L’équipe type des opportunistes

L’Euro, on le joue pour le gagner. Mais pour certains joueurs, notamment ceux qui font partie de petites nations, c’est une vitrine pour la suite de leur carrière. Alors pourquoi ne pas négocier en pleine compétition ?

Modififié
939 11
Sur le banc
Michy Batshuayi
Michy
Batshuayi

Michy Batshuayi

Son sélectionneur était d’accord pour qu’il s’occupe de ça pendant l’Euro : « Je trouve ça top que des joueurs soient occupés à finaliser leur transfert plutôt que de passer cinq heures au téléphone. Cela montre qu’ils ont bien travaillé. » Alors pourquoi s’en priver ? Surtout que Marseille avait bien besoin de liquidités.

Nolito
Nolito

Nolito

Caprice de Guardiola, qui a dû s’occuper comme il le pouvait pendant l’Euro, l’ancien attaquant de Vigo est surtout le deuxième Espagnol à porter le bouc aux alentours de Manchester. Ça en fait clairement deux de trop.

Steve Mandanda
Steve
Mandanda

Steve Mandanda

Marseille ou Crystal Palace, difficile de dire si le deuxième gardien de l’équipe de France est gagnant au change. En tout cas, il a déjà passé sa visite médicale à Clairefontaine et, donc, pris sa décision.

Samuel Umtiti
Samuel
Umtiti

Samuel Umtiti

Mai 2016 : Umtiti n’est pas dans les 23, puis est intégré in extremis. Juin 2016 : Umtiti s'engage officiellement avec le FC Barcelone. Juillet 2016 : Umtiti est titulaire en Bleu et dispute une finale d'Euro. Mais qui peut le stopper ?

Kamil Glik
Kamil
Glik

Kamil Glik

Il a perdu à Marseille le 30 juin. Quatre jours plus tard, il signe dans un club situé à 200km de là, l’AS Monaco. Coïncidence ?

Tomáš Hubočan
Tomáš
Hubočan

Tomáš Hubočan

À défaut d’avoir un projet, un nouvel entraîneur ou simplement les idées claires, l’OM essaye de stopper l’exode massif de ses joueurs en en faisant signer d’autres. Pas con. Mais pas sûr que ça ne rassure qui que ce soit.

Thomas Meunier
Thomas
Meunier

Thomas Meunier

La preuve vivante qu’un Euro, c’est surtout un moyen de se faire repérer par des grands clubs. Depuis cinq ans, il ne fait pas de bruit à Bruges. Et en un été, il arrive sur la liste de courses du PSG et devient le principal concurrent de Serge Aurier. Il paraît même qu’il apprécie la chicha.

Raphaël Guerreiro
Raphaël
Guerreiro

Raphaël Guerreiro

Certainement que tout était déjà réglé depuis un moment, mais l’officialisation de Dortmund est tombée deux jours après le nul face à l’Islande, ce qui n’était pas forcément le meilleur timing. Heureusement pour tout le monde, il réalise un Euro de porc et l’idée que son transfert a pu le distraire est donc tombée aux oubliettes.

Grzegorz Krychowiak
Grzegorz
Krychowiak

Grzegorz Krychowiak

Reims, deux Ligues Europa, un quart de finale d’Euro, un entraîneur de renommée internationale qui le veut coûte que coûte, un transfert chez le champion de France, 400 000 euros par mois, une femme sublime… Sincèrement, qui peut lui reprocher de négocier son contrat pendant l’Euro ?

Adam Nagy
Adam
Nagy

Adam Nagy

Il n’a peut-être pas encore trouvé de club, mais à 21 ans, l’unique homonyme connu de notre animateur franco-égyptien a gagné le droit d’avoir le choix. L’OM, Southampton, Bologne ou Benfica… C’est loin d’être dégueulasse tout ça.

Marko
Pjaca

Marko Pjaca

Même situation pour le jeune poulain du pays au damier. Il était pratiquement inconnu avant le mois de juin, et aujourd’hui, le Milan et la Juve se battent pour lui. La vie est belle, quoi.

Nani
Nani

Nani

Il aura fallu attendre ses trente ans pour enfin le voir régulier et raisonnable. Après son expérience turque, Nani semble s’être finalement accompli en tant que joueur, et Valence s’est laissé séduire. L’avenir nous dira si c’est vraiment le cas.

Álvaro Morata
Álvaro
Morata

Álvaro Morata

Il est peut-être la seule satisfaction de cet Euro espagnol et le Real Madrid s’en est bien aperçu. Ils ont donc tout fait pour le rapatrier au pays en activant sa clause de rachat. Reste maintenant à savoir si c’est pour concurrencer Benzema ou bien pour s’en mettre plein les poches.

Steve Mandanda (Marseille): Marseille ou Crystal Palace, difficile de dire si le deuxième gardien de l’équipe de France est gagnant au change. En tout cas, il a déjà passé sa visite médicale à Clairefontaine et, donc, pris sa décision.

Samuel Umtiti (Lyon): Mai 2016 : Umtiti n’est pas dans les 23, puis est intégré in extremis. Juin 2016 : Umtiti s'engage officiellement avec le FC Barcelone. Juillet 2016 : Umtiti est titulaire en Bleu et dispute une finale d'Euro. Mais qui peut le stopper ?

Kamil Glik (Torino): Il a perdu à Marseille le 30 juin. Quatre jours plus tard, il signe dans un club situé à 200km de là, l’AS Monaco. Coïncidence ?

L’équipe type des néo-retraités

Tomáš Hubočan (Slovaquie) : À défaut d’avoir un projet, un nouvel entraîneur ou simplement les idées claires, l’OM essaye de stopper l’exode massif de ses joueurs en en faisant signer d’autres. Pas con. Mais pas sûr que ça ne rassure qui que ce soit.

Thomas Meunier (FC Bruges): La preuve vivante qu’un Euro, c’est surtout un moyen de se faire repérer par des grands clubs. Depuis cinq ans, il ne fait pas de bruit à Bruges. Et en un été, il arrive sur la liste de courses du PSG et devient le principal concurrent de Serge Aurier. Il paraît même qu’il apprécie la chicha.

Raphaël Guerreiro (Dortmund): Certainement que tout était déjà réglé depuis un moment, mais l’officialisation de Dortmund est tombée deux jours après le nul face à l’Islande, ce qui n’était pas forcément le meilleur timing. Heureusement pour tout le monde, il réalise un Euro de porc et l’idée que son transfert a pu le distraire est donc tombée aux oubliettes.

Grzegorz Krychowiak (FC Séville): Reims, deux Ligues Europa, un quart de finale d’Euro, un entraîneur de renommée internationale qui le veut coûte que coûte, un transfert chez le champion de France, 400 000 euros par mois, une femme sublime… Sincèrement, qui peut lui reprocher de négocier son contrat pendant l’Euro ?

Adam Nagy (Ferencváros): Il n’a peut-être pas encore trouvé de club, mais à 21 ans, l’unique homonyme connu de notre animateur franco-égyptien a gagné le droit d’avoir le choix. L’OM, Southampton, Bologne ou Benfica… C’est loin d’être dégueulasse tout ça.

Marko Pjaca (Dinamo Zagreb): Même situation pour le jeune poulain du pays au damier. Il était pratiquement inconnu avant le mois de juin, et aujourd’hui, le Milan et la Juve se battent pour lui. La vie est belle, quoi.

Nani (Fenerbahçe): Il aura fallu attendre ses trente ans pour enfin le voir régulier et raisonnable. Après son expérience turque, Nani semble s’être finalement accompli en tant que joueur, et Valence s’est laissé séduire. L’avenir nous dira si c’est vraiment le cas.

Álvaro Morata (Juventus Turin): Il est peut-être la seule satisfaction de cet Euro espagnol et le Real Madrid s’en est bien aperçu. Ils ont donc tout fait pour le rapatrier au pays en activant sa clause de rachat. Reste maintenant à savoir si c’est pour concurrencer Benzema ou bien pour s’en mettre plein les poches.

Remplaçants :

Michy Batshuayi (Marseille): Son sélectionneur était d’accord pour qu’il s’occupe de ça pendant l’Euro : « Je trouve ça top que des joueurs soient occupés à finaliser leur transfert plutôt que de passer cinq heures au téléphone. Cela montre qu’ils ont bien travaillé. » Alors pourquoi s’en priver ? Surtout que Marseille avait bien besoin de liquidités.

Nolito (Celta Vigo): Caprice de Guardiola, qui a dû s’occuper comme il le pouvait pendant l’Euro, l’ancien attaquant de Vigo est surtout le deuxième Espagnol à porter le bouc aux alentours de Manchester. Ça en fait clairement deux de trop.



Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Marko Pjaca, le mec a ete enorme...
 //  17:18  //  Amoureux de la Bolivie
Message posté par Saprissa
Marko Pjaca, le mec a ete enorme...


Si Cacic avait eu ne serait-ce qu'un 1% de compétence en tant qu'entraineur, il l'aurait fait rentrer vers la 70ème face au Portugal, plutôt que t'attendre les 10 dernières minutes de la prolong'.

Face à l'Espagne il avait été très bon, et en 10 minutes il a été le meilleur croate en 1/8.

Bref, à 20 ans il est promis à un bel avenir Pjaca
Nagy: l’unique homonyme connu de notre animateur franco-égyptien?
Euh... A la limite, on peut oublier Antal Nagy, libéro et capitaine de la Hongrie de la coupe du monde 1986, mais pas Imre Nagy, homme politique hongrois, héros de l'insurrection de 1956 pendu par les soviétiques!
Vollstrecker Niveau : District


Pellé est parti en Chine... c'est une régression... (enfin pas financièrement). Seulement ceux qui ont eu (ou auront) la chance d'integrer un meilleur club sont dans cette équipe.
Nani m'a épaté tout au long du tournoi.

Pas économe de ses efforts. Concentré. Pas trop individualiste.

A chaque fois, j'attendais une cagade de sa part. Mais non. Toujours sérieux et précieux.

Les portugais ont cessé de se regarder jouer. Ils l'ont jouée à la grecque. Ils ont appris la leçon.
U'Marranzanu Niveau : CFA2
Message posté par Fredo070972
Nagy: l’unique homonyme connu de notre animateur franco-égyptien?
Euh... A la limite, on peut oublier Antal Nagy, libéro et capitaine de la Hongrie de la coupe du monde 1986, mais pas Imre Nagy, homme politique hongrois, héros de l'insurrection de 1956 pendu par les soviétiques!


Et Piroska bordel ?
gunther mickey Niveau : CFA
Le meilleur ça reste Christian Kabasele (Belgique). Pas une seule minute de jeu mais un petit transfert en calme à Watford durant la compétition (en provenance de Genk, en espérant qu'il fasse comme Koulibaly). Après, je pense que cette équipe est sympa mais beaucoup ont été transférés parce-que leur équipe réceptionnaire les avaient déjà scoutés un bon nombre de matchs (Meunier avait déjà des contacts avec Emery quand il était à Séville, pareil pour Kriko, Mandanda savait qu'il allait à Palace avant l'Euro, Morata c'était déjà fait après sa fin de saison à la Juve,...). Pour moi, seuls Batshuayi (parce-qu'à la base c'était plus des équipes genre Tottenham et West Ham qui étaient dessus), Nolito (même si déjà des contacts au préalable), Glik et Nani qui ont bien profité de cet Euro pour se (re)faire une petite réputation.
Message posté par Vollstrecker
Pellé est parti en Chine... c'est une régression... (enfin pas financièrement). Seulement ceux qui ont eu (ou auront) la chance d'integrer un meilleur club sont dans cette équipe.


On parle d'opportunisme... Il me semble que profiter de son euro pr toucher 20 millions ca peut etre qualifié comme tel
Moi qui pensai que SoFoot était par des gars qui connaissait le football mondial, je me rends compte que vous ne connaissez que les grands championnat et la ligue 1.

Pour info Meunier était dans les petits papiers de Dortmund depuis au moins un an. Le transfert ne s'est sans doute pas fait avant à cause de blessures juste avant les périodes de mercato.

P.S.: il ne joue pas à gauche.

Question subsidiaire: Umiti il joue à droite ?
Vous auriez aussi faire l'équipe type des joueurs qui n'ont pas ou trop peu reçu leur chance : Casillas (choix par défaut)

Bellerin Ciman Stones Vrsaljko

Weigl

Koke Schneiderlin

El Shaarawi Batshuayi Pedro

Banc :

Bürki - Bruno Alves - Clyne - Digne - Cabaye - Barkley - Martial




Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
939 11