Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Bilan
  2. //
  3. // Phase de poules

L’équipe-type des poules

Des surprises, des révélations, des nazes. Comme chaque année, la phase de poule de Ligue des Champions a fait le tri dans l’Europe du foot. Et en période de partiels, inutile de préciser que la dernière journée compte pour la moitié de la note. Visiblement, certains auraient dû mieux réviser.

Modififié
Sur le banc
Vito
Mannone

Vito Mannone

L’autre Don Vito. Généreux, exilé dès son plus jeune âge, prêt à aider les gens dans le besoin. Mannone a fait ce qu’il a pu pour aider les Grecs.

Franck
Ribéry

Franck Ribéry

Faire passer Micah Richards pour un poussin n’est pas donné à tout le monde. A part ça, Franck a marqué, Franck a été décisif, et Franck a appris à parler allemand. Le tout, sans trop se blesser. On peut parler d’un bon début d’année.

Marcos
Senna

Marcos Senna

Symbole de la déprime de Villarreal. Ses cons de coéquipiers vont le pousser à la retraite. Dire qu’à l’époque, on l’annonçait à Manchester United. Quoi, ils ne sont pas qualifiés ?

Bafetimbi
Gomis

Bafetimbi Gomis

Quatre buts, dont un qui n’aurait pas dû lui être attribué. Oui, Bafé était plus qu’en réussite hier soir. Avec encore un peu d’aide, il pourrait finir meilleur buteur de la Ligue des Champions. Mama’s gun, comme dirait Erykah Badu.

Steed
Malbranque

Steed Malbranque

Grâce à Christophe Josse, on sait enfin pourquoi Steed a quitté mystérieusement Saint-Etienne. Et on le comprend. Jouer la Ligue des Champions dans les buts de l’Olympique de Marseille, c’est quand même mieux que de moisir dans le 42.

Christian
Maggio

Christian Maggio

Si Edgar Davids avait trois poumons, Sébastien Pérez huit, Frédéric Brando dix, Christian Maggio en a une bonne vingtaine. Au four à pizza et au moulin, le marathonien napolitain a su contenir Ribéry et David Silva, tout en se montrant dangereux offensivement. La définition même du latéral moderne.

Nemanja
Vidic

Nemanja Vidic

Un bout de match, une élimination, et une probable blessure de longue durée. Une vraie campagne de merde pour Manchester United.

Domagoj
Vida

Domagoj Vida

Un mec sans cerveau ou un simple allumeur. Un gros chèque ou un coup de foudre sur Bafetimbi Gomis. Une chose est sûre, après la réception de Lyon, la vie du défenseur croate, amateur de clin d’œil, ne sera plus jamais la même. ;).

Djimi
Traoré

Djimi Traoré

Un héros pour les jeunes, un motif de dépression pour les vieux. Quel fan de foot de plus de 20 ans ne s’est pas demandé « pourquoi pas moi ? » après la prestation du grand Djimi face à Dortmund ? Personne. Pourtant, la réponse est simple. Vous n’êtes pas le premier Malien a avoir remporté la C1.

Gokhan
Inler

Gokhan Inler

Encore plus fort qu’à la fin de la Saga Cell, Sangokhan s’est transformé en Super Saïyen 3 hier, sur la pelouse de Villarreal, pour offrir la qualification au Napoli. Le tout, sans cheveux sur le crâne. Comme quoi, Krillin aurait pu faire autre chose de sa vie que de se taper C-18.

Ilkay
Gündogan

Ilkay Gündogan

Vas y que je ratisse, que je tacle, que je cours, sans jamais m’arrêter. Hulk Hogan mérite son statut de meilleur espoir du catch allemand.

Mathieu
Valbuena

Mathieu Valbuena

Tous les quatre ans, Mathieu met le but qui lui offre du répit auprès des médias, et du crédit auprès des supporteurs. Rendez-vous en 2015.

Ailton José
Almeida

Ailton José Almeida

Une sorte de Djemba-Djemba brésilien. Sauf qu’avec ses trois pions en phase de poule, il a permis à l’APOEL Nicosie de terminer premier de son groupe. Un jackpot de quelques millions d’euros, avant que la hype ne retombe.

Alexander
Frei

Alexander Frei

En plus d’être immortel, Alexander Frei s’est cloné. Du coup, vu que personne ne regarde les matches de Bâle, tous pensaient qu’il marquait tous les buts de son équipe. Mais non, Fabian a aussi mis quelques caramels. Stade Rennais en force.

Didier
Drogba

Didier Drogba

Torres au placard, Anelka en Chine, Drogba en force.

Steed Malbranque (Olympique de Marseille) : Grâce à Christophe Josse, on sait enfin pourquoi Steed a quitté mystérieusement Saint-Etienne. Et on le comprend. Jouer la Ligue des Champions dans les buts de l’Olympique de Marseille, c’est quand même mieux que de moisir dans le 42.

Christian Maggio (SSC Naples) : Si Edgar Davids avait trois poumons, Sébastien Pérez huit, Frédéric Brando dix, Christian Maggio en a une bonne vingtaine. Au four à pizza et au moulin, le marathonien napolitain a su contenir Ribéry et David Silva, tout en se montrant dangereux offensivement. La définition même du latéral moderne.

Nemanja Vidic (Manchester United) : Un bout de match, une élimination, et une probable blessure de longue durée. Une vraie campagne de merde pour Manchester United.

Domagoj Vida (Dinamo Zagreb) : Un mec sans cerveau ou un simple allumeur. Un gros chèque ou un coup de foudre sur Bafetimbi Gomis. Une chose est sûre, après la réception de Lyon, la vie du défenseur croate, amateur de clin d’œil, ne sera plus jamais la même. ;).

Djimi Traoré (Olympique de Marseille) : Un héros pour les jeunes, un motif de dépression pour les vieux. Quel fan de foot de plus de 20 ans ne s’est pas demandé « pourquoi pas moi ? » après la prestation du grand Djimi face à Dortmund ? Personne. Pourtant, la réponse est simple. Vous n’êtes pas le premier Malien a avoir remporté la C1.

Gokhan Inler (SSC Naples) : Encore plus fort qu’à la fin de la Saga Cell, Sangokhan s’est transformé en Super Saïyen 3 hier, sur la pelouse de Villarreal, pour offrir la qualification au Napoli. Le tout, sans cheveux sur le crâne. Comme quoi, Krillin aurait pu faire autre chose de sa vie que de se taper C-18.

Ilkay Gündogan (Borussia Dortmund) : Vas y que je ratisse, que je tacle, que je cours, sans jamais m’arrêter. Hulk Hogan mérite son statut de meilleur espoir du catch allemand.

Mathieu Valbuena (Olympique de Marseille) : Tous les quatre ans, Mathieu met le but qui lui offre du répit auprès des médias, et du crédit auprès des supporteurs. Rendez-vous en 2015.

Ailton José Almeida (APOEL Nicosie) : Une sorte de Djemba-Djemba brésilien. Sauf qu’avec ses trois pions en phase de poule, il a permis à l’APOEL Nicosie de terminer premier de son groupe. Un jackpot de quelques millions d’euros, avant que la hype ne retombe.

Alexander Frei (FC Bâle) : En plus d’être immortel, Alexander Frei s’est cloné. Du coup, vu que personne ne regarde les matches de Bâle, tous pensaient qu’il marquait tous les buts de son équipe. Mais non, Fabian a aussi mis quelques caramels. Stade Rennais en force.

Didier Drogba (Chelsea) : Torres au placard, Anelka en Chine, Drogba en force.

Vito Mannone (Arsenal) : L’autre Don Vito. Généreux, exilé dès son plus jeune âge, prêt à aider les gens dans le besoin. Mannone a fait ce qu’il a pu pour aider les Grecs.

Franck Ribéry (Bayern Munich) : Faire passer Micah Richards pour un poussin n’est pas donné à tout le monde. A part ça, Franck a marqué, Franck a été décisif, et Franck a appris à parler allemand. Le tout, sans trop se blesser. On peut parler d’un bon début d’année.

Marcos Senna (Villarreal) : Symbole de la déprime de Villarreal. Ses cons de coéquipiers vont le pousser à la retraite. Dire qu’à l’époque, on l’annonçait à Manchester United. Quoi, ils ne sont pas qualifiés ?

Bafetimbi Gomis (Olympique Lyonnais) : Quatre buts, dont un qui n’aurait pas dû lui être attribué. Oui, Bafé était plus qu’en réussite hier soir. Avec encore un peu d’aide, il pourrait finir meilleur buteur de la Ligue des Champions. Mama’s gun, comme dirait Erykah Badu.



Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi