1. // Angleterre – FA Cup – Finale – Arsenal/Aston Villa

L'équipe type des Gunners vainqueurs de la FA Cup

Vainqueur onze fois de la FA Cup, Arsenal détient le plus beau palmarès en la matière, à égalité avec Manchester United. Alors que le club londonien vise aujourd'hui une douzième victoire en finale, à Wembley face à Aston Villa, retour sur les précédents succès avec onze hommes pour onze trophées et une équipe type entraînée comme il se doit par Arsène Wenger, coach des cinq dernières victoires des Gunners dans la compétition.

Modififié
5 2
Jens
Lehmann

Jens Lehmann

La seule des onze finales à s'être terminée aux tirs au but. C'était le 21 mai 2005 au Millenium Stadium de Cardiff, face à Manchester United. Jens Lehmann s'emploie à garder sa cage inviolée durant 120 minutes, notamment sur des tentatives de Rooney et de Ronaldo, et finit par être le héros de la loterie des pénos en bloquant la tentative de Scholes. En face, Roy Carroll ne peut rien face à Ljungberg, Van Persie, Vieira and co. Score final : 0-0, 5-4 tab pour ...

Bob
McNab

Bob McNab

Un grand millésime que cette saison 1970/1971 pour Arsenal, avec un doublé coupe-championnat réussi, grâce notamment à une indéboulonnable défense dont faisait partie ce bon vieux Bob McNab. Le défenseur latéral aux 4 sélections avec l'Angleterre dispute cette saison 70/71 un total de 62 matchs avec les Gunners, dont cette finale de Cup remportée 2-1 en prolongation face à Liverpool. ...

David
O'Leary

David O'Leary

Une victoire en deux temps en cette édition 1993 de FA Cup, avec un premier nul 1-1 le 15 mai à Wembley face à Sheffield Wednesday, suivi cinq jours plus tard d'un replay, comme il était de coutume à l'époque. Toujours à Wembley, Arsenal l'emporte cette fois 2-1 à l'occasion d'un match marqué par la dernière apparition avec le maillot des Gunners de la légende David O'Leary. Entré en jeu en toute fin de rencontre, le défenseur disputait là son 722e et dernier match officiel ...

Walley
Barnes

Walley Barnes

Si c'est l'attaquant Reg Lewis qui signe le doublé de la victoire 2-0 d'Arsenal sur Liverpool en ce 29 avril 1950, honneur au défenseur gallois Wally Barnes, un incontournable des Gunners d'après-guerre. Deux ans plus tard en 1952, il est en revanche le héros malheureux de la finale perdue cette fois face à Newcastle : blessé à la demi-heure de jeu, Barnes doit laisser les siens jouer à 10, à une époque où les changements n'étaient pas encore ...

Tom
Parker

Tom Parker

Le quasi-homonyme du meneur des Spurs et des Bleus est dans l'histoire des Gunners. La raison ? Il est le capitaine de la victoire 2-0 sur Huddersfield Town en cette année 1930, ce qui constituait à l'époque le tout premier trophée du club, juste une saison avant la conquête d'un premier championnat. Cette finale est restée dans l'histoire, car elle fut marquée par le passage du dirigeable allemand Graf Zeppelin juste au-dessus du stade, en pleine première période ! Un épisode ...

Ray
Parlour

Ray Parlour

L'homme aux quatre victoires en FA Cup avec Arsenal, en 1993, 1998, 2002 et 2003. Retenons-le pour l'édition 1998, où il est élu homme du match à l'occasion de la confrontation remportée 2-0 face au Newcastle d'Alan Shearer et Gary Speed. Une distinction individuelle méritée qui récompense une prestation aboutie avec en prime la passe décisive pour le deuxième but avec un certain Nicolas Anelka à la conclusion. Anelka qui avait, ce jour-là, pour partenaire d'attaque Christopher ...

Aaron
Ramsey

Aaron Ramsey

La dernière victoire en date des Gunners dans la compétition remonte à l'an dernier. Une finale haletante, malgré l'opposition déséquilibrée sur le papier, avec la modeste équipe d'Hull City face à un Wenger sous pression, Arsenal n'ayant plus rien gagné depuis près d'une décennie. C'est Ramsey qui sauve son coach en marquant le troisième but des siens, en prolongation, pour un score final de ...

Freddy
Ljungberg

Freddy Ljungberg

Le 4 mai 2002 à Cardiff, Arsenal s'offre le doublé Coupe-championnat, qui plus est en s'offrant un derby londonien délocalisé face à Chelsea (2-0). Une finale marquée par la présence de six Français au coup d'envoi : Vieira, Wiltord et Henry côté Arsenal, Desailly, Gallas et Petit chez les Blues. Mais c'est le Suédois Ljungberg, auteur du deuxième but de la rencontre, qui est élu homme du ...

Robert
Pirès

Robert Pirès

Il ne pouvait pas ne pas y avoir de Français dans cette équipe et c'est Bob Pirès qui a droit aux honneurs, lui qui a marqué le seul but de la victoire 1-0 face à Southampton ce 17 mai 2003 dans un Millenium Stadium qui réussit décidément bien aux Londoniens. Arsenal conserve son trophée dans la douleur face à un adversaire coriace, à l'occasion d'un match par ailleurs marqué par la der' avec les Gunners de David ...

Ted
Drake

Ted Drake

93 384 spectateurs assistent à Wembley à la victoire 1-0 d'Arsenal face à Sheffield United en ce 25 avril 1936. Le seul but du match est l'œuvre de Ted Drake, un artificier qui totalisera 124 buts en 167 apparitions avec le club londonien. Ce match est surtout resté fameux pour avoir été le tout premier à avoir été couvert à la BBC par des commentateurs. Les deux pionniers du micro se nomment Ivan Sharpe et Norman Creek. On aurait juré que Jacques Vendroux en était ...

Alan
Sunderland

Alan Sunderland

« The five-minute final » , voilà le surnom de cet Arsenal/Man Utd du 12 mai 1979. La raison ? Un money time de folie, avec des Mancuniens qui, menés 0-2 à la pause, se réveillent sur le tard et égalisent par des buts marqués à la 86e et 89e. De quoi pousser les Gunners à la prolongation ? Que nenni, l'attaquant d'Arsenal Alan Sunderland surgit pour redonner in extremis l'avantage aux siens à la 89e. Score final : ...

Jens Lehmann (vainqueur en 2005) La seule des onze finales à s'être terminée aux tirs au but. C'était le 21 mai 2005 au Millenium Stadium de Cardiff, face à Manchester United. Jens Lehmann s'emploie à garder sa cage inviolée durant 120 minutes, notamment sur des tentatives de Rooney et de Ronaldo, et finit par être le héros de la loterie des pénos en bloquant la tentative de Scholes. En face, Roy Carroll ne peut rien face à Ljungberg, Van Persie, Vieira and co. Score final : 0-0, 5-4 tab pour Arsenal.

Bob McNab (vainqueur en 1971) Un grand millésime que cette saison 1970/1971 pour Arsenal, avec un doublé coupe-championnat réussi, grâce notamment à une indéboulonnable défense dont faisait partie ce bon vieux Bob McNab. Le défenseur latéral aux 4 sélections avec l'Angleterre dispute cette saison 70/71 un total de 62 matchs avec les Gunners, dont cette finale de Cup remportée 2-1 en prolongation face à Liverpool. Increvable.

David O'Leary (vainqueur en 1993) Une victoire en deux temps en cette édition 1993 de FA Cup, avec un premier nul 1-1 le 15 mai à Wembley face à Sheffield Wednesday, suivi cinq jours plus tard d'un replay, comme il était de coutume à l'époque. Toujours à Wembley, Arsenal l'emporte cette fois 2-1 à l'occasion d'un match marqué par la dernière apparition avec le maillot des Gunners de la légende David O'Leary. Entré en jeu en toute fin de rencontre, le défenseur disputait là son 722e et dernier match officiel avec Arsenal.

Walley Barnes (vainqueur en 1950) : Si c'est l'attaquant Reg Lewis qui signe le doublé de la victoire 2-0 d'Arsenal sur Liverpool en ce 29 avril 1950, honneur au défenseur gallois Wally Barnes, un incontournable des Gunners d'après-guerre. Deux ans plus tard en 1952, il est en revanche le héros malheureux de la finale perdue cette fois face à Newcastle : blessé à la demi-heure de jeu, Barnes doit laisser les siens jouer à 10, à une époque où les changements n'étaient pas encore autorisés…

Tom Parker (vainqueur en 1930) : Le quasi-homonyme du meneur des Spurs et des Bleus est dans l'histoire des Gunners. La raison ? Il est le capitaine de la victoire 2-0 sur Huddersfield Town en cette année 1930, ce qui constituait à l'époque le tout premier trophée du club, juste une saison avant la conquête d'un premier championnat. Cette finale est restée dans l'histoire, car elle fut marquée par le passage du dirigeable allemand Graf Zeppelin juste au-dessus du stade, en pleine première période ! Un épisode vécu alors comme une provocation…

Ray Parlour (vainqueur en 1998) L'homme aux quatre victoires en FA Cup avec Arsenal, en 1993, 1998, 2002 et 2003. Retenons-le pour l'édition 1998, où il est élu homme du match à l'occasion de la confrontation remportée 2-0 face au Newcastle d'Alan Shearer et Gary Speed. Une distinction individuelle méritée qui récompense une prestation aboutie avec en prime la passe décisive pour le deuxième but avec un certain Nicolas Anelka à la conclusion. Anelka qui avait, ce jour-là, pour partenaire d'attaque Christopher Wreh. La classe.

Aaron Ramsey (vainqueur en 2014) La dernière victoire en date des Gunners dans la compétition remonte à l'an dernier. Une finale haletante, malgré l'opposition déséquilibrée sur le papier, avec la modeste équipe d'Hull City face à un Wenger sous pression, Arsenal n'ayant plus rien gagné depuis près d'une décennie. C'est Ramsey qui sauve son coach en marquant le troisième but des siens, en prolongation, pour un score final de 3-2.

Freddy Ljungberg (vainqueur en 2002) Le 4 mai 2002 à Cardiff, Arsenal s'offre le doublé Coupe-championnat, qui plus est en s'offrant un derby londonien délocalisé face à Chelsea (2-0). Une finale marquée par la présence de six Français au coup d'envoi : Vieira, Wiltord et Henry côté Arsenal, Desailly, Gallas et Petit chez les Blues. Mais c'est le Suédois Ljungberg, auteur du deuxième but de la rencontre, qui est élu homme du match.

Robert Pirès (vainqueur en 2003) Il ne pouvait pas ne pas y avoir de Français dans cette équipe et c'est Bob Pirès qui a droit aux honneurs, lui qui a marqué le seul but de la victoire 1-0 face à Southampton ce 17 mai 2003 dans un Millenium Stadium qui réussit décidément bien aux Londoniens. Arsenal conserve son trophée dans la douleur face à un adversaire coriace, à l'occasion d'un match par ailleurs marqué par la der' avec les Gunners de David Seaman.

Ted Drake (vainqueur en 1936) 93 384 spectateurs assistent à Wembley à la victoire 1-0 d'Arsenal face à Sheffield United en ce 25 avril 1936. Le seul but du match est l'œuvre de Ted Drake, un artificier qui totalisera 124 buts en 167 apparitions avec le club londonien. Ce match est surtout resté fameux pour avoir été le tout premier à avoir été couvert à la BBC par des commentateurs. Les deux pionniers du micro se nomment Ivan Sharpe et Norman Creek. On aurait juré que Jacques Vendroux en était déjà…

Alan Sunderland (vainqueur en 1979) « The five-minute final » , voilà le surnom de cet Arsenal/Man Utd du 12 mai 1979. La raison ? Un money time de folie, avec des Mancuniens qui, menés 0-2 à la pause, se réveillent sur le tard et égalisent par des buts marqués à la 86e et 89e. De quoi pousser les Gunners à la prolongation ? Que nenni, l'attaquant d'Arsenal Alan Sunderland surgit pour redonner in extremis l'avantage aux siens à la 89e. Score final : 3-2.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lehmann dans le but ? Sacrilège !!! LE gardien d'Arsenal à travers les âges, c'est le grandissime Pat Jennings, le légendaire Irlandais du Nord héros du Mundial 1982 qui a aujourd'hui son effigie sur un mur à Belfast !
J'ai oublié de préciser qu'ayant gagné la Cup en 1979, il est qualifié pour cette liste. Et attention à ne pas insulter Jacques Vendroux, peut-être le plus grand de tous.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 2