéro et que le barça préfère dépenser son fric pour acheter des joueurs offensifs... Criscito a 24 ans, il a donc largement le temps de signer dans un top club et d'égaler le palmarès d'Abibourde...Abidal a signé au Barça a 28 ans...

Ensuite me dire qu'Abidal est un grand joueur, sauf en EDF, c'est un peu contradictoire je trouve... (Combien de bourdes magistrales en EDF? On peut déjà lui mettre sur le dos les éliminations de 2008 et 2010...Pas mal pour un grand joueur...)


L'argument financier ne tient pas? Ah bon... Pourtant le Barça a acheté Abidal pour une bouchée de pain(footballistiquement parlant)... A 18 millions d'euros le barça l'aurait acheté? (essayez de répondre en toute franchise)


P.S: je pense avoir vu plus de matchs d'abidal que vous n'avez vu de matchs de Criscito, d'ailleurs ce n'est pas bien compliqué puisque vous n'avez jamais vu un match de ce joueur...

P.S°2: jouer au Barça pour un défenseur c'est quand même merveilleux, pas besoin de savoir défendre, puisque l'adversaire ne touche jamais la balle... D'ailleurs la plupart du temps ce ne sont même pas les défenseurs qui récupèrent la balle... Merci Busquets, Xavi, Iniesta, et Messi de courir deux fois plus que les autres...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
au fait Evra est bien une pipe, ne t-en déplaise...
Putain voir Richards, Carrick, Ferdinand dans les recalés... si y en a un qui a pas le droit de se plaindre des blessures, c'est bien Hodgson
Abidal a couté 16 millions d'euros à Barcelone (pour un joueur de 28 ans, ouioui) et Criscito a couté entre 10 et 15 millions, selon les sources.

Quand à l'histoire de la défense du Barça, c'est vrai que n'importe quel défenseur peut y jouer. C'est pour ça que Chygrynskiy qui a couté 25 millions y a si bien réussi. Et pis passer d'une défense à 4 à une défense à 3 en cours de match, c'est tactiquement faisable avec n'importe quelle pipe.

Ouiouioui.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Bonucci peut passer d'une défense à 4 à une déf à 3 en cours de match... Pourtant c'est bien une pipe...;)
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
et puis Chygrinski n'était pas arrière gauche mais défenseur central, ce qui sous-entend qu'il fallait mettre sur le banc des mecs comme Puyol ou Piqué...

Abidal il a mis qui sur le banc?
Bon de toute façon ce n'est pas un débat qui m'intéresse des masses. C'est comme discourir pour savoir si Desailly était meilleur que Blanc. Même poste, pas la même façon de jouer.

Les deux sont excellents, mais ne jouent pas au même poste. Force est de reconnaître qu'Abidal a pour le moment une carrière plus réussie que Criscito, et une plus forte reconnaissance. Donc oui, il peut être dans cette équipe type et Criscito sur le banc.
C'est déjà bien qu'il soit sur le banc, Mathieu n'y est pas lui alors qu'il est titulaire indiscutable dans le 11 du champion (à 18 clubs) d'Espagne.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
En tout cas je m'étonne de voir tant d'acharnement à défendre des pipes, sous le seul prétexte que ces joueurs sont français et qu'on les compare à des joueurs étrangers...

C'est d'autant plus étonnant de lire ça quand on voit ce que la plupart des français leur balance sur la tronche après chaque performance de l'EDF...

Je ne suis quand même pas le premier à affirmer qu'Abidal, Mexes et Evra sont des pipes, n'en déplaise à ceux qui pensent que jouer dans un grand club fait de toi le meilleur joueur du monde de manière automatique, quelque soit tes perfs...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
si on commence à parler de ceux qui sont absents de cette liste des recalés, je pourrais aussi me demander pourquoi l'arrière gauche titulaire de la Juventus n'est pas présent à L'euro... Alors même que l’entraîneur italien a misé sur le bloc Juve pour essayer de créer un collectif...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 35