1. //
  2. // Bilans année 2015

L'équipe type des Patator de Bundesliga

Parce que la Bundesliga est un championnat plein d’amour et que le seul mot allemand que bien des gens connaissent est « Kartoffel » , les fêtes de fin d’année sont l’occasion de célébrer l’amour de la patatasse. De la Bundesfrappe dans toute sa splendeur.

Modififié
17 11
Sur le banc
Jean Zimmer
Jean
Zimmer

Jean Zimmer

Un peu de 2 avec Jean, jeune latéral droit de Kaiserslautern dont le Traumtor vaut surtout pour cette célébration Formule 1 imaginée en hommage à un pote qu’il avait emmené dans un simulateur quelques jours avant. Ça aurait pu être bien pire.

Sebastian Kehl
Sebastian
Kehl

Sebastian Kehl

N’oublions pas la Pokal, avec ce bijou de Kehl dans le temps additionnel qui permit à son BvB de toujours de se qualifier face à Hoffenheim. Danke Kehli !

Xabi Alonso
Xabi
Alonso

Xabi Alonso

Xabi Alonso (Bayern Munich) Là encore de la Pokal, mais difficile de passer à côté de la dernière réalisation de Barberousse. Entre ce missile et l’Oktoberfest, on peut dire que le mec a plus que réussi son intégration en Bavière.

Marwin Hitz
Marwin
Hitz

Marwin Hitz

Ok, Marwin a sévi à bout presque portant. Mais Marwin est portier, monté sur corner pour essayer d’arracher l’égalisation dans le temps additionnel contre Leverkusen. À la clef, 2-2, un point pour Augsburg, et Hitz qui rejoint le club très fermé des gardiens buteurs dans le jeu, avec Frank Rost et Jens Lehmann. Et toujours pas de Manuel Neuer.

Oscar Wendt
Oscar
Wendt

Oscar Wendt

C’était en avril dernier, une saison où le BvB aimait bien prendre des buts d’entrée de jeu. Là en l’occurrence, il n’aurait fallu que 28 secondes pour voir Oscar profiter de ce ballon qui traîne après une superbe action d’Hermann à droite. On peut donc dire qu’Oscar Wendt Wild.

Fabian Lustenberger
Fabian
Lustenberger

Fabian Lustenberger

La vie footballistique du Suisse n’est pas des plus faciles. Modeste défenseur central, le pauvre bougre ne peut même pas aller se payer des kiffs sur corner, du haut de son 1,80m digne d’un milieu. Alors voilà, contre Stuttgart, il s’est vengé. Un deuxième ballon, la volée qui va bien. Prenez ça les moutons.

David Alaba
David
Alaba

David Alaba

Il se murmure que dans sa jeunesse pas si lointaine, David évoluait bien plus haut sur le terrain et enchaînait les buts comme son père DJ les vinyles. Alors quand on le laisse tirer un coup franc avec le Bayern, l’Autrichien dont Pep a oublié le poste prouve qu’il a un sacré pied gauche.

Ricardo Rodríguez
Ricardo
Rodríguez

Ricardo Rodríguez

Un autre exemple de latéral gauche que l’Allemagne aurait aimé naturaliser, et un autre coup franc des familles. Moins pur que son voisin, le Suisse était aussi plus loin. Une très bonne publicité pour RR, la Rolls du domaine.

Pierre-Emile Højbjerg
Pierre-Emile
Højbjerg

Pierre-Emile Højbjerg

Un classique du genre : un ballon mal renvoyé par la défense, un milieu central esseulé qui récupère, contrôle, se met sur son bon pied, ajuste, et BOUM. Praline dans la lulu. En plus, celui-là vaut de l’argent. Inscrit lors de la dernière journée de la saison précédente, il a permis à Augsburg d’égaliser contre Gladbach, pour finalement l’emporter et se qualifier en Ligue Europa. PEH est, lui, de nouveau prêté par le Bayern, cette fois à Schalke, où il est en bonne ...

Arturo Vidal
Arturo
Vidal

Arturo Vidal

L’ancien Turinois n’aurait pas mis longtemps à se réadapter à ce championnat qui était déjà le sien du temps du Bayer. Surtout, son arrivée apporte une spontanéité et une puissance si caractéristique des milieux bavarois traditionnels qui manquaient un peu. Un peu comme Torsten Frings lui-même. En plus mal coiffé.

Christoph Kramer
Christoph
Kramer

Christoph Kramer

Un but superbe, un lob d’une pureté extraordinaire, en première intention, instinctif. La marque des grands. Évidemment, ce n’est pas le bon but que Christoph a choisi. Kramer contre lui-même.

Lars Stindl
Lars
Stindl

Lars Stindl

Cette réalisation du capitaine d’Hanovre a du mérite parce que contrairement à beaucoup, il n’a pas d’élan, n’est pas face au but et est sous la pression de défenseurs. Qu’importe, Lars profite du super travail de Kiyotake qui fait le contrôle et le décalage qui va bien pour aller chercher la lucarne opposée. Lars and the real Goal.

Bas Dost
Bas
Dost

Bas Dost

Impossible de ne pas voir dans Bas Dost un albatros, gêné par ses ailes de géant. Illustration avec ce but inscrit face au Bayern, excusez du peu, où les conditions semblent normales, avec un ballon mal renvoyé par la défense après un long coup franc. Mais là où le Hollandais est fort, c’est qu’il t’envoie une espèce de coup de pied tournant semi-kung-fu qui va faire lucarne rentrante. Un coup de couteau dans le ...

Kevin Volland
Kevin
Volland

Kevin Volland

Celui-là, l’Allemand (et non pas le Batave) ne l’a pas volé. Bon d’accord, la frappe est belle, forte, imparable. Mais vous avez vu le travail d’Anthony Modeste sur le coup ? Le contrôle poitrine dos au but, la remise extér' dans le mouvement ? Oui, cet Anthony Modeste. Rép à ça Cheick Diabaté.

Marwin Hitz (FC Augsburg)Ok, Marwin a sévi à bout presque portant. Mais Marwin est portier, monté sur corner pour essayer d’arracher l’égalisation dans le temps additionnel contre Leverkusen. À la clef, 2-2, un point pour Augsburg, et Hitz qui rejoint le club très fermé des gardiens buteurs dans le jeu, avec Frank Rost et Jens Lehmann. Et toujours pas de Manuel Neuer.

Youtube

Oscar Wendt (Borussia VfL 1900)C’était en avril dernier, une saison où le BvB aimait bien prendre des buts d’entrée de jeu. Là en l’occurrence, il n’aurait fallu que 28 secondes pour voir Oscar profiter de ce ballon qui traîne après une superbe action d’Hermann à droite. On peut donc dire qu’Oscar Wendt Wild.

Youtube

Fabian Lustenberger (Hertha BSC Berlin)La vie footballistique du Suisse n’est pas des plus faciles. Modeste défenseur central, le pauvre bougre ne peut même pas aller se payer des kiffs sur corner, du haut de son 1,80m digne d’un milieu. Alors voilà, contre Stuttgart, il s’est vengé. Un deuxième ballon, la volée qui va bien. Prenez ça les moutons.

Youtube

David Alaba (FC Bayern München)Il se murmure que dans sa jeunesse pas si lointaine, David évoluait bien plus haut sur le terrain et enchaînait les buts comme son père DJ les vinyles. Alors quand on le laisse tirer un coup franc avec le Bayern, l’Autrichien dont Pep a oublié le poste prouve qu’il a un sacré pied gauche.

Youtube

Ricardo Rodríguez (VfL Wolfsburg)Un autre exemple de latéral gauche que l’Allemagne aurait aimé naturaliser, et un autre coup franc des familles. Moins pur que son voisin, le Suisse était aussi plus loin. Une très bonne publicité pour RR, la Rolls du domaine.

Youtube

Pierre-Emile Højbjerg (Augsburg)Un classique du genre : un ballon mal renvoyé par la défense, un milieu central esseulé qui récupère, contrôle, se met sur son bon pied, ajuste, et BOUM. Praline dans la lulu. En plus, celui-là vaut de l’argent. Inscrit lors de la dernière journée de la saison précédente, il a permis à Augsburg d’égaliser contre Gladbach, pour finalement l’emporter et se qualifier en Ligue Europa. PEH est, lui, de nouveau prêté par le Bayern, cette fois à Schalke, où il est en bonne compagnie avec Geis dans le domaine.

Youtube

Arturo Vidal (FC Bayern München)L’ancien Turinois n’aurait pas mis longtemps à se réadapter à ce championnat qui était déjà le sien du temps du Bayer. Surtout, son arrivée apporte une spontanéité et une puissance si caractéristique des milieux bavarois traditionnels qui manquaient un peu. Un peu comme Torsten Frings lui-même. En plus mal coiffé.

Youtube

Christoph Kramer (Mönchengladbach)Un but superbe, un lob d’une pureté extraordinaire, en première intention, instinctif. La marque des grands. Évidemment, ce n’est pas le bon but que Christoph a choisi. Kramer contre lui-même.

Youtube

Lars Stindl (Hanovre)Cette réalisation du capitaine d’Hanovre a du mérite parce que contrairement à beaucoup, il n’a pas d’élan, n’est pas face au but et est sous la pression de défenseurs. Qu’importe, Lars profite du super travail de Kiyotake qui fait le contrôle et le décalage qui va bien pour aller chercher la lucarne opposée. Lars and the real Goal.

Youtube

Bas Dost (VfL Wolfsburg)Impossible de ne pas voir dans Bas Dost un albatros, gêné par ses ailes de géant. Illustration avec ce but inscrit face au Bayern, excusez du peu, où les conditions semblent normales, avec un ballon mal renvoyé par la défense après un long coup franc. Mais là où le Hollandais est fort, c’est qu’il t’envoie une espèce de coup de pied tournant semi-kung-fu qui va faire lucarne rentrante. Un coup de couteau dans le Dost.

Kevin Volland (TSG Hoffenheim)Celui-là, l’Allemand (et non pas le Batave) ne l’a pas volé. Bon d’accord, la frappe est belle, forte, imparable. Mais vous avez vu le travail d’Anthony Modeste sur le coup ? Le contrôle poitrine dos au but, la remise extér' dans le mouvement ? Oui, cet Anthony Modeste. Rép à ça Cheick Diabaté.

Youtube

Remplaçants :

Jean Zimmer (Kaiserslautern)Un peu de 2 avec Jean, jeune latéral droit de Kaiserslautern dont le Traumtor vaut surtout pour cette célébration Formule 1 imaginée en hommage à un pote qu’il avait emmené dans un simulateur quelques jours avant. Ça aurait pu être bien pire.

Youtube

Sebastian Kehl (Borussia Dortmund)N’oublions pas la Pokal, avec ce bijou de Kehl dans le temps additionnel qui permit à son BvB de toujours de se qualifier face à Hoffenheim. Danke Kehli !

Youtube

Xabi Alonso (FC Bayern München)Xabi Alonso (Bayern Munich)Là encore de la Pokal, mais difficile de passer à côté de la dernière réalisation de Barberousse. Entre ce missile et l’Oktoberfest, on peut dire que le mec a plus que réussi son intégration en Bavière.

Youtube



Charles Alf Lafon
Modifié

Dans cet article

Kayzer_Sonny Niveau : District
Pas de Corentin Tolisso..., même chez les remplaçants...
Souvenirs émus de Jorg Albertz.
zinczinc78 Niveau : CFA
Tolisso à joué en Buli ? 1ère nouvelle !
Et Dietmar Hamann ??? Vous avez la mémoire courte, les gars. Je me souviendrai toute ma vie de ses minasses de 40 m.
Est-ce que la règle c'est que la dite patate soit cadrée ? Parce que sinon, rien ne vaut la ligue 1 !
Granit Xhaka ! :-(
Je me rappelle aussi de Hitzlsperger, qui portait ce surnom délicat de "Marteau" dans la langue de Goethe et qui l'a suivi en PL ^^
À voir les joueurs, il me semble qu'il s'agit d'un classement basé sur les joueurs en activité donc on peut oublier Didi Hamann & co pour les prunes.

Mais je vais quand même citer Basler et Tarnat, qui n'avaient pas la frappe légère...
et cahanoglu
je sais pas comment ça s'écrit je suis pas la buli
Article qui a pour mérite essentiel de situer la moyenne d'âge des rédacteurs So-Foot..

Au risque donc de passer pour un jeune imberbe pour les éventuels (mais douteux) septuagénaires du site, je citerai le monumental Augenthaler, ou le plus cinglant encore Bonhoff..desquels, sur ces 15 dernières années, je ne vois guère que Frings effectivement pour successeur.. (quant au reste : des Kartoffeln!)

Avant les deux cités de mon cru, fort humblement : je ne vios point, bien que sans doute il y eût..

Et je crois aussi que ces frappes colossales furent (et restent) surtout affaire du Nord de l'Europe.. Oh quelques exceptions certes, mais..
Pour Fabian Lustenberger, on peut noter qu'il est à l'origine un milieu de terrain qui a été replacé en défense centrale. Et sa carrière plus ou moins modeste (137 matchs de Bundesliga quand même; et capitaine du Herta) peut aussi s'expliquer par une malchance crasse au niveau des blessures.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 11